PROFIL

Marcin Kin

Pushing the left edge of the frame, a snowboarder kicks up fresh powder behind them.
L'ambassadeur Canon Marcin Kin a pris cette photo dans les Tatras, une chaîne de montagnes située entre la Slovaquie et la Pologne. « Cette image est exaltante et concentre l'attention du spectateur sur la neige », déclare-t-il. « C'est comme si l'on était soi-même en train de dévaler la piste en snowboard aux côtés d'un ami. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM (désormais remplacé par l'objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM) à 70 mm, 1/8000 s, f/2.8 et ISO100. © Marcin Kin

L'ambassadeur Canon Marcin Kin et son appareil photo ont voyagé dans le monde entier pour documenter les sports extrêmes, des expéditions à ski dans l'Himalaya à des rallyes emblématiques.

Marcin est né et a grandi dans les magnifiques montagnes escarpées appelées Tatras, à la frontière entre la Slovaquie et la Pologne. Il a vécu l'aventure, la nature et l'action de près dès son plus jeune âge et gagne désormais sa vie en les capturant dans des clichés dopés à l'adrénaline.

Canon Ambassador Marcin Kin.

Lieu : Pologne

Domaines de spécialisation : sports extrêmes

Kit préféré :

Canon EOS-1D X Mark II
Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM
Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

Marcin a beaucoup voyagé avec son père quand il était jeune, et c'est cette expérience qui lui a fait découvrir la beauté du monde et lui a donné envie de la capturer. Il a commencé en photographiant des compétitions de snowboard acrobatique, puis a entrepris des projets de plus en plus aventureux, prenant part à des expéditions aux sommets du Shishapangma et du Manaslu, sur la chaîne de l'Himalaya, tous deux à 8000 mètres d'altitude. Marcin a gravi de nombreuses montagnes à travers le monde depuis ses débuts, et a également photographié le rallye du Dakar cinq fois.

Après avoir terminé ses études, il a créé sa propre entreprise avec l'aide d'une bourse de l'Union européenne, ce qui lui a permis d'acheter un Canon EOS 5D Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) et un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM. L'un de ses premiers clients a été la marque de ski Majesty, pour un travail à Mayrhofen en Autriche. Depuis, il a entrepris des projets de plus en plus aventureux.

Backdropped by dunes, a snowboarder flies over a rally-spec Mini as it crests a dune in a cloud of sand.
Cette photo a initialement été capturée pour le compte de Red Bull sur le tournage d'un film à Abou Dabi. Le plus grand défi de Marcin pour cette prise de vue a été de garder l'équipe de tournage et les caméras hors du cadre. Marcin a finalement dû s'installer quelque part et attendre que la photo parfaite vienne à lui. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/4L IS USM à 24 mm, 1/3200 s, f/4 et ISO320. © Marcin Kin

Marcin a une relation privilégiée avec la branche polonaise de Red Bull, pour qui il a travaillé à de nombreuses reprises. Sa première mission a été de photographier l'équipe de rallye ORLEN au Maroc, après quoi il a continué de capturer de nombreux rallyes, dont le légendaire rallye Dakar. Marcin affirme qu'il doit ses premiers succès avec Red Bull à sa capacité à être autonome. Il pouvait tout préparer pour une prise de vue, trouver les meilleurs endroits et se rendre sur place sans que l'équipe n'ait à se soucier des besoins de son photographe.

Bien qu'il se soit forgé la réputation de savoir se mettre au bon endroit au bon moment, Marcin préfère ne pas trop préparer la prise de vue en elle-même. Il privilégie une approche de type reportage, qu'il apprécie depuis ses premières expériences en photographie, même s'il recherche à l'avance les emplacements avantageux lorsqu'il veut capturer un profil d'athlète en particulier.

From out of a chaotic cloud of dirt particles, a motocross bike emerges, pursued by other bikes.
Cette image a été prise le deuxième jour du rallye de motocross Red Bull 111 Megawatt Hard Enduro, lors duquel Marcin a sauté sur la piste, en plein milieu du danger, pour capturer la photo parfaite. « J'ai simplement fait de mon mieux pour survivre tout en prenant des photos ! » s'exclame-t-il. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM à 24 mm, 1/2500 s, f/4 et ISO1000. © Marcin Kin

Marcin a également pris part à des expéditions au K2 ainsi qu'aux cinq pics requis pour le prix Léopard des neiges. Ce dernier récompense les personnes qui gravissent tous les pics de l'ex-Union soviétique de plus de 7000 mètres d'altitude : le pic Lénine, le pic Korjenevskoï, le pic du Communisme, le Khan Tengri et le Pobeda. Marcin a également travaillé avec un large éventail de clients, notamment Coca-Cola, Żywiec, BMW, Fiat, Honda Racing, KTM, Lexus, Mercedes, Skoda, Toyota, Carlsberg, Salomon, Mammut et Majesty Skies.

Ses images ont été publiées dans National Geographic, Playboy, Newsweek, CKM et RedBulletin, et son travail a également été diffusé sur les chaînes Extreme Sport Channel, Planet TV et Discovery Channel.

Même s'il passe une grande partie de l'année sur la route ou dans les airs, Marcin estime qu'il a trouvé un bon équilibre entre son travail et sa vie personnelle. Son travail dans les sports extrêmes lui assure une dose régulière d'adrénaline, tandis que les expéditions en montagne qu'il entreprend le ramènent à ses racines, tout comme la famille qu'il a fondée dans sa ville natale.

Against a cloudy sky and desolate landscape, a skier begins a descent down a small, isolated snowy peak.
Lors d'une expédition à ski extrême, Marcin a capturé un membre de son équipe, Andrzej Bargiel, en train de skier sur ce bloc de glace de 8013 m de haut pendant leur temps libre au camp de base. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM à 25 mm, 1/800 s, f/6.3 et ISO100. © Marcin Kin

Y a-t-il beaucoup de pression associée à la livraison rapide des photos à vos clients ?

« C'est l'un des plus gros problèmes, en fait. Et il est difficile d'envoyer des photos du milieu du désert ou de l'Himalaya. J'ai accès à un téléphone satellite, mais son utilisation est très coûteuse. En montagne, je dois l'utiliser parce que les sponsors ont investi beaucoup d'argent et ils ont besoin de recevoir ces images. Pour un évènement comme le rallye Dakar, j'essaie de trouver une station-service ou un endroit dans une petite ville sur le trajet pour essayer d'envoyer quelques images. »


Vous êtes-vous déjà retrouvé dans des situations dangereuses, ou un accident évité de justesse ?

« Tout mon travail consiste à éviter de justesse les accidents ! En très haute montagne, par exemple à 6500 mètres au-dessus du niveau de la mer sur le K2, tout ce que l'on fait est dangereux. Il faut donc se concentrer sur sa santé et sa sécurité, tout en pensant à la prise de vue. Travailler seul dans le désert avec des voitures qui vont extrêmement vite à côté de vous, ça aussi c'est dangereux. La plupart des pilotes me connaissent et je les connais, donc s'ils me voient, ils savent qu'ils peuvent se rapprocher et que je ne ferai rien de stupide. Mais bien sûr, tout peut arriver. »


Comment prenez-vous soin de votre équipement lorsque vous photographiez dans la poussière d'un rallye dans le désert ?

« Si vous ne changez pas d'objectif, il n'y a vraiment pas de problème. D'après mon expérience, la poussière ne peut pas pénétrer à l'intérieur de l'appareil photo. Pour éviter de changer d'objectif, j'utilise autant que possible deux appareils, que je sois en montagne ou dans le désert. J'équipe l'un avec un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM et l'autre avec un Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM. »


Quelle est la partie la plus difficile de votre travail ?

« Prendre l'avion. Je mesure près de deux mètres et les sièges des avions sont de plus en plus petits. »


Quel est votre endroit préféré pour prendre des photos ?

« J'adore passer du temps en montagne, donc je suis toujours ravi d'y travailler : que ce soit une simple course à pied ou un projet plus ambitieux, comme l'escalade sur glace. »

Facebook : @MarcinKinPhotography

Twitter : @kinmarcinphoto

Instagram : @kinmarcinphoto

Ce que je sais
Marcin Kin

« Si vous voulez réussir et vivre de ce métier, vous devez croire en ce que vous faites. Au début, chaque fois que je disais à quelqu'un de ma petite ville en Pologne que j'allais être payé à photographier des sports extrêmes et à faire de la photographie d'aventure, on me répondait que c'était impossible. On peut gagner de l'argent en faisant de la photographie de mariage, peut-être, mais pas de la photographie de sports extrêmes. Mais si vous montrez, année après année, que c'est ce que vous voulez faire et que vous le faites bien, alors c'est possible. »

L'équipement de Marcin Kin

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Canon Ambassador Marcin Kin's kitbag.

Appareil photo

Canon EOS-1D X Mark III

La vie est ponctuée d'instants uniques. Capturez-en le plus possible avec l'EOS-1D X Mark III. Marcin a déclaré à propos du Mark II, prédécesseur de l'appareil : « La qualité des images est incroyable et les fichiers sont excellents en postproduction ».

Objectifs

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Un zoom professionnel de série L pour une utilisation quotidienne qui produit des images de haute qualité avec une ouverture de f/2.8 constante. « C'est mon objectif préféré, il est parfait pour le reportage. L'un de mes appareils en est équipé presque tout le temps et j'utilise souvent un seul objectif tout au long d'un travail », déclare Marcin.

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM

Un téléobjectif privilégié par les photographes de tous genres. Marcin dit de son prédécesseur, le Mark II : « Il est très rapide, très net et très résistant. Il peut se retrouver dans la boue, le sable ou la neige sans tomber en panne ».

Canon EF 14mm f/2.8L II USM

Objectif ultra grand-angle haute précision de série L avec conception rectiligne empêchant la distorsion des objets. « Parfois, j'ai besoin d'un très grand angle, donc j'utilise cet objectif à focale fixe d'une netteté exceptionnelle », explique Marcin.

Objectifs

Articles liés

Tout afficher

Canon Europe
Programme Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

En savoir plus

Canon Ambassador Jaime de Diego

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services