Article

Une petite fille, son rapace et un objectif macro : l'histoire du portrait réalisé par Alessandra Meniconzi

Les monts Altaï à l'ouest de la Mongolie, le 6 octobre 2017. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. © Alessandra Meniconzi

Le portrait fascinant, réalisé par Alessandra Meniconzi, d'une petite fille mongole sur la tête de laquelle est juché un rapace, enfreint toutes les règles : elle a travaillé avec des enfants, des animaux... et un objectif macro. L'ambassadrice de Canon Europe nous raconte l'histoire de ce portrait réalisé lors d'une séance photo d'une quinzaine de minutes au domicile de la petite fille en Mongolie, en octobre 2017.

« J'ai effectué mon premier voyage incroyable au Kazakhstan il y a 18 ans. C'est là que j'ai été témoin de l'une des méthodes de chasse les plus anciennes et les plus fascinantes qui soient : la chasse à l'aigle royal. Au cours de mon séjour, j'ai découvert que les nouvelles générations d'hommes et de femmes continuaient à faire vivre cette tradition, et ce dès leur plus jeune âge. »

A portrait of a Mongolian girl with her hawk on her head. © Alessandra Meniconzi
Une petite fille mongole avec un rapace sur la tête, le 9 octobre 2017, dans les monts Altaï à l'ouest de la Mongolie. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM. © Alessandra Meniconzi

La petite fille mongole et son aigle

« Pendant le Festival de l'aigle royal de l'Altaï, en Mongolie, j'ai vu cette petite fille marcher, un rapace juché sur la tête. J'ai fait la connaissance de sa famille et demandé à ses parents l'autorisation de réaliser un portrait, non pas au beau milieu de la foule, mais dans un endroit calme. Je voulais obtenir une image plus sombre, empreinte d'une ambiance particulière. »

Pendant le Festival de l'aigle royal de l'Altaï, en Mongolie, j'ai vu cette petite fille marcher, un rapace juché sur la tête.

« Quelques jours plus tard, sa famille m'a invitée à venir la photographier dans cette ambiance à leur domicile. La pièce était très obscure, c'est pourquoi j'ai utilisé deux flashes afin de figer les mouvements de la petite fille et du rapace. Lorsque l'on travaille avec des enfants, il faut faire vite. En effet, les enfants s'ennuient rapidement et, dans ce cas, il fallait également prendre en compte la présence de l'animal. J'ai pris des photos pendant 15-20 minutes sans réussir à obtenir l'effet recherché. Pour réaliser un superbe cliché, tout doit être en symbiose : vous-même, l'enfant et l'animal...

« Soudain, alors que je disais à la petite fille que j'avais terminé, l'aigle s'est tourné vers l'appareil photo et a fixé son regard dessus, presque comme s'il avait braqué son attention sur une proie. Sans perdre un instant, j'ai réalisé cette photographie. Et c'est finalement la dernière prise qui s'est avérée être la plus réussie. Ne croyez jamais que vous en avez terminé avec une séance photo : restez toujours en alerte, car quelque chose de particulier peut surgir au moment où l'on s'y attend le moins ! »

Le choix d'un objectif macro pour les portraits

« Lors de mon voyage dans l'Altaï, je devais réaliser des portraits, photographier des scènes de vie dans de petites maisons ou gers (une tente mongole ou kazakhe) et immortaliser des paysages. Mon choix s'est porté sur les objectifs suivants : l'EF 100mm f/2.8L Macro IS USM pour les portraits et les détails ; le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM pour les paysages ; le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM comme objectif polyvalent et le Canon EF 14mm f/2.8L II USM pour photographier les scènes d'intérieur.

« Le 100mm est un bon choix pour avantager les proportions du visage, et l'ouverture de f/2.8 créé une très belle profondeur de champ. De plus, il est très léger et discret. Cet objectif a été conçu pour faire ressortir les plus petits détails ; les images sont d'une netteté à couper le souffle ! Enfin, il est possible de se rapprocher de son sujet. »

Alessandra Meniconzi en fait la démonstration : parfois, les règles sont faites pour être transgressées. Le fait d'avoir utilisé l'objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM de façon créative comme objectif de portrait en fait un accessoire supplémentaire polyvalent à mettre dans la sacoche de tout photographe de documentaire.


Apprenez-en plus sur l'histoire des objectifs de la série L de Canon.

Découvrez les coulisses de la fabrication de l'objectif Canon EF 85mm f/1.4L IS USM.

Découvrez comment Christian Ziegler a utilisé l'objectif Canon EF 300mm f/2.8L IS II USM pour photographier des bonobos en pleine nature.

Revenez aux objectifs pour découvrir d'autres articles sur les objectifs de la série L de Canon.

Rédigé par Emma-Lily Pendleton


Canon Professional Services

Les membres ont accès au support CPS, localement et lors d'évènements majeurs, à un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, au prêt gratuit d'équipement de remplacement.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services