ARTICLE

Scènes familiales intimes : un documentaire naturel avec le Canon EOS R

Wouter de Kleyn a perdu sa femme Claar Lewin un an avant qu'Ilvy Njiokiktjien prenne cette photo, où il figure aux côtés de ses trois enfants qu'il élève à Bunnik, petite ville des Pays-Bas. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS STM à 1/160 s, f/2.2 et ISO1000. © Ilvy Njiokiktjien

Lorsqu'Ilvy Njiokiktjien et cinq autres femmes photographes ont rejoint l'agence de photo VII en 2017, le groupe, aujourd'hui constitué de sept femmes, a décidé de tourner son objectif vers les hommes. « Lors de notre première réunion, nous nous sommes dit que les hommes avaient toujours pris des photos des femmes, et qu'il était temps d'inverser les rôles pour réaliser des projets sur les hommes et la masculinité », se souvient Ilvy. « Nous voulions que ces projets prennent la forme d'une réflexion visuelle sur la masculinité, tout en la remettant en question et en la recadrant un peu. »

Ilvy, photographe néerlandaise et journaliste multimédia, était bien équipée pour cette tâche. Cette ambassadrice Canon s'est intéressée à de nombreux sujets au cours de ses 12 ans de carrière, d'un documentaire sur l'organisation sud-africaine d'extrême droite Kommandokorps (pour lequel elle a remporté un prix World Press Photo), à un projet sur le vide laissé par les personnes tuées lorsque le vol 17 de Malaysia Airline a été abattu au-dessus de l'Ukraine en 2014.

An 8-year-old girl sits reading at a small table perched on a large footstool against a wall. On the wall above her is a photo of a smiling woman; in the kitchen behind her, a man prepares a meal.
Catho, huit ans, est assise sous un portrait de sa mère, décédée un an auparavant, pendant que son père prépare le repas dans la cuisine. Ilvy explique qu'elle essayait de passer inaperçue pour prendre ces photos naturelles, défi qu'elle a pu relever plus facilement grâce à l'obturateur totalement silencieux de l'EOS R. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/400 s, f/2.8 et ISO2500. © Ilvy Njiokiktjien
Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Si les projets d'Ilvy sont tous différents, elle affirme qu'ils ont malgré tout des points communs. « J'aime passer du temps avec des gens, écouter leurs histoires et montrer à quoi ressemble leur vie », indique-t-elle. « Mes projets parlent toujours de personnes, de leurs expériences quotidiennes et des grandes questions de la vie telles que l'amour et la mort.

Je pense que ce que j'essaie aussi de faire, [à une époque où semble régner la division politique, sociale et économique dans bien des parties du monde], c'est montrer que ces questions nous concernent tous, quelles que soient nos origines. »

Pour son projet sur la masculinité, elle a décidé de s'intéresser à la vie de pères célibataires qui élèvent leurs enfants seuls, en utilisant pour ce faire le système Canon EOS R. Un père peut-il assumer les rôles des deux parents ? Ilvy était curieuse de savoir si les hommes avaient l'impression de devoir être à la fois féminins et masculins.

Au début, elle pensait se concentrer sur les pères divorcés, mais elle s'est rendu compte que les hommes qu'elle contactait avaient généralement une nouvelle compagne. C'est pourquoi elle a finalement décidé de s'intéresser aux pères dont la partenaire était décédée et qui élevaient leurs enfants seuls. Cela donnait également une autre dimension à ces histoires, car les enfants avaient perdu leur mère.

A man in shirtsleeves stands in a doorway to the right of the photo, with a boy leaning against the frame of another doorway in the centre and another boy perched on a high seat on the left of the photo looking at the man.
Almar van Bruggen, dont la femme Nienke est décédée d'un cancer il y a deux ans, pose avec ses deux fils. Ilvy estimait que l'EOS R donnaient de bons résultats même en basse lumière, notamment lors de prises de vue réalisées en soirées ou dans des endroits sombres chez ses sujets : « La mise au point et la netteté étaient toujours excellentes », précise-t-elle. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS STM à 1/200 s, f/2.5 et ISO400. © Ilvy Njiokiktjien

Des photos sur le vif

Ilvy a trouvé les sujets de son projet en publiant un message sur Facebook à destination des veufs. N'obtenant que quatre réponses positives, elle a décidé de travailler avec les quatre familles.

A man wearing a dark blue shirt and light shorts leans forward, laughing.

Portraits en studio avec le Canon EOS R

Comment l'EOS R a aidé Christian Anderl à réaliser une série de portraits émouvante et intime en studio, au sujet de la paternité.

Elle leur a expliqué qu'elle les photographierait lors d'un moment en famille, par exemple un repas le week-end. Elle voulait prendre des images sur le vif, en restant aussi discrète que possible pendant qu'elle observait les différentes situations. Elle a décidé de prendre ses photos en noir et blanc pour uniformiser toutes les images, en dépit des variations de configuration et de circonstances chez les différentes familles.

Inévitablement, il a fallu un certain temps aux sujets d'Ilvy pour s'habituer à sa présence lors des événements familiaux. « Ce n'était pas toujours facile, car ils s'attendaient parfois à être guidés, alors que je ne voulais donner aucune instruction », précise-t-elle. « Je leur ai dit qu'ils pouvaient me parler ou me demander n'importe quoi, mais je les ai invités à ne pas poser ni regarder l'appareil photo. Je leur ai conseillé de m'ignorer, de se détendre et de faire comme si je n'étais pas là.

Au bout d'un moment, ils faisaient moins attention à moi, je pouvais alors prendre de meilleures photos.

Je suis plutôt patiente, alors je m'assois pour attendre de voir ce qu'il se passe. Mais, avec certaines familles, au bout d'environ quatre heures les enfants commençaient à en avoir assez. Quand j'avais l'impression que tout le monde avait besoin d'une pause, je m'en allais et je revenais plus tard. Cependant, comme la plupart des photographes, je sens quand je vais réussir une très belle photo, et je ne partais jamais avant ce moment-là. »

A man wearing glasses and a patterned shirt carries a smiling teenaged girl over one shoulder. Another girl sits at the edge of a round trampoline, with a garden shed and trees visible in the background.
Niek de Bruijn avec ses filles. Leur mère Diana Koster était décédée deux ans auparavant à la suite d'une attaque cardiaque. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS STM à 1/1600 s, f/2.2 et ISO400. © Ilvy Njiokiktjien

L'EOS R, allié du style documentaire naturel d'Ilvy

Si, d'habitude, Ilvy utilise principalement le Canon EOS 5D Mark IV dans son travail, c'est pour ce projet sur les veufs et leurs familles qu'elle a eu recours pour la première fois au Canon EOS R. Ainsi, elle indique que cet appareil photo hybride plein format offrait un certain nombre de caractéristiques utiles dans le cadre de son travail.

« J'adore la possibilité de regarder à travers le viseur électronique pour voir à quoi l'image va ressembler », explique-t-elle. « Cet appareil photo est si facile à utiliser. La technologie a évolué pour nous simplifier la tâche. Grâce à cela, je n'ai pas manqué une seule photo. »

Elle a utilisé le nouvel objectif RF 35mm f/1.8 Macro IS STM, qu'elle qualifie de « compact et très net », en plus de son objectif EF 50mm f/1.2L USM habituel et d'autres objectifs EF, qui s'installent facilement sur l'EOS R grâce à une bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R.

L'obturateur parfaitement silencieux de cet appareil photo constituait un autre avantage lorsqu'Ilvy essayait de passer aussi inaperçue que possible. « Au cours des dernières années, il m'est souvent arrivé de prendre des photos au théâtre ou lors de conférences. Les gens me demandaient alors de mettre mon appareil photo en mode silencieux », explique-t-elle. Je répondais que je ne pouvais pas car il y a un miroir dans le boîtier. Maintenant, je suis ravie de pouvoir mettre l'EOS R en mode silencieux. »

A man wearing glasses and a patterned shirt stands in front of a ramshackle garden shed, smiling broadly. In front of him, two teenaged girls have each draped a strand of their long hair into a moustache over their pursed lips.
Niek de Bruijn avec ses filles Tess (16 ans) et Bregje (13 ans). « L'EOS R est si facile à utiliser », explique Ilvy. « Grâce à cela, je n'ai pas manqué une seule photo. » Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS STM à 1/400 s, f/3.2 et ISO400. © Ilvy Njiokiktjien

Ilvy a trouvé que les capacités en basse lumière de l'EOS R se révélaient particulièrement utiles lorsqu'elle travaillait chez ses sujets. « La dernière famille chez laquelle je suis allée avait une maison assez sombre et je m'y suis rendue le soir parce qu'elle ne pouvait pas se réunir à un autre moment », raconte-t-elle. « Les images que j'ai obtenues avec l'appareil photo lors de cette séance étaient plus claires que ce que je voyais avec mes yeux. La mise au point et la netteté des clichés étaient remarquables, j'étais vraiment impressionnée. Lorsque j'ai parcouru mes fichiers par la suite, je me suis aperçu que je pouvais tous les utiliser. »

« J'adore vraiment l'EOS R : c'est un appareil compact, en particulier avec un objectif 35 mm. Je l'utiliserai davantage à l'avenir. C'est pour moi un nouvel outil important parmi les appareils photo que j'ai déjà. »

 A man in shirtsleeves and shorts sits in an armchair in an alcove of a bright living room, with a teenaged girl standing behind the chair, holding a black cat in her arms.
Werner Rampaart, dont l'épouse est décédée il y a six ans, est assis aux côtés de sa fille Maud, 16 ans, adoptée en Chine alors qu'elle était encore un bébé. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS STM à 1/200 s, f/2.2 et ISO800. © Ilvy Njiokiktjien

Difficultés rencontrées

Malgré les avantages significatifs de l'EOS R, le projet d'Ilvy présentaient certains défis. Les enfants de certaines familles étaient âgés de 15 et 16 ans et ceux-ci se montraient parfois moins enthousiastes que leur père à l'idée d'être photographiés. « Certains garçons s'ennuyaient et disaient : "On peut y aller maintenant ? Combien de photos allez-vous prendre ?" », se souvient Ilvy.

Cependant, lorsque certaines de ses images ont été exposées au festival Photoville de New York en septembre 2018, dans le cadre d'une exposition commune avec d'autres femmes membres de l'agence VII intitulée Her Take: (Re)Thinking Masculinity (La masculinité (re)pensée par les femmes), ces notes négatives ont été vite oubliées. « Toutes les familles étaient ravies », se réjouit Ilvy. « Elles étaient enchantées de voir leurs photos exposées. Alors tout est bien qui finit bien. »

A man rests both hands on a shopping trolley as he speaks to a teenaged girl, who is looking past him out of shot. Behind them are the well-stocked open shelves of a refrigerated cabinet.
Ilvy a photographié des veufs avec leur famille dans leur vie quotidienne, comme Werner Rampaart et sa fille Maud qui font les magasins. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/1600 s, f/2.8 et ISO6400. © Ilvy Njiokiktjien

Les images intimistes qu'Ilvy a réalisées montrent les familles en deuil de leur mère, mais qui continuent de vivre du mieux possible, en faisant du shopping, en jouant, en cuisinant et en menant généralement une vie normale. Ilvy prévoit de retourner photographier chacune de ces quatre familles, peut-être même plus d'une fois, pour montrer leur évolution au rythme des enfants qui grandissent.

Quand à Ilvy, que ce projet lui a-t-il appris ? « J'ai beaucoup appris auprès de toutes les familles sur la façon d'aborder les personnes en deuil », analyse-t-elle. « Les hommes me parlaient de ce qui les aidait vraiment, notamment des petites choses telles que les repas préparés que leur apportaient parfois des voisins.

J'ai également appris que beaucoup de ces enfants ont des liens complètement différents avec leur père que ceux qu'ils avaient avec leur mère. Les pères ne peuvent pas remplacer ces liens. La mère a une place complètement différente de celle du père, et les enfants pensaient aussi cela. »

Rédigé par David Clark


Équipement d'Ilvy Njiokiktjien

L'appareil utilisé par la plupart des photographes professionnels

Photographer Ilvy Njiokiktjien pictured holding a Canon camera, with a body of water in the background.

Appareil photo

Canon EOS R

Un capteur plein format 30,3 millions de pixels offrant un niveau de détail impressionnant, des performances ISO et un autofocus CMOS Dual Pixel. « Cet appareil photo est si facile à utiliser », explique Ilvy. « Je n'ai pas manqué un seul cliché. »

Objectifs

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Cet objectif à zoom standard de qualité professionnelle offre une netteté d'image exceptionnelle et une robustesse digne de la série L. Son ouverture constante de f/2.8 vous permet non seulement de prendre de superbes photos, même en basse lumière, mais aussi de contrôler facilement la profondeur de champ.

Accessoire

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant