ARTICLE

6 manières dont l'impression, pour faire de vous un meilleur photographe

Keith Cooper explique comment le fait d'imprimer vos photographies peut faire de vous un photographe plus consciencieux et plus compétent.
Photo en noir et blanc d'une scène au bord de l'eau, prête à être imprimée.

Avant même de prendre en photo cette scène au bord de l'eau dans l'État de Washington, aux États-Unis, Keith Cooper, photographe de publicité et spécialiste de l'impression, avait déjà décidé qu'il voulait en faire une image en noir et blanc. Il recommande de prendre des photos en couleur dans l'optique de les imprimer en noir et blanc, car une fois que vous retirez la couleur, il vous faut alors réfléchir aux zones lumineuses et sombres. Photo prise avec un Canon EOS-1Ds (désormais remplacé par le modèle Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L USM à 200 mm, 1/320 s, f/3.5 et ISO100. © Keith Cooper

Photographe de publicité, Keith Cooper a l'intime conviction que le fait d'imprimer vos photographies « affecte votre façon de photographier, même si vous n'en avez pas réellement conscience. »

Le fondateur de Northlight Images est expert en impression photo et il maintient que l'impression a considérablement amélioré ses propres photos et modifié sa façon de photographier. De plus, il est convaincu que tous les photographes peuvent en tirer les mêmes avantages. Voici six conseils que vous pouvez suivre pour voir ce que l'impression peut vous apporter.
Image surexposée d'un cygne sur une rivière.

La qualité de l'impression dépend de la qualité de la photo. « Vous devez vous méfier des hautes lumières sélectionnées dues à une surexposition », précise Keith Cooper. « Il manque les détails fins des plumes du cygne et aucune retouche ne pourra y remédier. » © Keith Cooper

Keith Cooper tenant une impression couleur à côté d'une imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300.

Keith Cooper imprimant des tirages avec son imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300. © Keith Cooper

1. Prenez des photos destinées au tirage

En prenant des photos dans l'optique de les imprimer, vous devrez déterminer si une image potentielle est impeccable. Si une photo est sous ou surexposée, comme l'image du cygne ci-dessus, il est possible de passer à côté de détails essentiels pour obtenir une impression de qualité. Dans ce cas, aucun logiciel de retouche ne pourra y remédier.

« Une impression est foncièrement différente d'une image à l'écran. Selon votre ressenti physique, vous pouvez interpréter l'image différemment. En considérant l'impression comme le point final, vous pouvez prendre de plus en plus conscience de la composition et du message qui se cachent derrière la photo », explique Keith Cooper.

D'après Keith Cooper, regarder une image sur l'écran d'un appareil photo ou d'un ordinateur n'est qu'une étape intermédiaire. L'impression constitue le produit final. Par conséquent, s'attarder à perfectionner l'image à l'écran et appuyer simplement sur le bouton Imprimer est une erreur.

« Lorsque vous commencez à considérer l'impression comme l'étape finale du processus, votre photo prend une tout autre dimension. Cela change votre façon de penser, que ce soit au niveau de la composition, de ce que vous voyez et de ce à quoi ressemblera l'impression. »
Possédez-vous un équipement Canon ?

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Épreuve en noir et blanc.

Épreuve en noir et blanc créée par Keith Cooper, disponible en téléchargement sur son site Web et contenant une bande de 51 niveaux de gris, une bande d'essais pour contrôler les détails fins et un motif en forme d'œil de bœuf qui révèle les défauts, les bandes et toutes autres irrégularités. © Keith Cooper

Image en noir et blanc d'un escalier en pierre en colimaçon et d'ornements en pierre sculptée à l'intérieur de la cathédrale de Wells.

Dans cette image de la cathédrale de Wells, en Angleterre, la tonalité délicate du travail de la pierre bénéficie des tons monochromes nets du mode d'impression en noir et blanc de l'imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300. « Le mode d'impression dédié est une avancée par rapport à l'utilisation d'un profil ICC, qui peut produire des couleurs allant davantage vers le vert ou le magenta, notamment dans certaines conditions d'éclairage », confie Keith Cooper. Photo prise avec un Canon EOS-1Ds Mark III (désormais remplacé par le modèle Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon TS-E 17mm f/4L à 1/30 s, f/8 et ISO1600. © Keith Cooper

2. Retournez au noir et blanc

Pour prendre conscience de votre façon de photographier, Keith Cooper vous recommande de prendre des photos en couleurs dans l'optique de les imprimer en noir et blanc. « Lorsque vous commencez à imprimer en noir et blanc, il vous faut réfléchir aux couleurs, à la composition, au sujet et aux tons qui relient ces différents éléments. Supprimez les couleurs et commencez à réfléchir aux zones lumineuses et sombres, un processus qui affecte profondément vos photos. »

Il existe différentes façons de convertir une image en noir et blanc, mais vous avez plus de chance d'obtenir des résultats optimaux si votre imprimante est dotée d'un mode dédié de conversion en noir et blanc, à l'instar de l'option Impression photo monochrome de l'imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300. Professional Print & Layout (PPL) de Canon intègre aussi un mode d'impression photo monochrome dédié pour améliorer la qualité des impressions noir et blanc. PPL fonctionne soit comme un logiciel autonome, soit comme un plug-in du logiciel d'imagerie Digital Photo Professional (DPP) de Canon ou d'Adobe Photoshop et Lightroom.

Selon Keith Cooper, quelle que soit la méthode que vous utilisez, elle aura un impact. « Les détails du processus d'impression affecteront votre façon de photographier, même si vous n'en avez pas réellement conscience », confie-t-il. « C'est le même principe que celui d'apprendre le côté technique de la photographie pour, au final, ne plus y faire attention. Vous utilisez vos connaissances uniquement lorsque vous en avez besoin, mais cela fait la différence et vous permet de vous démarquer des autres photographes. En plus de les accroître au fil du temps, ces compétences constituent la base sur laquelle repose votre créativité. »

3. Éliminez les erreurs les plus courantes

Les novices en matière d'impression se plaignent souvent que ce qu'ils voient à l'écran ne correspond pas à ce qu'ils obtiennent sur papier. Tout d'abord, les impressions sont souvent plus sombres que les images à l'écran. « Cela est presque toujours dû à un écran trop lumineux », précise Keith Cooper. « L'idéal serait d'étalonner votre écran. Ainsi, vous éliminez une source d'erreur. »

Dans l'idéal, vous devez adopter un flux de travail de gestion des couleurs de bout en bout, de l'appareil photo à l'imprimante. Les kits d'étalonnage assurent un affichage précis des couleurs sur votre écran, tandis qu'un système de gestion des couleurs professionnel vous permet de créer des profils personnalisés d'appareils photo, d'écrans, de projecteurs et d'imprimantes.

Selon Keith Cooper, la dernière étape, surtout si vous êtes novice en matière d'impression ou si vous avez acheté une nouvelle imprimante, consiste à créer des épreuves. « Cela peut vous sembler fastidieux, mais si vous imprimez vos photos et que le rendu ne convient pas, vous ne saurez pas si le problème vient de l'imprimante, du papier ou de votre processus de photographie et de retouche », explique-t-il.

Les épreuves peuvent vous aider à évaluer les détails fins en matière de luminosité, de contraste, de linéarité et de qualité d'image. De nombreuses épreuves gratuites, ainsi que des instructions d'utilisation, sont disponibles en ligne.
Sanjay Jogia, photographe, examine une feuille d'images miniatures imprimées sur une imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300.

Comment réussir ses impressions à l'aide des fonctions d'épreuvage à l'écran et papier

Découvrez comment utiliser les options d'épreuvage à l'écran et papier à l'aide du plug-in Professional Print & Layout de Canon pour garantir des tirages photo parfaits.

4. Jugez votre travail dans des conditions d'éclairage adéquates

« La gamme de tons du papier est relativement limitée par rapport à celle d'un écran. Lorsque vous imprimez une photo, le contraste global de l'image est compressé. Mais, si cela est fait correctement, vous ne le remarquez pas. Dans le cas contraire, des détails peuvent disparaître dans les zones sombres et lumineuses. »

« Grâce au logiciel, vous utilisez la plage tonale étendue de l'image d'origine de l'appareil photo, légèrement plus petite que celle de votre écran, pour réaliser la compression dans l'impression finale. C'est pour cette raison que vous devez apprendre à bien examiner les impressions pour voir si elles fonctionnent ou non. »

Selon Keith Cooper, il est important d'évaluer les impressions dans les conditions d'éclairage dans lesquelles elles seront affichées. Si vous les regardez à la lumière du jour, elles sembleront plus lumineuses que dans des conditions d'éclairage intérieur, et la gamme de tons augmentera. « À la lumière du jour, l'impression peut donner un beau rendu, avec beaucoup de détails fins. Mais, une fois à l'intérieur et avec la compression, il peut manquer des détails et l'intensité peut ne pas être la bonne », précise Keith Cooper.

« Ne comparez jamais côte à côte les impressions et les images à l'écran », ajoute-t-il. « J'ai découvert que le système de gestion des couleurs de la vision humaine se réinitialise lorsque vous tournez la tête. Faites pivoter l'impression de 90° de façon à devoir tourner la tête lorsque vous passez de l'image à l'impression. Ainsi, il est plus facile de juger le résultat. »
Fleurs rouge vif sur un cactus couvert d'épines.

Les écrans et les imprimantes peuvent avoir du mal à gérer les détails rouge intense. « Même sur un écran de très bonne qualité, il est difficile d'effectuer une retouche et une impression sans que les fleurs ressemblent à des formes floues rouges », explique Keith Cooper. « Un papier glacé peut s'avérer utile, tandis que l'encre rouge supplémentaire de l'imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300 améliore également la qualité d'image. » Photo prise avec un Canon EOS 100D (désormais remplacé par le modèle Canon EOS 250D) équipé d'un objectif Canon EF-S 15-85mm f/3.5-5.6 IS USM à 67 mm, 1/60 s, f/8 et ISO200. © Keith Cooper

5. Oubliez l'écran

Le rendu des couleurs est un autre domaine dans lequel les images peuvent sembler différentes sur l'écran et sur le tirage. Les imprimantes de haute qualité, comme le modèle Canon imagePROGRAF PRO-300, comptent une gamme de couleurs (ou espace colorimétrique) plus large que les tout derniers écrans dotés d'une gamme de couleurs étendue. Toutefois, même sur les meilleures imprimantes, la gamme de couleurs est légèrement différente de ce que vous voyez à l'écran.

« Un écran émet de la lumière, une impression reflète de la lumière. Il y aura toujours une différence entre les deux », explique Keith Cooper. « Certaines couleurs ne sont pas compatibles avec la gamme de couleurs d'un écran, tandis que d'autres qui rendent bien à l'écran ne s'impriment pas correctement. Les écrans conviennent pour afficher des couleurs lumineuses que vous ne pouvez tout simplement pas obtenir sur papier tandis que, par exemple, des impressions peuvent être plus efficaces pour les bleus foncés. La clé d'une impression réussie consiste à retoucher les photos dans l'optique de les imprimer, au lieu de penser à l'image à l'écran. »

6. Évaluez chaque étape

Keith Cooper précise qu'il faut analyser le processus dans son intégralité pour réaliser de belles photos. La qualité de l'impression dépend du maillon le plus faible de la chaîne. « Cette chaîne remonte avant même que vous ne vous munissiez de votre appareil photo, c'est-à-dire au moment où vous réfléchissez à ce que vous allez photographier et comment vous allez le photographier », confie Keith Cooper. « Plus vous pensez à chaque maillon de la chaîne lors de la prise de vue, de la retouche et de l'impression, plus vous réalisez comment l'ensemble du processus peut vous aider à parfaire votre technique en tant que photographe. »

Enfin, il pense que l'impression est l'étape finale logique de l'ensemble du processus photographique. Mais pourquoi ne pas le faire tout simplement dans un laboratoire ? « Je n'ai jamais rien envoyé à un laboratoire, pas depuis l'époque des pellicules », dit Keith Cooper. « Pour moi, réalisez moi-même mes impressions me permet de contrôler l'ensemble du processus et de découvrir ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Je dis aux gens que l'impression peut améliorer leurs photos, car elle a considérablement amélioré les miennes. »

Rédigé par Matthew Richards


Articles liés

  • ARTICLE

    De la conception à l'impression : la séance de ballet de Clive Booth

    L'ambassadeur Canon révèle comment il a créé de superbes tirages promotionnels pour le Birmingham Royal Ballet à l'aide du système Canon EOS R.

  • ARTICLE

    Imprimer des captures de vidéo 8K

    Le photographe de mariage Sanjay Jogia explique comment il a produit des tirages époustouflants sur une imprimante imagePROGRAF PRO-300 à partir d'une vidéo 8K filmée avec un Canon EOS R5.

  • ARTICLE

    Étapes de création d'un tirage noir et blanc parfait

    Le spécialiste de l'impression Jay Sinclair apprend à la photographe Helen Bartlett, spécialisée dans les photos de famille, à produire de superbes tirages noir et blanc de ses photos.

  • ARTICLE

    15 notions d'impression photo professionnelle à connaître

    Vous débutez dans l'impression photo ou vous avez envie de parfaire vos connaissances ? Voici un guide pratique Canon qui passe en revue la terminologie utile de l'impression photo.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro