PROFIL

Phill Magakoe

Un homme zimbabwéen en liesse, entouré d'une foule agitant un drapeau.

Photographiée par l'ambassadeur Canon Phill Magakoe en novembre 2017, cette image qui déborde de joie illustre des ressortissants zimbabwéens qui vivent à Pretoria, en Afrique du Sud, célébrant la démission du président Robert Mugabe en 2017, mettant fin à 37 années à la tête du pays. Photo prise avec un Canon EOS-1D X (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM (désormais remplacé par l'objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM) à 24 mm, 1/100 s, f/4 et ISO 4000. © Phill Magakoe

Né dans un bidonville, le photojournaliste sud-africain et ambassadeur Canon Phill Magakoe a le don d'aller au cœur de l'histoire grâce à des images captivantes. Son travail, qui a été présenté dans des publications comme Le Monde, The New York Times, The Globe and Mail et The Washington Post, a aidé à propulser les évènements africains sur la scène internationale.

Phill affirme que sa passion pour la photographie a commencé à l'université, lorsqu'il a assisté à la transformation qui s'opère lors du développement de la pellicule. « Étudiant en première année d'analyse économique, j'ai commencé à passer plus de temps dans la faculté d'arts avec un ami qui étudiait la photographie », se souvient-il. « Un des professeurs a remarqué ma présence constante et m'a prêté son vieil appareil photo argentique pour que je l'utilise chez moi pendant le week-end. Par la suite, en développant la pellicule et en assistant au développement d'une image sur du papier photo, j'ai été captivé par le processus. Je n'ai plus jamais posé l'appareil photo. »
Phill a vu sa carrière commencer à prendre forme lorsqu'il a décidé de travailler bénévolement comme photojournaliste débutant chez Pretoria News, une grande publication régionale dans l'une des trois capitales de l'Afrique du Sud. Ses efforts ont été récompensés et il a obtenu un emploi à temps complet dans le service de la photographie.

Après plus de dix ans à travailler en permanence pour un groupe de presse, Phill collabore désormais avec des agences de presse locales et internationales. Parmi elles se trouvent l'agence photo sud-africaine Gallo Images ainsi que Reuters et AP Photo. Aujourd'hui, il réalise l'essentiel de son travail pour l'Agence France-Presse (AFP).

Lieu : Pretoria, Afrique du Sud
Domaine de spécialité : photojournalisme
Kit préféré :
Canon EOS-1D X (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III)
Canon EF 24-70mm f/2.8L USM (désormais remplacé par le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM)
Des hommes transportant des sacs de riz depuis un hélicoptère qui a atterri sur un champ d'herbe.

Des habitants du village de Nyamatande au Mozambique récupèrent des sacs de riz livrés par un hélicoptère de la force aérienne sud-africaine à la suite du passage du cyclone dévastateur Idai en 2019. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM à 24 mm, 1/1250 s, f/5,6 et ISO 250. © Phill Magakoe

« Ma carrière a évolué jusqu'à travailler avec des agences de presse, ce qui a élargi la portée de mes photos puisqu'elles sont publiées à travers le monde », déclare Phill. « Cela a toujours fait partie de mes ambitions car j'aime raconter nos histoires locales à un plus large public. »

La capacité de Phill à être en première ligne de l'action a fait de lui un atout précieux. Il a couvert tout un éventail de sujets, dont les ravages de catastrophes naturelles telles que le cyclone Idai au Mozambique, mais aussi la famine en Somalie, la guerre civile libyenne, les funérailles de Nelson Mandela, le procès pour meurtre d'Oscar Pistorius, les élections nationales et des évènements sportifs majeurs.
Des ambulanciers poussent un brancard transportant un patient isolé dans une bulle transparente, suivis par une femme portant un masque.

Des ambulanciers de l'unité spéciale des infections de la ville de Tshwane sont suivis par un membre de la famille alors qu'ils transportent un homme dans une chambre d'isolement à son domicile, au nord de Pretoria, en Afrique du Sud, en janvier 2021. Le patient présentait des symptômes de la Covid-19. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 2-70mm f/2.8L II USM à 24 mm, 1/800 s, f/5.6 et ISO 160. © Phill Magakoe

En couvrant les répercussions de la pandémie de Covid-19 en Afrique du Sud, Phill a découvert un aspect unique du photojournalisme qui lui a permis d'en apprendre davantage sur lui-même. «Couvrir la pandémie comportait des risques sanitaires majeurs et j'ai appris que j'étais plus courageux que ce que je pensais. J'ai photographié des évènements dans des établissements de santé, lors de funérailles et dans des lieux publics où il est facilement possible d'être contaminé par le virus », déclare-t-il.

Cependant, photographier des moments marquants et voir la façon dont ces images suscitent des changements positifs peut être une des meilleures facettes du métier, explique Phill. « Ce qui est le plus gratifiant, c'est lorsque mon travail a un impact sur les communautés en difficulté, lorsqu'elles obtiennent de l'aide grâce aux reportages et aux photos sur lesquels j'ai travaillé », déclare-t-il. « Par exemple, le gouvernement et le secteur privé interviennent souvent dans diverses situations auxquelles sont confrontées les communautés rurales en Afrique du Sud après avoir vu la couverture médiatique. »
Quel est l'un des aspects les plus difficiles du métier de photojournaliste en Afrique du Sud ?
« L'attitude de plus en plus négative à l'égard des médias dans certaines communautés qui font face à des difficultés par rapport au manque de services fournis par leurs gouvernements locaux. Couvrir les manifestations et les grèves dans ces zones est devenu de plus en plus risqué car ces communautés se méfient de la presse. »

Et l'aspect le plus gratifiant ?
« La principale récompense est que mon travail change parfois la vie des gens, notamment dans les communautés pauvres et abandonnées. Les gouvernements et les organisations réagissent parfois après avoir vu les médias couvrir des problèmes qui touchent les communautés. »

Quel est le conseil le plus précieux qu'on vous ait donné ?
« Le très talentueux photojournaliste Themba Hadebe d'Associated Press m'a dit "qu'aucune image ne vaut ta propre vie". C'est le conseil que je donne également aux jeunes aspirants photojournalistes. »

Quels objets sont pour vous les plus indispensables sur le terrain ?
« Mon équipement, mon ordinateur portable, mon véhicule, mon masque contre les gaz lacrymogènes et de l'eau. »

Comment faites-vous pour être sûr d'être au bon endroit au bon moment ?
« La prévisualisation, la ponctualité, les recherches préalables et la connaissance du sujet ou des zones où je serai en mission sont essentielles pour moi. »

Ce que je sais

Phill Magakoe

« Être humble et respectueux à l'égard de vos sujets les aide à s'ouvrir et à révéler leurs émotions et leurs sentiments les plus profonds. Je peux donc raconter leur histoire de la manière la plus authentique possible, quelle que soit la partie du monde dans laquelle se déroule l'histoire. »

Instagram :@phillmagakoe

Équipement de Phill Magakoe

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareil photo

Canon EOS 5D Mark IV

Un appareil photo polyvalent au très beau design et incroyablement complet. « Cet appareil photo est idéal pour les prises de vue en basse lumière, durable et abordable », déclare Phill.

Canon EOS-1D X Mark III

Le dernier modèle de la série EOS-1D X est l'outil de création par excellence grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, sa technologie d'autofocus tirant parti du Deep Learning et ses vidéos en RAW 5,5K. Phill affirme : « L'EOS-1D X, un modèle bon marché d'ancienne génération, me permet de couvrir aussi bien les sports d'action que les évènements d'actualité. Il est construit pour durer éternellement. »

Objectifs

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Le successeur du 24-70mm f/2.8L que Phil affectionne est connu des photographes professionnels comme étant le zoom optique incontournable. « Un objectif rapide qui ne limite pas mes prises de vue car il me permet d'explorer d'autres formes de photographie telles que les portraits et parfois les mariages », indique Phill.

Canon EF 70-200mm f/4L IS II USM

Le successeur de l'objectif que Phill utilise est un téléobjectif portable qui offre des performances professionnelles avec un stabilisateur d'images à 5 vitesses et une mise au point USM rapide. « Durable et abordable, c'est un objectif léger qui me permet de faire la mise au point sur une zone spécifique de mes photos », explique Phill.

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

Cet objectif zoom classique incontournable revient dans une nouvelle version offrant une netteté incroyable sur toute la plage focale. « Le 16-35mm est ultra grand angle ; il est donc idéal lorsque je me trouve dans des coins étroits et que je photographie des grands groupes de personnes », déclare Phill.

Accessoires

Transmetteur de fichiers sans fil Canon WFT-E9B

Le successeur du WFT-E6B que Phill utilise est un transmetteur de fichiers sans fil pour les appareils photo EOS-1D X Mark III et EOS C500 Mark II. « Un de mes équipements préférés », explique Phill. « Il m'aide à transférer immédiatement des images vers mon éditeur photo et c'est essentiel lorsque l'on photographie des évènements sportifs et des flashs info. »

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera