Profil

Guia Besana

A model stands amid tropical flowers and plants. Photo by Guia Besana on a Canon EOS R.
L'image préférée de Guia Besana prise lors de la séance A Rummage of Flowers, qui aborde les thèmes de l'indécision, du pouvoir et de la fragilité. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 35mm F1.8 MACRO IS STM à 1/200 s, f/2.8 et ISO200. © Guia Besana

Née en Italie et installée à Barcelone, Guia Besana est une photographe de portrait qui axe souvent son travail sur les questions relatives aux femmes et la thématique de l'identité.

Guia Besana est une photographe autodidacte dont les œuvres sont souvent exposées dans les galeries et publiées dans le monde entier. Souvent axés sur les questions relatives aux femmes, ses projets photo abordent souvent la thématique de l'identité et suscitent autant la réflexion qu'ils sont engagés. Elle s'intéresse notamment au travail des photographes Julia Margaret Cameron et Cindy Sherman, mais trouve l'inspiration de ses propres expériences de vie.

Canon Ambassador Guia Besana stands with a Canon DSLR.


Lieu : Paris et Barcelone
Domaines de prédilection : Portrait, publicité
Kit préféré :
Canon EOS 5DS R
Canon EF 35mm f/1.4L II USM

Guia a étudié les médias et la communication en Italie, son pays natal, avant de devenir photographe et de s'installer à Paris. Elle a travaillé pour l'agence Anzenberger et a rejoint en 2016 la plateforme de photographie nineteensixtyeight de Londres.

Ses images ont été publiées par la CNN, le Huffington Post, Newsweek, Marie Claire, l'édition internationale du New York Times et Le Monde. Toutefois, ses séries et projets personnels ont également reçu un accueil remarquable, notamment la collection Baby Blues, offrant un regard sur l'aspect émotionnel de la maternité, composée d'une série de portraits mis en scène et symboliques, qui lui a valu le prix Amilcare Ponchielli Grin en 2012.

Poison fait également partie de ses projets notoires ; il aborde la surconsommation et la destruction des habitats. Guia admet que le travail qui a consisté à aborder les nombreuses et diverses questions environnementales en une collection d'images n'a pas été facile. Elle tenait à exprimer le sentiment d'impuissance, tout en s'assurant que les images laissent libre cours à l'interprétation du spectateur sans paraître normatives.

Underpinning Poison est la suite du travail initial de Guia entamé sur le thème de la féminité. Pour Guia, il s'agissait de pouvoir identifier non seulement les femmes dans les images, mais également le contraste conceptuel créé entre les femmes, qui donnent la vie, et les scènes de destruction qu'elle présentait.

Son projet Traces fut également un travail herculéen, axé cette fois-ci sur l'épidémie de SIDA au Swaziland. Les compositions silencieuses et dignes étaient dans le vif du sujet et ont permis de ne pas avoir recours à des tactiques de choc.

A woman lies in a bathtub with blue water, wearing a seashell bra. Photo by Guia Besana on a Canon EOS 5DS R.
Andreina Villalobos, ou Andreina la sirène, ici en photo, vient du Venezuela et a créé la première école de sirènes à Barcelone. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/100 s, f/4.0 et ISO160. © Guia Besana
A model was a large paper garland with lights and flowers tucked into it. Photo by Guia Besana on a Canon EOS R.
Pour ses séances photo, Guia préfère trouver des modèles dans la rue plutôt que de faire appel à des mannequins professionnels. « Trouver des modèles dans la rue me permet de travailler avec des sujets qui ne sont pas habitués à travailler en face d'un objectif », confie Guia. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/125 s, f/3.5 et ISO 250. © Guia Besana

En plus de son travail professionnel, Guia anime des ateliers créatifs conçus pour permettre aux photographes d'expérimenter les principes de la « mise en scène » photographique, un élément essentiel pour son travail personnel. Elle a également lancé une campagne de crowdfunding en guise de modèle financier pour Under Pressure, un projet étudiant le rôle des femmes dans la société contemporaine.

Guia expose dans le monde entier, notamment aux États-Unis, en Argentine et en Malaisie, et son travail a été récompensé par de nombreux prix internationaux, dont le Los Angeles DCA Award et le Marie Claire International Award. Elle est en outre arrivée finaliste lors de la remise du prix Julia Margaret Cameron attribué aux femmes photographes.

Combien de mises en scène utilisez-vous pour faire poser les sujets ?
« Je choisis la mise en scène uniquement si j'ai une idée en tête avant la séance. Sinon, je décide sur le moment. Cela dépend surtout du sujet et de notre première minute passée ensemble. »

Votre travail semble organisé de façon méticuleuse. Où trouvez-vous les idées de thèmes et de compositions ?
« Généralement, je garde à l'esprit deux ou trois thèmes pour différentes raisons. Après un certain temps, il n'en ressort qu'un, donc je commence à travailler sur celui-là. J'ai alors une image en tête et je commence à rechercher les accessoires que je souhaite inclure ou les lieux que je souhaite utiliser. Curieusement, les thèmes sont toujours personnels ou en lien avec mes propres sentiments et mes propres expériences. Les idées peuvent naître d'une petite chose comme une jupe ou une scène réelle dont je suis témoin. J'essaie alors de reconstituer ce que j'ai en tête. »

Bon nombre de vos portraits ne présentent pas le contact visuel direct. Que signifie l'image d'une personne regardant en dehors du cadre dans lequel elle est mise en scène ?
« J'ai toujours été attirée par les portraits conceptuels ou en milieu naturel, où les éléments environnants jouent un rôle essentiel. Pour moi, un objet peut être aussi important que le sujet, et le fait que la personne regarde en dehors du cadre créé un dialogue entre le sujet et ce qui l'entoure. »

Quelle configuration d'éclairage préférez-vous utiliser pour des séances sur le terrain ?
« J'adore l'éclairage continu, mais c'est un dispositif lourd, difficile à transporter, donc je l'utilise principalement pour mon travail personnel. Dans le cadre de missions éditoriales, pour lesquelles je dois être flexible et peu chargée, j'utilise généralement un Speedlite et un parapluie. »

Quelle est la leçon la plus importante que vous avez tirée de votre carrière de photographe ?
« La persévérance finit par payer. »

Facebook : @Guia Sara Besana
Instagram : @guiasarabesana
Twitter : @twittandsing
Site Web : www.guiabesana.com

A model is lit with a red light and wrapped with vines. Photo by Guia Besana on a Canon EOS R.
« Je choisis la mise en scène uniquement si j'ai une idée en tête avant la séance », explique Guia. « Sinon, je décide sur le moment. » Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/200 s, f/5.0 et ISO640. © Guia Besana
A model in front of a yellow background wears large flowers on her head and neck. Photo by Guia Besana on a Canon EOS R.
« Cela paraît assez contradictoire, mais pour moi, la fiction est plus réelle que la réalité », avoue Guia. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/160 s, f/1.4 et ISO160. © Guia Besana

Ce que je sais
Guia Besana

« Mon travail personnel se compose de séries d'images mises en scène. Photographier l'image mise en scène est la dernière étape du processus. À partir du moment où je commence à réfléchir à une image et à une idée, le chemin à parcourir est long jusqu'à la séance photo. Je peux continuer à réfléchir à mes idées pendant des mois avant de commencer à rassembler des accessoires et trouver l'endroit idéal. Ce long processus inclut mon travail éditorial, qui me permet de tout équilibrer. Je pense que le fait d'interrompre ses projets personnels par des missions est une bonne occasion de replonger dans son travail avec un regard neuf et de reconsidérer les choses. »

L'équipement de Guia

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Canon Ambassador Guia Besana's photography kit.

Appareils photo

Canon EOS 5DS R

Équipé d'un capteur 50,6 millions de pixels, ce reflex numérique est conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle. Selon Guia, « cet appareil offre un meilleur contrôle et une meilleure définition des détails pour les textiles et les tissus, ainsi qu'un meilleur contrôle des blancs. »

Canon EOS R

Un appareil photo hybride plein format innovant. « La simulation EVF de l'exposition signifie qu'il n'y a pas d'attente et qu'il n'y a pas de tests d'exposition », déclare Guia.

Objectifs

Canon EF 35mm f/1.4L II USM

Un objectif standard grand angle très apprécié pour sa perspective naturelle et ses capacités en basse lumière. « Si je dois voyager léger avec un seul objectif, c'est celui que j'emporte avec moi », confie Guia.

Accessoires

Cartes SD

Guia utilise ces cartes SD haute vitesse d'une capacité de 1 To pour stocker ses images.

Ventilateur

Guia nous explique : « C'est un cadeau de ma fille Sofia, pour « les longues séances photo en pleine chaleur » ! »

Articles liés

Tout afficher

Canon Europe
Programme Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

En savoir plus

Canon Ambassador Jaime de Diego

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'évènements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement et de la gratuité des frais de retour pour les services d'entretien. Ils peuvent également profiter d'offres régulières exclusives réservées aux membres.

En savoir plus et s'inscrire

A CPS member looking pleased with his Canon photography equipment