Profil

Radomir Jakubowski

An Arctic fox drinks in the Norwegian wilderness by Radomir Jakubowski.
Sur cette prise de vue réalisée avec un super téléobjectif par l'ambassadeur Canon Radomir Jakubowski, un renard polaire pose au-dessus de l'eau avant de s'abreuver. « J'ai passé beaucoup de temps à photographier la nature en Norvège », déclare Radomir. « C'est l'une de mes photos préférées d'un renard polaire que j'ai prise à Fjell, en Norvège. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM à 1/800 s, f/2.8 et ISO400. © Radomir Jakubowski

L'ambassadeur Canon Radomir Jakubowski a parcouru toute l'Europe en capturant la nature dans toute sa splendeur, d'images abstraites de la flore délicate à des animaux au milieu de paysages grandioses, sur fond de ciels spectaculaires.

Grâce à ses travaux publiés dans de nombreux magazines spécialisés internationaux, calendriers, ouvrages et expositions, aux plus de 100 prix qui lui ont été décernés et à l'inspiration qu'il a suscitée chez de très nombreux photographes en devenir, l'avenir du photographe naturaliste Radomir s'annonce radieux. Mais cet avenir prometteur n'est pas vraiment ce qui l'anime. « Il n'y a rien de plus ennuyeux qu'un ciel bleu », dit-il. « J'adore les orages, la pluie et la lumière qui change devant vous. Ces situations offrent des instants uniques que la majorité des gens ne vivent pas, parce que personne n'aime être dehors par mauvais temps. J'ai toujours accordé de l'importance au fait d'être aussi proche de la nature que possible et de profiter de chaque moment. Tous ces moments valent la peine d'être vécus. »

Canon Ambassador Radomir Jakubowski.


Lieu : Sarrebruck, Allemagne
Domaines de spécialité : faune et nature
Kit préféré :
Canon EOS 5DS R
Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM

Né en Allemagne en 1987 de parents polonais qui ont fui le communisme, ce photographe bilingue a terminé ses études supérieures et obtenu un diplôme d'économie. Plutôt que de vivre dans un univers de chiffres, il a choisi de parcourir l'Europe pour photographier la nature. Radomir a hérité sa passion de son père amateur et commencé lorsqu'il était enfant, après que sa grand-mère lui a offert un appareil photo pour sa communion. Mais c'est lorsqu'il a acheté son deuxième appareil photo numérique, un Canon Powershot G3, que sa créativité s'est véritablement manifestée. « Depuis, la photographie n'a cessé de remplir ma vie », se souvient-il. « J'ai lu tous les magazines et les ouvrages spécialisés disponibles et me suis entraîné dès que je le pouvais. »
The little-seen laurel forests of Madeira and the Canary Islands as photographed by Radomir Jakubowski.
Les forêts de lauriers à Madère et sur les Îles Canaries sont strictement protégées et abritent les plus grands lauriers d'Europe. Il s'agit des Ocotea foetens, des arbres de la famille des lauracées, à Madère. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 17-40mm f/4L USM à 32mm, 0.4 s, f/16 et ISO 100. © Radomir Jakubowski

Radomir a choisi de débuter par la photographie de rue, ce qui l'a amené à réaliser des portraits, mais il a finalement évolué et opté pour la nature. Il s'est tellement passionné pour son nouveau sujet qu'il a décidé d'acquérir son tout premier reflex, un Canon EOS 10D [remplacé par le Canon EOS 80D]. « Un jour, ma grand-mère m'a indiqué l'endroit où je pouvais trouver des espèces de plantes rares à proximité de l'endroit où je vivais. C'est alors que mes photos ont connu une avancée phénoménale. Rien ne pouvait plus m'arrêter. »

À l'âge de 18 ans, le photographe autodidacte est devenu l'un des plus jeunes membres de l'association des photographes naturalistes d'Allemagne (GDT), et s'est nourri avec enthousiasme des enseignements de ses pairs, même si pour lui, la photographie était bien plus un loisir. En réalité, Radomir refusait de réfléchir à son avenir en tant que photographe professionnel jusqu'à ce qu'il soit contacté pour écrire un livre sur ses travaux tout en étudiant à l'université.

Des missions éditoriales ont suivi, puis il s'est vu décerner toute une série de prix de photographie naturaliste, notamment le prix junior Fritz Pölking. Il a été reconnu comme le Photographe naturaliste européen de l'année à quatre reprises et a reçu également quatre fois le prix Windland Smith Rice International Award, Nature's Best. Après avoir obtenu son diplôme, Radomir n'a pas douté un seul instant de son orientation et n'a jamais regretté ce choix.

A red fox in the Grand Teton National Park, as photographed by Radomir Jakubowski.
Capturé pendant un blizzard à Grand Teton National Park, dans le Wyoming, un renard roux se distingue sur la neige. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x à 1/800 s, f/4 et ISO1600. © Radomir Jakubowski

Suivant les conseils que ses pairs de l'association GDT lui avaient prodigués, Radomir s'est mis, à son tour, à enseigner en animant des ateliers sur la photographie naturaliste en Europe : « Je prends beaucoup de plaisir à rencontrer des gens avec lesquels je peux partager ma passion, parce que tout le monde apporte son point de vue unique. »

Les sujets de Radomir sont très larges, d'une fleur déployant ses pétales délicats vers le soleil levant, à une chaîne montagneuse imposante et stoïque recouverte de neige et de glace. Mais il précise que sa technique de prise de vue ne change pas, indépendamment de ce qu'il y a en face de son objectif. « Tout repose sur la façon dont j'utilise la lumière naturelle », déclare-t-il. « En matière de photographie naturaliste, tout est question de perception de l'atmosphère, de la lumière et d'essayer de ressentir ce qui fait la particularité de ce moment. Et si j'ai de la chance, je peux traduire cela dans une image.

« La nature satisfait mon instinct de chasseur. La photographie de végétaux me permet d'être extrêmement créatif, les paysages m'incitent à me remettre en question lors de la postproduction, et j'adore créer des photos abstraites artistiques car ce sont les tirages que j'aime vraiment réaliser. Tous les domaines de la photographie naturaliste sont toujours source d'une telle satisfaction pour moi et je pense que ça ne changera jamais. »

An ibex climbs in the Alps at sunrise, photographed by Radomir Jakubowski.
« Pour moi, le bouquetin des Alpes est le roi de la montagne. Le magnifique bouquetin face aux montagnes plongées dans la brume, aux premières lueurs du jour, est tout simplement un moment de bonheur, » dit Radomir. Photo prise avec le Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM à 70mm, 1/320 s, f/10 et ISO 100. © Radomir Jakubowski

Vous avez remporté plus de 100 récompenses dans la catégorie Nature et vos photos ont fait l'objet d'innombrables publications. Quelle est votre technique pour vous démarquer des autres photographies ?
« Je recherche en permanence la lumière parfaite et la bonne composition, et suis doué pour prévisualiser ce que je souhaite. Les images sont bien souvent ancrées dans ma mémoire depuis des années jusqu'à ce que je leur donne vie. Mais lorsque je vois une scène ou quelque chose de particulier, je sais immédiatement comment la photographier. »

Qu'est-ce qui influence votre choix d'objectif ?
« La décision d'utiliser un objectif grand angle ou un téléobjectif est relativement simple. Il s'agit de décider de compresser ou d'étendre les dimensions. Lorsque je photographie des animaux, j'apprécie les super téléobjectifs de Canon et les utilise également pour mes photos de végétaux, alors que les grands angles et les zooms sont plus adaptés aux images de paysages et abstraites. »

Vous avez débuté la photographie très jeune. Quel conseil donneriez-vous à des jeunes comme vous à l'époque ?
« Essayez de vous mettre à la place des autres et de comprendre leur mode de fonctionnement. »

Qu'est-ce que les photographes professionnels débutants peuvent bien souvent négliger ?
« D'aimer profondément et sincèrement la nature. La préservation de l'environnement est plus importante que de gagner sa vie par le biais de la photographie naturaliste. Interrogez-vous sur vos actions et ne faites pas la promotion des endroits dans lesquels vous photographiez des espèces rares. Demandez-vous si un habitat peut accueillir un déferlement de touristes, notamment ceux dont le principal objectif est d'effectuer des publications sur les réseaux sociaux. »

Ce que je sais
Radomir Jakubowski

« Pour réussir, vous devez connaître votre sujet. Vous devez en apprendre le plus possible sur lui. N'essayez pas de reproduire les milliers d'images que vous voyez sur les réseaux sociaux. Explorez le monde par vous-même et créez vos propres images. En définitive, le meilleur conseil que je puisse donner, c'est de percevoir la lumière et de se sentir libre. »

Instagram : @naturfotocamp
Facebook : www.facebook.com/naturfotocamp
Site Web : www.naturfotocamp.de

Équipement de Radomir Jakubowski

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Radomir Jakubowski's kitbag.

Appareils photo

Canon EOS 5DS R

Reflex numérique conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle, le capteur plein format 30,3 millions de pixels de cet appareil photo est sans pareil. « Je l'apprécie tellement que j'en ai deux. Il offre une résolution exceptionnelle et les images sont toujours nettes. C'est un bon choix pour ceux qui souhaitent réaliser des tirages grand format », indique Radomir.

Objectifs

Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM

Un super téléobjectif ultra hautes performances est durable, puissant et idéal pour photographier la faune. « Cet objectif offre le meilleur effet de bokeh, un autofocus incroyable et une netteté extraordinaire », explique Radomir. « Même avec des multiplicateurs, ses performances sont toujours optimales. »

Canon EF 16-35mm f/4L IS USM

Cet objectif ultra grand angle haut de gamme peut produire des images de haute qualité, même en basse lumière. « Je pense que c'est le meilleur zoom ultra grand angle disponible. Il est petit, léger, offre une grande qualité d'image ainsi qu'un stabilisateur d'image, ce qui constitue une aide précieuse », précise Radomir.

Canon EF 11-24mm f/4L USM

Un objectif ultra grand angle conçu pour photographier des paysages. « C'est un zoom grand angle très spécial », déclare Radomir. « J'aime l'utiliser lorsque j'ai vraiment besoin de beaucoup de ciel ou de premier plan. »

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Cet objectif macro a un rapport de grossissement de 1:1, ce qui apporte un grand réalisme à vos photos. « Dans de nombreuses situations, je dois me rapprocher de la nature et cet objectif macro est vraiment parfait dans ce cas, sans oublier qu'il est léger, précis et compact », indique Radomir.

Articles liés

Tout afficher

Canon Europe
Programme Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

En savoir plus

Canon Ambassador Jaime de Diego

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services