PROFIL

Lucia Griggi

Un jeune phoque de Weddell émerge de la glace qui fond.

Au cours de sa carrière, la photographe et ambassadrice Canon Lucia Griggi a arpenté certaines des régions les plus reculées du monde. Sur ce cliché, pris pendant un été en Antarctique, un jeune phoque de Weddell surveille un léopard de mer qui chasse à proximité. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 300mm f/2.8L IS USM (désormais remplacé par l'objectif Canon EF 300mm f/2.8L IS II USM) à 1/800 s, f/7,1 et ISO200. © Lucia Griggi

Passionnée de surf et rêvant depuis longtemps de découvrir le monde, l'ambassadrice Canon Lucia Griggi s'est lancée dans la photographie en cherchant à immortaliser les vagues dangereuses. Bien que les derniers endroits sauvages de nos régions polaires répondent à sa soif d'aventure, l'eau a toujours occupé une place centrale dans le travail de la photographe de voyage et animalière italo-britannique.

« L'océan relie tous les pays et offre de nombreuses facettes différentes », confie Lucia. « Il est impossible de savoir ce que fera la vague lors de la prise de vue ou le type d'animal que vous croiserez à la surface ou sous l'eau. Cela m'a toujours intriguée et j'adore être dans l'eau ».
Née à Jersey dans les Îles Anglo-normandes et photographe autodidacte, Lucia est issue d'une famille d'artistes et a grandi entre l'Angleterre et l'Italie. « C'est ma passion pour les voyages et le surf qui m'a amenée à la photographie », explique-t-elle. « J'ai toujours aimé voyager, mais on ne fait que passer. J'ai voulu me fixer un but et c'est ainsi que j'ai commencé à documenter mes voyages ».

Après avoir obtenu un diplôme en biologie et en nutrition, Lucia est partie dans les Cornouailles, au Royaume-Uni. Lors de l'hiver 2003, elle a parcouru la Nouvelle-Zélande seule, équipée de l'appareil photo argentique de son père. Elle a acheté une voiture dans laquelle elle a vécu pendant trois mois. Cette vie aventureuse est devenue un mode de vie permanent.

Lieu : Cornouailles, Royaume-Uni
Domaines de spécialité : vie sauvage, sports, photographie aérienne
Kit préféré :
Canon EOS-1D X Mark III
Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM
Un surfeur effectue un duck dive avec sa planche dans les eaux cristallines de l'océan.

« C'est ma photo de surf préférée », explique Lucia à propos de ce cliché d'un surfeur effectuant un duck dive avec sa planche dans les eaux tumultueuses et limpides de l'océan Pacifique. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 15mm f/2.8 Fisheye (désormais remplacé par le modèle Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM) à 1/1250 s, f/3,5 et ISO200. © Lucia Griggi

Elle a ensuite poursuivi sa carrière dans le monde des sports d'action, en commençant par réaliser des reportages sur des compétitions de surfs pour divers magazines. Elle a ainsi couvert la World Surf League pendant sept ans à partir de 2008. À mesure que sa réputation s'est forgée à l'international et que sa clientèle commerciale et éditoriale s'est développée, Lucia est devenue l'une des rares à s'aventurer dans l'eau et à photographier les vagues cylindriques les plus dangereuses de la planète, notamment celles du spot de Banzai Pipeline sur la côte nord d'O'ahu à Hawaï.

« La photographie est un prolongement de ma personnalité », explique Lucia, dont les compétences incluent également la photographie aérienne, avec des prises de vue de la banquise, des glaciers et des rivières en tresses depuis le ciel. « Elle me permet de m'exprimer. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle.

« J'adore l'aventure, être suspendue à un hélicoptère ou nager sous l'eau avec d'énormes vagues au-dessus de la tête », poursuit-elle. « Cela me stimule, mais je peux également ressentir la même chose lorsque je reste assise pendant des heures à attendre qu'un animal se manifeste ».
Un fermier indonésien assis pose pour un photographe. Il tient un petit poulet dans ses mains.

Sur cette photo prise par Lucia à Bali en Indonésie, un fermier pose pour un portrait avec un petit poulet. Il s'est ensuite dirigé vers les arbres pour voir ses ruches, se souvient Lucia. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM (désormais remplacé par le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM) à 120 mm, 1/160 s, f/5 et ISO1000. © Lucia Griggi

Une jeune sibérienne vêtue d'un pull coloré sourit à l'appareil photo.

Dans cette photo prise lors d'un autre voyage de Lucia, une jeune fille prend la pose dans le village reculé d'Uelen, en Sibérie. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM à 35 mm, 1/160 s, f/2,8 et ISO200. © Lucia Griggi

Avec des parutions dans plus d'une dizaine d'ouvrages et des expositions de New York à Londres, le talent de Lucia l'a amenée à travailler pour la BBC, Warner Brothers, Disney, Patagonia, Red Bull, Rip Curl ou encore Billabong. Elle a été lauréate du concours de photographie de voyage du National Geographic en 2012 grâce à sa photo sous-marine d'un surfeur aux Fidji, et est passée en 2015 au cinéma en réalisant des bandes-annonces pour des films hollywoodiens tels que Mad Max, ainsi que des documentaires britanniques.

À travers ses expéditions dans des contrées reculées et souvent hostiles telles que l'Antarctique, l'Alaska, les Îles Galapagos, l'Extrême-Orient russe et la Sibérie, Lucia a exploré le secteur du tourisme de luxe grâce à des images en mouvement et des photos. L'essentiel de ses travaux consiste à saisir les cultures et la vie sauvage propres à ces destinations et, désormais, elle travaille à temps plein pour le secteur du tourisme.

« Un changement radical [s'est produit] lorsque j'ai senti que je souhaitais mener une vie plus paisible », ajoute Lucia. « Passer du temps dans la nature a entraîné une transition dans ma vie ». Les objectifs à focale fixe de Canon ont été ses objectifs de prédilection lorsqu'elle a réorienté sa carrière, en lui permettant de se concentrer sur la nature, ajoute-t-elle.

« La vie sauvage fait partie intégrante du voyage », précise-t-elle. « Le monde entier prend de plus en plus conscience des questions liées à la préservation et à l'environnement, et j'ai le sentiment de devoir apporter ma pierre à l'édifice. Tout le monde n'a pas le luxe de parcourir le monde et il est important de montrer au public les endroits dans lesquels on peut observer ces superbes créatures, aussi bien sous l'eau que depuis le ciel ».
Quelle est votre philosophie en matière de photo ?
« La photographie est le seul élément immuable de ma vie. Elle me ramène à moi ».

Qu'est-ce qui anime votre passion pour la photographie ?
« Voyager vers des destinations lointaines et sauvages, aux limites du monde connu. Le temps nous est compté. Ces endroits changent rapidement. Ils ne cessent d'évoluer. Il est urgent de s'y rendre et de les observer avant qu'un changement irréversible ne se produise ».

Comment avez-vous vécu le faite d'être l'une des rares femmes photographes dans un milieu dominé par les hommes ?
« Les sports d'action, qu'il s'agisse de surf, de snowboard ou d'autres disciplines, sont dominés par les hommes. Ils se féminisent, mais peu de femmes accèdent à un statut professionnel à temps plein. J'ai dû travailler d'arrache-pied pour être acceptée, reconnue ou publiée. J'ai choisi les bons endroits au bon moment et je n'ai jamais renoncé à poursuivre ma passion. Et ça a finalement payé. La persévérance est essentielle et, à un moment donné, on finit par faire partie des meubles ».

Qu'est-ce qui fait une image percutante selon vous ?
« La lumière est cruciale. Le timing doit aussi être impeccable, tout comme le cadrage et la composition. Ce qui compte, c'est de ne pas effrayer le sujet, qu'il s'agisse de personnes ou d'animaux. Il est également important d'obtenir le cliché parfait du premier coup à l'aide de réglages manuels et de bien connaître son appareil photo ».

Quelle orientation souhaitez-vous donner à vos photos ?
« [Ce que je fais depuis] les trois ou quatre dernières années correspond exactement à l'objectif que je me suis fixé. J'adore travailler dans les endroits sauvages et les régions polaires, et j'aimerais aller encore plus loin. J'aimerais photographier des orques sous l'eau en Norvège et nager avec des baleines à bosse. J'ai fait le tour du Passage du Nord-Est dans l'Arctique russe, et j'aimerais à présent photographier le Passage du Nord-Ouest dans l'Arctique canadien ».

Ce que je sais

Lucia Griggi

« Devenir photographe est le travail de toute une vie. Il faut beaucoup de temps pour parvenir à tout maîtriser. Je pense que l'expérience est fondamentale. J'espère en apprendre encore plus et poursuivre ce voyage ».

Instagram :@luciagriggi

Facebook :@luciagriggiphotographer

Twitter :@LuciaGriggi

Site Web :www.luciagriggi.com

L'équipement de Lucia Griggi

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareils photo

Canon EOS-1D X Mark III

Grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, sa technologie d'autofocus utilisant le Deep Learning et ses vidéos en RAW 5,5K, cet appareil est l'outil de création ultime. « C'est mon boîtier principal », confie Lucia. « C'est un appareil à toute épreuve, idéal pour le pôle Nord et le pôle Sud, car il est très résistant aux intempéries et aux conditions extrêmes. Ce boitier me permet de capturer des photos d'action ultra-rapides, du surf aux animaux sauvages, et résiste à des températures extrêmes pouvant descendre jusqu'à -40 °C ».

Canon EOS 5D Mark IV

Un appareil polyvalent magnifiquement bien pensé et incroyablement complet. « Cet appareil photo offre une configuration plus simple, sans pour autant sacrifier la qualité. Il tient dans mon boîtier sous-marin et produit des images exceptionnelles », dit Lucia.

Canon EOS 5DS

Couplées à la résolution de 50,6 millions de pixels, la rapidité et la convivialité d'un reflex permettent de saisir chaque détail. « C'est l'appareil photo que j'utilise en avion. Lorsque je photographie les rivières en tresses d'Islande et que je souhaite obtenir une image plus grande, que je peux ensuite recadrer si je suis limitée à une certaine hauteur, je sais que je peux compter sur le Canon EOS 5DS », explique Lucia.

Objectifs

Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM

Un super téléobjectif à ouverture rapide qui offre des performances de niveau professionnel, idéal pour la photographie de sport, d'actualité et de faune. « J'adore cet objectif car il est incroyablement léger », déclare Lucia. « II a changé ma façon de travailler. Je peux partir en expédition dans les régions polaires et sauter sur la terre ferme depuis un bateau tout en le tenant à la main ».

Canon EF 300mm f/2.8L IS II USM

Super téléobjectif hautes performances de série L doté d'un stabilisateur d'image 4 vitesses et de 3 modes adaptés à tous types de scènes d'action. « Cet objectif est très éclectique », précise-t-elle. Je peux l'utiliser pour tout. Il est très polyvalent ».

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM

Le successeur du Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM que Lucia utilise est très apprécié des photographes professionnels : il est rapide, flexible et s'adapte à toutes les situations. « Il est léger, précis et exceptionnel, c'est mon objectif de prédilection », ajoute Lucia. « Je l'utilise avec le 16-35 mm pour la photographie aérienne. L'ouverture rapide de f/2,8 permet de capturer l'action vue du ciel ».

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

Le successeur de l'objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM que Lucia affectionne. « Je porte ces deux objectifs zoom, celui-ci ainsi que le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM, aux épaules lorsque je suis dans un hélicoptère ou dans un avion. Le 16-35 mm permet de réaliser des prises de vue ultra grand-angle. Pour moi, ces objectifs vont généralement de pair. Je les utilise pour des photos aériennes », ajoute-t-elle.

Canon EF 85mm f/1.2L II USM

Un téléobjectif court professionnel haute précision pour vos prises de vue en basse lumière ou nécessitant une faible profondeur de champ. « Je l'utilise pour réaliser des portraits en basse lumière. Il est très précis et me permet d'aller jusqu'à f/1,2. Je n'ai donc pas besoin d'utiliser un flash ».

Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM

Zoom optique fisheye polyvalent permettant de réaliser des images plein format ou circulaires. « Il est idéal pour les prises de vue sous-marines et se fixe sur mon Canon EOS 5D Mark IV. L'utilisation d'un objectif fisheye sous l'eau permet d'élargir le champ ».

Accessoires

Monopied

« J'emporte un monopode en voyage pour bénéficier d'une stabilité optimale lors de mes expéditions », ajoute Lucia.

Boitier sous-marin

Lucia utilise cet accessoire assez fréquemment. « Il me permet de faire des photos de surf et animalières ».

Hublots à dôme pour différents objectifs

« Je les utilise avec mes objectifs Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM et Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM », explique-t-elle.

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera