PROFIL

Jakub Frey

Une femme portant des vêtements de couleurs vives skie habilement sur une montagne escarpée.

L'ambassadeur Canon Jakub Frey a capturé cette image de sa femme, Sabina, en train de skier à Hochfügen, en Autriche, en mars 2014. Elle a été prise lors de la dernière séance photo du couple en terrain montagneux exposé. « Cette photo est très précieuse pour moi. Dès la naissance de notre bébé, nous avons essayé de ne pas aller ensemble sur un terrain d'avalanche. Même si vous suivez toutes les règles, il n'y a jamais de certitude qu'aucune avalanche ne se produira », déclare Jakub. Photo prise avec un Canon EOS-1D Mark IV (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM (désormais remplacé par l'objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM) à 16 mm, 1/1600 s, f/6.3 et ISO200. © Jakub Frey

Le portfolio de Jakub Frey, photographe tchèque et ambassadeur Canon, comprend un large éventail de sujets photographiés pour des clients éditoriaux et commerciaux. On y trouve des voitures, des motos, des portraits et son sujet de prédilection : les sports extrêmes. « J'aime la nature, j'aime voyager et rencontrer de nouvelles personnes, et je suis fasciné par les performances sportives incroyables », dit-il.

Les images dynamiques de Jakub capturent l'excitation que procurent des activités telles que le ski, le VTT, la moto, le skate et le snowboard. Ses photographies sont souvent prises dans des conditions extrêmes : sur des pentes de montagne gelées, dans des champs détrempés par la pluie et même attaché au bord d'un hélicoptère.
La photographie occupe une place importante dans la vie de Jakub depuis sa jeunesse à Prague. « Quand j'étais enfant, je sortais souvent plusieurs vieux appareils photo du placard qui appartenaient à ma grand-mère et imaginais que j'étais photographe », se souvient-il. Plus tard, alors qu'il était au lycée, Jakub prenait des photos des activités sportives de ses amis et avait acheté un appareil photo avec l'argent gagné un été en vendant des glaces.

« J'ai surtout photographié des sports extrêmes et j'ai vraiment apprécié ces séances », dit-il. « Un appareil photo amateur ne suffisait pas, j'ai donc acheté mon premier reflex professionnel en 2000. »

Les images de Jakub ont commencé à apparaître dans un magazine en ligne et il est devenu l'éditeur de sa section ski pendant sept ans. Parallèlement, l'ambassadeur Canon s’est forgé une carrière dans la réalisation et le montage, qui l'a conduit à travailler pour la télévision tchèque. Pendant plusieurs années, il n'a pas pu trancher entre la vidéo et la photographie. En 2010, il décide cependant de consacrer sa carrière à la photo et devient photographe professionnel. Il utilise le kit Canon à titre professionnel depuis 2013, année où il a fait l'acquisition d’un Canon EOS-1D Mark IV (maintenant remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III).
Une photo en noir et blanc de l'ambassadeur Canon Jakub Frey prise par Claudia Ziegler.

Lieu : Prague, République tchèque
Domaines de prédilection : action, sport
Kit préféré :
Canon EOS 5DS R
Canon EF 50mm f/1.2L USM
Un vététiste professionnel fait du vélo à toute vitesse à travers les bois près de Prague.

Le vététiste professionnel Jakub Pytlík sur un sentier derrière la maison de Jakub, non loin de Prague, éclairé par deux flashs externes Canon Speedlite 580EX. « Je voulais montrer que même avec un simple virage autour d'un arbre, vous pouvez créer une photo spectaculaire », déclare Jakub. Photo prise avec un Canon EOS-1D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM à 16 mm, 1/250 s, f/5.6 et ISO800. © Jakub Frey

Les sports préférés de Jakub, le ski freeride et le snowboard, sont également les plus difficiles à photographier, confie-t-il. « Je les aime tous les deux, mais ces sports impliquent beaucoup de complications à la fois. Le photographe et l'athlète doivent être en phase. Ils doivent tous deux avoir de l'expérience dans les montagnes en hiver, sinon le risque est trop important », explique-t-il.

« Quand je veux prendre une belle photo en hors-piste, j'ai besoin de neige sans les traces et les pas, donc nous n'avons qu'un seul essai », poursuit Jakub. « Si, pour une raison quelconque, cela ne fonctionne pas, nous devons chercher un nouvel endroit. Nous sommes constamment aux prises avec la météo et d'autres facteurs. »
Deux hommes portant des casques d'aviation observent un paysage enneigé depuis le cockpit d'un hélicoptère.

Jakub se souvient avec tendresse de cette séance photo à Nikkaluokta, en Suède, en 2014. « Pour la première fois, j'étais derrière le cercle polaire arctique et j'avais l'impression d'être dans un conte de fées. Cette lumière spéciale et le soleil ne disparaissent presque jamais. Cette photo a été prise à 3 heures du matin. Nous avons volé en hélicoptère à la recherche d'une pente appropriée à photographier. » Photo prise avec un Canon EOS-1D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM à 16 mm, 1/320 s, f/5.6 et ISO200. © Jakub Frey

Ces dernières années, le travail de Jakub s'est encore diversifié, allant de la prise de portraits pour la presse écrite à la photographie de publicités automobiles pour des marques comme Škoda et Volkswagen. Il est également « tombé amoureux de la culture de la moto customisée » et a cofondé la marque Klasick Wheels dans une grange près du centre de Prague, où il organise des concerts, des voyages en moto, des courses et des expositions.

Pour Jakub, le plus agréable dans le fait d'être un photographe professionnel est la grande variété et l'imprévisibilité. « Il faut s'adapter rapidement, car avec ce travail, tout change en permanence », dit-il. « Je pense qu'il faut vraiment aimer ça, sous peine de devenir fou. »

« J'apprécie vraiment la sensation d'aller à une séance photo préparé, mais certain que quelque chose va changer », ajoute-t-il. « Je ne peux pas imaginer un travail où j'arriverais le matin et dont je repartirais le soir sans être surpris par quoi que ce soit tout au long de la journée. »
Quelle a été la photo en action la plus difficile que vous avez prise jusqu'à présent ?
« Je ne peux pas choisir ! Parfois, c'est une séance photo sur une pente d'avalanche. Parfois, je suis attaché sur le côté d'un hélicoptère. Parfois, le plus difficile est de se forcer à retirer les mains gelées des gants pour essayer d'appuyer sur le déclencheur du boîtier de l'appareil photo gelé. Une fois, en prenant une photo de base-jump, je grimpais un rocher surplombant le sol à 500 m de hauteur et j'ai découvert que j'étais mal attaché à la corde. »

Quelles images sont les plus compliquées à prendre d'un point de vue technique ?
« Les séances photo en hors-piste prises de nuit avec des flashs sont toujours les plus compliquées. Ce n'est pas facile de faire la mise au point avec précision dans l'obscurité. Le skieur ne voit pas grand-chose non plus et il est assez compliqué de régler les flashs pour que la neige reste intacte. De plus, il y a le gel et l'humidité, qui ne conviennent pas du tout à l'éclairage. »

Combien de temps passez-vous en post-production sur vos images ?
« Cela dépend si je prends des photos de sport ou si je fais des photos de sport publicitaires. Je prends généralement une photo de sport classique en regardant par la fenêtre le matin et en décidant : "Aujourd'hui, la lumière est excellente, prenons les vélos ou les skis pour peut-être prendre une photo." Je ne retouche ces photos que très peu, mais ce sont celles que j'aime le plus. La photographie publicitaire est souvent créée dans des conditions non idéales et de nombreuses retouches sont parfois nécessaires, comme dessiner de la neige intacte, enlever des arbres et changer le ciel, pour obtenir le résultat souhaité. »

Ce que je sais

Jakub Frey

« Si vous souhaitez devenir photographe de sports extrêmes, vous vous simplifierez vraiment la vie si vous pratiquez le sport en question. Vous pouvez alors mieux imaginer les possibilités. Par exemple, lors de la recherche d'un endroit approprié pour la photo d'un drop en VTT, il est important que le cycliste puisse bien démarrer, bien atterrir et repartir en toute sécurité. Ensuite, vous devez imaginer à quelle vitesse le cycliste ira, à quelle hauteur il volera et où. C'est également important de constituer un portfolio pour que le cycliste sache que vous pouvez prendre une bonne photo. Si le cycliste vous fait confiance, il en fera bien plus. »

Facebook : @jakubfreyphoto

Instagram : @jakubfreyphotography

Site Internet : www.jakubfrey.com

Équipement de Jakub Frey

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareils photo

Canon EOS 5DS R

Le EOS 5DS R est conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle, avec une résolution de 50,6 millions de pixels et l'annulation du filtre passe-bas pour optimiser la netteté du capteur. « J'aime la fiabilité de cet appareil photo, sa simplicité et sa résolution énorme, tout cela dans un petit boîtier », déclare Jakub.

Canon EOS-1D X Mark III

Le successeur de l'objectif préféré de Jakub, le Canon EOS-1D Mark IV, est l'outil créatif ultime grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, sa technologie d'autofocus utilisant le Deep Learning et ses vidéos en RAW 5,5K. Jakub déclare : « L'une des principales raisons pour lesquelles j'ai commencé à utiliser les produits Canon était leur grande durabilité et fiabilité. »

Objectifs

Canon EF 50mm f/1.2L USM

Grâce à son incroyable ouverture maximale à f/1,2, l'objectif EF 50mm f/1.2L USM ultra-rapide offre des performances exceptionnelles en basse lumière. « Très souvent, je l'utilise pour la photographie de reportage. Il est minuscule et les gens n'en ont pas autant peur. Les photos que je prends avec cet objectif sont les plus proches de ma vision naturelle », déclare Jakub.

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

La dernière version de l'objectif EF 16-35mm que Jakub utilise est un objectif zoom ultra grand-angle, de qualité supérieure. Il offre une ouverture maximale constante de f/2.8 afin de garantir la meilleure qualité d'image possible, même en basse lumière. Jakub dit : « Je l'utilise quand je veux montrer à quel point une personne est petite par rapport à la nature. »

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS USM

Un téléobjectif hautes performances de série L avec ouverture de f/2,8 constante, idéal pour des photos en basse lumière et de scènes d'action. « Je l'utilise lorsque je veux attirer toute l'attention sur le sportif. Je l'utilise aussi souvent pour faire des portraits et aussi, bien sûr, dans les cas où, pour une raison quelconque, il n'est pas possible de se rapprocher du sujet », explique Jakub.

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera