ARTICLE

L'autofocus Eye Control en détail

Découvrez l'incroyable système d'autofocus Eye Control de Canon, qui règle ou change les collimateurs AF en détectant ce que vous regardez.

L'autofocus Eye Control en détail

Un photographe regarde dans le viseur d'un Canon EOS R3 équipé d'un objectif long.

Le photographe d'action Vladimir Rys a testé les nouvelles fonctionnalités du Canon EOS R3, notamment l'autofocus Eye Control, lors de sa première séance photo de voitures électriques à l'occasion d'un rallye.

Grâce à la mise au point automatique rapide et précise combinée à la détection et au suivi du sujet, il est plus facile que jamais d'obtenir une photo nette d'un sujet en mouvement à l'aide d'un appareil photo Canon EOS. Cependant, la décision de passer d'un sujet à un autre appartient toujours au photographe. De plus, le processus consistant à reconnaître qu'il existe un nouveau sujet plus intéressant, puis à utiliser votre pouce pour déplacer le point focal, peut entraîner un léger retard et vous faire manquer un moment clé.

Imaginez, par exemple, qu'un guépard en pleine chasse soit soudainement attaqué par un lion, ou que le favori d'une course s'arrête, ou qu'un manifestant interrompe une déclaration politique : ce sont des événements inattendus qui exigent un changement dans l'attention du photographe et un changement du point focal. Les premiers instants sont cruciaux pour raconter l'histoire et il est essentiel que la mise au point passe rapidement sur le nouveau sujet. Avec l'autofocus Eye Control du Canon EOS R3,vous pouvez passer d'un sujet à l'autre simplement en regardant dans le viseur afin d'effectuer la mise au point adéquate, au lieu de devoir accéder au multicontrôleur pour déplacer le collimateur AF.


Découvrez également :
Un homme debout sur un portique surélevé avec un appareil photo à ses yeux regarde en direction d'une voiture de rallye rouge située au sol.

La détection et le suivi du sujet du Canon EOS R3 se chargent de la mise au point, ce qui permet au photographe de se concentrer sur la composition et de surveiller les nouveaux sujets potentiels entrant dans le cadre.

Une illustration en coupe de l'intérieur du viseur de l'EOS R3, montrant les composants internes, y compris les LED étalonnées sur l'œil de l'utilisateur.

La technologie innovante à l'intérieur du viseur de l'EOS R3 comprend des LED étalonnées sur l'œil de l'utilisateur et un capteur spécialisé pour acquérir des images de cet œil.

Histoire et développement

Si l'autofocus Eye Control vous semble familier, c'est peut-être parce que Canon a introduit une technologie similaire avec le Canon EOS 5, un appareil photo argentique 35 mm semi-professionnel sorti en novembre 1992. Cette fonctionnalité a ensuite été vue dans l'EOS 50 (1995), l'EOS 3 (1998) et l'EOS 30 (2000). Cependant, les choses ont évolué depuis.

Depuis lors, la division Medical Systems de Canon, spécialisée dans l'imagerie médicale, a développé une gamme de technologies pour scanner les yeux afin de produire des images de Purkinje. Ces images qui s'apparentent aux empreintes digitales pour les yeux permettent aux médecins et aux opticiens de diagnostiquer des problèmes, mais les informations obtenues ont également permis à la division photo de Canon de mieux comprendre à quoi ressemblent les yeux. Ces informations ont également contribué au développement de l'autofocus Eye Control.
Le système d'autofocus Eye Control d'origine de Canon n'utilisait qu'une seule lumière, mais à l'intérieur du viseur du Canon EOS R3, huit LED, émettent différentes longueurs d'onde de lumière infrarouge. L'utilisation d'une multitude de sources lumineuses sous différents angles permet au système de fonctionner même si l'utilisateur porte des lunettes ou des lentilles de contact.

De plus, la résolution du système de détection est bien plus élevée que par le passé : un scanner de 7560 pixels est dédié à l'acquisition des images de Purkinje de l'œil. Ces images permettent à l'appareil photo de comprendre la position de l'œil de l'utilisateur et la direction dans laquelle il regarde.
Possédez-vous un équipement Canon ?

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Une femme vêtue d'une combinaison de pilote automobile noire et blanche tient son casque, les cheveux longs au vent. Une voiture de rallye rouge floue est située derrière elle.

Avec l'autofocus Eye Control, vous pouvez changer la mise au point en un instant. Aussi, si une nouvelle cible apparaît derrière le sujet sur lequel vous effectuez la mise au point, vous pouvez la sélectionner. Photo prise avec un Canon EOS R3 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/10.000 s, f/1,2 et ISO 50. © Vladimir Rys

Fonctionnement de l'autofocus Eye Control

L'avantage clé de l'autofocus Eye Control est qu'il ne nécessite pas que l'œil regarde un sujet et le suive dans le viseur pour que le système de mise au point de l'appareil photo reste sur lui. Nos yeux ne fonctionnent pas de cette façon : nous balayons et regardons constamment la scène, et si le collimateur AF suivait ce mouvement, la mise au point se déplacerait continuellement dans le cadre.

Au lieu de cela, l'autofocus Eye Control est conçu pour fonctionner en tandem avec le suivi du sujet du Canon EOS R3, et vous l'utilisez pour sélectionner le sujet à suivre dès le départ. Une fois le sujet sélectionné, il n'est plus nécessaire de le fixer : l'appareil photo prend le contrôle de son suivi et de la mise au point lorsqu'il se déplace.
« Pensez à utiliser l'autofocus Eye Control comme la souris ou le curseur d'un ordinateur », explique Mike Burnhill, spécialiste des produits d'imagerie professionnelle chez Canon Europe. « Vous l'utilisez pour cliquer sur votre sujet, puis vous laissez le logiciel de l'appareil photo faire son travail. »

Par conséquent, bien que le Canon EOS R3 dispose de 4779 collimateurs AF, vous n'avez pas besoin d'essayer de regarder un point en particulier. Au lieu de cela, regardez simplement vers le sujet et l'appareil photo utilisera sa méthode hiérarchique de détection du sujet pour effectuer la mise au point sur lui. Ainsi, lorsque la détection du sujet est définie sur Humain dans le menu, les yeux du sujet seront prioritaires. S'ils ne sont pas visibles, l'appareil cherchera une tête humaine, et s'il ne peut pas la distinguer, alors le corps aura la priorité.
Une voiture de rallye rouge capturée à grande vitesse, soulevant un nuage de poussière derrière elle.

Expérimentez le tout-terrain avec l'EOS R3

Le photographe de sports automobiles Vladimir Rys teste l'autofocus révolutionnaire avec suivi des voitures de course de l'EOS R3 lors de sa première séance photo de voitures électriques à l'occasion d'un rallye.
Une voiture de rallye rouge sale filant à toute allure à travers l'image : elle soulève un nuage de poussière derrière elle, l'arrière-plan montagneux est flouté.

Le système d'autofocus Eye Control fonctionne dans tous les modes de sélection du collimateur AF, mais il s'avère vraiment utile lorsqu'il est utilisé avec le suivi du sujet. L'autofocus révolutionnaire avec suivi du véhicule de l'EOS R3 permet de garder facilement la mise au point même sur une voiture qui file à toute allure. Mais ce n'est pas tout... Photo prise avec un Canon EOS R3 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/32.000 s, f/1,2 et ISO 1250. © Vladimir Rys

L'arrière d'une voiture de rallye rouge est visible à l'extrême gauche du cliché, sortant du cadre. La voiture est toujours nette et l'arrière-plan montagneux de la photo est flou.

Étant donné que l'autofocus CMOS Dual Pixel couvre l'intégralité du capteur, le Canon EOS R3 peut suivre les sujets jusqu'aux bords du cadre sans que la mise au point passe à l'arrière-plan. Photo prise avec un Canon EOS R3 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/32.000 s, f/1,2 et ISO 1250. © Vladimir Rys

Utiliser l'autofocus Eye Control

Pour commencer

« L'autofocus Eye Control n'est pas activé par défaut », explique Mike, vous devez appuyer sur le bouton « SET » pour ce faire. Ensuite, lorsque vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, s'il y a des yeux ou des visages dans la scène, vous verrez un cadre gris autour d'eux. Regardez celui que vous souhaitez cibler pour le sélectionner, puis appuyez à fond sur le déclencheur. Le cadre deviendra bleu et l'appareil photo suivra le sujet ». Si vous êtes en mode de prise de vue en continu, l'appareil photo suivra le sujet jusqu'à ce que vous relâchiez le déclencheur.

Pour changer de sujet, il vous suffit de relâcher le bouton, puis d'appuyer à mi-course et de regarder le nouveau sujet avant d'appuyer à nouveau à fond sur le déclencheur.

Une partie de l'équipement

Bien que l'autofocus Eye Control fonctionne dans tous les modes de sélection du collimateur AF, Mike recommande de l'utiliser avec le suivi du sujet et d'accéder au contrôleur intelligent ou multicontrôleur pour sélectionner des zones très précises en mode AF unique.
Gros plan sur l'œil d'un homme dans le viseur d'un Canon EOS R3.

Pour tirer le meilleur parti du système d'autofocus Eye Control, vous devez l'étalonner. Vous pouvez l'étalonner pour un maximum de six utilisateurs différents ou configurations optiques différentes (lunettes, lentilles de contact).

Personnaliser le système

Vous pouvez personnaliser l'autofocus Eye Control de trois façons. La première des tâches, qui est aussi la plus importante, consiste à l'étalonner en fonction de vos yeux et des lunettes que vous utilisez pendant la prise de vue (voir ci-dessous). Chaque paire de lunettes nécessite un étalonnage distinct et vous devez vous assurer d'utiliser le bon réglage lorsque vous changez de lunettes.

Vous pouvez également personnaliser une touche pour activer l'autofocus Eye Control. De nombreuses touches sont disponibles. Toutefois, Mike suggère d'utiliser la touche AF ON, (un choix logique selon lui), car de nombreux photographes utilisent déjà le bouton arrière pour effectuer la mise au point.

Enfin, toutes les options d'autofocus et d'autofocus Eye Control du menu peuvent être attribuées à Mon menu. Si vous changez fréquemment de lunettes, ou si vous les enfilez et les retirez pendant la prise de vue, c'est un bon moyen d'accéder rapidement aux paramètres utilisateur.

Options de l'autofocus Eye Control

Deux formes sont disponibles pour le pointeur (ou curseur) autofocus Eye Control) : un cercle ou un réticule. Le cercle peut être orange, violet ou blanc ; vous pouvez donc le définir sur une couleur qui se démarque de la scène, explique Mike, « tandis que le réticule est utile lorsque vous voulez voir de petits détails du sujet, car il couvre une zone plus petite. »
Une voiture de rallye rouge se dirige vers l'appareil photo, entrant dans le plan par la gauche devant une colline escarpée.

Lorsque la détection du sujet est réglée sur Véhicules, le Canon EOS R3 reconnaît rapidement une voiture dans le cadre, et effectue la mise au point dessus pendant que le photographe s'occupe de la composition et du timing pour la prise de vue. Photo prise avec un Canon EOS R3 équipé d'un objectif Canon RF 400mm F2.8L IS USM à 1/5000 s, f/2,8 et ISO 3200. © Vladimir Rys

Étalonner l'autofocus Eye Control

« Il est important d'étalonner l'autofocus Eye Control pour en tirer le meilleur parti », ajoute Mike. « Vous pouvez l'étalonner pour un maximum de six utilisateurs différents ou six configurations différentes, comme avec et sans lunettes ou lentilles de contact, ou pour différents types de lunettes, par exemple. » Vous pouvez également nommer chaque utilisateur ou paramètre d'utilisation afin de savoir exactement à qui ou à quelles lunettes il est destiné.

« Lorsqu'il est activé, poursuit Mike, le système d'étalonnage affiche un point dans le viseur. Vous devez confirmer que vous le regardez, ensuite il bougera et il vous faudra le suivre des yeux. Pour ce faire, vous devez tenir l'appareil photo à horizontale et à la verticale, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur, mais vous n'êtes pas obligé de tout faire en même temps. Vous pouvez revenir à l'étalonnage initial. »

Bien que l'étalonnage de base ne nécessite que quatre passages, il peut être affiné en répétant le processus à différents endroits et avec l'appareil photo sous différents angles. Cette fonctionnalité révolutionnaire offre aux photographes un outil puissant pour capturer des actions rapides dans divers scénarios.

Rédigé par Angela Nicholson


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro