ARTICLE

60 secondes chrono : un photographe de stars sous pression avec le Canon EOS R

Paolo Verzone n'a parfois eu que quelques secondes pour photographier les célébrités du Festival de Cannes, notamment l'actrice et réalisatrice Hafsia Herzi. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/160 s, f/8 et ISO 100. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde

Appuyé à un balcon, la baie de Cannes en toile de fond, le réalisateur Xavier Dolan semble avoir été surpris dans un moment de solitude. La réalité ? Un prestigieux festival de cinéma en pleine effervescence vient de marquer une pause momentanée, le temps d'une photo de nuit sur la terrasse. Trois minutes plus tard, la fête bat de nouveau son plein.

De telles expériences sont devenues monnaie courante pour le photographe Paolo Verzone après deux semaines trépidantes passées à faire la couverture du Festival de Cannes pour l'emblématique quotidien français Le Monde. Membre d'Agence VU depuis 2003, ce photojournaliste italien, qui est également ambassadeur Canon, réalise des portraits depuis près de 30 ans dans le cadre de projets d'actualités et de missions à plus long terme. Pour cette mission, il a réalisé 60 portraits avec l'appareil photo hybride plein format Canon EOS R, au rythme de quatre à sept photos par jour, photographiant les nominés et les lauréats les plus célèbres, dont les réalisateurs Quentin Tarantino et John Carpenter, ainsi que les actrices Emily Beecham et Hafsia Herzi.

Director and actor Xavier Dolan on a balcony overlooking the Bay of Cannes in the evening light. Photograph by Paolo Verzone on a Canon EOS R.
Le réalisateur et acteur Xavier Dolan photographié devant la baie de Cannes. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/200 s, f/5 et ISO 100. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde
Director John Carpenter photographed at Cannes Film Festival by Paolo Verzone using a Canon EOS R.
Sa photo du réalisateur John Carpenter ressemble à un portrait réalisé en studio, mais elle a été prise sous pression au Festival de Cannes. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.8 USM à 1/200 s, f/8 et ISO 400. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde

« Parfois, nous n'avions que 30 secondes pour prendre une photo », explique Paolo. « L'environnement pouvait être complètement fou, et on ne savait jamais sur quoi on allait travailler avant d'arriver. Il y a eu quelques occasions où j'ai pu réfléchir aux particularités de mon environnement ou à l'adapter à mes besoins. Mais à d'autres moments il m'a fallu improviser, balayer l'endroit du regard pour repérer le meilleur emplacement d'où prendre mes photos. C'était très, très difficile, mais aussi très intéressant, donc c'était parfait. »

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Paolo a eu moins d'une minute pour photographier le réalisateur Ken Loach avant qu'il se rende à une interview. « J'ai dû le photographier à l'endroit où il se tenait, donc je n'avais pas plus de deux mètres de recul », dit-il. « Il faut parfois être créatif pour inventer des espaces là où il n'y a rien et pour faire ressortir une certaine intimité lorsqu'il n'y en a absolument aucune. Pour chaque photo prise lors du festival, imaginez-vous les centaines de personnes alentour. »

Il a tout autant dû faire appel à sa créativité lorsqu'il a photographié la scénariste et réalisatrice Céline Sciamma, lauréate du Prix du scénario pour son film Portrait de la jeune fille en feu.

« Nous avons réalisé son portrait à l'entrée d'un parking, l'hôtel nous ayant interdit de prendre des photos à l'intérieur », raconte Paolo en riant. « Elle courait assister à la projection de son film, nous devions donc trouver un endroit qui soit assez proche. C'était comme ça à chaque fois, mais j'ai beaucoup aimé ce type de défi. J'ai vécu des situations similaires avec les hommes politiques, mais l'empressement général se faisait encore plus ressentir au festival. On peut dire que c'est l'expérience la plus extrême possible de photographie de portrait. »

Director Ken Loach, his right arm in a sling, photographed at Cannes Film Festival by Paolo Verzone using a Canon EOS R.
Paolo a eu moins d'une minute pour photographier le réalisateur Ken Loach et a profité de la mise au point fiable de l'EOS R pour prendre la photo. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/160 s, f/4.5 et ISO 100. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde
Writer and director Céline Sciamma pictured against a curved concrete wall with vertical strip lights. Photograph by Paolo Verzone on a Canon EOS R.
Paolo a été contraint de photographier la réalisatrice Céline Sciamma à l'entrée d'un parking. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/160 s, f/8 et ISO 400. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde

Mise au point précise et fiable

Les contraintes de temps ont empêché Paolo de passer ses photos en revue pendant qu'il travaillait. Il a dû faire confiance à son appareil pour immortaliser les images dont il avait besoin. « L'EOS R de Canon est idéal pour les portraits, car sa mise au point réagit très rapidement et vous n'avez pas besoin de la vérifier par la suite », explique-t-il. « La mise au point doit être correcte, surtout pour les portraits verticaux. Pour effectuer une mise au point sur les yeux, il suffit d'utiliser l'écran tactile, en appuyant sur l'œil à l'endroit où doit se trouver le point AF. Vous pouvez alors avoir la certitude que, même s'il a été photographié à la hâte, le sujet sera mis au point. Vous n'avez même pas à vous poser la question. »

L'EOS R de Canon est devenu un accessoire indispensable de son équipement, en plus de ses autres boîtiers d'appareil photo : un Canon EOS 5DS R et un Canon EOS 5D Mark IV. « Si je me trouve dans une situation calme et que j'ai le temps de réaliser un portrait, je choisis l'EOS 5DS R : il est vraiment fait pour les portraits en studio, avec sa résolution plus élevée qui offre plus d'information dans les blancs et plus de nuances dans les couleurs de la peau ou des vêtements. Mais à Cannes, la durée des prises de vue était si limitée que j'ai voulu utiliser l'EOS R pour son autofocus très précis et fiable. »

A head-and-shoulders image of Xavier Dolan with the Bay of Cannes in the evening light. Photograph by Paolo Verzone on a Canon EOS R.
L'EOS R offre une mise au point fiable en basse lumière, grâce à laquelle Paolo n'a pas hésité à réaliser ce portrait de Xavier Dolan sur une terrasse dans la lumière du soir, en exposant l'arrière-plan et en utilisant un flash doux pour mettre en valeur le visage de Xavier. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/200 s, f/5 et ISO 100. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde
A group shot taken on a balcony, with all seven formally dressed people looking to one side. Photograph by Paolo Verzone on a Canon EOS R.
Pour respecter ses contraintes de temps, Paolo n'a pas changé d'objectif à chaque prise de vue, pas même pour réaliser cette photo de groupe où Xavier est accompagné des acteurs de son dernier film, Matthias et Maxime. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/125 s, f/6 et ISO 500. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde

Cela s'est aussi vérifié en conditions de faible luminosité et en nocturne, par exemple quand il a réalisé le portrait du réalisateur et acteur canadien Xavier Dolan. « Même sur la terrasse, je savais que l'appareil photo parviendrait à faire la mise au point. Il faisait très sombre, mais même en basse lumière on peut être certain que cet appareil photo perçoit chaque détail, ce qui m'a permis de me fier à mon instrument, même quand je n'avais pas le temps de vérifier les images. J'ai utilisé un bol beauté avec un flash doux, avec une exposition pour l'arrière-plan, et j'ai pris la photo à ISO 100. »

L'autofocus lui a permis d'obtenir des résultats parfaitement nets pour ses photos, mais Paolo a évité d'utiliser la fonction de détection des yeux, préférant un verrouillage manuel de la mise au point sur les visages de ses sujets. « J'ai délibérément omis d'appliquer la détection des yeux, car il y avait tellement de personnes qui entraient constamment dans le cadre. Même quand j'étais bien en face du sujet, il y avait des maquilleurs qui s'approchaient et des gens qui passaient. La mise au point de l'appareil photo devait donc rester immobile. »

Le temps passé avec ses sujets étant si restreint, il ne pouvait être question de changer d'objectif au beau milieu d'une séance photo. Paolo s'en est tenu à un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM ou à l'un de ses fidèles objectifs à focale fixe EF, le Canon EF 50mm f/1.2L USM associé à une bague d'adaptation monture EF-EOS R. « L'objectif RF 28-70mm F2L USM est formidable quand vous devez vous adapter très rapidement à différents environnements, car il vous donne une flexibilité optimale », explique-t-il. « Grâce à l'adaptateur monture EF-EOS R, vous pouvez profiter d'une large gamme d'objectifs. J'ai utilisé un objectif EF 50mm f/1.2L USM et parfois un EF 85mm f/1.2L II USM, qui fonctionne très bien, car j'ai déjà ces objectifs. »

La photo préférée de Paolo parmi une série plus qu'illustre

Bien qu'il ait déjà couvert le Festival du film de Venise, c'était la première expérience de Paolo à Cannes. « C'est une véritable avalanche d'adrénaline, une ambiance complètement folle où tout le monde court constamment dans tous les sens », se souvient-il. « Les producteurs, les acteurs, les réalisateurs et les fans. Il s'agit d'un événement international, mondial, et l'on sent bien que c'est un grand marché, qui n'est pas destiné qu'au simple plaisir du cinéma. Les personnes qui viennent au festival depuis longtemps disent qu'ils regrettent l'époque d'il y a 15 ou 20 ans, quand on pouvait simplement interpeller les réalisateurs et les acteurs dans la rue pour les prendre en photo. Les choses ont bien changé. »

En effet, Le Monde a dû traverser un bataillon entier de publicitaires et d'équipes de presse au Festival de Cannes pour se rapprocher de ses sujets. Après les avoir photographiés, Paolo a passé des soirées entières cloîtré avec l'équipe du journal dans sa chambre d'hôtel convertie en bureau, afin de rassembler les histoires de chacun. « Nous travaillions entre 18 et 20 heures par jour », raconte-t-il. « Comme Le Monde est un journal quotidien, nous avions besoin que la photo soit prête en une nuit. Nous étions en synergie totale, une équipe travaillant à la livraison d'un article accompagné des bonnes images au bon moment. »

A portrait by Paolo Verzone of director Quentin Tarantino in denim, taken on a Canon EOS R.
Paolo a eu un peu plus de temps pour mettre en place l'éclairage pour ce portrait du réalisateur Quentin Tarantino, l'un de ses clichés préférés de l'événement. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.2L II USM à 1/200 s, f/6 et ISO 200. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde
Actor Emily Beecham photographed at Cannes Film Festival by Paolo Verzone using a Canon EOS R.
Paolo a photographié l'actrice Emily Beecham en rehaussant la lumière naturelle avec subtilité. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/200 s, f/8 et ISO 800. © Paolo Verzone, Agence VU pour Le Monde

L'une des photos préférées de Paolo est son portrait du légendaire réalisateur Quentin Tarantino, présent à Cannes pour promouvoir son film à la distribution prestigieuse Once Upon a Time in Hollywood, avec Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie dans les rôles principaux. Le film n'a pas remporté le plus grand des honneurs, la Palme d'Or, qui a été décernée au thriller coréen Parasite. Malgré cela, Tarantino s'est révélé être un sujet « très gentil et intelligent », qui, selon Paolo, « a compris exactement le type de photo que je voulais réaliser et sous quel angle ».

Pour cette photo, Paolo a pu bénéficier d'un peu plus de temps pour se préparer dans un coin d'une salle pleine de photographes. Il a donc utilisé trois lampes : l'une projetant la lumière de fond, l'autre ouvrant les ombres et la troisième posant sa lumière sur Tarantino, afin de créer une « image complexe qui semble simple ».

En règle générale, Paolo a utilisé une ou deux lampes portables agencées de façon basique. Dans la mesure du possible, il a privilégié la lumière naturelle, comme le montre son portrait de l'actrice britannique Emily Beecham, qui a remporté le Prix de la meilleure actrice pour son rôle principal dans le film de science-fiction Little Joe. « Il y avait une belle lumière et j'ai ajouté un flash léger, en conjonction avec la lumière naturelle. Cela donne l'impression que j'ai à peine souligné la lumière naturelle, ce que l'EOS R capture bien. »

Guitarist Jesse Hughes lying on his back on a wooden floor, legs raised, holding a guitar above his head with both hands.

Réaliser des portraits de sujets « difficiles »

Le célèbre photographe de portrait Tom Barnes explique comment il parvient à tirer le meilleur de sujets difficiles grâce à ses appareils et ses objectifs Canon.

Lors de son dernier jour au festival, alors qu'il guettait les stars sur le tapis rouge, Paolo a bénéficié d'un avantage inattendu grâce à son choix d'appareil photo. « Je me tenais derrière deux rangées de personnes, alors il m'était quasiment impossible de prendre des photos du tapis rouge. J'ai donc tenu l'appareil à bout de bras et, en tournant l'écran vers le bas, j'ai pu voir tout ce qu'il se passait », déclare-t-il à propos de l'écran tactile orientable de l'EOS R de Canon. « Les autres me demandaient quel appareil j'avais.

« Sur beaucoup d'autres appareils photo, vous ne pouvez pas savoir ce que l'appareil capte si vous levez les bras. Mais sur celui-ci, vous pouvez orienter l'écran vers le bas d'un mouvement pour voir exactement ce qui se trouve devant l'objectif. Ainsi, lorsqu'un obstacle bloque votre vue, il vous suffit de soulever l'appareil photo. C'est une situation extrême, mais l'appareil s'y est bien adapté, j'ai donc été très heureux de disposer de cette option. »

Cannes a été pour Paolo une mission exigeante, qui l'a poussé à adopter un style de prise de vue plus intuitif qu'il a beaucoup apprécié et qu'il espère transmettre aux élèves lors de ses prochains ateliers. « Il faut accepter de ne pas obtenir exactement ce qu'on veut, la photo parfaite, mais en contrepartie, on atteint un moment où l'on ne pense plus et où l'on se contente de prendre des photos. Plus besoin d'analyse, il faut juste y aller et se lancer. On visualise le résultat voulu et on part à sa quête, en essayant d'obtenir l'image la plus proche possible de ce qu'on a imaginé.

Actor Adèle Haenel, dressed in a white top and black suit, stands among high cream-coloured curtains. Photograph by Paolo Verzone on a Canon EOS R.
Paolo s'est servi de tous les espaces à sa disposition, comme pour ce portrait artistique de l'actrice Adèle Haenel. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/160 s, f/5.6 et ISO 320. © Paolo Verzone Agence VU pour Le Monde
Actor Zita Hanrot photographed in a dark blue evening gown against a similarly coloured backdrop. Photograph by Paolo Verzone on a Canon EOS R.
Grâce à ses années d'expérience, Paolo a obtenu, malgré la pression, une finition semblable à celle de ses portraits en studio, comme sur cette photo de l'actrice Zita Hanrot. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 1/160 s, f/4.5 et ISO 100. © Paolo Verzone Agence VU pour Le Monde

 

« C'est une situation chargée d'adrénaline où c'est votre passé qui réagit pour vous, pas votre présent. Tout votre travail antérieur et toutes les techniques que vous avez acquises pour faire face à des situations dans le passé vous aident à tenir. Vous aimez cette intensité : vous n'êtes pas contre, elle fait partie du jeu. »

Certes, peu d'entre nous se retrouvent à photographier une kyrielle de stars présentes lors de festivals prestigieux. Néanmoins, il y a tout de même des enseignements utiles à tirer de cette expérience pour tout photographe devant enchaîner les prises de vue très rapidement. « Concentrez-vous sur la réalisation d'une seule bonne photo au lieu de dix et soyez sélectif. Si vous estimez qu'une situation ne fonctionne pas au bout de deux secondes, il faut vite la changer, parce qu'il ne vous reste plus qu'une minute pour prendre la photo », explique Paolo. « Connaissez bien votre équipement et faites confiance à votre expérience passée, car il n'est pas possible de se préparer à ce type de situation du jour au lendemain. C'est tout le travail que vous avez réalisé jusque-là qui vous y prépare. »

Rédigé par Lucy Fulford


L'équipement de Paolo Verzone

Le kit professionnel indispensable pour les portraits

A Canon EOS R with an EF lens on the body plus a 50mm lens, an EF-EOS R Mount Adapter, and an RF 28-70mm F2L USM lens alongside.

Appareil photo

Canon EOS R

L'appareil photo hybride plein format révolutionnaire. « Je tenais à utiliser l'EOS R pour son autofocus extrêmement précis et fiable », explique Paolo. « Même en basse lumière, on peut être certain que l'appareil photo capte tous les détails. Il est parfait pour les portraits. »

Objectifs

Canon RF 28-70mm F2L USM

Zoom perfectionné de la série L doté d'une ouverture f/2 très rapide et offrant une qualité d'image exceptionnelle. Il redéfinit la qualité d'image de l'objectif zoom. « Cet objectif est pratique lorsque vous devez vous adapter très rapidement à différents environnements. Il vous offre une grande flexibilité », explique Paolo.

Canon EF 50mm f/1.2L USM

Grâce à son incroyable ouverture maximale à f/1.2, cet objectif à focale fixe ultra-rapide offre des performances exceptionnelles en basse lumière. Un objectif qui vous donne un contrôle créatif précis sur la mise au point et la profondeur de champ.

Canon EF 85mm f/1.2L II USM

Un téléobjectif court professionnel haute précision pour vos prises de vue en basse lumière ou nécessitant une très faible profondeur de champ. Le téléobjectif idéal pour les portraits créatifs.

Accessoire

Bague d'adaptation monture EF-EOS R

Les bagues d'adaptation du système EOS R offrent une compatibilité totale avec la gamme d'objectifs Canon EF et EF-S, conférant ainsi aux propriétaires de Canon EOS R et EOS RP une intégration parfaite avec leurs objectifs actuels.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant