ARTICLE

Plongée dans la nature sauvage : Jonathan et Angela Scott révèlent leur équipement Canon de prédilection pour la photographie animalière professionnelle

Ce portrait spontané d'une lionne en train de bâiller est un parfait exemple de la qualité d'image et de l'ambiance intime qui font la réputation des photographes animaliers Angela et Jonathan Scott, qui arrivent à rendre jusqu'aux moindres touffes de poils avec netteté. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM à 1/640 s, f/4 et ISO 250. © Jonathan et Angela Scott

Jonathan et Angela Scott se sont fait connaître du grand public en présentant la série documentaire sur les félins Big Cat Diaries, ainsi que celle qui l'a suivie, Big Cat Tales. Mais tous deux se consacrent aussi à la photographie animalière dans la réserve nationale du Masai Mara (Kenya) depuis des dizaines d'années. Tous deux sont des ambassadeurs Canon et, chose remarquable, ont chacun remporté le titre de photographe animalier de l'année, parmi bien d'autres prix.

Avec un CV pareil, ils sont bien placés pour nous parler de l'équipement Canon le mieux adapté à la photographie animalière professionnelle. Voyons donc les appareils photo et les objectifs Canon qu'ils utilisent principalement dans leur travail.

A spotted hyena shakes water from its coat, with another out of focus behind it.
La mise au point, la luminosité et l'ouverture sont tous impeccables dans ce portrait d'hyène tachetée qui s'ébroue en sortant d'un bassin où elle vient de se régaler d'un gros repas, dans la réserve nationale kényane du Masai Mara. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM à 1/500 s, f/5 et ISO 640. © Jonathan et Angela Scott
Canon EOS-1D X Mark II.

Canon EOS-1D X Mark II

Reflex professionnel phare de Canon. Capteur plein format de 20,2 millions de pixels. Système autofocus à 61 collimateurs. Maximum de 14 im./s. ISO jusqu'à 409.600.

1. Canon EOS-1D X Mark II

Le meilleur appareil photo pour photographier les animaux en mouvement

« Le Canon EOS-1D X Mark II est de loin l'appareil photo que je préfère pour immortaliser les animaux en mouvement », affirme Angela sans hésiter. « Il est d'une solidité à toute épreuve, adapté à une utilisation intense et a un mode rafale avec une grande cadence d'enregistrement des images au format RAW, que nous utilisons tout le temps. »

Grâce à ses processeurs d'images DIGIC 6+ et à son système d'acquisition en miroir avancé, le Canon EOS-1D X Mark II peut prendre jusqu'à 14 images par seconde (im./s) avec suivi AF/AE complet, et même 16 im./s en mode visée par l'écran. Avec une carte mémoire CFast 2.0, cet appareil photo permet d'obtenir jusqu'à 170 images non compressées au format RAW 14 bits en rafale, ce qui offre à Jonathan et Angela la certitude de ne jamais rater l'action.

« En photographiant des animaux sauvages aux mouvements rapides, comme un guépard qui court à 120 km/h ou un lionceau qui roule sur lui-même à toute vitesse, j'ai besoin d'une prise de vue en rafale extra-rapide que m'offre un appareil Canon plein format tel que le Canon EOS-1D X Mark II », explique Angela.

Five young male cheetahs struggling to bring down a wildebeest calf.
Jonathan et Angela font confiance au capteur plein format, à la fréquence de rafale et à l'autofocus ultra-rapide de leur Canon EOS-1D X Mark II pour capturer l'action dans des scènes comme celle-ci, où cinq jeunes guépards mâles luttent pour maîtriser un bébé gnou. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM à 1/1000 s, f/4 et ISO 1000. © Jonathan et Angela Scott
Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Par ailleurs, l'autofocus rapide de cet appareil permet d'immortaliser l'action, même lorsque tout va très vite. « Avec le Canon EOS-1D X Mark II, on peut prendre des photos presque à l'aveugle », déclare Angela. « Par exemple, il arrive que les animaux surgissent de nulle part et – oh miracle ! – grâce à la réactivité de l'autofocus, on obtient une bonne image là où on pensait être passé à côté. »

Lorsqu'on veut des images détaillées, même prises dans l'action et la précipitation, Jonathan et Angela sont absolument convaincus qu'il n'y a rien de mieux qu'un reflex avec capteur plein format comme le Canon EOS-1D X Mark II. Comme l'explique Jonathan : « Parfois les choses vont même trop vite pour qu'on puisse les voir à l'œil nu, mais l'appareil photo, lui, arrive à les capturer. C'est fou la quantité de détails que l'on peut révéler après coup », ajoute-t-il.

A family herd of eight elephants, adults and young, make their way along a dusty track at sunrise.
Troupeau d'éléphants immortalisé à l'aube dans la réserve nationale du Masai Mara, au Kenya. Pour réaliser cette photo, Jonathan et Angela ont eu le temps d'installer leur équipement et d'attendre que les éléphants apparaissent aux premiers rayons du jour, venus pour lécher du sel à leur endroit préféré. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS II USM à 1/125 s, f/4 et ISO 250. © Jonathan et Angela Scott
Canon EOS 5D Mark IV.

Canon EOS 5D Mark IV

Conçu pour offrir des résultats exceptionnels dans toutes les situations, l'EOS 5D Mark IV est un appareil photo polyvalent complet d'un très beau design.

2. Canon EOS 5D Mark IV

Le meilleur appareil photo pour les portraits d'animaux

Le Canon EOS-1D X Mark II est l'outil de travail de base d'Angela et Jonathan, surtout pour la photographie d'action rapide, mais ils utilisent aussi le Canon EOS 5D Mark IV. C'est un appareil beaucoup plus léger, et donc plus facile à transporter, que le Canon EOS-1D X Mark II, et avec son capteur de 30,4 millions de pixels, Angela le préfère dans les situations où on a plus de temps pour réaliser des portraits d'animaux. Elle apprécie l'écran tactile aux fonctions plus poussées sur le Canon EOS 5D Mark IV. « Par exemple, on peut faire défiler et voir les photos déjà prises juste avec le doigt, ou profiter de la fonction Touch and Drag de l'autofocus pour la vidéo », explique-t-elle.

« C'est un appareil qui nous est bien utile dans la voiture pour faire les réglages de la vidéo. Il a plusieurs fonctions géniales. Il nous arrive même de nous amuser avec la fonction time-lapse intégrée lorsqu'on a le temps. »

Grâce à la connectivité sans fil intégrée du Canon EOS 5D Mark IV, on peut contrôler l'appareil photo à distance depuis un smartphone, ce qui peut être très utile dans les situations où la stabilité est absolument primordiale.

Jonathan and Angela Scott's wildlife photography kitbag, with Canon cameras and lenses.
Angela trouve que le Canon EOS 5DS R se prête aussi bien aux prises de vue spontanées d'animaux sauvages qu'aux compositions plus recherchées car avec son capteur de 50,6 millions de pixels, il offre un niveau de détail impressionnant. © Jonathan et Angela Scott
Canon EOS 5DS R.

Canon EOS 5DS R

Reflex numérique conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle, avec résolution de 50,6 millions de pixels et sans filtre passe bas pour optimiser la netteté du capteur

3. Canon EOS 5DS R

Le meilleur appareil photo pour les clichés d'animaux détaillés

Jonathan aime aussi travailler avec le Canon EOS 5D Mark IV pour faire de la « photographie de rue » (ou ce qui serait son équivalent dans la nature sauvage), mais Angela préfère le Canon EOS 5DS R pour des prises de vue spontanées car la résolution exceptionnelle de cet appareil lui permet de capturer des détails intéressants. « Quand je prends un peu plus de temps, je contrôle la composition dans les photos macro et je me concentre sur les détails plutôt que de photographier la vue d'ensemble, même si l'excellente résolution de ce modèle en fait aussi un bon appareil pour la photographie de paysages », explique-t-elle.

Le Canon EOS 5DS R possède un capteur d'image impressionnant de 50,6 millions de pixels qui produit des images d'un niveau de détail époustouflant avec une clarté améliorée par le filtre d'annulation de l'effet passe-bas, ce qui en fait un appareil idéal pour les gros plans et la photographie macro. Certains photographes profitent de cette résolution exceptionnelle pour recadrer leurs images sur des sujets un peu éloignés, mais si ça reste une option totalement envisageable, Angela n'aime pas travailler ainsi.

« Même si l'appareil photo a une aussi haute résolution, je ne m'en servirais pas pour faire des plans éloignés que je recadre ensuite », affirme-t-elle. « Dans le couple, c'est moi qui me charge de tout le traitement des images, je passe donc beaucoup de temps à scruter l'écran et quand on est devant l'ordinateur, on voit vite les images qui fonctionnent et celles qui ne marchent pas. C'est tellement beau, les clichés où la qualité de la lumière et de la résolution vont de pair. »

A young male lion in tall grass silhouetted against an early dawn sky.
Pour cette photo de lion à l'aube, Jonathan et Angela ont zoomé jusqu'à 400 mm afin de faire ressortir l'animal sur le fond aux tons chauds orangés du lever du soleil. En prenant la photo à une distance focale aussi longue, ils ont gardé une ouverture moyenne de f/7.1, ce qui offre suffisamment de profondeur de champ pour avoir une image nette de toute la silhouette de l'animal et de l'herbe autour de lui. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM à 1/500 s, f/7 et ISO 250. © Jonathan et Angela Scott
Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM lens.

Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM

Un objectif professionnel de série L adapté aux photos de sport et d'animaux et doté d'un stabilisateur d'image et d'un traitement ASC garantissant une netteté exceptionnelle.

4. Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM

Le meilleur objectif polyvalent pour la photographie animalière

« Même si nous aimons beaucoup les objectifs à focale fixe, nous utilisons énormément de zooms, car aujourd'hui, ils ont une excellente optique », explique Jonathan. « Certains photographes ne jurent que par la grande ouverture qui vont avec les objectifs à focale fixe, mais nous prenons du plaisir à utiliser les zooms avec différentes plages d'ouverture car les boîtiers sont tout aussi bons et permettent d'augmenter la sensibilité ISO sans problème. »

Angela rejoint Jonathan jusqu'à un certain point. « Quand on travaille avec les grands félins ou n'importe quel animal à fourrure, le bruit généré par une sensibilité ISO élevée gâche tout car on perd alors tous ces magnifiques détails dans les poils et les yeux des animaux. Même avec les meilleurs logiciels de réduction du bruit, on a une image brouillée. Grâce aux capteurs d'image optimisés, nous pouvons maintenant utiliser des sensibilités ISO plus élevées, mais nous n'allons jamais au-delà de ce que nous considérons comme le maximum de bruit acceptable, soit environ 2000 ISO, en fonction du boîtier utilisé. »

Leur objectif zoom Canon préféré est le Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. Robuste, relativement facile à transporter et polyvalent, il offre une plage focale idéale pour la photographie animalière. Il offre des photos d'une netteté exceptionnelle grâce à une optique de haute qualité, des technologies de pointe intégrées dans l'objectif, et un stabilisateur d'image 4 vitesses qui réduit très efficacement le flou de bougé, même en zoomant au maximum. L'une des caractéristiques extrêmement utiles de ce modèle est la bague de réglage tactile du zoom, qui permet d'adapter le degré de résistance ressenti en tournant la bague de zoom. Un léger toucher est idéal pour des prises de vue rapides, comme lors d'une chasse de lions ; à l'inverse, il peut être utile de resserrer le mécanisme ou même de le bloquer complètement pour éviter de modifier la distance focale par inadvertance dans certaines situations.

Jonathan apprécie aussi tout particulièrement le Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x. « Il a une excellente distance de mise au point minimale et l'autofocus donne des clichés parfaitement nets », déclare-t-il. Cependant, il pèse plus de 2 kg de plus qu'un Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM, ce dernier reste donc plus facile à utiliser et à emporter dans les longs voyages.

A watchful young male leopard surrounded by lush green leaves in the early morning.
Avec l'objectif EF 600mm f/4L IS II USM (aujourd'hui remplacé dans la gamme Canon par le nouveau modèle amélioré Canon EF 600mm f/4L IS III USM), Jonathan et Angela ont pu s'approcher suffisamment de ce jeune léopard mâle sur ses gardes, aperçu dans une végétation luxuriante tôt le matin, pour en faire un portrait intimiste. Ils ont choisi de remplir le cadre avec l'animal et de l'immortaliser à pleine ouverture à f/4 pour obtenir une faible profondeur de champ. Le feuillage devant et derrière le léopard crée un flou artistique qui donne à ce portrait un petit air romantique. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II à 1/250 s, f/4 et ISO 400. © Jonathan et Angela Scott
Canon EF 600mm f/4L IS III USM lens.

Canon EF 600mm f/4L IS III USM

Un objectif 600 mm f/4 d'une légèreté exceptionnelle, idéal pour les photographes professionnels d'animaux, de sport et d'actualité. Un stabilisateur d'image à 5 vitesses vous permet de photographier à main levée et de réagir ainsi plus rapidement.

5. Canon EF 600mm f/4L IS III USM

Le meilleur objectif pour les portraits d'animaux

Pour les portraits en gros plan, Angela et Jonathan préfèrent utiliser l'objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM, aujourd'hui remplacé dans la gamme Canon par le nouveau modèle Canon EF 600mm f/4L IS III USM. À cause de la grande distance focale, la perspective est très comprimée, un effet que le couple utilise pour créer une ambiance intimiste dans les portraits d'animaux.

« L'objectif 600mm est parfait pour capturer le comportement des animaux, car il vous rapproche au plus près d'eux », explique Angela. Elle et Jonathan sont impatients de tester l'objectif Mark III plus léger, disponible très bientôt.

Cet objectif est également équipé de la technologie de stabilisateur d'image réputée de Canon, leur permettant d'utiliser des vitesses d'obturation jusqu'à quatre fois plus lentes que la normale sans aucun problème de flou de bougé. « Le stabilisateur d'image est tellement bon que même avec de gros téléobjectifs, nous n'avons plus besoin de trépieds », précise Jonathan.

« Quand on voyage en avion, les trépieds sont vraiment encombrants, et dans notre voiture, nous avons des supports sur rail sur le côté du véhicule », poursuit-t-il. « On se contente donc simplement de photographier à main levée. »

Five lionesses, some dirtied with mud or gore, jostle while feeding.
Un portrait de famille paisible ? Loin de là. Si cette scène semble si sereine, c'est parce que les compétences des Scott, alliées à la vitesse et à la stabilité offertes par leur équipement, ont permis de capturer cet instant précis de l'action. En fait, ces lions étaient en train de se délecter d'un bon repas dans un bassin peu profond au lever du soleil. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM à 1/500 s, f/5 et ISO 500. © Jonathan et Angela Scott

L'art de faire son sac

Angela a aussi son arme secrète pour gagner en stabilité : « Un "bean bag" (sac lesté) vaut son pesant d'or quand on est en voyage » assure-t-elle. « Trouvez-en un que vous pouvez vider pour le transporter à plat dans votre sacoche et le remplir une fois arrivé à destination. »

Étant toujours en déplacement, Jonathan et Angela doivent privilégier la portabilité dans leur choix de matériel à emporter. Parfois, surtout quand ils savent qu'ils vont devoir poursuivre le voyage dans des régions encore plus reculées, ils optent pour la polyvalence maximale, tout en tenant compte des contraintes de poids des bagages dans l'avion.

A young male lion lies in green grass with his head up. Another lion is just visible behind him, lying flat, and giraffes roam behind them both.

Photographier les félins avec le Canon EOS-1D X Mark II

Les photographes animaliers et présentateurs TV Jonathan et Angela Scott nous parlent de leur équipement de prédilection et évoquent leur émission télévisée, Big Cat Tales.

« Quand on se déplace en avion, il faut souvent enchaîner plusieurs vols pour se rendre à la destination finale », raconte Jonathan. « Souvent, la totalité ou une partie du trajet se fait en petit avion, surtout quand on veut se rendre en Namibie ou dans certains coins de l'Afrique du Sud. Dans ce type d'avion, on peut emporter maximum 15 kg de bagages en cabine. »

De plus, précise Angela, ils ne mettent quasiment jamais leur matériel photo en soute, suite à des problèmes de sécurité et quelques dommages subis par le passé. « Il suffit de voir comment certains employés balancent vos sacs sur le toboggan quand on est au comptoir d'enregistrement pour imaginer comment on charge les bagages en soute », déplore-t-elle. « Désormais, nous prenons en bagage à main tout notre équipement. »

Cela implique d'aller au plus pratique en choisissant le matériel photo à emporter, fait remarquer Angela. « Généralement, on prend un seul sac à dos avec un Canon EF 600mm f/4L IS II USM et un objectif Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x, que je porte moi-même. En plus de ça, Jonathan emporte dans son sac deux boîtiers Canon EOS-1D X Mark II, un Canon EOS 5D Mark IV s'il reste de la place, et un assortiment d'autres objectifs, en fonction du type de prise de vue prévu. »

Rédigé par Jason Parnell-Brookes


Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant