ARTICLE

Femmes photographes : Véronique de Viguerie, la photographie sur le fil du rasoir

« Je n'aime pas présenter les femmes comme des victimes, mais dans le cas des Rohingya, il n'y a pas d'autre qualificatif ; on parle de plusieurs générations de victimes », déclare la photojournaliste Véronique de Viguerie, qui a réalisé le superbe portrait de cette jeune Rohingya avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 40mm f/2.8 STM. © Véronique de Viguerie/Reportage de Getty Images

Depuis le début des années 2000, l'esprit courageux et aventureux de la photojournaliste française Véronique de Viguerie, allié à sa volonté de découvrir la vérité humaine dissimulée derrière les actualités internationales, donne naissance à des œuvres remarquables. Durant son périple, elle a également été témoin d'un attentat-suicide à la bombe auquel elle a survécu. Véronique nous explique comment elle est parvenue à capturer des photographies remarquables et souvent intimes dans des régions instables avec son équipement Canon.

Véronique a été envoyée pour la première fois en Afghanistan à l'âge de 21 ans. Elle était en stage au Royaume-Uni, où elle photographiait des militaires de la Royal Air Force (RAF) pour un journal local, le Lincolnshire Echo. « Je suis tombée sous le charme dès mon arrivée en Afghanistan », déclare-t-elle. « J'étais stupéfaite par tout ce qui m'entourait. J'avais l'impression d'avoir fait un voyage dans le temps ; les hommes portant des turbans, les femmes en burqas... Le paysage était très coloré. À mon retour au Royaume-Uni, j'ai terminé mon stage. Ensuite, j'ai retiré toutes mes économies, j'ai demandé à ma grand-mère de me prêter assez d'argent pour acheter un ordinateur portable, et j'y suis retournée. »

Véronique, qui avait l'intention d'y séjourner quelques mois, a fini par s'installer à Kaboul pendant trois ans. Durant ces années, elle a survécu à un attentat-suicide à la bombe qui a eu lieu dans un cybercafé local en 2005 (l'homme qui se tenait à côté d'elle a été tué par une grenade) et a vécu une expérience bouleversante auprès des talibans.

Équipement essentiel pour la photographie en zones dangereuses

Somali pirates on a boat with a spear floating on green murky water.
Véronique a photographié des pirates somaliens et a découvert comment ces hommes sont passés du statut de pêcheurs ordinaires à celui de hors-la-loi. Photo prise avec un Canon EOS 5D équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L USM. © Véronique de Viguerie
Canon Professional Services

Vous serez entre de bonnes mains

Bénéficiez de conseils gratuits d'experts, faites réparer ou entretenir votre matériel, participez à des événements source d'inspiration et profitez d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Véronique documente désormais ses sujets, parfois controversés, à l'aide d'un Canon EOS 5D Mark III, et d'un Canon EOS-1D X. La conception robuste de ces appareils photo est essentielle pour les diverses situations et conditions dans lesquelles elle travaille. « Mes appareils photo m'ont accompagnée dans des tempêtes de sable et des pluies torrentielles en Birmanie », raconte-t-elle. « Il m'arrive de les faire tomber, même dans les escaliers, mais ils fonctionnent toujours. »

Pour capturer les portraits révélateurs des sujets qu'elle rencontre, Véronique a besoin d'une gamme d'objectifs adaptée aux divers environnements dans lesquels elle se retrouve. Elle utilise trois objectifs principaux : le Canon EF 40mm f/2.8 STM, le Canon EF 35mm f/1.4L II USM et le Canon EF 85mm f/1.8 IS USM.

« J'utilise le 40 mm pour me rapprocher au maximum des personnes et de l'action », explique-t-elle. « Il est ultra-compact, fiable et parfait pour réaliser des prises de vue au beau milieu d'une manifestation ou d'une situation similaire. Je privilégie le 40 mm pour les photos d'action. »

A group of young girls stare at the camera.
Saada, au Yémen, est une ville très conservatrice ; les enfants photographiés ici représentent la première génération de jeunes filles scolarisées. Les filles peuvent être voilées dès l'âge de huit ans, « en particulier si elles sont belles », a révélé la directrice de l'école Tohid à Véronique. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.8 USM. © Véronique de Viguerie/Reportage de Getty Images

« Le 85 mm possède une très grande ouverture, je peux donc facilement l'utiliser pour travailler en basse lumière. Une grande profondeur de champ permet de réaliser de beaux portraits et de jouer avec le flou d'arrière-plan, par exemple. »

« Le 35 mm, c'est l'objectif de base pour les photoreportages ; il est très rapide et permet d'obtenir des images au rendu naturel. »

La mise au point automatique rapide de Canon, en particulier en basse lumière, est essentielle au travail de Véronique. « J'ai eu beaucoup de problèmes avec d'anciens appareils photo, car je n'ai pas de très bons yeux et je me fie beaucoup à l'autofocus », poursuit-elle. « Si je dois prendre une photo de manière brève et discrète, l'autofocus rapide m'y aide beaucoup. »

A woman sits on a pink plastic chair outside, repairing a big fishing net, a baby on her lap.
Dans le camp de Bodouba situé à Sittwe, en Birmanie, une famille recycle les filets de pêche. « Ce bébé souffre de malnutrition sévère, comme beaucoup de bébés Rohingya », explique Véronique. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 40mm f/2.8 STM. © Véronique de Viguerie/Reportage de Getty Images

Véronique réalise la plupart de ses séries en collaboration avec la journaliste Manon Querouil, une amie et collègue rencontrée à Kaboul. Lorsque vous voyagez dans des régions instables du monde, le sexisme est l'une des tristes réalités auxquelles vous êtes confrontées, mais Véronique explique que son statut d'étrangère et de femme s'est parfois révélé utile. « Je suis convaincue que mon statut de femme est un avantage, car dans beaucoup de pays, vous représentez un troisième sexe [par opposition aux femmes de la région]. Vous n'êtes pas vraiment une femme semblable aux leurs, ni un homme ; vous êtes quelque chose entre les deux qui ne représente pas une menace. »

« Vous êtes un objet de fascination du fait qu'on ne puisse pas vraiment vous mettre dans une case. Vous devez toujours être faire preuve de prudence et garder vos distances, mais être une femme est un avantage dans ce métier, surtout en termes d'accès. »

En photographie, Véronique s'est également intéressée aux femmes se trouvant dans des situations extrêmes, telles que les femmes Rohingya en Birmanie, les policières afghanes et les femmes kurdes. « L'idée de la rébellion et de personnes qui se battent pour leur liberté me plaît », explique-t-elle. « Je n'aime pas que l'on voit les femmes comme des victimes passives ; dans la plupart des cas, c'est l'inverse. »

An Afghan police woman looks into the mirror.
Sara Dilamar revêt son uniforme des forces spéciales américaines, chez elle, en Afghanistan. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 40mm f/2.8 STM. © Véronique de Viguerie/Magazine FOCUS/Reportage de Getty Images

Photographier ce type de personnes nécessite cependant un éventail d'attributs qui vont au-delà des compétences photographiques, comme le courage, la diplomatie et la détermination. « Vous ne devez jamais rester sur un refus », déclare Véronique. « Si vous voulez arriver à vos fins, il faut essayer à plusieurs reprises pour avoir une chance de réussir. Si vous n'essayez pas, vous aurez des remords. »

« Vous devez d'abord vous positionner en tant qu'être humain, et ensuite en tant que photographe. Vous pouvez vous sentir protégé derrière un objectif, mais cela ne doit pas représenter une barrière. Votre rapport aux gens ne doit pas être différent sous prétexte que vous vous trouvez derrière un appareil photo. À l'inverse, faites en sorte que les gens vous considèrent uniquement en tant que photographe. Peu importe qui vous photographiez, vous devez toujours instaurer un minimum de confiance entre vous et votre sujet. La confiance est indispensable. »

Rédigé par Lottie Davies and David Clark


Équipement de Véronique de Viguerie

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Photojournalist Veronique de Viguerie wears a flak jacket and helmet, her Canon camera flung around her neck, and ducks beside a military vehicle. She is with a man in plain clothes who is also wearing a helmet.

Appareil photo

Canon EOS 5D Mark III

Cet appareil photo reflex numérique plein format de 22,3 MP, avec un système autofocus à 61 collimateurs et une prise de vue en continu de 6 im./s, permet un contrôle manuel de chaque commande et propose un mode HDR intégré.

EOS-1D X Mark II de Canon

Grâce à son capteur CMOS plein format à haute sensibilité de 20,2 millions de pixels, à son système autofocus Dual Pixel étendu à 61 collimateurs et à sa fonction d'enregistrement vidéo 4K, le Canon EOS-1D X Mark II offre des performances de pointe.

Objectifs

Canon EF 40mm f/2.8

Un objectif ultra-plat, compact et polyvalent. Cet objectif à ouverture rapide propose de réaliser des prises de vue dans des conditions de faible éclairage et un contrôle précis de la profondeur de champ. La technologie STM garantit un autofocus fluide et silencieux lors de l'enregistrement vidéo sur les appareils photo compatibles

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

Un robuste et puissant téléobjectif zoom, un stabilisateur d'image 4 vitesses idéal pour la prise de vue à main levée en condition de basse lumière et des lentilles à dispersion ultra-faible pour un contraste élevé et des couleurs naturelles.

Bague

Canon EF 85mm f/1.8 USM

Doté d'une focale courte, d'une large ouverture maximale et d'une vitesse d'autofocus rapide, c'est un téléobjectif idéal pour les photographes spécialisés dans les portraits.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant