PHOTOGRAPHIE SPORTIVE

Une séance photo d'une journée avec un pro des sports d'action

Deborah, photographe débutante, passe une journée pleine d'action avec l'ambassadeur Canon Jean-Baptiste Liautard, pour immortaliser chaque instant d'une séance de VTT palpitante.
Canon Camera
Figer une action en mouvement rapide peut être un défi de taille pour les photographes débutants. Quels réglages de l'appareil photo faut-il utiliser ? Comment effectuer la mise au point de l'objectif ? Quelles techniques permettent d'obtenir des résultats d'une netteté exceptionnelle ?

Deborah, jeune photographe lyonnaise passionnée de sports d'action, était impatiente d'obtenir des réponses.

« J'ai vraiment du mal à faire la mise au point et à cadrer », déclare-t-elle. « Je souhaite apprendre les bonnes techniques pour obtenir un sujet net et comment choisir l'angle idéal pour photographier des scènes d'action. »

Pour aider Deborah à approfondir ses compétences en photographie d'action, nous l'avons présentée à Jean-Baptiste Liautard (Jb), ambassadeur Canon et photographe spécialisé dans le VTT, lors d'une séance photo pleine de rebondissements avec le vététiste français Jéremy Berthier.

Jb photographie normalement avec un Canon EOS R5, mais pour prouver qu'un équipement professionnel n'est pas nécessaire pour prendre des photos de qualité professionnelle, le duo a reçu un Canon EOS RP et un objectif Canon RF 35mm F1.8 Macro IS STM compatible.

Découvrez comment Deborah a relevé les défis qui se sont présentés à elle et lisez les meilleurs conseils de Jb pour photographier des scènes d'action.

1. Communiquer avec votre sujet

Trois personnes sur une plateforme en bois, regardant des photos sur un appareil photo Canon EOS RP. Deux d'entre elles sont assises, et l'autre porte un casque et est debout, tenant un VTT.

Pour obtenir les meilleurs résultats, il est essentiel de discuter de tous les éléments avec votre sujet. « L'objectif de ce type d'image est de montrer le meilleur de l'action », déclare Jb. « Donc, si l'athlète saute à quatre mètres de haut, mais que sur votre photo, on a l'impression qu'il n'est qu'à un mètre du sol, ce n'est pas une bonne photo d'action. C'est peut-être une bonne photo, mais l'athlète n'en sera jamais satisfait. Or, l'objectif est que tout monde soit satisfait au final. »

Une image d'une silhouette sombre sur l'écran orientable d'un appareil photo Canon EOS RP.

Jb a conseillé à Deborah de guider le sujet,c'est-à-dire de lui dire où regarder et quoi faire. « De cette façon, vous contrôlez tout, même lorsque l'action se déroule naturellement. Il est important d'anticiper ces petits détails pour obtenir un cliché parfait », explique-t-il.

« Si votre appareil photo ne dispose pas d'une vitesse de prise de vue en continu très rapide, vous devrez appuyer sur le déclencheur au bon moment », informe Jb. « Pour cela, il sera très utile de connaître un peu le sport que vous photographiez. Discutez en amont avec l'athlète et demandez-lui quelle figure il va réaliser, la hauteur qu'il va atteindre et l'angle d'où il pense que l'action rendra le mieux. »

Deborah est d'accord : « Jb a expliqué à quel point il est important de communiquer avec les personnes avec lesquelles nous travaillons afin de pouvoir nous faire part de nos attentes mutuelles. Le plus grand défi que j'ai rencontré lors de la séance photo était de gérer la vitesse de mon sujet. J'ai réussi à surmonter cette difficulté en analysant les essais de Jéremy afin de pouvoir anticiper le bon moment pour appuyer sur le déclencheur lors de la prochaine tentative. »

N'oubliez pas d'utiliser la technologie de votre appareil photo à votre avantage. En communiquant activement avec votre sujet et en utilisant le réglage le plus rapide de votre appareil photo, vous aurez plus de chances de capturer l'instant où tous les éléments se réunissent pour créer une superbe photo d'action. « Il est très important d'avoir la possibilité d'enregistrer une séquence de prises de vue que vous pouvez partager avec l'athlète afin de choisir le meilleur cadre, car la position et l'action doivent être considérées comme parfaites des deux côtés de l'appareil photo », déclare Jb.

2. Contrôler autant d'éléments que possible

L'ambassadeur Canon Jean-baptiste Liautard prend une photo d'un homme réalisant des figures sur une piste de VTT à l'aide d'un appareil photo Canon EOS RP.

Jb dit qu'il aime pousser la balance des blancs au maximum pour accentuer les couleurs chaudes en soirée. Il a montré à Deborah comment procéder en définissant manuellement une température de couleur plus élevée avec l'option K (Kelvin) du menu de balance des blancs du Canon EOS RP.

Un vététiste réalisant un saut en descendant la pente le long d'une route.

« Pour cette séance photo, j'ai demandé à Jéremy de porter des vêtements jaune et marron car j'ai l'impression qu'ils complétaient bien l'arrière-plan », explique Jb. Photo prise avec un Canon EOS RP doté d'un objectif Canon RF 35mm F1.8 Macro IS STM à 1/2500 s, f/1,8 et ISO 200. © Jean-Baptiste Liautard

Même si vous ne pouvez pas contrôler la météo, vous devez faire de votre mieux pour ne laisser aucun autre aspect de votre séance photo au hasard, explique Jb. « Essayez d'anticiper les problèmes et de contrôler autant d'éléments que possible. Par exemple, il avait beaucoup plu les jours précédant cette séance photo. Le décollage de l'un des sauts était donc bien trop lent. Pour contourner ce problème, nous avons creusé un trou au bord de l'endroit du saut et fait un feu à l'intérieur afin que la terre sèche en seulement quelques heures. »

Un autre élément d'une séance photo de sport d'action que l'on peut contrôler est le choix des vêtements du vététiste. « Essayez de choisir des couleurs harmonieuses ou qui, au contraire, créent un contraste. Si vous avez un arrière-plan vert, par exemple, vous pouvez utiliser des vêtements rouges ou blancs pour faire ressortir le vététiste. »

3. Paramétrer une vitesse d'obturation rapide

Une image du dessus d'un appareil photo Canon EOS RP avec mise au point sur la molette de sélection des modes de l'appareil photo.

Jb conseille de passer en mode d'exposition manuelle pour un contrôle total des réglages de l'appareil photo. Si vous débutez dans la photographie d'action, il est préférable de prendre des photos avec une luminosité relativement élevée, car vous aurez plus de liberté pour expérimenter.

Un vététiste réalisant un saut en hauteur, dont le point le plus haut est au même niveau que la cime des arbres voisins.

Une vitesse d'obturation rapide est essentielle pour obtenir des détails nets lorsque vous photographiez un athlète en mouvement. Photo prise avec un Canon EOS RP équipé d'un objectif Canon RF 24-105mm F4-7.1 IS STM à 52 mm, 1/1000 s, f/7,1 et ISO 1250. © Jean-Baptiste Liautard

Lors de cette séance, choisir une vitesse d'obturation appropriée était essentiel. « Le VTT est probablement l'un des sports les plus rapides que vous pouvez photographier », explique Jb. « Les roues tournent si vite qu'il est difficile d'obtenir des rayons nets à des vitesses d'obturation inférieures à 1/800 s. Si vous avez suffisamment de lumière, je vous recommande de choisir un minimum de 1/1000 secondes. »

Définir une vitesse d'obturation aussi rapide peut poser problème lorsque le niveau de lumière diminue, mais l'utilisation d'un objectif « rapide » avec une grande ouverture maximale, comme le Canon RF 35mm F1.8 Macro IS STM, peut vous offrir plus d'options. « Vous devrez peut-être vous adapter à l'ouverture et à la sensibilité ISO pour obtenir une bonne exposition à une vitesse d'obturation rapide », explique Jb. « Parfois, vous ne souhaitez peut-être pas prendre de photos à l'ouverture maximale en basse lumière, car vous souhaitez que le premier plan soit un peu plus net. Dans ce cas, pousser la valeur ISO plus haut vous permettra toujours de figer l'action. »

Malgré cela, Jb recommande de maintenir une sensibilité ISO aussi basse que possible afin d'obtenir la meilleure qualité d'image. Deborah a donc commencé à ISO 100. « Ensuite, j'ai choisi une vitesse d'obturation rapide », explique-t-elle. « J'ai ajusté l'ouverture et la sensibilité ISO pour obtenir l'exposition que je voulais. »

4. Choisir le mode de mise au point approprié

L'ambassadeur Canon Jean-Baptiste Liautard est accroupi dans l'herbe aux côtés de Deborah. Il lui montre l'écran orientable d'un appareil photo Canon EOS RP.

L'autofocus associé à l'écran orientable du Canon EOS RP peut s'avérer très utile, car il facilite l'obtention de photos nettes lorsque vous tenez l'appareil photo dans des angles inconfortables, comme l'explique Jb à Deborah.

Faire la mise au point sur un athlète en mouvement rapide est l'un des principaux défis de la photographie sportive. Bien qu'un appareil photo avec mise au point automatique rapide soit souvent un atout inestimable pour capturer l'action, Jb conseille de basculer vers la mise au point manuelle pour obtenir des résultats cohérents lorsque l'on est face à une figure sportive prévisible et reproductible.

« Lorsque vous connaissez le sport et que vous savez exactement où l'athlète va se trouver au point le plus élevé de la figure, vous pouvez effectuer une mise au point manuelle de l'objectif sur ce point », explique-t-il. « Pour faciliter les choses, demandez à votre sujet de se tenir en position en dessous de l'endroit où la figure sera réalisée, puis agrandissez l'image Visée par l'écran de 10 fois pour pouvoir effectuer une mise au point précise sur celui-ci. » La distance focale de l'action par rapport à l'objectif ne doit pas changer si l'appareil photo reste au même angle. Cela n'affecte donc pas la mise au point. Cependant, si l'appareil photo est incliné vers le haut, la distance de mise au point change et elle ne sera plus nette si la profondeur de champ est suffisamment faible.

« Si l'action est imprévisible, comme c'est le cas alors d'une descente en VTT, je préfère utiliser l'autofocus Servo. »

Deborah raconte qu'il lui a fallu plusieurs tentatives pour s'assurer que ses photos étaient nettes, car elle n'était pas habituée à cette technique. « Avant l'action, j'ai réglé l'autofocus sur un objet qui était à la distance où je pensais que Jéremy serait au point le plus haut d'une figure, puis j'ai basculé l'objectif sur la mise au point manuelle pour qu'il ne change pas de position », explique-t-elle.

5. Provoquer la chance

Une jeune femme dans un champ d'herbes hautes, tenant une poignée d'herbe devant son appareil photo, avec deux silhouettes sur des vélos au sommet d'une rampe au loin.

Le fait de créer votre propre premier plan vous donne la liberté de capturer l'action sous le meilleur angle.

Un vététiste effectuant un saut par un jour ensoleillé, avec de l'herbe au premier plan de l'image.

En utilisant l'objectif Canon RF 35mm F1.8 Macro IS STM à son ouverture maximale de f/1,8, l'herbe offre un cadre doux pour le saut de Jéremy. Photo prise avec un Canon EOS RP à 1/4000 s, f/1,8 et ISO 100. © Jean-Baptiste Liautard

Jb a enseigné à Deborah l'importance d'être réactif lorsque les choses ne se passent pas comme prévu. « J'ai expliqué que j'aime avoir des détails au premier plan comme des branches et des feuilles dans mes photos, car ils ajoutent de la profondeur et une qualité en trois dimensions », explique-t-il. « Je voulais photographier à travers des brins d'herbe, mais l'herbe était assez courte et il y avait une barrière qui aurait bloqué la prise de vue des sauts depuis cet angle bas. Pour contourner ce problème, nous avons donc arraché quelques brins d'herbe et les avons tenus devant l'objectif. »

Cette technique était nouvelle pour Deborah. « Utiliser de l'herbe ou des arbres pour cacher des détails que je ne voulais pas dans ma photo ou pour créer une meilleure composition est une astuce évidente, mais je ne l'avais pas essayée avant cette séance », explique-t-elle. « Jb m'a dit de ne pas hésiter à explorer tous les endroits pour trouver l'angle parfait, et de ne pas prévoir de tricher au montage ultérieur, mais d'utiliser et de modifier l'environnement autant que nécessaire avant de prendre la photo. »

Deborah a terminé la séance photo avec des images incroyables de sports d'action, et nous espérons que les conseils de Jb vous aideront également à prendre vos propres photos.

Donnez une nouvelle dimension à vos photographies d'action grâce aux techniques les plus avancées de Jb*.

*Disponible dans certaines langues uniquement.



Rédigé par Marcus Hawkins

Produits associés

Articles liés