CARACTÉRISTIQUES DE L'APPAREIL PHOTO

Tout ce que vous devez savoir à propos de l'autofocus (AF)

Découvrez les systèmes autofocus (AF) de Canon, leur fonctionnement et les options AF disponibles.
Les systèmes d'autofocus de Canon sont si efficaces et simples d'utilisation que beaucoup de photographes ne passent que très rarement en mode Mise au point manuelle ou MF (pour « Manual Focus ») (à ne pas confondre avec le mode d'exposition manuelle, abrégé par la lettre M dans le menu de l'appareil et la molette de sélection des modes, si votre appareil en possède une). Mais comment fonctionnent-ils, et qu'impliquent les différentes options ?

Lorsque vous utilisez l'autofocus, vous pouvez choisir parmi la vaste gamme de réglages et d'options disponibles; gamme susceptible de varier d'un appareil à l'autre. Dans un souci de rationalisation des menus et des paramètres, l'ensemble des paramètres d'autofocus et des fonctions personnalisées sont regroupés dans un onglet unique. Vous n'avez donc pas besoin de passer d'un menu à un autre pour apporter vos modifications. Voici les choix qui s'offrent à vous sur l'EOS R5 :

Fonctionnement de l'autofocus : Autofocus One-Shot (pour les sujets immobiles) ou Autofocus AI Servo (pour les sujets en mouvement). Certains appareils photo disposent d'un mode Autofocus AI Focus qui, lorsqu'il est activé, choisit lequel de ces deux modes est le plus approprié, selon qu'il détecte ou non des mouvements chez le sujet. Découvrez nos modes de fonctionnement AF plus en détail.

Méthode AF :
  • Suivi de visage, y compris, chez les appareils photo les plus récents, le suivi des oiseaux et autres animaux
  • Autofocus avec un seul collimateur : l'appareil photo effectue la mise au point à l'aide d'un seul collimateur AF
  • Autofocus spot : l'appareil photo effectue la mise au point à l'aide d'une zone encore plus petite qu'avec l'autofocus avec un seul collimateur
  • Développer la zone AF : deux options sont possibles ici. Quelle que soit l'option choisie, l'appareil photo effectue la mise au point à l'aide d'un seul collimateur AF. Toutefois, en cas de doute, il utilise un autre collimateur AF pour lui venir en aide ou bascule vers cet autre collimateur AF à la place, soit seulement vers le prochain collimateur sur le plan horizontal et vertical, soit aussi vers le prochain collimateur sur le plan diagonal. Ces deux choix sont efficaces avec des sujets en mouvement, qui sont difficiles à suivre avec un seul collimateur.
  • Zone AF, Large zone verticale ou Large zone horizontale : utilise l'AF sélectionné automatiquement au sein d'une vaste zone, en effectuant facultativement la mise au point sur le sujet le plus proche ou en utilisant divers critères comme les visages, les mouvements du sujet et la distance par rapport au sujet.
Découvrez nos méthodes AF plus en détail.

Sujet à détecter : sur les nouveaux appareils photo équipés de l'autofocus intelligent, lorsque cette méthode est adoptée, l'intelligence artificielle de l'appareil accorde la priorité aux individus ou animaux, ou ne fixe aucune priorité. Découvrez nos options de configuration AF plus en détail.

Détection des yeux activée ou désactivée.

Paramètres AF Toucher et déplacer (disponible sur certains appareils récents, comme les modèles Système EOS M50 Mark II et EOS R) – ces paramètres déterminent si vous pouvez déplacer le collimateur AF en le faisant glisser sur l'écran de l'appareil photo (Relatif) ou si vous pouvez le définir en touchant l'écran (Absolu).
Le doigt d'un utilisateur montre l'interrupteur AF/MF sur le barillet d'un objectif Canon.

Le cas échéant, activez l'autofocus en actionnant l'interrupteur sur votre objectif, pour passer du mode Mise au point manuelle (MF [pour « Manual Focus »]) au mode AF. Sinon, selon le modèle de l'appareil photo, choisissez AF dans la section Mode de mise au point du menu de l'appareil photo, ou utilisez les joypads ou l'interrupteur dédié sur l'appareil photo, si celui-ci en possède.

Un doigt appuie sur la touche AF-ON, à l'arrière d'un Canon EOS-1D X Mark III, et l'image de l'écran arrière montre l'appareil photo effectuant une mise au point sur un oiseau en plein vol.

Pour régler l'AF comme vous le souhaitez, passez en mode AF, sélectionnez le mode de prise de vue de votre choix (l'AF ne fonctionne qu'en mode automatique ou semi-automatique), puis appuyez sur la touche AF de votre appareil photo. Maintenez la touche AF-ON enfoncée jusqu'à ce que l'appareil photo effectue la mise au point. Une fois la mise au point effectuée, le collimateur AF devient vert si le mode Autofocus One-Shot est activé ; si le mode Autofocus Servo est activé, le collimateur AF devient bleu.

Comment fonctionne l'autofocus sur un reflex ou un appareil photo hybride

Si vous utilisez un reflex EOS récent, vous ignorez peut-être qu'il possède deux systèmes AF distincts. L'un est utilisé lorsque les images sont composées dans le viseur, tandis que l'autre est utilisé en mode Visée par l'écran ou Vidéo lorsque les images sont composées sur l'écran arrière de l'appareil. Les appareils photo hybrides, notamment les appareils photo Système EOS hybrides et plein format, fonctionnent toujours dans un mode équivalent à Visée par l'écran. C'est pourquoi ils ne possèdent qu'un seul système AF.

Lorsque vous utilisez le viseur sur un reflex, le miroir reflex principal reflète la lumière dans le viseur. Un miroir secondaire, situé derrière ce miroir principal, reflète un peu de la lumière dans un capteur autofocus dédié. En mode Visée par l'écran ou Vidéo, le miroir principal dévie du parcours optique vers le haut. Ainsi, le capteur d'image reçoit continuellement la lumière, et plus seulement pendant l'exposition. Lorsque ce mode est activé, le reflex utilise le capteur d'image pour recueillir des données sur la mise au point automatique. Les appareils photo hybrides utilisent uniquement ce système.

Lorsque le viseur est en cours d'utilisation, les reflex EOS utilisent des capteurs de lignes haute sensibilité pour définir la plage d'autofocus. Appelé « BASIS » (Base Stored Image Sensor), ils sont constitués de deux capteurs linéaires 48 bits et d'un circuit d'amplificateur associé.

Les capteurs se trouvent à la base de l'appareil photo. Puisque le miroir secondaire derrière le miroir reflex de l'appareil reflète la lumière jusqu'à ces capteurs, cette lumière est divisée par un petit assemblage d'objectif de façon à former deux images distinctes. La première se forme sur le premier capteur linéaire, la seconde sur le second capteur. En l'absence d'écart entre les deux images vues par les capteurs, l'appareil photo sait que l'objectif a effectué la mise au point. Cependant, si l'écart entre les deux images est incorrect, un signal est envoyé au moteur d'objectif pour rendre le sujet parfaitement net.

Les reflex en mode Visée par l'écran et les appareils photo hybrides appliquent un principe similaire, si ce n'est qu'ils utilisent des données provenant de deux points sur le capteur d'image.

Autofocus CMOS Dual Pixel

En mode Visée par l'écran ou Vidéo, les reflex EOS les plus abordables utilisent un système d'autofocus par détection des contrastes. Cela fonctionne selon le principe suivant : l'image est la plus nette lorsque le contraste entre les pixels adjacents est maximal. Typiquement, ce système ajuste la mise au point rapidement en faisant plusieurs fois des mouvements de va-et-vient pour déterminer à quelle distance le contraste est le plus marqué. Les appareils photo hybrides EOS et la plupart des reflex EOS utilisent toutefois un autre principe, la détection de phase. Ce principe mobilise une fonctionnalité spéciale de leur capteur d'image : le système Dual Pixel CMOS AF de Canon, introduit en 2013, avec le modèle EOS 70D.

Chaque pixel sur le capteur Dual Pixel CMOS possède deux photodiodes indépendantes (les parties du capteur enregistrant l'intensité de la lumière). Le processeur de l'appareil photo compare les signaux provenant de ces deux photodiodes et, si ces signaux concordent, il sait que la mise au point a été bien effectuée sur cette zone de l'image. Si les signaux se contredisent, il examine les paires de photodiodes sur un groupe de pixels pour calculer la direction vers laquelle il devra orienter l'objectif et les ajustements à apporter à la mise au point, afin d'obtenir une netteté parfaite. Ainsi, la mise au point Dual Pixel CMOS AF par détection des phases nécessite habituellement moins de tâtonnements et s'avère plus efficace que la détection des contrastes.

En outre, là où d'autres systèmes AF n'utilisent qu'un petit nombre de pixels individuels dédiés pour l'AF par détection des phases, le système Dual Pixel CMOS AF utilise chaque pixel du capteur d'image, ce qui signifie que la zone AF active couvre réellement la totalité du cadre. Cela présente un avantage de taille pour suivre un sujet dans le cadre, car cela permet d'éliminer les écarts entre les collimateurs AF. Cela offre aussi un énorme avantage pour les vidéos, comme le suivi fluide des sujets en mouvement et des effets de mise au point impressionnants, contrôlés au moyen de l'écran tactile. Cette technologie est d'ailleurs intégrée aux caméras professionnelles Cinéma EOS de Canon.
Un diagramme représentant la lumière en train d'atteindre les deux photodiodes d'un pixel dans le système Dual Pixel CMOS AF de Canon.

Dans le système Dual Pixel CMOS AF unique de Canon, chaque pixel du capteur est capable de remplir à la fois des fonctions d'imagerie et de mise au point par détection des phases. Chaque pixel possède deux photodiodes indépendantes (« A » et «B », ici), et s'il y a la moindre déviation entre ces deux signaux, l'appareil photo sait que ce point de l'image n'est pas parfaitement mis au point. En examinant les paires de photodiodes sur un groupe de pixels, il peut déterminer avec précision l'ajustement et la direction nécessaires pour atteindre une mise au point parfaite.

Plan de coupe de la trajectoire lumineuse d'un reflex, la lumière pénétrant dans l'objectif et se reflétant sur le viseur et le module d'autofocus de l'appareil photo.

Lorsque vous utilisez le viseur d'un reflex, le capteur autofocus dédié, situé au bas de l'appareil photo, reçoit la lumière reflétée depuis un miroir secondaire. Lorsque vous activez le mode Visée par l'écran, le capteur d'image remplit à la fois des fonctions d'imagerie et de mise au point.

Modes autofocus

La plupart des appareils photo EOS proposent deux modes de mise au point différents. Certains en proposent même trois. Même si, au final, l'objectif effectue automatiquement la mise au point, vous obtiendrez de meilleurs résultats en définissant le mode le plus adapté au sujet.

Autofocus One-Shot

Le mode Autofocus One-Shot convient parfaitement aux sujets qui restent immobiles pendant que vous prenez votre photo. La mise au point est verrouillée suite à la première pression sur le déclencheur.

Si vous ne savez pas quel mode choisir, Autofocus One-Shot est votre meilleure option, car ce réglage convient à la plupart des sujets. Concrètement, vous composez votre sujet dans le viseur et appuyez légèrement sur le déclencheur, de façon à ce que celui-ci ne soit qu'à demi enfoncé. Ceci active entre autres la mise au point automatique. L'objectif effectue la mise au point sur le sujet, puis la verrouille. Un signal vert confirmant la mise au point s'affiche sur le viseur pour vous indiquer que votre mise au point a été effectuée, et le signal sonore de la mise au point est émis (s'il est activé).

Tant que vous maintenez le déclencheur enfoncé à mi-course, la mise au point ne change pas, même si vous déplacez l'appareil photo pour changer la composition de la photo. Cette méthode de verrouillage de la mise au point est à la fois pratique et très rapide. Si la mise au point n'est pas atteinte, le collimateur AF deviendra orange.

En mode Autofocus One-Shot, l'appareil photo ne vous laisse pas enfoncer le déclencheur jusqu'au bout pour l'actionner si le sujet n'est pas net. Cela signifie que si l'appareil photo est incapable d'effectuer la mise au point de l'objectif, vous ne pourrez pas prendre de photo.

Autofocus AI Servo

Le mode Autofocus AI Servo est conçu pour les sujets se déplaçant rapidement. L'appareil photo calcule la position du sujet au moment où l'obturateur sera déclenché et effectue la mise au point de l'objectif en conséquence.

Autofocus AI Servo n'utilise pas le verrouillage de la mise au point, contrairement à Autofocus One-Shot. Il vérifie constamment la mise au point et effectue à nouveau la mise au point de l'objectif chaque fois que la distance entre l'appareil photo et le sujet change, jusqu'au moment de l'exposition. Ce mode se révèle idéal pour photographier les sujets en mouvement. Vous pouvez maintenir le déclencheur enfoncé à mi-course pendant que vous suivez le sujet avec l'appareil photo, puis l'enfoncer jusqu'au bout pour prendre une photo au moment opportun.

Lorsque la mise au point est atteinte en mode Autofocus AI Servo, le collimateur AF devient bleu. Néanmoins, un problème peut se poser : le mode Autofocus AI Servo permet de déclencher l'obturateur même si le sujet est flou. Si l'objectif n'a pas terminé la mise au point ou ne l'a pas atteinte, vous obtiendrez une image floue.

Ce système étant prédictif, il calcule en continu la prochaine position du sujet suivi en comparant les résultats de distance de mise au point dès leur réception. L'algorithme ignore la lecture d'une information si elle est radicalement différente de celle attendue, compte tenu des autres résultats. Cela évite à l'objectif d'effectuer une mise au point totalement erronée.

Autofocus AI Focus

Le mode Autofocus AI Focus bascule entre les modes Autofocus One-Shot et Autofocus AI Servo en fonction du mouvement du sujet. C'est l'appareil photo qui prend la décision.

Le mode Autofocus One-Shot est efficace pour les sujets statiques et se déplaçant lentement. Le mode Autofocus AI Servo s'adapte quant à lui aux sujets qui se déplacent rapidement. Mais quand basculer ? L'appareil photo détermine seul quel est le meilleur moment. Si le mode Autofocus AI Focus est sélectionné, l'appareil photo bascule automatiquement du mode Autofocus One-Shot au mode Autofocus AI Servo lorsqu'il détecte une certaine vitesse de déplacement du sujet.

L'appareil photo détecte le mouvement en prenant plusieurs mesures AF avec le déclencheur enfoncé à mi-course. Si la distance par rapport au sujet change entre les mesures, le système en conclut que le sujet est en mouvement. L'appareil photo peut déduire la vitesse du mouvement à partir de l'écart entre les distances.

Si vous photographiez principalement des paysages et autres sujets statiques, le mode Autofocus AI Focus constitue un paramètre par défaut approprié. Les rares fois où vous rencontrerez un sujet se déplaçant rapidement, vous n'aurez pas besoin de penser à changer de mode AF. La plupart des photographes de sport et de faune privilégient le mode Autofocus AI Servo.
Un Canon EOS RP sur un trépied, le collimateur AF sur l'écran arrière pointé sur une abeille posée sur une fleur.

L'utilisation d'un autofocus avec un seul collimateur permet de cibler la partie du sujet sur laquelle vous souhaitez effectuer la mise au point. Lorsque la fonction Autofocus spot avec un seul collimateur ou Autofocus spot est activée, l'appareil photo utilise une zone encore plus petite du capteur AF, ce qui est parfait pour cibler un minuscule point d'intérêt, comme l'insecte photographié ici.

Un planchiste sur l'écran arrière d'un appareil photo, avec trois collimateurs AF actifs sur neuf.

En mode Autofocus AI Servo, l'appareil photo ajustera continuellement la mise au point pour suivre le mouvement du sujet. Toutefois, même lorsque ce mode est activé, il est important que le ou les collimateurs AF restent positionnés sur le sujet. Vous pouvez laisser tous les collimateurs AF actifs pour permettre à votre appareil photo de sélectionner celui approprié, ou bien sélectionner manuellement un seul collimateur AF. Cette dernière solution est la meilleure lorsque le sujet est petit dans le cadre ou lorsque l'arrière-plan peut poser des difficultés pour repérer le sujet avec tous les collimateurs AF actifs. Votre appareil photo peut vous permettre de définir de plus petits groupes ou zones de collimateurs AF. Ceci est utile lorsque l'action est imprévisible et lorsqu'il est trop difficile de garder un seul collimateur AF sur le sujet quand il se déplace.

Mise au point prédictive

Si vous photographiez un sujet en mouvement, il est déconseillé de placer la mise au point de l'objectif sur le sujet lorsque vous appuyez sur le déclencheur. Cela ne prend pas en compte le délai de réponse de l'obturateur, c'est-à-dire le bref moment d'attente entre l'appui sur la touche par l'utilisateur et l'ouverture réelle de l'obturateur. Pendant cette période, le miroir reflex situé à l'intérieur d'un reflex doit basculer vers le haut pour laisser passer la lumière dans l'objectif afin qu'elle atteigne le capteur à l'arrière de l'appareil. Les appareils photo hybrides sont aussi concernés par ce délai de réponse, puisque lorsque l'utilisateur se sert de l'obturateur mécanique, le mécanisme de l'obturateur doit se fermer puis se rouvrir pour permettre l'exposition.

Sur les appareils photo modernes, l'inertie au déclenchement est très courte. Elle correspond généralement à environ 55 millisecondes pour un appareil professionnel, et peut atteindre près de 144 ms pour un modèle d'entrée de gamme. Prenons une moyenne de 100 ms et voyons à quelle distance un sujet peut se déplacer dans ce laps de temps. Une personne qui marche à une vitesse de 5 km/h parcourt 1,4 m par seconde. En un dixième de seconde (100 ms), elle parcourt 0,14 m ou 14 cm. Il est peu probable qu'un tel déplacement ait un impact sur la mise au point. Maintenant, imaginez que vous photographiez une course automobile mettant en scène des bolides lancés à 200 km/h. C'est 40 fois la vitesse d'un marcheur. La distance parcourue en un dixième de seconde est supérieure à 5 m. Une telle distance peut facilement flouter l'image.

Pour résoudre ce problème sur ses appareils photo, Canon a mis au point la mise au point prédictive. Après avoir effectué plusieurs mesures en mode Autofocus AI Servo, l'appareil photo est capable de déterminer la vitesse et la direction de déplacement d'un sujet en mouvement. Il intègre ensuite ces informations aux instructions transmises à l'objectif, de sorte que celui-ci effectue la mise au point sur le collimateur sur lequel le sujet apparaît à l'ouverture de l'obturateur.

En mode Autofocus AI Servo, l'appareil enregistre continuellement la position du sujet et prédit où il se trouvera lors de l'image suivante, d'après ses mouvements antérieurs. Si l'appareil photo ne parvient pas à détecter la position du sujet pendant une période d'enregistrement, l'algorithme Autofocus AI Servo ignore le résultat négatif et le point focal suivant se base sur les résultats précis précédents. L'appareil photo ignorera également les résultats lorsque la distance AF change brusquement et continue à suivre le sujet, même si un obstacle s'interpose entre vous et votre sujet (ce sujet sera abordé en détail plus tard.).

En cas de changement brutal dans la distance de mise au point, l'appareil photo ne règle pas non plus l'objectif directement en fonction de la nouvelle distance. Au contraire, il règle la mise au point de l'objectif graduellement, en se basant sur la distance de mise au point concluante précédente.

Capteurs de mise au point chez les reflex

Nous avons déjà fait remarquer que les appareils photo hybrides utilisent le capteur d'image pour procéder à la mise au point, alors que les reflex ont un capteur de mise au point distinct. Les premiers appareils photo EOS étaient équipés d'un seul capteur AF ou point focal. Celui-ci était placé de façon à ce que l'objectif effectue la mise au point sur un sujet au centre de l'image du viseur. Cependant, il arrive bien souvent que le sujet principal ne soit pas au centre du cadre, et c'est pourquoi depuis l'apparition du modèle EOS 10 en 1990, les appareils photo EOS possèdent plusieurs points focaux. De nombreux capteurs AF sont positionnés sur la zone de l'image. Chacun d'entre eux prend une mesure d'une zone distincte de la scène. L'appareil photo peut ensuite analyser ces mesures et déterminer le point de focalisation à activer. Sinon, s'il le préfère, le photographe peut sélectionner le point qu'il souhaite utiliser. Dans tous les cas, l'objectif effectue la mise au point sur la base des informations émanant du point de focalisation actif.

De nos jours, même les reflex d'entrée de gamme sont équipés d'un capteur autofocus avec plusieurs collimateurs AF. L'
EOS 4000D, par exemple, dispose de 9 points, et le produit vedette EOS-1D X Mark III en a 191. Certains de ces points sont composés de deux capteurs de lignes qui créent une croix sensible aussi bien aux détails verticaux qu'horizontaux. Les capteurs qui n'analysent qu'une seule ligne parviennent difficilement à effectuer la mise au point sur une succession ininterrompue de lignes verticales, car pour effectuer la mise au point, ils doivent détecter les changements de contraste sur la ligne verticale qu'ils mesurent. En basse lumière, les collimateurs AF de type croisé améliorent la vitesse, la précision et l'efficacité de l'autofocus.

Certains collimateurs peuvent fonctionner en tant que collimateurs AF de type croisé, comme c'est souvent le cas avec le collimateur central. En d'autres termes, ils possèdent deux capteurs de lignes AF qui forment un X et un + conventionnel formé par les capteurs de lignes horizontales et verticales. Cela renforce la sensibilité et la précision de la mise au point.

Certains collimateurs se comportent différemment selon l'ouverture maximale de l'objectif monté (voir diagramme ci-dessous). En règle générale, les objectifs dotés d'une grande ouverture maximale sont ceux qui obtiennent les meilleurs résultats possibles du système AF de l'appareil photo.
Plusieurs tiges de fleurs mauves dans un champ, avec deux collimateurs AF actifs verts au sein de la zone AF.

Lorsque l'appareil photo est défini de sorte que le collimateur AF soit sélectionné à partir d'une zone vaste, il cible les objets qui sont les plus proches de lui et près du centre du cadre.

Diagramme d'un capteur doté de 45 collimateurs AF, dans des couleurs différentes, selon l'objectif avec lequel ils fonctionnent.

Diagramme d'un capteur doté de 45 collimateurs AF. Noir : capteurs de lignes verticales opérationnels, avec des objectifs ayant une ouverture de f/5,6 ou plus. Bleu : capteurs de type croisé opérationnels, avec des objectifs ayant une ouverture de f/2,8 ou plus ; capteurs de lignes verticales opérationnels, avec des objectifs ayant une ouverture de f/5,6 ou plus. Rouge : capteur de type croisé opérationnel, avec des objectifs ayant une ouverture de f/4 ou plus ; capteur de lignes verticales opérationnel, avec des objectifs dont l'ouverture réelle est de f/8 ou plus. Notez que, sur les sept capteurs de type croisé, six (les bleus) fonctionnent seulement avec un petit nombre d'objectifs, principalement les objectifs à focale fixe rapides et les objectifs zoom f/2,8. Si vous n'utilisez aucun de ces objectifs, les capteurs de type croisé ne joueront aucun rôle dans la mise au point automatique de votre objectif.

Méthode de sélection du collimateur AF (méthode AF)

Bien qu'avoir plusieurs collimateurs AF disponibles permette de cibler le sujet plus précisément, il est parfois judicieux de regrouper ces collimateurs pour couvrir une zone plus vaste, afin de localiser plus aisément le sujet. C'est pour cette raison que les appareils photo EOS ont un certain nombre de méthodes de sélection du collimateur AF pour déterminer la façon dont est sélectionné le collimateur AF actif. Ces méthodes varient selon que vous utilisez un reflex en mode Viseur ou Visée par l'écran ou que vous utilisez un appareil photo EOS hybride.

À l'aide d'une méthode à un seul collimateur AF ou 1 collimateur AF unique, le photographe peut sélectionner un seul et unique collimateur AF parmi tous ceux dont l'appareil photo dispose pour effectuer la mise au point. Inversement, en mode de sélection automatique, l'appareil effectue une sélection parmi tous les collimateurs AF disponibles pour réaliser la mise au point sur le sujet.

Le mode Autofocus spot avec un seul collimateur ou Autofocus spot est similaire au mode Autofocus sur un collimateur unique, mais en mode Autofocus spot sur un collimateur unique, l'appareil photo utilise une partie plus petite du capteur AF pour que vous puissiez placer le collimateur AF plus précisément sur le sujet sélectionné. Ceci est particulièrement pratique pour la prise de vue au-delà d'un obstacle, par exemple pour réaliser une mise au point sur un animal couché dans de l'herbe haute. Toutefois, le mode Autofocus spot sur un collimateur unique est déconseillé pour les sujets qui se déplacent rapidement et dans les conditions de basse lumière. Lorsque vous utilisez l'une ou l'autre de ces options, les collimateurs AF qui ne sont pas de type croisé clignotent pendant la sélection. Vous savez ainsi si le collimateur AF que vous souhaitez utiliser est de type croisé ou non.

Certains appareils photo sont aussi dotés de deux paramètres Extension du collimateur AF, pour un meilleur contrôle du suivi des sujets en mouvement. En mode Extension du collimateur AF, un unique collimateur AF est sélectionné manuellement. L'appareil photo utilise ensuite ce point, plus quatre ou huit collimateurs environnants, pour mieux suivre le sujet. Cette méthode s'avère particulièrement utile pour photographier des sports, lorsque vous parvenez à ce que la zone active reste sur le sujet. Conserver un groupe de collimateurs AF sur un sujet en mouvement est plus facile que de conserver un seul collimateur AF sur un tel sujet.

Plusieurs appareils photo EOS peuvent aussi opter pour une méthode Zone AF et, dans certains cas, pour deux ou plusieurs options supplémentaires, comme Large zone AF : verticale et Large zone AF : horizontale. Ces options vous permettent de cibler des zones spécifiques du cadre d'image pour réaliser la mise au point. Le photographe sélectionne la zone de son choix, tandis que l'appareil photo sélectionne les collimateurs AF précis qu'il utilisera au sein de cette zone.

Les options Zone AF sont utiles lorsque vous savez à peu près où le sujet se trouvera dans le cadre et qu'il sera difficile de s'arranger pour qu'une petite zone reste active sur le sujet.

Pour choisir parmi les méthodes AF, sélectionnez Méthode AF sur le premier onglet du menu AF de l'appareil. Une autre façon de définir la méthode AF est d'appuyer sur la touche de sélection du collimateur AF puis sur la touche M-Fn, si votre appareil en possède une. Chaque fois que vous appuyez sur cette touche, vous passez à une autre méthode.

Spécification du collimateur AF

Même si la sélection automatique des collimateurs AF produit des résultats satisfaisants la plupart du temps, il arrive qu'elle rencontre trop de difficultés. Si vous photographiez un paysage comprenant une branche d'arbre à proximité, par exemple, l'appareil photo peut effectuer la mise au point sur la branche plutôt que sur la scène plus éloignée.

Pour une mise au point plus précise, vous pouvez basculez en mode Autofocus spot avec un seul collimateur, Autofocus avec un seul collimateur ou mode AF à 1 collimateur et sélectionner l'un des collimateurs AF qui reste sur la zone sur laquelle vous souhaitez effectuer la mise au point. Sur les derniers appareils photo, notamment sur les modèles EOS R, EOS R5, EOS R6 et EOS-1D X Mark III, vous pouvez utiliser le collimateur AF initial Servo AF pour sélectionner le sujet que vous souhaitez faire suivre automatique par le système.

Sinon, sélectionnez un collimateur pratique et utilisez la technique « Mise au point et recomposition » décrite dans la section Verrouillage de la mise au point, ci-dessous.

Reconnaissance et suivi intelligent de la mise au point automatique (EOS iTR AF)

Sur certains reflex EOS, la fonction AF iTR (Intelligent Tracking and Recognition) de l'EOS peut aussi être sélectionnée, lorsque l'appareil est en mode Sélection automatique du collimateur et Large zone ou Zone AF. Lorsque cette fonction est activée, l'appareil exploite les données fournies par le capteur RGB AE et le processeur d'image DIGIC pour améliorer le suivi de mise au point en mode AI Servo. Il peut ainsi utiliser les données relatives aux couleurs et à l'exposition pour mieux renseigner le système AF.

Sauf lorsqu'ils utilisent Dual Pixel CMOS AF, les systèmes AF recherchent les contrastes et se concentrent sur la zone où ces contrastes sont les plus marqués. Cependant, dans certaines situations, notamment en mode de sélection automatique du collimateur AF, la mise au point peut passer d'un sujet à une autre zone lorsque les niveaux de contraste changent parallèlement à un changement d'éclairage. Le fait d'inclure des informations sur la couleur du sujet dans les calculs du système AF améliore ses capacités de suivi. En utilisant la couleur du sujet sur lequel la mise au point était initialement réglée, le système d'autofocus peut suivre le mouvement de ce sujet, à l'aide du contraste et de la couleur dans l'image. Il peut également sélectionner automatiquement la mise au point optimale en fonction de la position du sujet dans l'image.

Le système prend en charge la couleur des sujets, mais aussi les visages. Le système AE pouvant détecter la présence d'un visage dans l'image, il peut suivre le sujet de manière rapide et précise, sans avoir à changer la mise au point continuellement. Si l'image comporte plusieurs visages, il vous suffit de sélectionner un collimateur AF manuellement pour vous assurer que le visage approprié fait l'objet de la mise au point initiale et qu'il est correctement suivi par la suite.

AF avec suivi et détection de visage et des yeux

Les derniers développements en matière de reconnaissance de visage ont permis l'introduction de l'AF avec suivi et détection de visage et des yeux sur les appareils photo EOS hybrides et les derniers reflex en mode Visée par l'écran. Lorsque ce mode est activé, l'appareil photo utilise l'intelligence artificielle pour aider à détecter des visages dans la scène. De plus, si la détection des yeux est activée, l'appareil peut détecter les yeux dans la scène et se concentrer sur ceux que l'utilisateur sélectionne.

Grâce à la toute dernière amélioration du système, l'appareil peut être réglé de façon à détecter des personnes ou des animaux (surtout la gente canine ou féline, ou encore les oiseaux) dans le cadre, ce qui est idéal pour photographier la faune et réaliser des portraits d'individus ou d'animaux.

Un collimateur AF apparaît au-dessus du visage détecté, qui est ensuite suivi. Si aucun visage n'est détecté, toute la zone AF est utilisée pour la sélection automatique de l'autofocus.
L'écran arrière d'un Canon EOS M6 Mark II montrant la mise au point automatique sur le visage et l'œil d'un homme vêtu d'une casquette de baseball bleue.

Les appareils photo équipés de la fonction AF avec suivi et détection de visage et des yeux (comme ici, l'EOS M6 Mark II) facilitent la réalisation de portraits nets : l'appareil photo détecte les visages et même les yeux dans le cadre et effectue automatiquement la mise au point dessus. Sur certains appareils photo, le collimateur AF devient bleu lorsqu'il a réussi à détecter un œil.

Une grue plane pour attraper un poisson dans l'eau.

Outre la détection de visage et des yeux, les appareils EOS R5 et EOS R6 possèdent des fonctionnalités AF améliorées, avec notamment le suivi des animaux et des oiseaux, grâce à l'intelligence artificielle Deep-learning. © Robert Marc Lehmann

Outil de configuration de l'autofocus

Parmi les paramètres AF des appareils photo EOS sophistiqués, certaines options permettent au photographe de personnaliser la réaction du système AF en fonction des situations.

Par exemple, le contrôle de la sensibilité du suivi permet d'ajuster facilement la réaction de l'appareil lorsque des objets se trouvent entre lui et le sujet. Le réglage Standard, Zéro, est pratique pour photographier une grande variété de sujets en mouvement. Selon que le réglage -1 ou -2 (Verrouillé) est sélectionné, l'appareil photo arrête ou continuer de suivre le sujet, même lorsqu'un objet se place entre lui et la cible. Cela s'avère utile pour réaliser des filés, par exemple, lorsqu'il est probable que des objets comme des arbres, des lampadaires ou les piliers d'un stade entrent brièvement dans le cadre. Cela peut aussi aider pour photographier des gens en train de nager, s'ils disparaissent momentanément dans l'eau.

Si vous ajustez la sensibilité du suivi dans l'autre direction, en la réglant sur +1 ou +2 (Réactif), l'appareil réagit rapidement lorsque le sujet s'approche ou s'éloigne. Un tel ajustement est pratique lorsque le sujet se rapproche à vive allure de l'objectif, ou si vous souhaitez que l'appareil verrouille la mise au point sur le sujet le plus proche. Néanmoins, si vous photographiez un sport d'équipe, il est possible qu'à cause de cet ajustement, la mise au point passe fréquemment d'un joueur à un autre.

Le contrôle de suivi Accélération/Décélération détermine comment le système réagit face aux changements de vitesse. Vous avez le choix entre trois niveaux permettant d'adapter la réponse de mise au point et d'augmenter ainsi la stabilité du système autofocus. Le niveau 0 a été conçu pour les sujets dont la vitesse de mouvement reste stable, comme sur des tronçons linéaires d'une course automobile ou cycliste. Les niveaux 1 et 2, quant à eux, sont conçus pour les sujets qui bougent soudainement ou accélèrent et s'arrêtent brusquement. Ces niveaux sont utiles pour photographier des sujets qui effectuent des mouvements rapides et imprévisibles, comme les joueurs de basketball. Ces paramètres ne conviennent pas aux sujets dont le déplacement est fluide, car ils risqueraient de déstabiliser la mise au point.

La permutation automatique du collimateur AF s'utilise conjointement au mode Sélection automatique du collimateur AF, au mode AF de zone ou au mode Extension du collimateur AF. et vous permet de régler la vitesse à laquelle changer les collimateurs AF pour suivre un sujet qui se déplace dans l'image. Le niveau par défaut, 0, définit une permutation graduelle. Quant aux niveaux 1 ou 2, ils augmentent graduellement la vitesse à laquelle un collimateur AF différent est sélectionné. Sur les derniers modèles, par exemple sur les EOS-1D X Mark III, EOS R5 et EOS R6, les options de permutation automatique de collimateur AF sont désormais sur les menus AF généraux.

Préréglages de la configuration AF

Tandis que les contrôles de configuration peuvent être définis sur des valeurs personnalisées, il existe jusqu'à six présélections disponibles, conçues pour différents scénarios. Vous n'avez pas besoin de vous souvenir à quoi correspond chaque paramètre, puisque l'appareil photo affiche à l'écran des icônes et des exemples d'utilisation. Les derniers appareils EOS haut de gamme sont également munis d'un réglage Auto, qui permet à l'appareil d'ajuster automatiquement le suivi en fonction des mouvements du sujet.

Cas 1 : un paramètre polyvalent à usages multiples – Le réglage par défaut, Cas 1, convient à la plupart des prises de vue. Il permet une mise au point précise et rapide pour de nombreux cas de figure. Toutefois, si vous vous contentez de le sélectionner systématiquement, vous ne profiterez pas pleinement du système autofocus. Il est donc préférable de procéder à quelques ajustements pour obtenir de meilleurs résultats.

Cas 2 : l'appareil photo continue à suivre les sujets, en ignorant les éventuels obstacles – L'appareil photo continue à adapter la mise au point en suivant le sujet, même si ce dernier s'éloigne du collimateur AF ou si un obstacle apparaît momentanément entre le sujet et vous-même. Ce paramètre convient très bien aux sujets tels que des nageurs, des skieurs acrobatiques ou des joueurs de tennis.

Cas 3 : l'appareil effectue la mise au point dès qu'un sujet apparaît dans la zone AF active – Le paramètre Cas 3 est particulièrement utile pour verrouiller rapidement la mise au point sur un nouveau sujet, ou pour passer rapidement d'un sujet à un autre. Ce paramètre conviendrait à la photographie de skieurs alpins ou du départ d'une course cycliste, qui comporte plusieurs sujets que vous pouvez sélectionner rapidement.

Cas 4 : convient pour les sujets qui accélèrent ou ralentissent en peu de temps – Le paramètre Cas 4 a été conçu pour les sujets dont la vitesse ou la direction changent rapidement, comme cela peut être le cas en football ou des sports motorisés. L'appareil photo hiérarchise la vitesse de suivi pour s'adapter aux fluctuations de vitesse, même si les résultats de la mise au point suggèrent un changement rapide dans la distance de mise au point.

Cas 5 : pour les sujets se déplaçant dans n'importe quelle direction de manière imprévisible – Le paramètre « Cas 5 » est destiné à être utilisé avec le mode Sélection automatique du collimateur AF, Zone AF ou Extension du collimateur AF, ainsi qu'avec des sujets qui bougent de manière abrupte sur le plan vertical ou horizontal. Ce paramètre permet à l'appareil photo de changer de collimateur AF rapidement afin de suivre le mouvement. Il convient particulièrement aux sujets comme les patineurs artistiques ou les acrobates, susceptibles de bouger de manière abrupte.

Cas 6 : convient pour les sujets qui accélèrent ou ralentissent de façon imprévisible – Le paramètre Cas 6 est, en quelque sorte, une combinaison des Cas 4 et 5. Tout comme le « Cas 5 », il est compatible avec le mode Sélection automatique du collimateur AF, AF de zone ou Extension du collimateur AF. Même si le sujet démarre ou s'arrête soudainement ou s'il change de direction de manière inattendue, le paramètre Cas 6 permet à l'appareil photo de réagir rapidement afin de maintenir la mise au point sur le sujet. Il est particulièrement adapté à la photographie de sujets tels que les joueurs de basketball, les gymnastes ou les oiseaux en plein vol, qui changent souvent de vitesse et de direction de manière très soudaine.

Cas A : le suivi s'adapte automatiquement aux mouvements du sujet – Le paramètre Cas A est un réglage par défaut plus sophistiqué que Cas 1, puisqu'il permet à l'appareil de s'adapter automatiquement aux mouvements du sujet en ajustant automatiquement les réglages. Ce paramètre a été lancé avec la commercialisation du modèle EOS-1D X Mark III. Aujourd'hui, il est également disponible sur les modèles EOS R5 et EOS R6. Ces modèles et les futurs appareils photo ne proposent plus les paramètres Cas 5 et 6.
Une voiture de course rouge et blanche lancée à vive allure est photographiée très nettement, ce qui contraste avec la végétation floue visible à l'arrière-plan et au premier plan.

À moins que votre vue ne soit complètement dégagée lorsque vous suivez un sujet en mouvement avec votre appareil photo, des objets comme les arbres, les piliers ou les lampadaires viendront probablement se placer entre l'appareil photo et le sujet. Sélectionnez Cas 2 sur l'écran de contrôle de la configuration de l'AF pour que l'appareil photo ignore ces objets et continue à suivre le sujet souhaité. © Frits Van Eldik

The AF configuration screen of an EOS R6 showing the camera set to Servo AF with the Case 2 preset selected.

Micro-réglage AF

Certains reflex EOS proposent le microréglage AF, qui permet de déplacer le collimateur exact légèrement vers l'avant ou vers l'arrière, pour obtenir un alignement parfait entre l'appareil photo et l'objectif.

En raison de l'amélioration de la résolution des capteurs, le moindre problème d'alignement est facilement repéré lors de la visualisation des photos. Bien que les appareils photo et objectifs soient conçus avec beaucoup de précision, il existe une plage de tolérances et, dans certains cas, l'appareil peut se situer à l'une des extrémités de la plage et l'objectif à l'autre. Dans un tel cas, vous remarquez que le point focal se situe soit devant l'endroit auquel vous vous attendiez, soit derrière. C'est un phénomène que vous pouvez corriger par microréglage.

Cette option n'est pas exigée sur les appareils photo hybrides, puisque sur ces modèles, le capteur d'image fait aussi office de capteur de mise au point.

Lorsque vous sélectionnez Microréglage AF, l'appareil détecte le numéro de série de l'objectif pour que vous puissiez procéder à un ajustement pour chaque objectif d'après son numéro de série. Si le numéro de série de votre objectif n'est pas détecté, vous pouvez tout de même l'enregistrer par le biais du menu de l'appareil photo.

Les microréglages AF peuvent aussi être effectués à l'aide d'objectifs zoom. Autrefois, il n'était possible d'enregistrer qu'un seul microréglage par objectif. Toutefois, sur les systèmes plus modernes, il est possible d'effectuer des réglages au niveau des paramètres de grand angle et de téléobjectif d'un objectif zoom.

Correction de l'aberration chromatique

Chaque longueur d'onde lumineuse étant différente, cela peut conduire à des aberrations chromatiques, puisque la lumière est divisée en deux phases lorsque la lumière passe à travers les optiques autofocus d'un reflex en mode Viseur.

Les erreurs,occasionnées par les aberrations chromatiques peuvent être corrigées par l'algorithme autofocus que le processeur AF utilise. Cependant, puisque différents types de lumière entraînent différents degrés d'aberration chromatique, il est essentiel de connaître les conditions d'éclairage dans lesquelles vous photographiez, afin d'appliquer l'ajustement adéquat.

Le capteur de mesure à double couche résout ce problème. Grâce aux deux couches de mesure sensibles aux différentes couleurs de la lumière, l'appareil détermine la quantité de lumière rouge/verte ou bleue/verte de la scène photographiée. À partir de ces informations, le processeur AF effectue des réglages ultra-précis sans être affecté par les aberrations chromatiques susceptibles de survenir dans le système AF. Cela se révèle utile en toutes circonstances, mais tout particulièrement lors de prises de vue en basse lumière ou dans des conditions d'éclairage artificiel.
Œil de femme à un grossissement 5x en mode d'affichage Visée par l'écran à l'arrière d'un Canon EOS 6D Mark II.

Pour vérifier la mise au point (lorsque la méthode AF n'est pas définie sur Suivi), vous pouvez appliquer un agrandissement 5x ou 10x à l'écran en appuyant sur la touche Loupe ou sur l'icône de l'écran.

Vue en plongée d'une piste de motocross, où deux motards font la course.

Avec ce cadre serré avec vue en plongée, il serait difficile de prédire où le sujet apparaîtra dans le cadre. Cela signifie qu'une large zone AF comme la zone « Large zone AF : verticale et Cas 3 » serait un choix judicieux, puisque l'appareil photo réagirait rapidement lorsque le sujet pénétrerait dans le cadre AF. © Richard Walch

Collim. AF lié orientation

Chez les appareils photo ayant plusieurs collimateurs AF, il est possible que le collimateur AF actif doive changer pour que le sujet reste net lorsque vous passez du mode Paysage au mode Portrait. Par exemple, si votre collimateur AF actif se situe dans la partie supérieure gauche, il y a des chances qu'un visage soit présent dans cette partie lorsque vous photographiez en mode Paysage. Mais lorsque vous changez l'orientation de l'appareil pour passer en mode Portrait, ce collimateur AF actif se trouve dans la partie inférieure gauche, où il y a peu de chance de trouver un visage.

Certains appareils photo EOS permettent d'automatiser ce basculement de collimateur AF si cette option est sélectionnée via le menu Fonctions personnalisées.

Collimateur AF enregistré

Certains appareils photo EOS disposent également d'un collimateur AF enregistré (aussi appelé Position par défaut). qui permet de présélectionner un point focal pour basculer instantanément dessus dès que nécessaire, en appuyant simplement sur une touche sélectionnée pour effectuer cette tâche dans la section Commandes personnalisées du menu. Cekala Ce basculement instantané peut s'utiliser en association avec la fonction relative à l'orientation, afin de pouvoir enregistrer un collimateur pour chaque orientation.

Cette fonctionnalité se révèle particulièrement utile pour les photographes de sport, qui peuvent avoir deux ou trois zones du viseur sur lesquelles l'action peut se dérouler. Néanmoins, la capacité à activer les bons collimateurs au moment opportun s'acquiert avec la pratique.

Certains appareils photo peuvent enregistrer une méthode AF spécifique pour chaque collimateur AF enregistré. Ainsi, l'appareil passe à la méthode AF préréglée dès que vous passez d'un collimateur à un autre. Cela peut être pratique pour, par exemple, un photographe d'oiseaux qui aimerait passer rapidement d'un collimateur AF Spot (pour une mise au point précise sur un sujet statique) à un schéma de Zone AF large pour saisir et suivre en un éclair un oiseau en plein vol.

Si votre appareil photo ne propose pas de collimateur AF enregistré, définissez plutôt le collimateur central et utilisez le verrouillage de la mise au point pour maintenir la netteté de votre sujet.

Verrouillage de la mise au point

Le collimateur AF central d'un reflex en mode Viseur est habituellement le plus sensible, ce qui est pratique pour les sujets difficiles ou en basse lumière. Même s'il peut vous sembler restrictif de n'utiliser qu'un seul point focal central parce que vous ne souhaitez pas que le sujet soit tout le temps au centre du cadre, cette approche peut être vraiment très polyvalente.

Pour effectuer la mise au point sur un sujet décentré, utilisez la technique « Mise au point et recomposition » :

  1. Déplacez l'appareil photo, en positionnant le centre du cadre de viseur et le collimateur AF actif au centre du sujet.
  2. Appuyez légèrement sur le déclencheur de façon à ne l'enfoncer qu'à mi-course, afin de verrouiller la mise au point sans prendre de photo.
  3. Maintenez le bouton enfoncé à mi-course et déplacez l'appareil photo pour recomposer l'image du viseur.
  4. Puis, appuyez complètement sur le déclencheur pour prendre la photo.

Le verrouillage de la mise au point verrouille également l'exposition. Si vous souhaitez prendre des mesures de mise au point et d'exposition depuis différentes zones, commencez par composer l'image dans le viseur de façon à ce que la zone ciblée pour la mesure d'exposition se trouve au centre du cadre. Appuyez sur le bouton de verrouillage de l'exposition (*) situé à l'arrière de l'appareil photo. Ensuite, recomposez l'image et appuyez sur le déclencheur. L'objectif effectue à nouveau la mise au point et l'appareil prend la photo en utilisant l'exposition verrouillée.

Articles liés

Produits associés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro