PROFIL

Vladimir Rys

Une photo d'une voiture de course prise avec une longue exposition pour créer des stries de couleur sur l'image.

L'ambassadeur Canon Vladimir Rys aime photographier les sports automobiles, car ce domaine lui offre de nombreuses opportunités de laisser libre court à ses expériences. Ce cliché d'une course pris avec longue exposition a été réalisé à Austin, au Texas en octobre 2018. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 135mm f/2L USM à 1/4 s, f/10 et ISO50. © Vladimir Rys

L'ambassadeur Canon Vladimir Rys voyage dans le monde entier pour immortaliser l'un des sports les plus rapides de la planète. Réputé pour sa synchronisation impeccable et ses images spectaculaires, le spécialiste de la Formule 1 prend environ 80 vols par an pour suivre les sports automobiles dans le monde entier.
 
Originaire de Prague en République tchèque où il a passé son enfance, Vladimir a mis les mains sur un appareil photo pour la première fois à 13 ans. « Mon grand-père était photographe, donc j'ai eu accès à son équipement pour faire des expériences », raconte-t-il. « C'est rapidement devenu une passion. »
Alors qu'il étudiait la photographie à Prague, Vladimir a trouvé un emploi dans un journal local. « Mon supérieur était très exigeant avec moi, mais je n'aurais jamais pu mieux apprendre qu'avec lui », explique-t-il. « Il m'a ouvert la porte de la photographie sportive et j'ai beaucoup appris à ses côtés. Je considère cette période comme un tournant essentiel dans le lancement de ma carrière. »

Après avoir été photographe pour le magazine de football Hattrick, Vladimir a déménagé en Allemagne en 2002 pour travailler chez Getty Images. « À ce moment-là, j'avais déjà gagné quelques prix à Prague et mon travail semblait plaire », dit-il. « Mais une fois arrivé en Allemagne, je me suis retrouvé dans un tout nouveau monde où je me suis vite rendu compte que je ne connaissais rien. J'ai donc recommencé à apprendre. La concurrence était très forte au sein de l'agence et cela m'a beaucoup stimulé. Nous avions pour défi de sortir tous les jours pour capturer quelque chose de nouveau, quelque chose encore inconnu. »

« Je couvrais tous les sports et me suis rendu à trois reprises aux Jeux olympiques. Chaque sport a ses propres caractéristiques et il faut être aux aguets pour anticiper ce qui va se passer ensuite. Si vous voyez une scène se dérouler devant vos yeux, c'est déjà trop tard : vous avez raté le cliché. »

Localisations : Grèce et Allemagne
Domaines de spécialité : sports automobiles
Kit préféré :
Canon EOS-1D X Mark III
Canon EF 50mm f/1.2L USM
Gros plan d'un œil, dans la pupille duquel on aperçoit une voiture de course.

Une voiture de course est capturée dans l'œil d'un mécanicien dans un garage lors des révisions en amont d'une course automobile à Austin, au Texas en octobre 2015. Photo prise avec un Canon EOS-1D X (désormais remplacé par le modèle Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM à 1/40 s, f/7.1 et ISO2500. © Vladimir Rys

Aujourd'hui, le portfolio de Vladimir regorge de clichés de nombreux sports différents, mais la Formule 1 reste le domaine de prédilection du photographe. « Ma première saison remonte à 2005 et je me souviens m'être rendu en Australie pour ma première course », raconte-t-il. « C'est comme si un nouveau monde s'était soudainement ouvert à moi. D'un point de vue photographique, c'était passionnant, car l'espace me permettait à la fois de prendre de beaux portraits, de capturer l'action, d'exprimer ma fibre artistique, de photographier un paysage... Je pouvais tout faire. »

Vladimir s'est mis à son compte en 2010 et est désormais basé à la fois en Grèce et en Allemagne. Même si cela fait 15 ans qu'il photographie des courses haute vitesse, il est toujours aussi enthousiaste lorsqu'il se retrouve sur un circuit. « Il y a quelque chose d'unique dans chaque piste et chaque course », dit-il. « Je suis en apprentissage constant. »
Des voitures de course arrivent sur la piste pour le début des essais.

Des voitures de course arrivent sur la piste pour le début des essais à Spielberg, en Autriche, en juin 2019. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM à 1/1250 s, f/2.8 et ISO50. © Vladimir Rys

Avec une série de prix à son actif, dont celui de photographe de l'année décerné en 2014 par la Fédération italienne du sport automobile, les photos de Vladimir sont connues dans le monde entier. « J'apprécie toujours que mon travail soit reconnu, mais ce n'est pas ma principale motivation », explique-t-il. « Cela ne signifie pas pour moi qu'il est temps de lever le pied et d'en profiter. Au contraire, cela me donne envie d'avancer. »

Pour la suite, Vladimir pense que le meilleur reste à venir. « Je suis un éternel insatisfait », dit-il. « J'attends toujours avec impatience la prochaine course et une nouvelle occasion de créer quelque chose de nouveau. J'ai toujours espoir que mon prochain cliché sera le meilleur. »
Quels sont, selon vous, les principaux éléments pour réussir dans la photographie de Formule 1 ?
« Les sports automobiles sont connus pour leur vitesse, mais je conseille tout de même de prendre son temps. Suivez les lignes et les ombres, et choisissez soigneusement votre position. Au fil des ans, vous saurez à quel endroit les voitures sortent de la piste, à quel moment elles sortiront d'un tunnel donné et l'endroit où vous pouvez capturer une belle action. C'est pour cette raison que j'aime toujours autant la Formule 1 et que j'ai encore l'envie de découvrir de nouveaux clichés. »

Comment décririez-vous votre style photographique ?
« J'ai un style très graphique, j'aime suivre la lumière. Je regarde principalement la lumière, la composition, les couleurs et les ombres. En tant que photographe, vous devez exprimer toute une histoire dans un seul cliché. Vous devez voir ce qu'un spectateur normal ne voit pas. Vous devez toujours observer la scène d'un autre angle, trouver de nouveaux emplacements et rester très concentré sur ce que vous faites. »

Avez-vous un circuit de Formule 1 favori pour la photographie ?
« Monaco est le meilleur circuit pour la plupart des photographes, car il offre un rendu très satisfaisant et que nous pouvons nous approcher très près des voitures. Ce circuit se démarque réellement des autres. J'aime aussi beaucoup Singapour. L'ambiance qui y règne lors des courses nocturnes est unique. Vous pouvez jouer avec les couleurs et la lumière, ce qui est absolument magnifique. Silverstone au Royaume-Uni est l'un des circuits les plus difficiles, car il est plat. Il n'est pas aussi photogénique que les autres, mais sa caractéristique principale est la vitesse, ce qui est passionnant en photographie. J'aime le fait que chaque circuit présente ses propres difficultés. »

Quel conseil donneriez-vous pour rester concentré lors d'une longue course ?
« Pour se concentrer lors d'une course, mangez avant qu'elle commence. Il faut aussi bien se couvrir pour avoir chaud. Si vous avez du mal à vous concentrer, changez de position, essayez un nouvel angle, lancez-vous dans quelque chose de différent. Sortez de votre zone de confort et n'hésitez pas à tenter quelque chose de fou. Certaines courses peuvent être longues, mais pour moi tout est stimulant du début à la fin et le temps passe aussi vite que les voitures. »

Ce que je sais

Vladimir Rys

« La technologie s'améliore et se développe toujours rapidement. J'ai déjà vu une grande évolution depuis le début de ma carrière, et il est impossible de ne pas y être confronté. Il faut absolument s'adapter aux nouveaux développements et matériel. Vous devez changer votre approche en continu, mais aussi rester fidèle à votre style et à vos valeurs photographiques. Créez des images avec votre appareil photo, et pas seulement sur votre ordinateur. Il existe des outils pour vous aider à améliorer vos talents de photographe, mais n'oubliez pas que les ordinateurs sont là uniquement pour vous aider. Ne comptez pas uniquement sur eux pour créer vos clichés, car vous n'obtiendrez pas les mêmes résultats. »

Facebook :@VladimirRysPhotography

Instagram :@vladimirrys

Twitter :@vladimirrys

Site Internet :www.vladimirrys.com

Équipement de Vladimir Rys

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

L'équipement de Vladimir Rys comporte des appareils photos et des objectifs Canon, ainsi que des passeports et une carte de presse.

Appareil photo

Canon EOS-1D X Mark III

Grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, sa technologie d'autofocus à base de Deep Learning et ses vidéos en RAW 5,5K, cet appareil est l'outil de création ultime. « Cet appareil est non seulement le prolongement de ma main, mais aussi de mes yeux », explique Vladimir. « Je l'utilise presque inconsciemment, ce qui me permet de me concentrer uniquement sur mon sujet. J'aime le format des appareils Canon : lorsque vous en achetez un nouveau, vous avez la sensation de vous en être déjà servi, car ils sont extrêmement simples à utiliser et à prendre en main. »

Objectifs

Canon EF 50mm f/1.2L USM

Grâce à son incroyable ouverture maximale à f/1,2, l'objectif EF 50mm f/1.2L USM ultra-rapide offre des performances exceptionnelles en basse lumière. Un objectif qui vous donne un contrôle créatif précis sur la mise au point et la profondeur de champ. Vladimir confie : « C'est mon objectif de base. Je l'utise pour de nombreux clichés. Je peux prendre des portraits, des images d'action... C'est mon préféré, sans aucun doute. »

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Cet objectif polyvalent produit d'excellents résultats pour les portraits et les vidéos réalisées caméra à la main grâce à sa capacité à créer une faible profondeur de champ avec de beaux bokeh. « Cet objectif produit des images d'une netteté remarquable, sa texture est riche et magnifique », s'exclame Vladimir.

Canon EF 135mm f/2L USM

Ce téléobjectif rapide, léger et de grande qualité est idéal pour les sports en salle en basse lumière, ainsi que pour les portraits. « Il est idéal pour les portraits et les scènes d'action, et produit le plus bel effet bokeh », dit Vladimir.

Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM

Un super téléobjectif à ouverture rapide qui offre des performances de niveau professionnel, idéal pour la photographie de sport, d'actualité et de faune. « Je l'ai toujours avec moi sur le bord de la piste, quand il est impossible de se rapprocher de l'action pour des raisons de sécurité », explique Vladimir. « Je l'utilise également lorsque j'ai besoin de faire beaucoup de panoramas. »

Objectif cinéma Canon CN-E 14mm T3.1 L F

S'inscrivant dans la gamme d'objectifs à focale fixe Cinéma EF de Canon, le CN-E 14mm T3.1 L F offre des images 4K d'une qualité spectaculaire, un cercle d'image plein format, d'excellentes performances en basse lumière, ainsi qu'un contrôle créatif précis de la mise au point et de la profondeur de champ. « C'est un excellent objectif, d'une grande netteté du centre aux angles du cadre », dit Vladimir.

Objectif cinéma Canon CN-E 50mm T1.3 L F

Issu de la gamme d'objectifs de qualité Canon, le CN-E 50 mm T1,3 L F est un objectif à focale fixe compact et léger (1,1 kg) conçu pour les montures EF. « J'aime les objectifs à 50 mm, quels qu'ils soient », explique Vladimir. « J'utilise plusieurs objectifs Cinéma à 50 mm, jusqu'aux anciens FD toujours aussi satisfaisants. Cette version tient juste parfaitement dans la main. »

Objectif cinéma Canon CN-E 85mm T1.3 L F

Compact et ne pesant que 1,3 kg, ce téléobjectif court à focale fixe offre une qualité d'image 4K exceptionnelle, ainsi qu'une perspective et un angle de vue naturels, ce qui le rend idéal pour les prises de vues en basse lumière et les faibles profondeurs de champ. Vladimir déclare : « C'est toujours gratifiant de prendre des clichés lorsque l'objectif est ouvert au maximum, car il offre une magnifique texture et une incroyable transmission de couleur. »

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera