Rosie Hardy, jeune photographe anglaise au talent prometteur et ambassadrice Canon, réalise des portraits envoûtants et poétiques. © Rosie Hardy

En 2008, année de la création du programme européen Canon Ambassador, il s'agissait d'une initiative pionnière rassemblant quelques-uns des photographes et vidéastes les plus talentueux en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (la région EMEA) pour collaborer avec Canon et partager sa passion pour la narration visuelle.

Dix ans plus tard, en 2017, Canon a décidé de remanier le programme afin que les générations actuelles et futures de photographes et de vidéastes soient mieux représentées et soutenues.

Comme l'explique Siobhan Gaffan, responsable du programme européen Canon Ambassador : « Depuis le début, notre objectif est de forger des liens entre Canon et la communauté professionnelle, afin de résoudre les problématiques auxquelles elle est confrontée. En 2008, l'un des principaux défis pour les photographes concernait la transition de l'analogique au numérique. Aujourd'hui, les photographes doivent savoir passer de l'image fixe à l'image animée et trouver leur place dans un univers multi-plateforme. »

Défis et opportunités

Francis Hodgson enseigne la culture photographique à l'Université de Brighton. Il nous a aidés à mettre au point le nouveau programme européen Canon Ambassador en jouant le rôle d'expert auprès du conseil qui a sélectionné les membres actuels du programme. Selon lui, les photographes contemporains sont confrontés à de nombreux défis : « On attend aujourd'hui d'un photographe expérimenté qu'il propose également des services vidéo et plus encore. C'est ainsi que des professionnels que l'on qualifiait autrefois de spécialistes sont désormais considérés comme des généralistes. Ceci modifie considérablement leurs habitudes et leurs pratiques et les éloigne de ce qui constituait leur cœur de métier. »

Monica Allende, éditrice et commissaire de photos indépendante, est également experte dans le programme européen Canon Ambassador, confirme : « Nous voyons aujourd'hui des documentaristes prendre des photos, réaliser des vidéos et créer des ambiances sonores. Ils effectuent des recherches sur chaque aspect d'une scène et posent un regard sur leur sujet depuis plusieurs perspectives. Ces lignes narratives différentes sont ensuite présentées comme des expériences documentaires multi-sensorielles. »

On attend aujourd'hui d'un photographe expérimenté qu'il propose des services vidéo et plus encore.

Cependant, quel que soit le contenu produit, il est crucial que l'histoire racontée trouve un écho auprès du public. « Les histoires me passionnent », explique Monica. « La recherche d'histoires a toujours été au cœur de mon travail, même encore aujourd'hui dans mon rôle de conservatrice. Selon moi, le support utilisé fait partie intégrante du langage qui sert à rendre une histoire plus intéressante, mais j'attends également des histoires qu'elles présentent une dimension de profondeur et réflexion. »

Pour Francis, le cadre législatif peut également représenter un défi pour les photographes contemporains. « Au Royaume-Uni, si vous prenez une photo dans la rue, il est admis que vous prenez en photo les bâtiments, puisque ces derniers s'y trouvent. En France, il commence à apparaître clairement que les architectes et les propriétaires disposent de droits de propriété intellectuelle sur les façades des bâtiments, et vous ne pouvez pas photographier ce qui se passe dans la rue sans avoir obtenu l'autorisation d'inclure la façade du bâtiment en question. Dans les pays occidentaux développés, ce qui relevait autrefois du territoire public est aujourd'hui considéré comme privé. En outre, les lois en matière de protection de la vie privée, de diffamation et de propriété intellectuelle viennent compliquer l'expression artistique. »

C'est ce mélange entre défis et opportunités, engendré par l'évolution rapide de la technologie et de la société, qui est au cœur du programme européen Canon Ambassador.

South African Brent Stirton documents a wide range of humanitarian issues with compelling images. Copyright Brent Stirton
Le photographe sud-africain Brent Stirton documente les questions humanitaires et nous offre des images captivantes. © Brent Stirton/Reportage de Getty Images, pour National Geographic Magazine

Qui sont les ambassadeurs ?

Depuis le lancement du programme, les ambassadeurs ont toujours été de talentueux photographes et vidéastes, ainsi que des experts respectés dans le secteur, et cela n'a pas changé. Ils partagent leur passion et leur savoir-faire technique avec leurs pairs, ainsi qu'avec des rangées d'amateurs passionnés qui souhaitent affiner leurs compétences. Vous pourrez les rencontrer lors des différents séminaires, événements et ateliers Canon organisés tout au long de l'année dans la région EMEA. Les ambassadeurs conseillent également Canon sur le développement des produits et testent les nouveaux appareils photo et les objectifs en avant-première afin que les équipements répondent aux attentes de l'ensemble des clients Canon.

« Canon ne se contente pas de mettre au point de meilleurs produits, le groupe s'investit également pour aider les photographes à développer leur talent », explique David Warner, responsable création de l'agence créative The Formery, qui aide depuis 25 ans des marques telles que Canon à raconter leurs histoires à travers la photographie. David a également joué le rôle d'expert au sein du programme européen Canon Ambassador : « La création d'un tel programme démontre que Canon est à l'écoute. Canon est un acteur reconnu en matière de créativité. Dans cette position, si vous soutenez le savoir-faire et l'apprentissage des talents qui souhaitent développer leurs compétences, vous contribuez à la création et à la culture de votre communauté. »

194 photographes et réalisateurs ont été évalués par un jury indépendant qui s'est réuni pendant deux jours au siège européen de Canon.

La sélection des ambassadeurs

À la fin du mois de juin 2017, 194 photographes et réalisateurs ont été évalués par un jury indépendant pendant deux jours au siège européen de Canon à Stockley Park (Londres, Royaume-Uni). Les candidats ambassadeurs étaient constitués à la fois de membres existants et de nouveaux venus proposés par les bureaux Canon locaux. Le jury appelé à statuer était constitué de trois représentants de Canon qui évaluaient l'ensemble des catégories, assistés par deux ou trois experts externes pour chaque genre (voir ci-dessous). Lorsque le travail d'un photographe touchait à plusieurs spécialités, ce dernier était jugé plusieurs fois pour vérifier que tous ses domaines de prédilection étaient bien représentés dans sa candidature.

Le premier jour, les membres du jury ont évalué les candidats par rapport à la qualité de leur travail et à leur position sur le marché. Le deuxième jour, le jury s'est entretenu en groupe pour chaque genre et les membres du jury ont présenté individuellement leurs candidats préférés. Le reste du groupe écoutait leurs arguments tout en passant en revue le travail de chaque candidat. De cette collaboration est née une décision collective qui a permis de sélectionner les heureux élus du programme Ambassador.

Comment êtes-vous devenu ambassadeur Canon ?

Canon reçoit de nombreuses demandes pour devenir ambassadeur, nous avons donc demandé à Siobhan Gaffan de nous prodiguer quelques conseils aux aspirants ambassadeurs. « Les ambassadeurs sont recommandés par les bureaux Canon locaux. Le meilleur conseil que je puisse donner à un candidat est donc de préparer un portfolio de son travail et de contacter son bureau Canon local pour se présenter. Une fois le contact établi, le candidat doit tisser peu à peu des liens afin que les membres du bureau Canon local pensent à lui si une occasion de rejoindre le programme se présente. »

Devenir un ambassadeur Canon n'est cependant pas un simple travail de réseau, un certain niveau est évidemment nécessaire. Nous avons demandé aux jurés du programme ce qu'ils recherchent chez les photographes.

Francis Hodgson s'intéresse avant tout à la voix du photographe : « Les photographies sont aujourd'hui accessibles au plus grand nombre. Elles sont partout et on ne peut pas y échapper. On peut en voir des centaines et des centaines sans ressentir la moindre interaction culturelle. Pour interagir avec un photographe, vous devez être capable d'entendre son message : une voix, ce n'est pas seulement un effet de style, c'est une approche intellectuelle. »

David Warner le confirme, il faut plus que de simples compétences pour se démarquer : « Nous ne recherchons pas des photographes simplement doués techniquement ou capables de tirer parti des fonctionnalités de leur appareil… Ils doivent également démontrer leur apport artistique. »

Richard Shepherd, directeur marketing pour les professionnels chez Canon Europe, ajoute : « Le programme européen Canon Ambassador n'en est qu'à ses débuts et nous allons poursuivre notre recherche de nouveaux partenariats avec des acteurs créatifs forts, dynamiques et diversifiés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Ce programme créé des liens forts entre Canon et la communauté professionnelle. Il nous offre un accès direct à des retours inestimables de la part de photographes et de réalisateurs de renom, grâce auxquels nous sommes en mesure de garantir que nos produits et nos services répondent au mieux aux attentes de nos clients.

En s'appuyant sur les compétences, l'expérience et la vision de ces professionnels, ce programme nous permet également d'offrir de l'inspiration, des enseignements et des conseils aux jeunes talents prometteurs de la narration visuelle. »

Membres du jury :

Reportage et documentaire

  • Ayperi Karabuda : stratège et éditrice de photographie documentaire, Ayperi a occupé pendant 10 ans le poste de vice-présidente des images chez Thomson Reuters
  • Monica Allende : ex-éditrice photo au Sunday Times Magazine, conservatrice, auteur, formatrice, mentor

Mode et portrait

  • Francis Hodgson : professeur de culture photographique à l'Université de Brighton
  • Monica Allende

Beaux-arts et architecture

  • Ayperi Karabuda
  • Francis Hodgson

Nature et vie sauvage / Voyage et paysage

  • Barbara Stauss-Liebmann : éditrice photo, Mare
  • Magdalena Herrera : directrice de la photographie chez GEO France

Sport

  • Gisle Oddstad : responsable de la photographie chez Verdens Gang
  • Pim Ras : photographe de sport plusieurs fois primé

Mariage

  • Dario Righetto : responsable marketing chez Graphistudio
  • Hannah Lamacraft : éditrice photo chez Condé Nast International

Publicité / Vidéo et cinéma

  • David Warner : responsable de la création au sein de l'agence créative The Formery
  • Pim Ras : photographe pour Algemeen Dagblad et lauréat du prix photo de sport Canon de 1998
  • Gisle Oddstad

Représentants de Canon
Richard Shepherd, directeur marketing pour les professionnels chez Canon Europe
Susie Donaldson, responsable du marketing chez Canon UK
Sara Marshall, spécialiste des relations publiques chez Canon Europe

Canon Professional Services

Les membres ont accès au support CPS, localement et lors d'évènements majeurs, à un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, au prêt gratuit d'équipement de remplacement.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services