ARTICLE

La haute couture rencontre la culture urbaine dans les impressions de Leo Faria

Le photographe de mode et de rue brésilien révèle sa façon de photographier ses images audacieuses et les raisons qui le poussent à croire qu'une photo prend tout son sens une fois imprimée.
Un mannequin de mode portant une jupe jaune vif et une veste rose fluo prend la pose dans un marché très fréquenté, tandis qu'un homme à la bouche ouverte marche à côté d'elle.

Le photographe de mode et de rue Leo Faria a capturé cette image stupéfiante pendant une séance photo éditoriale à Hong Kong. « Sorti de nulle part, un passant a eu cette mimique incroyable, et je me suis dit : "On tient cette photo, passons à la suivante." ». Il imprime toutes ses images finales, car il considère qu'elles doivent exister sous forme physique. Pour cette image, il a choisi le papier Canson® Infinity Edition Etching Rag. « Le papier peut restituer des dizaines de textures et couleurs de cette image et intensifier la profondeur du champ », affirme-t-il. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 65 mm, 1/250 s, f/4 et ISO 400. © Leo Faria

Leo Faria, un des plus grands noms de la photographie de mode et de rue brésilienne, a fusionné les deux genres au sein d'une même forme d'art. Ses images saisissantes juxtaposent des mannequins habitués des tapis rouges et de la haute couture à des décors urbains réalistes. Sa façon bien à lui de faire interagir les couleurs, l'ambiance et le mouvement lui a valu une renommée internationale et des missions pour des magazines des quatre coins du monde.

L'ambassadeur Canson® Infinity a récemment terminé un projet personnel, qui étudie la manière dont les représentants de différentes cultures utilisent les vêtements comme une forme d'expression, en se demandant si ces modes d'expression varient ou non selon les régions de notre monde hyperconnecté. Leo évoque ici son travail et les raisons pour lesquelles l'image imprimée est si importante à ses yeux.
Une femme portant une burqa, assise dans un café au bord de la plage, regardant la mer.

Leo a parcouru le monde pour photographier des personnes ordinaires vaquant à leurs occupations. « J'ai pris cette photo à Abou Dabi », explique-t-il. « Cette femme était assise seule et buvait un verre de jus de fruit devant une plage déserte sous une chaleur écrasante. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L II USM (désormais remplacé par le Canon EF 70-200mm f/2.8L III USM) à 135 mm, 1/800 s, f/6,3 et ISO 100. © Leo Faria

Comment et pourquoi avez-vous développé votre style associant la photographie de mode et la photographie urbaine ?

« Certaines personnes voyagent pour découvrir des lieux reculés ou pour réaliser des expériences gastronomiques. Personnellement, je voyage pour rencontrer et comprendre de nouvelles personnes, notamment la façon dont elles s'expriment à travers leurs vêtements. La mode y est pour beaucoup, mais je me concentre avant tout sur les personnes. La photographie de rue fait partie intégrante de mon travail. C'est dans ce domaine que je me sens libre de capturer ce qui me touche vraiment. J'ai développé un style de photographie urbaine basé sur différentes combinaisons de lumière et d'ombre, capturant les attitudes et les expressions naturelles de personnes qui vaquent à leurs occupations. Cela m'a permis de photographier la mode telle que je la vois, en l'ancrant dans un environnement plus large. »

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Qu'est-ce qui a inspiré votre dernier projet personnel ?

« J'ai un véritable intérêt pour la nature humaine et un profond désir de connaitre des personnes de différentes cultures. J'espère que mes images contribuent à renforcer la tolérance et à dissiper les idées reçues sur l'origine ethnique, la religion, le genre et l'orientation sexuelle. Je souhaite inciter les gens à voir dans le voyage bien plus qu'une occasion de contempler de magnifiques paysages, de goûter des mets exotiques et de faire du shopping. C'est aussi une opportunité de rencontrer des personnes et cultures différentes. Pour moi, la vie ne se limite pas aux expériences et croyances personnelles. Un monde aux possibilités infinies s'offre à nous, et c'est ce qui nous rend si intéressants. J'essaye de capturer les différences et les similitudes entre les cultures, ainsi que la façon dont elles interagissent. »
Un mannequin de mode portant un chapeau de cowboy et marchant dans une rue achalandée de New York.

Une image d'une séance photo éditoriale au cœur de Times Square, à New York, inspirée du film Crocodile Dundee. Leo a imprimé cette photo pour sa collection personnelle sur du papier Canson® Infinity Photo HighGloss Premium RC. « C'est un papier incomparable, qui donne le bon ton pour cette histoire champêtre montrant une fille à la découverte de la grande métropole », explique Leo. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/400 s, f/2,8 et ISO 640. © Leo Faria

Pourquoi l'impression de vos images est-elle aussi cruciale dans votre manière de travailler ?

« C'est la volonté de créer quelque chose de tangible à partir du numérique qui m'incite à imprimer mes photos. L'impression permet d'avoir un contact physique avec une image. J'ai le sentiment qu'une photo n'existe vraiment qu'après avoir été imprimée. C'est l'étape finale décisive du procédé, mais aussi celle dans laquelle je m'investis le plus émotionnellement. »

Quelles imprimantes et quels papiers utilisez-vous ?

« J'ai une imprimante Canon imagePROGRAF PRO-4000 et une imagePROGRAF PRO-1000 dans mon studio. Le système à 12 encres produit des couleurs riches et des noirs profonds, qui s'associent à merveille avec les textures, les épaisseurs et les tons blancs de la gamme de papiers photo et beaux-arts numériques Canson® Infinity. Des dizaines d'options s'offrent à moi pendant le procédé d'impression, ce qui me permet d'obtenir les meilleurs résultats possibles. Par ailleurs, la fidélité et l'homogénéité sont exceptionnelles à chaque impression, et la durée de conservation est excellente. »
Un vendeur de plage marche sur le sable. Il porte des sacs et des accessoires, ainsi qu'une pile de chapeaux de paille sur la tête.

Leo a imprimé les images de sa dernière exposition sur du papier mat Canson® Infinity Museum Pro Canvas. « C'est un papier doté d'une texture très nette qui peut révéler de façon sublime les textures de la peau et les tissus », explique-t-il. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L II USM à 120mm, 1/8000 s, f/2,8 et ISO 250. © Leo Faria

Un homme portant une chemise et un pantalon bleus et une femme portant un haut vert se tiennent debout et discutent au-dessus d'un chariot de nourriture dans un marché achalandé.

Une autre image de l'exposition de Leo « At the meeting of » (À la rencontre de). Des habitants vêtus de tenues colorées discutent au-dessus d'un chariot de nourriture sur une place remplie de marchands ambulants dans la ville brésilienne d'Uberlândia où vit Leo. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L II USM à 102 mm, 1/500 s, f/2,8 et ISO 500. © Leo Faria

Quels papiers Canson® Infinity utilisez-vous le plus souvent ?

« Je n'ai pas de préférence, j'aime utiliser tous les papiers disponibles de la gamme. J'ai imprimé plus de 270 images pour une exposition sur du papier mat Canson® Infinity Museum Pro Canvas. Intitulée « At the meeting of » (À la rencontre de), l'exposition s'est déroulée au Centre culturel d'Uberlândia au Brésil et a présenté les photos documentaires que j'ai prises à travers le monde pendant mes six années de recherche sur les différentes cultures.

« Pour mes deux précédents projets, j'ai utilisé le papier mat Canson® Infinity Rag Photographique et le papier PhotoSatin Premium RC. Puisqu'ils sont très différents, ces papiers m'ont permis d'utiliser des techniques et des effets très variés, de l'étape d'assemblage au résultat final. Et il ne s'agit que de mes derniers projets en date : j'ai été amené à utiliser tous les papiers Canson® Infinity à un moment ou à un autre. »
Une feuille de papier beaux-arts Canson® Infinity sort d'une imprimante Canon PIXMA PRO-200. L'impression du visage d'une femme est coupée juste au-dessus de sa bouche. Elle porte de longues boucles d'oreilles et une bague en diamant.

Le papier Canson® Infinity est idéal pour une utilisation avec la gamme d'imprimantes photo professionnelles Canon. « Les vitesses d'impression sont impressionnantes et la fidélité d'un tirage à l'autre est irréprochable », déclare Leo.

Vous avez été récemment invité à tester quatre nouveaux papiers de la gamme Canson® Infinity ARCHES®. Quels avantages peuvent-ils apporter à vos impressions ?

« Les papiers ont été fabriqués au Moulin à papier d'Arches, qui produit des papiers d'art haut de gamme depuis plus de 500 ans. L'usine utilise un moule cylindrique traditionnel pour les papiers beaux-arts. Ce type de production, plus long, donne au papier un aspect et un toucher plus authentiques et artisanaux. Les papiers ARCHES® offrent une finition incroyablement pure, d'un blanc éclatant, sans utiliser d'azureurs optiques. Ainsi, aucun produit chimique n'est ajouté au papier. Ils sont d'un blanc comme je n'en ai jamais vu dans le domaine des beaux-arts, qui ne se ternira ou ne jaunira pas avec le temps puisqu'aucun azureur optique n'est utilisé. La restitution des couleurs est fabuleuse et les noirs sont profonds et intenses. Du point de vue de la préservation de la netteté et de la texture d'une image numérique, c'est révolutionnaire. C'est comme la différence entre les vidéos HD et 4K : elle est flagrante, même pour un œil non averti. »

Préférez-vous les papiers brillants, lustrés ou mats pour vos impressions ?

« Je choisis toujours le papier qui convient le mieux à une image particulière. Je pense qu'il est hasardeux d'avoir une préférence et de s'y tenir. Pour moi, il était nécessaire d'expérimenter et d'essayer toutes les variations au fil du temps. Avec l'expérience, le choix devient intuitif. Je suis maintenant capable de sélectionner le papier idéal pour une image dès l'étape de la prise de vue, mais j'ai toujours envie d'expérimenter et d'essayer de nouvelles choses. Le choix de l'imprimante et du papier est absolument déterminant pour le résultat final. L'utilisation d'une imprimante exceptionnelle et le choix du papier idéal revêtent autant d'importance que la capture initiale de la photo ou l'étape de post-production. »
Une femme portant une robe colorée danse dans un champ sous un ciel bleu.

Leo a imprimé cette photo de mode sur du papier Canson® Infinity Baryta Photographique II. « Il apporte un éclat qui met en valeur la luminosité du ciel et des tons de la peau face à la lumière, ce qui crée un effet esthétique analogique empreint de nostalgie », indique Leo. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM (désormais remplacé par le Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM) à 16 mm, 1/200 s, f/16 et ISO 200. © Leo Faria

Une femme portant un pull rouge et coiffée d'une longue tresse enroulée plusieurs fois autour de son cou et de sa tête.

Cette image, issue d'un projet personnel, a été prise dans un studio en plein air au Brésil et imprimée sur du papier ARCHES® BFK Rives®, un des nouveaux papiers de la gamme Canson® Infinity ARCHES® que Leo a été invité à tester avant sa sortie. « C'est un papier blanc pur avec un grain naturel qui accentue les pores et la texture de la peau et des cheveux », souligne Leo. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L II USM à 160mm, 1/200 s, f/4,5 et ISO200. © Leo Faria

Comment votre choix du papier ajoute-t-il de la valeur à votre travail ?

« Certains papiers peuvent simuler les résultats du procédé d'impression chimique dans la photographie analogique. Par exemple, le papier Canson® Infinity Baryta Prestige dispose d'un revêtement en sulfate de baryum, qui offre une apparence et une esthétique semblable aux papiers photo traditionnels, mais avec une restitution des couleurs et un spectre chromatique de très haute qualité. La large gamme de textures, d'épaisseurs et de styles de papiers Canson® Infinity me procure une totale liberté créative lors des impressions. »

Dans quelle mesure le système de certification d'impression Canson® Infinity est-il utile pour créer des tirages en édition limitée de vos impressions ?

« Canson® Infinity impose de nombreuses exigences quant à la certification d'un studio dans le cadre du programme. Par exemple, le studio doit disposer d'un environnement réglementé, avec une lumière contrôlée et des murs d'une couleur spécifique et standardisée. L'humidité et la température doivent également être contrôlées, et la manipulation du papier doit respecter certaines procédures. Du point de vue d'un photographe, réaliser une impression depuis une imprimante certifiée fait toute la différence et apporte une plus grande tranquillité d'esprit. Vous avez l'assurance d'obtenir une qualité et une homogénéité optimales, pour des impressions qui dureront toute la vie. »

Rédigé par Matthew Richards


Équipement de Leo Faria

L'équipement utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareils photo

Canon EOS 5D Mark IV

Conçu pour offrir des résultats exceptionnels dans toutes les situations, l'EOS 5D Mark IV est un appareil photo polyvalent incroyablement complet et arborant un superbe design.

Canon EOS 5DS R

Conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle pour un reflex, le Canon EOS 5DS R dispose d'une résolution de 50,6 millions de pixels et d'un filtre d'annulation de l'effet passe-bas pour optimiser la netteté du capteur.

Objectifs

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

Cet objectif zoom classique incontournable, que Leo utilise, revient dans une nouvelle version offrant une netteté incroyable sur toute la plage focale. « Je trouve les objectifs zoom plus dynamiques lorsque l'on travaille avec des personnes dans la rue », déclare Leo.

Canon EF 50mm f/1.2L USM

Grâce à son incroyable ouverture maximale à f/1,2, l'objectif EF 50mm f/1.2L USM ultra-rapide offre des performances exceptionnelles en basse lumière. Un objectif qui vous donne un contrôle créatif précis sur la mise au point et la profondeur de champ.

Canon EF 85mm f/1.2L II USM

Un téléobjectif court professionnel haute précision pour vos prises de vue en basse lumière ou nécessitant une faible profondeur de champ. Le téléobjectif idéal pour les portraits créatifs. « J'utilise généralement des objectifs à focale fixe pour les séances photo de mode en studio », explique Leo.

Accessoires

Canon imagePROGRAF PRO-1000

Imprimez des images d'une qualité exceptionnelle au format A3+ avec un système à 10 encres séparées. Leo indique : « Le système à 12 encres produit des couleurs riches et des noirs profonds, qui s'associent à merveille avec les textures, les épaisseurs et les tons blancs de la gamme de papiers photo et beaux-arts numériques Canson® Infinity. »

Canon imagePROGRAF PRO-4000

L'imprimante grand format par excellence destinée à l'impression de photos et d'œuvres artistiques, fiable et dotée d'une sortie 44 pouces inégalée. « La fidélité et l'homogénéité sont exceptionnelles à chaque impression », s'enthousiasme Leo.

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro