ARTICLE

Cinq pièges courants en matière d'impression et comment les éviter

A man presses the buttons on a Canon PROGRAF printer to adjust the settings.
Jay Sinclair, spécialiste des produits d'impression Canon, partage cinq conseils pour vous aider à obtenir des tirages photo à la hauteur de vos attentes.

Le fait d'imprimer vous-même une image spéciale que vous avez réalisée vous procure un contrôle total sur les résultats finaux, ce qui peut s'avérer une expérience profondément satisfaisante et enrichissante. Pour Jay Sinclair, professionnel de l'intelligence produit chez Canon UK spécialisé dans les produits d'impression, la production de l'impression finale est l'aboutissement de l'ensemble du processus photographique.

« Créer une image avec l'appareil photo est une chose, mais pour moi, cette photo ne prend réellement vie qu'une fois imprimée », dit-il. « C'est une façon très différente de découvrir une image. Entre autres choses, vous pouvez voir l'image à une échelle beaucoup plus grande que sur l'écran de votre appareil photo ou de votre ordinateur portable. Je n'hésite jamais à encourager les gens à imprimer leurs images. »

Il peut s'avérer techniquement difficile d'obtenir des impressions de vos images fidèles à vos attentes. Toutefois, en suivant les bonnes étapes du processus d'impression, vous pourrez bientôt produire des images satisfaisant, voire dépassant, vos espérances.

Quelles sont donc les erreurs d'impression les plus couramment commises dans la production de tirages ? Jay nous indique les cinq problèmes qui surviennent fréquemment ainsi que les meilleures façons de les éviter.

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

1. Ne pas étalonner le moniteur et luminosité de l'écran

Pour que vos tirages respectent parfaitement le rendu que vous souhaitez, il est essentiel d'étalonner votre moniteur. Cela garantit l'affichage précis et homogène des couleurs et des tonalités, de sorte que les impressions que vous réalisez correspondent à ce que vous voyez à l'écran. « Certains moniteurs haut de gamme proposent une fonction d'étalonnage automatique, mais la plupart doivent être réglés selon les paramètres appropriés à l'aide d'un outil d'étalonnage du moniteur », précise Jay. « Coûtant entre 115 € et 210 €, ils représentent un certain investissement, mais ils durent toute une vie.

« Lorsque vous achetez un écran, la luminosité est généralement définie sur 100 %, un réglage trop lumineux pour l'impression. En réglant la luminosité de l'écran à 30 %, vous aurez une luminosité adaptée, mais il vous faudra également étalonner l'écran pour obtenir les couleurs appropriées.

« Si vous imprimez beaucoup de photos, il convient d'étalonner votre écran tous les mois. Cette opération prend entre 10 et 15 minutes environ et contribue à maintenir un rendu optimal. Si vous n'effectuez qu'un étalonnage par an, la différence d'affichage entre votre écran et un écran récemment étalonné peut s'avérer énorme. »

A man points to a monitor with a colour profile chart on the screen.
Pour vous assurer que vos impressions correspondent à ce que vous voyez à l'écran, la première étape consiste à vérifier que votre écran affiche les couleurs avec précision grâce à l'étalonnage. Ce processus n'a pas besoin d'être long ou compliqué : investissez dans un outil d'étalonnage du moniteur fiable et laissez-vous simplement guider par son logiciel utilitaire.
A man stands in front of a screen giving a presentation on printing.
Certains papiers photo paraissent plus jaunes et d'autres, plus bleus, ce avant même que l'encre ne touche le papier. Il est donc essentiel de sélectionner le profil ICC approprié pour le papier que vous utilisez. Le profil ajuste les paramètres d'impression en fonction des caractéristiques du papier, notamment sa réflectivité, son pouvoir absorbant et son point blanc.

2. Sélectionner des profils de papier incorrects

Un profil ICC (International Color Consortium) contient des informations permettant à une imprimante de reproduire des couleurs précises sur un type de papier spécifique. Il est donc important de sélectionner le bon profil ICC lors de l'impression. Jay explique : « Un profil ICC indique à l'imprimante le type de papier que vous utilisez, le type d'encre dont elle a besoin et la quantité d'encre qu'elle doit apposer sur le papier pour reproduire votre photo.

« Tous les papiers photo présentent des points blancs différents. Par exemple, deux types de papier peuvent être blancs, mais l'un affichera un blanc pur tandis que l'autre tirera plus vers le jaune. Si la mauvaise encre est appliquée au mauvais moment, la réaction avec ce papier couleur entraîne des problèmes.

« Si vous ne sélectionnez pas le profil ICC approprié, l'image obtenue peut être complètement différente. Même après avoir étalonné votre écran et défini tous les autres paramètres correctement, si vous sélectionnez le mauvais profil, votre image ne sera pas imprimée comme vous le souhaitez. »

A Canon imagePROGRAF PRO-1000 printer outputting a colourful print.

15 notions d'impression professionnelle à connaître

Si l'impression vous intéresse mais que sa terminologie vous intimide, lisez notre guide d'expert sur les termes relatifs au tirage photo. Il couvre toutes les notions, du changement d'encre automatique à l'épreuvage.

3. Omettre d'effectuer l'épreuvage de vos images

L'épreuvage de vos images avec le plug-in gratuit Professional Print & Layout (PPL) ou Print Studio Pro (PSP) de Canon permet de simuler le rendu de votre image une fois celle-ci imprimée sur papier. « Si vous n'effectuez pas d'épreuvage, vos images peuvent paraître fades lorsque vous les imprimez sur des papiers beaux-arts et mats », souligne Jay.

« En outre, lorsque l'imprimante n'est pas capable de produire une couleur demandée, l'avertissement de gamme de couleurs des programmes vous prévient. En résumé, l'épreuvage vous aide à vérifier que le papier est spécialement profilé pour l'impression et à afficher le rendu d'une image avant son impression. »

A close-up shot of the display on a Canon PROGRAF printer showing the ink levels.
Cela peut sembler évident, mais il est utile de vérifier que votre imprimante dispose de suffisamment d'encre. Vous pensez peut-être qu'une couleur donnée sera inutile pour l'image que vous souhaitez imprimer, mais toutes les couleurs d'impression sont obtenues par le mélange de différentes couleurs d'encre sur le papier. Aussi, une précision parfaite des couleurs peut-elle dépendre d'une petite quantité d'une couleur d'encre épuisée.
A selection of Canon pro photo papers.
L'impression sur différents types de papier nécessite des quantités d'encre différentes, voire des types d'encre différents. Par exemple, pour l'impression sur du papier photo glacé ou satiné, ou encore sur un papier beaux-arts comme du papier Baryta, votre imprimante utilisera de l'encre photo noire. En revanche, elle aura besoin d'encres noir mat pour du papier beaux-arts en coton et la plupart des papiers à finition mate, ceux-ci présentant des qualités d'absorption totalement différentes.

4. Choisir une intention de rendu inappropriée

Les imprimantes ne sont pas capables de produire un éventail de couleurs aussi large que celui de votre appareil photo. Dans un flux de travail de gestion des couleurs, vous pouvez utiliser le paramètre d'intention de rendu dans la boîte de dialogue d'impression pour indiquer à l'imprimante comment traiter les couleurs qui ne se trouvent pas dans sa plage imprimable ou dans sa gamme de couleurs.

L'option Perceptuel vise à préserver l'impression visuelle globale des couleurs dans une image. Elle remplace les couleurs hors gamme ou imparfaites par les couleurs imprimables les plus proches, puis ajuste les autres couleurs pour préserver leur harmonie. « Ainsi, de nombreuses couleurs peuvent changer, mais si votre écran est correctement étalonné, vous pourrez appréhender ces changements en comparant votre image d'épreuvage à l'originale », assure Jay.

L'option Colorimétrie relative remplace les couleurs hors gamme par les couleurs reproductibles par l'imprimante les plus proches, mais ne modifie pas les couleurs incluses à la gamme. En règle générale, elle conserve davantage de couleurs d'origine dans l'image que l'option Perceptuel, à supposer que l'image ne contienne pas trop de couleurs hors gamme. « Vous obtiendrez peut-être des couleurs légèrement moins saturées, mais les valeurs de luminosité seront plus stables avec cette intention de rendu », explique Jay. « C'est donc le choix idéal pour les images presque neutres et en noir et blanc. »

A man looks at two versions of the same image on-screen as part of the process of soft proofing.
L'épreuvage affiche une simulation à l'écran de votre impression. Vous pouvez ensuite la comparer avec votre original et l'ajuster selon vos besoins. Cette opération n'est pas infaillible, puisque la couleur à l'écran est produite en mélangeant la lumière de différentes couleurs, qui est additive (l'intensité totale de toutes les couleurs produit du blanc), alors que la couleur sur le papier est produite en mélangeant des encres de différentes couleurs, lesquelles sont soustractives (l'intensité totale de toutes les couleurs produit un noir intense toujours plus dense et plus profond). Cependant, avec un écran étalonné et des paramètres d'impression correctement définis (notamment pour l'encre et le type de papier), un épreuvage vous épargnera de nombreuses impressions test, de façon à éviter le gaspillage de vos précieuses ressources en encre et en papier.

5. Problèmes liés aux logiciels concurrents

Pour obtenir la meilleure qualité de sortie possible sur les imprimantes imagePROGRAF PRO-Series de Canon, utilisez le plug-in Print Studio Pro ou Professional Print & Layout de Canon. « Ces programmes ont été conçus par Canon pour faciliter le processus d'impression », explique Jay. « Nous fournissons les outils nécessaires à la gestion des couleurs, qu'il s'agisse d'épreuvage papier ou écran.

« L'impression dans Adobe Lightroom ou Adobe Photoshop peut entraîner des problèmes. Le problème ne vient pas de ces programmes logiciels à proprement parler, mais du fait qu'ils entrent en conflit avec le pilote d'imprimante en matière de gestion des couleurs. Les deux tentent de gérer les couleurs en même temps et d'appliquer leur propre traitement des couleurs. Étant donné que Print Studio Pro et Professional Print & Layout ont été conçus par Canon pour les imprimantes Canon, vous ne serez pas affecté par ce problème, et l'ensemble du processus s'en trouvera simplifié. »

Rédigé par David Clark


Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant