IMPRESSION

14 erreurs d'impression courantes et comment les corriger

Créer des tirages photo professionnels peut être très gratifiant, mais de petites erreurs peuvent tout gâcher et vous faire perdre du temps et de l'argent. Voici comment réussir du premier coup.
Une imprimante PIXMA PRO-200 sous quatre images encadrées, accrochées au mur derrière elle.

Jay Sinclair et Suhaib Hussain, spécialistes en imprimantes, vous donnent 14 conseils pour obtenir les tirages photo que vous recherchez.

En informatique, le terme « WYSIWYG » (« what you see is what you get ») est utilisé pour indiquer que ce que vous voyez à l'écran reflète ce qui sera imprimé sur papier. Actuellement, c'est plutôt acquis pour l'impression de texte, mais les images photographiques perdent parfois en qualité à l'impression, et pas qu'un peu.

Heureusement, les imprimantes Canon actuelles vous permettent de produire en toute simplicité des tirages magnifiques qui résistent à l'épreuve du temps. Jay Sinclair, spécialiste en imprimantes, et Suhaib Hussain, responsable marketing des produits d'impression chez Canon Europe, vont vous montrer comment éviter les pièges courants et garantir une qualité optimale pour vos tirages.

1. Ne pas étalonner le moniteur et luminosité de l'écran

Pour que vos tirages respectent parfaitement vos attentes en matière de rendu, il est essentiel d'étalonner votre écran. Cela garantit l'affichage précis et homogène des couleurs et des tonalités, de sorte que les impressions que vous réalisez correspondent à ce que vous voyez à l'écran. « Certains moniteurs haut de gamme proposent une fonction d'étalonnage automatique, mais la plupart doivent être réglés selon les paramètres appropriés à l'aide d'un outil d'étalonnage du moniteur », précise Jay.

« Lorsque vous achetez un écran, la luminosité est généralement définie sur un réglage très élevé, trop lumineux pour l'impression », ajoute-t-il. « En diminuant la luminosité de l'écran, vous aurez une luminosité adaptée, mais il vous faudra également étalonner l'écran pour obtenir les couleurs appropriées. »

Un technicien portant des gants blancs nettoie le capteur d'un appareil Canon.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des évènements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Un homme désigne un écran d'ordinateur sur lequel est affiché un graphique de profil de couleur.

Pour vous assurer que vos impressions correspondent à ce que vous voyez à l'écran, la première étape consiste à vérifier que votre écran affiche les couleurs avec précision grâce à l'étalonnage. Ce processus n'a pas besoin d'être long ou compliqué : investissez dans un outil d'étalonnage du moniteur fiable et laissez-vous simplement guider par son logiciel utilitaire.

Un homme se tient devant un écran et réalise une présentation sur l'impression.

Certains papiers photo paraissent plus jaunes et d'autres, plus bleus, ce avant même que l'encre ne touche le papier. Il est donc essentiel de sélectionner le profil ICC approprié pour le papier que vous utilisez. Le profil ajuste les paramètres d'impression en fonction des caractéristiques du papier, notamment sa réflectivité, son pouvoir absorbant et son point blanc.

2. Sélectionner des profils de papier incorrects

Un profil ICC (International Color Consortium) contient des informations permettant à une imprimante de reproduire des couleurs précises sur un type de papier spécifique. Il est donc important de sélectionner le bon profil ICC lors de l'impression. Jay explique : « Un profil ICC indique à l'imprimante le type de papier que vous utilisez, le type d'encre dont elle a besoin et la quantité d'encre qu'elle doit apposer sur le papier pour reproduire votre photo ».

« Si vous ne sélectionnez pas le profil ICC approprié, l'image obtenue peut être complètement différente. Même après avoir étalonné votre écran et défini tous les autres paramètres correctement, si vous sélectionnez le mauvais profil, votre image ne sera pas imprimée comme vous le souhaitez. »

3. Omettre d'effectuer l'épreuvage de vos images

L'épreuvage de vos images avec le plug-in gratuit Professional Print & Layout (PPL) ou Print Studio Pro (PSP) de Canon permet de simuler le rendu de votre image une fois celle-ci imprimée sur papier. « Si vous n'effectuez pas d'épreuvage à l'écran, vos images peuvent paraître fades lorsque vous les imprimez sur des papiers beaux-arts et mats », souligne Jay.

« En outre, lorsque l'imprimante n'est pas capable de produire une couleur demandée, l'avertissement de gamme de couleurs des programmes vous prévient. En résumé, l'épreuvage vous aide à vérifier que le papier est spécialement profilé pour l'impression et à afficher le rendu d'une image avant son impression. »

Gros plan de l'affichage d'une imprimante Canon imagePROGRAF indiquant les niveaux d'encre.

Cela peut sembler évident, mais il est utile de vérifier que votre imprimante dispose de suffisamment d'encre. Vous pensez peut-être qu'une couleur donnée sera inutile pour l'image que vous souhaitez imprimer, mais toutes les couleurs d'impression sont obtenues par le mélange de différentes couleurs d'encre sur le papier. Aussi, une précision parfaite des couleurs peut-elle dépendre d'une petite quantité d'une couleur d'encre épuisée.

Une sélection de papiers photo Canon Pro, y compris Premium Mat, Pro Platinum et Beaux-arts lisse.

L'impression sur différents types de papier nécessite des quantités d'encre différentes, voire des types d'encre différents. Par exemple, pour l'impression sur du papier photo glacé ou satiné, ou encore sur un papier beaux-arts comme du papier Baryta, votre imprimante utilisera de l'encre photo noire. En revanche, elle aura besoin d'encres noir mat pour du papier beaux-arts en coton et la plupart des papiers à finition mate, ceux-ci présentant des qualités d'absorption totalement différentes.

4. Choisir une intention de rendu inappropriée

Les imprimantes ne sont pas capables de produire un éventail de couleurs aussi large que celui de votre appareil photo. Dans un flux de travail de gestion des couleurs, vous pouvez utiliser le paramètre d'intention de rendu dans la boîte de dialogue d'impression pour indiquer à l'imprimante comment traiter les couleurs qui ne se trouvent pas dans sa plage imprimable ou dans sa gamme de couleurs.

L'option Perceptuel vise à préserver l'impression visuelle globale des couleurs dans une image. Elle remplace les couleurs hors gamme ou imparfaites par les couleurs imprimables les plus proches, puis ajuste les autres couleurs pour préserver leur harmonie.

L'option Colorimétrie relative remplace les couleurs hors gamme par les couleurs reproductibles par l'imprimante les plus proches, mais ne modifie pas les couleurs incluses à la gamme. « Vous obtiendrez peut-être des couleurs légèrement moins saturées, mais les valeurs de luminosité seront plus stables avec cette intention de rendu », explique Jay. « C'est donc le choix idéal pour les images presque neutres et en noir et blanc. »

Un homme regarde deux versions d'une même image sur un écran, pour effectuer un épreuvage à l'écran.

L'épreuvage affiche une simulation à l'écran de votre impression. Vous pouvez ensuite la comparer avec votre original et l'ajuster selon vos besoins. Cette opération n'est pas infaillible, puisque la couleur à l'écran est produite en mélangeant la lumière de différentes couleurs, qui est additive (l'intensité totale de toutes les couleurs produit du blanc), alors que la couleur sur le papier est produite en mélangeant des encres de différentes couleurs, lesquelles sont soustractives (l'intensité totale de toutes les couleurs produit un noir intense, toujours plus dense et plus profond). Cependant, avec un écran étalonné et des paramètres d'impression correctement définis (notamment pour l'encre et le type de papier), un épreuvage vous épargnera de nombreuses impressions test, de façon à éviter le gaspillage de vos précieuses ressources en encre et en papier.

5. Problèmes liés aux logiciels concurrents

Pour obtenir la meilleure qualité de sortie possible sur les imprimantes de la série imagePROGRAF PRO de Canon, utilisez le plug-in PSP ou PPL de Canon. « Ces programmes ont été conçus par Canon pour faciliter le processus d'impression », explique Jay. « Ils fournissent les outils nécessaires à la gestion des couleurs, qu'il s'agisse d'épreuvage papier ou écran. »

« L'impression dans Adobe Lightroom ou Adobe Photoshop peut entraîner des problèmes. Le problème ne vient pas de ces programmes à proprement parler, mais du fait qu'ils entrent en conflit avec le pilote d'imprimante en matière de gestion des couleurs. Les deux tentent de gérer les couleurs en même temps et d'appliquer leur propre traitement des couleurs. PSP et PPL ayant été conçus par Canon pour les imprimantes Canon, ce problème ne se posera pas, ce qui simplifie tout le processus. » De plus : « Pour une qualité et une fidélité optimales des impressions à partir d'un Mac, il est important d'utiliser le pilote d'imprimante Canon pour sélectionner les propriétés d'impression et du papier, plutôt que de se fier uniquement à Apple AirPrint », ajoute Suhaib.

Une femme, qui se tient derrière un carton de cartouches d'encre Canon, tient un tirage photo.

Souvenez-vous que si vous achetez des encres d'autres fabricants pour réaliser des économies, vous risquez de compromettre la qualité de vos tirages. Les encres d'autres fabricants peuvent bloquer les buses dans les têtes d'impression ; un inconvénient qui peut être très dommageable.

6. Utiliser des encres d'autres marques

Acheter des encres de fabricants indépendants est une option économiquement attrayante, mais Suhaib le déconseille. « Les encres d'origine Canon LUCIA PRO sont formulées selon les normes de qualité les plus élevées, pour vous garantir des tons et un rendu des couleurs précis et homogènes, ainsi que des qualités d'archivage exceptionnelles, pour que vos tirages résistent à l'épreuve du temps », explique-t-il. « Leur pureté garantie permet également d'éviter le blocage des buses dans les têtes d'impression. L'utilisation d'encres d'autres marques peut gravement compromettre tous ces aspects. »

7. Manquer de soin dans la manipulation du papier photo

Le sébum secrété par la peau peut contaminer la surface du papier photo ou des supports beaux-arts. Il est donc préférable d'éviter de toucher la surface imprimable lorsque vous manipulez le papier avant l'impression. Suhaib ajoute qu'il est important de tenir compte du temps de séchage après l'impression. « Lors de la création de tirages photo sur un papier photo brillant ou satiné à l'aide d'encres à base de colorants, celles-ci sont rapidement absorbées sous une couche externe protectrice, et le tirage est sec au toucher quasiment dès sa sortie de l'imprimante. Même dans ce cas, il vaut mieux éviter de toucher la surface le temps qu'il soit entièrement sec.

Les encres à base de pigments sèchent beaucoup moins vite sur tout type de papier photo ou de support beaux-arts ; il est donc essentiel de ne pas toucher la surface pendant un moment, pour éviter tout risque de bavure. Si vous voulez monter vos tirages photo dans un album ou sous verre, il vaut mieux les laisser sécher complètement pendant une nuit. »

Une personne en train d'examiner une série d'images miniatures créées avec l'option Impression de motifs du plug-in Professional Print & Layout de Canon.

Les plug-ins de Canon, utilisés avec les imprimantes de la marque, peuvent améliorer la qualité d'impression et offrir une expérience plus gratifiante. L'épreuvage papier à l'aide de l'option Impression de motifs de PPL est un outil efficace, qui donne plusieurs aperçus différents du résultat de l'impression, pour vous permettre de choisir celui que vous souhaitez.

8. Ne pas effectuer d'épreuvage papier

Outre l'épreuvage à l'écran, Suhaib recommande d'effectuer un épreuvage papier à l'aide de l'option Impression de motifs de PPL. « Cette option vous permet de créer plusieurs versions en format réduit de votre image sur le support à utiliser pour l'impression finale, chacune avec un traitement des tons et un rendu des couleurs légèrement différents. Vous pourrez ainsi choisir l'option qui vous plaît le plus lors du tirage final. Cet épreuvage vous permet d'obtenir le rendu exact souhaité, aussi bien pour les photos couleur aux nuances subtiles que pour les tirages noir et blanc à fort contraste, et notamment sur les papiers beaux-arts. »

9. Imprimer pour des conditions d'éclairage inadaptées

Souvent, on ne tient pas compte de l'environnement dans lequel le tirage sera exposé. « Demandez-vous si votre tirage sera exposé à la lumière naturelle ou artificielle, dont les températures de couleur sont respectivement plutôt froides ou chaudes », explique Suhaib. « Si vous créez des tirages grand format, pensez à créer d'abord de petites épreuves papier, que vous contrôlerez sous la source lumineuse appropriée pour vérifier que le résultat vous plaît. Cette étape peut être très importante lorsque la précision des couleurs est essentielle, par exemple pour les portraits, les paysages, la photographie animalière et la photographie de mode. »

Un homme tient un tirage photo noir et blanc à la main. Un appareil photo et une imprimante Canon sont posés sur le bureau à côté de lui.

Tirez le meilleur parti des capacités couleur de votre imprimante afin d'éviter les dominances de couleur dans les tirages d'images monochromes. Il peut être intéressant d'utiliser des encres couleur pour le tirage de photos noir et blanc, pour ajouter une teinte subtile. Si vous souhaitez éviter les dominances de couleur, il peut être préférable de passer l'imprimante en mode Niveaux de gris dans la boîte de dialogue du pilote. Les imprimantes Canon haut de gamme, comme la PIXMA PRO-200 et l'imagePROGRAF PRO-300, disposent de plusieurs cartouches d'encre noire et grise, pour une meilleure fidélité des tirages photo monochromes.

10. Mal évaluer les images monochromes

Les écrans, qu'ils soient d'ordinateur ou autres, ont du mal à rendre précisément les noirs très profonds, tandis que des imprimantes comme les Canon imagePROGRAF PRO-300 et PRO-1000 sont les meilleures dans ce domaine. « C'est particulièrement vrai sur les papiers beaux-arts, comme le papier beaux-arts lisse ou texturé de Canon », explique Suhaib. « Ne vous contentez pas d'un épreuvage à l'écran pour l'impression d'images spectaculaires en noir et blanc ; réalisez de petites impressions test sur le support de votre choix, afin d'avoir une idée précise du résultat final. »

Un jaguar photographié marchant le long de l'eau, la flore de la forêt tropicale en arrière-plan.

Imprimez en fonction de votre objectif

Découvrez comment le photographe naturaliste Thorsten Milse a donné vie à ses photos animalières grâce à l'imprimante grand format Canon imagePROGRAF PRO-6000 lors de l'exposition Survivor organisée pour le WWF.

11. Trop affiner les images

Suhaib conseille de se méfier de l'utilisation excessive du masque Accentuation et des autres outils d'affinage. « Ces outils peuvent rendre vos images très nettes à l'écran, mais l'impression implique une résolution beaucoup plus élevée, qui fait ressortir les détails et les textures sans qu'il soit nécessaire d'affiner les images à l'excès », explique-t-il. « Un affinage excessif des images peut nuire à leur qualité, mais aussi apporter un bruit indésirable à certaines zones comme le ciel, l'eau et les surfaces lisses. J'ajouterais qu'imprimer vos photos vous aide à en faire la critique : ainsi, imprimer peut faire de vous un meilleur photographe. »

Une paire de mains tient un tirage sans marge représentant une pomme trempée dans de la peinture blanche, près de deux autres tirages de la même image et d'une imprimante Canon PIXMA.

Souvent utilisée pour différents formats de tirages photo, l'option sans marge permet d'imprimer bord à bord, sans bordure blanche.

12. Laisser des marges indésirables

Par le passé, les marges blanches étaient nécessaires pour les tirages photo sur papier mat et support beaux-arts. « L'impression sans marge n'était possible que pour les papiers photo brillants ou satinés », indique Suhaib. « Toutefois, certaines des dernières imprimantes de Canon, comme la PIXMA PRO-200 et l'imagePROGRAF PRO-300, proposent des systèmes de transport du papier ultra-précis, qui permettent une impression sans marge sur du papier photo mat et des supports beaux-arts. Ainsi, vous n'avez des marges blanches que lorsque vous le désirez. »

Une imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300 en train d'imprimer une image d'une étendue d'eau devant une montagne.

Il est essentiel de s'assurer que le papier est droit dans l'imprimante, car un désalignement peut nuire à la qualité de l'impression et devenir très visible lors de tirages sans marge. Vous devez donc toujours ajuster les guides papier sur le bac d'alimentation, en les alignant avec le bord du papier. Certaines des dernières imprimantes de Canon, comme la PIXMA PRO-200 et l'imagePROGRAF PRO-300 (illustration), proposent des mécanismes anti-désalignement qui améliorent la précision du système de transport du papier. Il s'agit d'un des éléments qui permettent à ces imprimantes de réaliser des tirages sans marge sur papier photo mat et support beaux-arts.

13. Se contenter d'une précision inférieure

L'impression jet d'encre est une science exacte, ainsi qu'un processus d'une incroyable précision. Suhaib recommande d'exécuter l'utilitaire d'alignement de la tête d'impression à partir du pilote de l'imprimante, afin de garantir une précision optimale. « Faites-le lorsque vous installez une imprimante pour la première fois, et à chaque fois que vous la déplacez. Il est également judicieux de le faire périodiquement, à quelques mois d'intervalle, même si vous ne transportez pas l'imprimante. »

Une main en train de changer la tête d'impression d'une imprimante Canon.

« Les têtes d'impression FINE de Canon sont particulièrement résistantes au blocage, car leur technologie peut détecter automatiquement les buses bloquées et passer aux buses voisines si nécessaire », explique Suhaib.

14. Ne pas vérifier les buses

Même si les têtes d'impression Canon résistent au blocage, Suhaib insiste sur l'utilité de la vérification des buses. « C'est une bonne idée d'exécuter de temps en temps l'utilitaire de vérification des buses à partir du pilote de l'imprimante, surtout si vous créez des tirages grand format, qui sont relativement coûteux. Si l'impression test obtenue lors de la vérification des buses présente des lignes pâles, exécutez l'utilitaire de nettoyage, puis relancez la vérification des buses », explique Suhaib.

Rédigé par Matthew Richards


Adobe, Lightroom et Photoshop sont des marques déposées ou des marques commerciales d'Adobe aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro