Le photographe de Canon James Musselwhite a utilisé l'un de ses objectifs Canon série L préférés et un éclairage faible pour prendre ce portrait intimiste du catcheur Jack Sexsmith. « Une source lumineuse tamisée offre un éclairage uniforme sans ombre portée », explique James. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © James Musselwhite

Pour devenir un photographe accompli, vous devez suivre votre passion. Et c'est exactement ce que James Musselwhite, photographe chez Canon, a fait : sa passion pour la lutte l'a amené à immortaliser ce monde à la fois étrange et merveilleux avec brio et style, grâce aux objectifs Canon de la série L.

Mais malgré son engouement pour le sport, qui remonte à son plus jeune âge, le photographe situé à Portsmouth (Royaume-Uni) a eu beaucoup de mal à intégrer cette communauté très soudée. « J'ai passé six mois à essayer de contacter les catcheurs et à leur proposer de les photographier, raconte James. En vain. Il faut que vous compreniez : le monde du catch est très fermé ; il faut montrer patte blanche. »

Christian Ziegler’s

Recevoir la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

SesSesSes e-mails et ses messages téléphoniques sont donc restés sans réponse. Mais James a persisté et ses efforts ont finalement abouti suite à la publication d’un article sur « The Fearless Flatliner » (alias Chris Manns) : un catcheur qui retournait sur le ring après avoir quitté le sport pour raisons médicales. « J'ai lu l'article, contacté le journal et dit : « Voici mon numéro, dites-lui de m'appeler s'il veut une séance de photos. » Cinq minutes plus tard, le type m'appelle avec sa voix grave et rauque et me dit : « Ça va ? C'est Chris. » Je n'oublierai jamais ça. »

James a parcouru 15 kilomètres pour aller chercher le catcheur dans sa caravane et l'a ramené dans son studio photo. « Il ressemblait à un videur : un type immense avec une barbe décolorée et des piercings sur tout le corps. »

Wrestler Jimmy Havoc wears a studded black leather mask over his mouth, and a black outfit with spiked shoulder pads, as he looks at the camera.
Membre de l'association des maîtres photographes, James a photographié de nombreuses personnalités hautes en couleur dans le cadre de son projet Portrait of a Wrestler, y compris le catcheur britannique Jimmy Havoc, réputé pour ses tactiques perfides telles que l'Acid Rainmaker. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © James Musselwhite
Wrestler Mark Haskins stands by a wooden door, long hair wet with sweat, and looks at the camera.
James a photographié les meilleurs catcheurs, dont le Britannique Mark Haskins, alias The Star Attraction, à la sortie du ring dans sa série de portraits Through the Curtain. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark IV équipé d’un objectif Canon EF 100mm f/2.8 Macro USM. © James Musselwhite

Le temps qu'il retourne chez lui, The Fearless Flatliner m'avait recommandé à deux autres catcheurs.

Après avoir passé sept ans à faire des portraits de bébés et de famille, James s'est retrouvé hors de sa zone de confort. Mais la séance photo s'est déroulée à merveille. « Le type m’a accordé tout le temps nécessaire et était ouvert à de nouvelles idées. J'ai essayé différents styles d'éclairage et il a fait preuve d'une grande patience. Le temps qu'il retourne chez lui, il m'avait recommandé à deux autres catcheurs. Ces deux autres catcheurs m'ont recommandé à deux autres catcheurs, et ainsi de suite. »

James s'est vite fait un nom : pour ses clichés d'action de lutte, ses portraits promotionnels et ses images tout aussi saisissantes de la vie dans les coulisses.

In a wrestling ring, one man sits astride another man’s shoulders, as a third man leaps through the air to knock him down.
Mark Haskins subit l'assaut final de son adversaire, une passe baptisée The Doomsday Device. Pour capturer des actions aussi rapides depuis le ring, James se fie entièrement aux capacités de mise au point rapide des objectifs de la série L. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. © James Musselwhite

« J'ai fait une série intitulée Through the Curtain, qui immortalise les catcheurs immédiatement après un match, explique-t-il. Ils passent derrière le rideau et restent debout là : sans pose ni instructions. Les photos ont été prises avec un seul éclairage, l'arrière-plan était une simple porte de placard en bois, poussiéreuse, noire et cassée. Elle symbolisait ce que ces types vivaient au quotidien. Il y en avait un qui n'arrivait pas à retirer une écharde de son œil. »

Les catcheurs sont des bêtes de scène. C’est là la beauté de ce métier.

« Avec les catcheurs, tout est possible, souligne-t-il. J'ai photographié des types qui faisaient des sauts périlleux sur le toit de la Brixton Academy [de Londres]. J'ai photographié des types debout dans la mer. Les catcheurs sont des bêtes de scène. C’est là la beauté de ce métier. Ils comprennent leur personnage, leur atout. Mon travail est de décupler cette image, à travers l'objectif, pour raconter leur histoire. »

Pour cela, il se fie à son Canon EOS 5D Mark IV. « Il est vraiment robuste, affirme-t-il. Quand vous travaillez dans des espaces restreints, vous risquez de recevoir des chocs. Vous pouvez être trop près du plancher en toile, qui rebondit énormément. Mais honnêtement, cet appareil photo ne m'a jamais déçu. » Il en est de même pour ses objectifs de la série L. « La mise au point, la vitesse et la netteté sont irréprochables, ce qui me fait un souci de moins. »

The wrestlers known as the anti-fun police face their opponents – Chief Deputy Dunne in a black shirt stands unsmiling behind Los Federales Santos Jr, who wears a mask over his eyes and shouts at two other wrestlers whose backs we see blurred in the foreground.
LesLesLes catcheurs tels que Anti-Fun Police, Los Federales Santos Jr (masqué) et Chief Deputy Dunne, affrontent leurs adversaires lors du match Progress Wrestling à Londres (Royaume-Uni). James a saisi cette prise de vue unique du combat depuis le fond de l'arène, à l'aide d'un objectif à zoom ultra-puissant de la série L. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. © James Musselwhite

Il utilise trois objectifs de la série L pour son travail : le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM, le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM et le Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM. Lorsqu'il prend des photos près du ring, il privilégie le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. « L'idée est d'élargir le champ autant que possible, explique-t-il. Donc, quand je m'assieds sur le plancher en toile et qu'il rebondit sans cesse devant moi, j'ai besoin d'une portée aussi large que possible pour obtenir une profondeur de champ maximale.

« Mais [quand je ne suis pas près du ring] à des spectacles, je fais l'opposé. Je choisis l'objectif à zoom ultra-puissant, le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM, et je vais tout au fond de l'arène. J'essaie de créer des formes, des compositions, un style différent qui me distingue du reste. C'est ce que j'essaie de faire : m'affirmer au travers de mon travail et ne pas imiter les autres. »

Wrestler Marty Scurll looks at a strange mask resembling an animal’s skull with a long beak.
Les catcheurs comme Marty Scurll, alias The Villain, sont des « bêtes de scène », affirme James. « Ils comprennent leur personnage, leur atout. » Marty utilise des accessoires, comme ce masque, un manteau de fourrure, des lunettes de soleil rondes et un parapluie, qu'il utilise souvent comme arme, pour ses entrées. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark IV équipé d’un objectif Canon EF 100mm f/2.8 Macro USM. © James Musselwhite
A close-up portrait of wrestler Marty Scurll wearing a suit, tie and round sunglasses, looking at the camera.
Par ailleurs, Marty Scurll adore répugner le public avec des tactiques comme casser le doigt de son adversaire. Pour des portraits en gros-plan comme celui-ci, James affirme que le Canon EF 100mm f/2.8 Macro USM est « l'objectif le plus précis que j'aie utilisé ». Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark IV équipé d’un objectif Canon EF 100mm f/2.8 Macro USM. © James Musselwhite

James raconte qu'il a toujours utilisé des appareils photo Canon, depuis qu'il a reçu son premier appareil le jour de ses 15 ans. « Je n'ai jamais été déçu par les objectifs Canon. Des couleurs, aussi vives que le jour où elles ont été capturées, leur fiabilité, la mise au point et la netteté, toutes les photos que j'ai prises avec eux étaient aussi bonnes, sinon mieux, que prévu. »

En tantEELa qualité des images est la carte de visite d'un photographe. Mon premier objectif de la série L est sans doute l'un des meilleurs investissements que j'ai faits.

En faitEn fait, l'un de ses plus gros investissements financiers lorsqu'il a ouvert son studio était un objectif de la série L, un Canon EF 24-105mm f/4L IS USM, qu'il a acheté en 2014. « C'était un grand risque à l'époque, car je n'avais pas beaucoup d'argent ; nous étions de jeunes [parents] et je venais de me mettre à mon compte, explique-t-il. Mais j'utilise encore cet objectif aujourd'hui. La qualité des images est la carte de visite d'un photographe. C'est probablement l'un des meilleurs investissements que j'aie faits. »

Les 10 conseils de James pour prendre des portraits

James offre ses conseils pour prendre les meilleures photos de sujets intéressants avec vos objectifs de la série L.

A close-up portrait of wrestler Tyler Bate shows him looking down thoughtfully, a red light shining on one side of him.
Selon James, une simple toile et un éclairage faible mettent en valeur la personnalité des sujets, comme dans ce portrait du jeune catcheur britannique Tyler Bate. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark IV équipé d’un objectif Canon EF 100mm f/2.8 Macro USM. © James Musselwhite

1. Choisissez une mise en scène simple
« J'utilise uniquement un éclairage, une boîte à lumière et un arrière-plan noir, et je pense que cette simplicité permet de mettre en valeur la personnalité du sujet », explique James. « Quand l'attention n'est pas détournée, les yeux sont attirés directement vers le sujet. L'éclairage est généralement à gauche, probablement parce que je tiens l'appareil photo de la main droite. »

2. Utilisez une toile
« Mon arrière-plan noir est généralement créé par une toile en coton noir mat de 2 m x 1,2 m que je scotche au mur. C'est beaucoup plus facile à transporter qu'un arrière-plan professionnel, car je peux la plier et la ranger dans mon sac. Il est important que le tissu soit mat, afin qu'il ne réfléchisse rien. »

3. Utilisez un éclairage faible
« J'essaie d'adoucir l'éclairage autant que possible, en le rapprochant du sujet. Comme je travaille dans les coulisses des spectacles de lutte, il n'y a pas beaucoup de place. Une source lumineuse tamisée offre un éclairage uniforme sans ombre portée. »

4. Utilisez un objectif avec une grande ouverture
« Lorsque je prends des photos à proximité du ring, je dois utiliser une vitesse d’obturation élevée afin de saisir l'action. J'apprécie donc les performances de l'objectif à zoom EF 24-70mm f/2.8L II USM de Canon, qui s'ouvre jusqu'à f/2.8. Il est doté de la lentille de la série L, qui offre la meilleure qualité en termes de luminosité et de couleur, outre une mise au point rapide et fiable. »

5. Montrez les détails
« Si je fais un portrait, j'aime utiliser le Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM. C'est l'objectif le plus précis que j'aie utilisé pour les portraits en gros plan. Il y a tant de détails qui ressortent dans le fichier RAW, même aux ouvertures les plus petites comme f/16 et plus ; c'est absolument captivant. »

A headshot of wrestler TK Cooper shows him pulling his top up, pouting a little.
Le catcheur néo-zélandais TK Cooper, réputé pour son arrogance et sa tactique The Loverdose Corkscrew, affiche une pose provocatrice. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © James Musselwhite
A wrestler jumps high in the air, head back. The crowd look on behind him.
Mark Andrews saute du haut de la corde pour la passe du Shooting Star Press. En utilisant son objectif à portée extralongue de la série L pour prendre des photos depuis le ring, James peut immortaliser des moments d'action uniques et les réactions du public. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. © James Musselwhite

6. Utilisez un téléobjectif fiable
« Si je suis plus éloigné du ring, par exemple dans le public, j'utilise le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM pour prendre des gros plans des catcheurs. Grâce à son double stabilisateur d'image, je peux saisir des images d'une netteté exceptionnelle avec une faible luminosité. »

7. Utilisez la version abrégée de la loi du carré inverse
« En coulisses, vous passez très peu de temps avec les catcheurs, donc au lieu de recalibrer et de modifier l'intensité de l'éclairage à chaque fois, je rapproche ou j'éloigne l'éclairage du sujet ; c'est beaucoup plus facile de modifier l'ouverture de mon Canon EOS 5D Mark IV. Si je rapproche ou j'éloigne l'éclairage d'un mètre, je sais que cela équivaut à peu près à une vitesse. Et comme je prends des fichiers RAW de toute façon, même si je suis trop éloigné d'un tiers de vitesse, je peux toujours ramener les détails lorsque je traite mes prises de vue. »

8. Utilisez la lumière naturelle si possible...
« Pour la série Through the Curtain, qui immortalise les catcheurs revenant en coulisses après un match, je ne voulais pas être gêné par les projecteurs. Je me suis donc adossé à une porte grande ouverte pour que la lumière du jour tombe directement sur le sujet. »

9. ... ou utilisez un Speedlite
« J'utilise souvent mon Canon Speedlite 600EX II-RT sur un socle avec une boîte à lumière, au lieu de trimbaler un éclairage de studio. Il prend moins de place et est entièrement sans fil. Comme l'éclairage est toujours proche du sujet, je peux toujours photographier à ISO 100 et obtenir une image de qualité inégalée. »

10. Essayez différents modificateurs
« On apprend en faisant des erreurs ; nous avons trop tendance à rester dans notre zone de confort. Pour éviter cela, j'expérimente de temps en temps. En ce moment, je prends des photos en enlevant le modificateur de mon octabox de sorte que la maille argentée réfléchissante qui se trouve à l'intérieur soit visible. Cela change l'effet d'éclat dans les yeux du sujet. »


Pour en savoir plus sur les objectifs EF Canon de la série L, consultez la page relative à la gamme.

Rédigé par Kathrine Anker & Tom May


Équipements indispensables de James Musselwhite

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Photographer James Musselwhite holds a camera as he gestures to someone we can't see, in front of some street art.

Objectifs

Canon EF 24-70 mm f/2.8L II USM

Un objectif à zoom standard de qualité professionnelle qui offre une netteté d'image exceptionnelle et une robustesse digne de la série L. Son ouverture constante de f/2.8 vous permet non seulement de prendre de superbes photos, même en basse lumière, mais aussi de contrôler facilement la profondeur de champ.

Objectifs

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Un objectif à focale fixe de qualité exceptionnelle offrant un stabilisateur d'image, une fonction macro pouvant atteindre la taille réelle (1.0x) et la possibilité d'atteindre une faible profondeur de champ avec de magnifiques effets bokeh.

Canon EF 50mm f/1.4 USM

Avec sa grande ouverture maximale et son système de mise au point rapide, cet objectif standard hautement performant assure une qualité surprenante, quel que soit le motif ou le sujet photographié.

appAppareil photo et accessoires

EOS 5D Mark IV de Canon

Ce reflex plein format de 30,4 millions de pixels capture le moindre détail, même en situation de contraste extrême. La prise de vue en continu à 7 im./s est utile lorsque vous souhaitez saisir l'instant parfait, tandis que la vidéo 4K assure des séquences en haute définition.

Canon Speedlite 600EX II-RT

Conçu pour prendre en charge des cadences d'image élevées, ce flash dispose d'un nombre guide puissant de 60 (m, ISO 100) et peut créer un éclairage créatif en mode externe dans toutes les directions à l'aide de la commande radio sans fil.

Articles liés

Tout afficher