PROFIL

Michel d'Oultremont

Un grand bœuf musqué secoue la neige dont il est recouvert ; en fond, un ciel bleu éclatant.

L'ambassadeur Canon Michel d'Oultremont est un spécialiste des photographies qui révèlent toute la majesté du monde naturel, comme le moment où ce bœuf musqué sauvage s'est relevé après une forte tempête de neige. « Il s'est secoué et a créé une explosion de neige qui a donné à l'image cette impression de puissance et de force », raconte-t-il. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 500mm f/4L IS USM (désormais remplacé par le Canon EF 500mm f/4L IS II USM) à 1/4000 s, f/4 et ISO320. © Michel d'Oultremont

La photographie, insiste l'ambassadeur Canon Michel d'Oultremont, vient en deuxième après la faune, sa première passion. Et pourtant, ses images témoignent d'une maîtrise de la lumière qui les élève en quelque sorte. Bien plus que de simples souvenirs de ses rencontres avec les animaux, ce sont des œuvres d'art.

Déployant une variété de techniques créatives, comme un faible contraste, une palette de couleurs limitée, une faible profondeur de champ ou encore une composition minimaliste, les clichés distinctifs et féeriques de Michel semblent montrer des créatures se matérialisant dans la brume, à la fois étranges et majestueuses. Son objectif est « de faire aimer la nature aux gens, de les faire s'interroger sur ce sujet pour qu'ils la regardent différemment, peut-être avec plus de respect ».
Michel avait 13 ans en 2005 lorsqu'il a commencé à photographier des oiseaux dans le centre rural de la Belgique, où il a vécu toute sa vie. Au début, il utilisait un Canon PowerShot A570 avant de passer à un Canon EOS 400D (désormais remplacé par le Canon EOS 850D), équipé d'un objectif d'occasion Canon EF 300mm f/4 USM (désormais remplacé par le Canon EF 300mm f/4L IS USM), à 15. Il utilise à présent un Canon EOS R5.

« Grâce à la précision des appareils photo et objectifs Canon et à leur facilité d'utilisation, je peux me concentrer à 100 % sur mes images et laisser l'appareil photo s'occuper de tous les aspects techniques », explique Michel.

Son talent a très vite été remarqué. Alors qu'il était encore étudiant à l'école de photographie INRACI en Belgique, il a obtenu le prix Fritz Pölking Junior en 2014, puis le prix Rising Star Portfolio au concours Wildlife Photographer of the Year la même année, concours qu'il remportera à nouveau en 2018. Il a déjà publié trois livres : Encounters, Yellowstone et Hokkaido. « J'ai tout conçu de A à Z : du texte à la mise en page, en passant par le choix du papier et des images », explique Michel. « Je suis fier de ces livres. Ils contiennent des images audacieuses qui enfreignent les règles de la photographie. »
Photo de l'ambassadeur Canon Michel d'Oultremont
Lieu : Brye, Belgique

Domaine de spécialité : faune

Kit préféré :

Canon EOS R5

Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM (désormais remplacé par le Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM)
Un gros plan de l'œil et de l'oreille d'un renard endormi, avec sa fourrure principalement blanche aux notes de rouge et de brun.

Michel a photographié ce renard endormi sur les rives de l'île d'Hokkaidō, au Japon. « Il m'a regardé plusieurs fois, mais il n'avait pas peur de ma présence », explique-t-il. « Il m'a laissé l'approcher à quelques mètres, un vrai bonheur ». Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM (désormais remplacé par l'objectif Canon EF 600mm f/4L IS III USM) et le multiplicateur Canon EF 2x III à 1/2000 s, f/10 et ISO2500. © Michel d'Oultremont

Travaillant en tant qu’indépendant, Michel ne prend pas de missions pour des clients, mais réalise des projets qu'il initie et anime des ateliers. C'est une approche qui lui convient. « Je décide tout par moi-même », dit-il. « Je vais où je veux et je photographie ce que je veux, quand je veux. Je vends mes images à des galeries d'art, des collectionneurs ou dans des magasins. Grâce à ça, je suis complètement libre, et c'est super. »

Pour son livre Yellowstone, Michel a passé un mois à photographier des bisons, des loups et les autres animaux du parc national de Yellowstone en Amérique du Nord, par des températures glaciales de -40 °C. Pour Hokkaido, il s'est rendu dans le nord du Japon en hiver pour photographier des oiseaux, dont l'insaisissable grue du Japon et le Pygargue empereur.
Deux grands bœufs musqués se ruent l'un vers l'autre, sur un fond blanc immaculé.

« Seul au milieu de la toundra, je me suis approché d'un grand groupe de bœufs musqués mâles », explique Michel. « Un mâle solitaire s'est approché au même moment et a semé la panique dans le groupe. Le bœuf dominant commence à se battre, une bataille sans merci qui durera près de 30 minutes. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 500mm f/4L IS II USM à 1/4000 s, f/4 et ISO200. © Michel d'Oultremont

Qu'il photographie à des kilomètres de chez lui ou qu'il assiste aux changements de saisons dans la campagne belge, c'est la promesse de rencontrer un nouvel animal qui anime Michel. « Créer une image réussie prend beaucoup de temps ; parfois, je passe des semaines sur le terrain à explorer les lieux, à trouver le bon endroit avec la bonne lumière, puis à attendre que le moment magique arrive », dit-il. « Mais quand cela arrive, je suis tellement heureux que j'oublie toutes ces heures d'attente. Ce petit moment où je trouve l'animal que j'attendais est passionnant. Je me sens bien dans la nature, à ma juste place. »
Vous tournez-vous vers d'autres formes d'art que la photographie pour trouver l'inspiration ?

« Oui. Je dirais même que je regarde très peu de photographies. La peinture m'inspire beaucoup plus, J.M.W. Turner ou Vincent Van Gogh, par exemple. J'aime aussi les aquarelles pour leur douceur, ou la sculpture et les bronzes pour le fabuleux travail de la matière. Je me suis essayé au dessin, mais je suis très mauvais, c'est donc grâce à la photographie que j'arrive à retranscrire ce que j'ai en tête. »


Quelle est l'importance de la patience pour obtenir la photo parfaite ?

« Il est très important de connaître l'animal pour ne pas le déranger. Il est essentiel de ne pas l’effrayer et j'y veille tout particulièrement. La patience est également importante. Vous ne connaissez ni l'heure ni le lieu de votre rencontre avec les animaux. Pour ne pas rater cette rencontre, il faut attendre toute la journée. »


De quoi avez-vous besoin dans votre kit Canon dans les environnements où vous travaillez ?

« Je crée souvent mes images dans des conditions difficiles : tempêtes de neige, tempêtes de sable, couché dans la boue ou sur la glace. Il est donc important que le kit soit à la hauteur de mes exigences. La robustesse du Canon EOS R5 et du Canon EOS-1D X Mark III est un véritable atout. »


Vous avez déjà rencontré de nombreux succès, mais quels rêves aimeriez-vous réaliser à l'avenir ?

« Continuer mes rencontres avec la faune sauvage. J'ai essayé d'apercevoir le tigre de Sibérie en 2019, mais je n'ai vu que ses empreintes. Je suis aussi fasciné par le chat des Andes et le puma. Ce sont des animaux rares, peu photographiés et qui vivent dans de merveilleux biotopes, une recette idéale pour vivre des émotions exceptionnelles et créer de magnifiques images. »

Ce que je sais

Michel d'Oultremont



« Le plus important est de montrer du respect pour la faune que vous photographiez. C'est essentiel. Vivre au contact des animaux sauvages est fantastique, mais il faut les respecter. Il faut prendre toutes les précautions possibles pour ne pas déranger l'animal. Pour moi, c'est plus qu'une philosophie, ça fait partie de la vie. Je suis un invité et je respecte mon hôte. »

Facebook :michel.doultremont.wildlifephotographer

Instagram :@micheldoultremont

Site Web :https://micheldoultremont.com/

L'équipement de Michel d'Oultremont

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareil photo

Canon EOS R5

Un appareil photo hybride plein format professionnel emblématique offrant des photos haute résolution et des vidéos 8K aux photographes et réalisateurs. « J'aime la netteté des images et sa vitesse », dit Michel.

Canon EOS-1D X Mark III

Michel utilise également le Canon EOS-1D X Mark III, qui offre de superbes performances en basse lumière et un autofocus Deep Learning. Il dit qu'il aime cet appareil photo, qui capture l'action jusqu'à 20 images par seconde, pour « sa robustesse et sa vitesse ».

Objectifs

Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM

Le successeur de l'objectif utilisé par Michel est un téléobjectif léger pour photographier des images d'action, de faune et de sport de haute qualité. Il est excellent pour les photographes animaliers professionnels et offre « un rendu merveilleux à f/2.8 », explique Michel.

Canon EF 600mm f/4L IS III USM

La dernière version de l'objectif que Michel utilise est super légère et parfaite pour les photographes professionnels dont la spécialité est la faune, le sport ou les actualités. « Il me permet de ne pas déranger les animaux », explique Michel.

Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM

Un objectif professionnel de série L adapté aux photos de sport et d'animaux et doté d'un stabilisateur d'image et d'un traitement ASC garantissant une netteté exceptionnelle. Michel aime le garder dans ses équipements « pour sa polyvalence et son poids ».

Canon EF 24-105mm f/4L IS II USM

La toute nouvelle version de l'objectif utilisé par Michel est très appréciée des photographes souhaitant transporter un seul objectif, offrant une qualité d'image époustouflante avec une stabilisation d'image avancée. « Cet objectif m'aide à immortaliser de magnifiques paysages », confie Michel.

Accessoires

Multiplicateur de focale Canon EF 1,4x III

Le successeur du multiplicateur EF 1.4x II que Michel utilise est un multiplicateur professionnel permettant de multiplier par 1,4 la distance focale des objectifs de série L. Michel : « Ce multiplicateur me permet de me rapprocher des animaux sans les déranger. »

Multiplicateur Canon EF 2x III

Idéal pour la photographie de presse, la photographie sportive et la photographie de nature, ce multiplicateur multiplie par deux la distance focale du zoom optique ou du téléobjectif de la série L de Canon pour une précision accrue de l'autofocus et une meilleure communication entre l'appareil photo et l'objectif. « J'utilise régulièrement le multiplicateur 2x III avec mon objectif EF 600mm f/4L IS USM II pour me rapprocher le plus possible des animaux », explique Michel.

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera