PROFIL

Martin Bissig

Trois hommes marchent sur une montagne enneigée en portant leurs vélos, tandis que le soleil perce à travers les nuages.

L'ambassadeur Canon Martin Bissig est réputé pour ses photos d'action réalisées dans des environnements extrêmes. En 2016, il a rejoint trois aventuriers, l'Helvético-Américain Hans Rey, l'Allemand Gerhard Czerner et l'Écossais Danny MacAskill, pour réaliser pour la première fois une ascension et une descente consécutives des monts Kenya et Kilimandjaro en VTT. « La neige rend cette photo encore plus spectaculaire, avec le soleil levant au-dessus du cône volcanique du Mawenzi à environ 5600 mètres d'altitude », s'extasie-t-il. « Cette photo résume bien l'expédition. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 11-24mm f/4L USM à 11 mm, 1/160 s, f/4 et ISO100. © Martin Bissig

Le photographe suisse d'action en extérieur Martin Bissig a conjugué sa passion du VTT à celle de la photographie, et est devenu l'un des photographes les plus prolifiques au monde dans ce sport.

La carrière de Martin a été guidée par ses trois grandes passions : la photographie, le VTT et le plein air. Encouragé par son père, un photographe indépendant qui prenait des photos pour divers journaux, la photographie a été sa première passion. Désireux d'apprendre, Martin a commencé à expérimenter avec des appareils photo dès l'âge de sept ans, en profitant du matériel de son père et de la chambre noire qu'ils avaient chez eux. À 13 ans, il prenait déjà ses propres clichés alors que son père était occupé avec d'autres missions. C'est à cette époque que Martin a commencé le VTT, le sport idéal pour un adolescent qui grandit dans l'un des pays les plus montagneux et les plus pittoresques du monde.
Malgré sa passion et son talent, Martin a mis de côté ses aspirations artistiques et s'est lancé dans une carrière en économie. « À 16 ans, j'ai quitté l'école et j'ai dû décider ce que je voulais faire de ma vie », raconte-t-il. « Je me suis alors dit : étant Suisse, pourquoi ne pas me lancer dans le secteur bancaire ? » Après un apprentissage de trois ans dans une banque, Martin est allé à l'université pour étudier la gestion d'entreprise. « Cela m'a ouvert les yeux », poursuit-il. « J'ai dû apprendre des choses qui ne m'intéressaient pas vraiment. J'ai obtenu mon diplôme, mais je savais que cela ne me rendrait pas heureux. J'avais le choix entre retourner travailler en entreprise et faire des choses que je n'aimais pas, ou changer de vie et faire ce que j'aimais ».
Ambassadeur Canon Martin Bissig.
Lieu : Unterägeri, Suisse

Domaines de prédilection : action, sport

Kit préféré :
Canon EOS R5
Canon RF 15-35MM F2.8L IS USM
La silhouette de Danny MacAskill, star de YouTube et coureur Red Bull, se dresse au coucher de soleil, en équilibre sur la roue arrière de son VTT au camp de base du Kilimandjaro.

Une autre image de l'expédition à vélo de Martin au mont Kenya et au Kilimandjaro. « Danny est venu me voir au camp de base, à 4650 m d'altitude, en me disant qu'il voulait parcourir ce rocher sur la roue arrière de son vélo », raconte-t-il. « Nous nous sommes levés à 4 h 30 du matin pour la photo ». Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 28-300mm f/3.5-5.6L IS USM à 1/200 s, f/5.6 et ISO125. © Martin Bissig

Au début, en plus de travailler pour une poignée de magazines, Martin a poursuivi son rêve de devenir photographe professionnel en acceptant des missions plus traditionnelles. Mais après avoir impressionné un important client en 2003, la photographie a cessé d'être un passe-temps. Depuis, Martin a travaillé pour de nombreux clients, dont Red Bull, Scott, Adidas, Oakley, Specialized et Deuter. Ses photos ont été publiées dans d'innombrables magazines internationaux et il est considéré comme l'un des photographes de VTT les plus publiés au monde. « Je publie généralement environ trois reportages par an », explique Martin. « Chacun est publié entre 10 et 20 fois, ce qui fait que je me retrouve généralement dans une cinquantaine de publications différentes dans le monde entier, dans plus de 25 pays. Chaque publication compte entre quatre et huit pages, plus la couverture, j'ai donc beaucoup de chance de pouvoir publier autant de photos ».
Un cycliste se tient debout sur son vélo au bord d'un lac, avec un paysage montagneux en arrière-plan.

Martin a capturé cette image spectaculaire en Suisse, au terme d'une longue journée passée à prendre des photographies. « Le Cervin près de Zermatt n'a de cesse de m'émerveiller, même si je l'ai déjà immortalisé plusieurs fois pour des story et des clients », s'émeut Martin. « J'aime voir ce mont emblématique à demi-masqué par les nuages, à la fois présent et discret. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 15-35mm F2.8L IS USM à 15 mm, 1/1000 s, f/2.8 et ISO100. © Martin Bissig

Martin pense que le fait d'être lui-même un passionné de VTT a contribué à mettre en valeur son travail. « J'adore le VTT », dit-il. « En photographie, pour être bon dans ce qu'on fait, il faut prendre des photos des choses qu'on aime. Si je devais photographier des gens qui jouent au billard ou montent à cheval, ça ne marcherait pas aussi bien. En tant que photographe sportif, il est important de bien connaître et d'aimer ce sport soi-même, car il faut savoir comment les gens bougent et ce qui est esthétique. Je n'avais jamais prévu de gagner ma vie de cette façon, c'était juste une façon de réunir toutes les choses que j'aime le plus. Tant qu'on amuse, on peut continuer éternellement. Bien sûr, il faut gagner de l'argent, mais ce n'est pas une motivation suffisante pour réussir. J'ai appris que si on continue à faire ce qu'on aime, on finit par devenir assez bon pour pouvoir en vivre. Cela peut prendre beaucoup de temps et il y aura des échecs, mais cela en vaut totalement la peine au final. J'ai visité de nombreux endroits, vu beaucoup de choses et vécu pas mal d'aventures… La plupart des gens rêveraient d'être à ma place. Je suis très heureux d'avoir décidé de suivre mes rêves ».
Comment concrétisez-vous votre vision créative lors d'une séance photo VTT ?

« En général, je ne pense qu'au pays que je veux visiter ou à la région dans laquelle je veux me rendre. Une fois sur place, je me laisse porter par les événements. Je n'ai pas d'idée ou de photo spécifique à capturer. Je me laisse surprendre par ce que le pays ou la région me réserve. De toute façon, c'est difficile à planifier. Parfois, il n'y a aucune information disponible sur la région ».


Que recherchez-vous dans la scène ou chez le coureur lorsque vous déclenchez l'obturateur ?

« Je veux raconter une histoire en une seule image, donc je préfère prendre des photos grand format. Je veux créer une sorte de perspective : montrer aux spectateurs où nous sommes, la nature, les sentiers, l'action. J'ai besoin d'un bon paysage, d'un bon sentier, d'une bonne lumière et d'un bon coureur. Quand tous ces éléments sont réunis, je tiens ma photo ».


Quel raisonnement créatif guide votre processus habituel ?

« Je prends toujours mes photos en mode Priorité à l'ouverture (Av) et je dois m'assurer que la vitesse d'obturation est assez rapide pour l'action. J'utilise un réglage ISO plus élevé pour éviter le flou de bougé. Avant, je prenais beaucoup de photos avec le flash, mais aujourd'hui, je ne l'utilise presque plus. Je veux être authentique et les photos prises avec le flash paraissent parfois artificielles ».


Quelle est la partie la plus délicate d'une séance photo ?

« Les coureurs. Je peux avoir le meilleur endroit au monde, avec la meilleure lumière possible, mais si le coureur est avachi sur son vélo, je ne pourrai rien en tirer. J'essaie de raconter une histoire en une seule image. Je vois plutôt ce que je fais comme de la photographie de paysage avec un élément supplémentaire : un athlète ».

Ce que je sais

Martin Bissig


« Trouvez votre niche et photographiez ce que vous aimez. Si vous photographiez des choses que vous n'aimez pas juste pour l'argent, vous ne tiendrez pas longtemps. Je travaille quand même dans d'autres domaines pour gagner ma vie, mais la plupart du temps, je prends des photos des choses que j'aime faire ».

Instagram :@martinbissig

Site Web :www.bissig.ch

L'équipement de Martin Bissig

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

L'équipement de Martin Bissig contenant ses appareils photo et objectifs Canon.

Appareil photo

Canon EOS R5

Cet appareil photo sans compromis offre toutes les caractéristiques dont Martin a besoin, le tout dans un format compact et léger. « Offrant jusqu'à 20 im./s, un autofocus incroyablement rapide et précis, ainsi que la possibilité d'enregistrer des séquences vidéo en 4K jusqu'à 120 im./s, le R5 est mon partenaire de prédilection, que ce soit pour mes projets commerciaux ou mes expéditions », explique-t-il. « Associé à mes objectifs RF, le capteur de 45 millions de pixels offre la meilleure qualité d'image possible. »

Objectifs

Canon RF 15-35mm F2.8L IS USM

Captez davantage de détails, même en basse lumière, grâce à ce zoom ultra grand-angle 15-35 mm avec stabilisateur d'image à 5 vitesses, idéal pour les photos de paysage et d'architecture. « Mon objectif à grand-angle de prédilection », dit Martin. « Il est rapide et garantit une netteté optimale d'un bord à l'autre ».

Canon RF 24-70mm F2.8L IS USM

Doté d'une ouverture rapide et d'un stabilisateur d'image, ainsi que d'un moteur Nano USM pour une mise au point silencieuse, cet objectif offre des performances exceptionnelles. « Cet objectif redéfinit les normes en termes de plage focale et de qualité d'image », déclare Martin.

Canon EF 70-200mm f/2.8L USM

Ce téléobjectif à ouverture rapide de qualité professionnelle est très prisé par les photographes sportifs et de nature, ainsi que par les photographes spécialisés dans les mariages et les portraits. « C'est l'objectif 70-200 mm le plus compact. Sa taille et son poids, alliés à son excellente qualité d'image, me conviennent parfaitement », déclare Martin.

Canon RF 24-240mm F4-6.3 IS USM

Cet objectif portable et polyvalent avec un zoom optique 10x est idéal pour photographier toutes sortes de sujets, des paysages grand-angle aux portraits plein cadre, voire même réaliser des photos sportives et animalières en gros-plan. Sa mise au point quasi silencieuse permet de travailler en toute discrétion. Martin utilise cet objectif pour voyager, il le décrit comme l'objectif idéal pour ses expéditions. « Il couvre une plage focale parfaitement adaptée lorsque je voyage et offre une qualité d'image exceptionnelle compte tenu de sa taille et de son poids », explique-t-il.

Canon RF 28-70mm F2L USM

Zoom avancé de la série L doté d'une ouverture f/2 très rapide et offrant une qualité d'image exceptionnelle. « Cet objectif seul remplace facilement trois objectifs à focale fixe », affirme Martin. « Avec l'ouverture fixe de 2.0 sur toute la plage focale, je peux travailler même dans les conditions d'éclairage les plus délicates ou obtenir un magnifique effet de bokeh en utilisant l'ouverture maximale. Mon R5 est toujours équipé de cet objectif lors d'événements ou de travaux commerciaux. »

Canon RF 50mm F1.2L USM

L'objectif RF redéfinit les normes en matière de performances photographiques : il offre une netteté exceptionnelle, un haut niveau de contrôle créatif et des performances remarquables en basse lumière. Martin précise : « Grâce à l'autofocus avec détection des yeux d'une précision extrême de mon EOS R5, je travaille le plus souvent avec une ouverture de 1.2. Je peux utiliser cet objectif en très basse lumière sans flash. »

Canon RF 85mm F1.2L USM

Pour des portraits flatteurs alliant beauté, netteté parfaite et excellentes performances en basse lumière, optez pour l'objectif RF 85mm F1.2L USM et son potentiel créatif ultime. « J'utilise énormément cet objectif avec une ouverture de 1.2 pour flouter un arrière-plan susceptible de détourner l'attention », souligne-t-il. « Il est également idéal pour les photographies de vélos en extérieur. Il met vraiment le vélo en valeur. »

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera