ARTICLE

Les femmes dans la photographie : Maja Hitij nous parle de la personnalisation des sports et du photojournalisme

La Suédoise Christina Kallberg joue un match de tennis de table à Düsseldorf, en Allemagne, le 30 mai 2017. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II. © Maja Hitij / Bongarts / Getty Images

Au lycée, lorsqu'on lui demandait ce qu'elle voulait faire plus tard, Maja Hitij répondait qu'elle rêvait de photographier les plus grands évènements sportifs mondiaux. Aujourd'hui, à 33 ans, elle est photographe à plein temps spécialisée dans le sport dans l'équipe européenne de Getty Images.

Maja est elle-même sportive : elle court des marathons et fait de l'exercice avant et après sa journée de travail. Il est essentiel pour elle de garder la forme afin d'être à la hauteur des exigences physiques de son travail : les heures sont longues et se mettre en position pour chaque photo représente un effort conséquent. « Couvrir les évènements sportifs majeurs, c'est un rêve devenu réalité, mais cela peut aussi être très intense », indique-t-elle. « Je fais un peu d'escalade de bloc pour développer ma force. Si vous ne faites pas 90 kg, vous risquez de vous faire pousser. »

Exprimer sa personnalité

Maja a étudié le journalisme dans son pays natal, la Slovénie. Elle est tombée amoureuse de la photographie au cours de ses études. « J'ai compris qu'en tant que journaliste, on essaie de trouver la meilleure façon de s'exprimer, que ce soit par la radio ou les vidéos… J'ai découvert que la photographie était mon mode d'expression. »

En tant que journaliste, on essaie de trouver la meilleure façon de s'exprimer. J'ai découvert que la photographie était mon mode d'expression.

Elle a fait ses premières armes avec les reportages dans de grandes agences. Elle s'est rendue à Jérusalem en 2008 pour un stage d'un an chez Associated Press, puis a effectué deux années de formation auprès de DPA, un organisme de presse allemand basé à Berlin. Elle a couvert des histoires internationales aussi variées que les élections égyptiennes, la crise des réfugiés en Grèce, la vie quotidienne dans la bande de Gaza ou les affaires intérieures en Allemagne.

Fathma El Saudi hugs her daughter Ruha, aged five, amid the ruins of houses in the Sha'af neighborhood of Gaza City, in the northern Gaza strip, in 2014, in Maya Hitij’s stark image of the Israel-Palestine conflict.
Fathma El Saudi prend dans ses bras sa fille Ruha, cinq ans, à côté des ruines de maisons du quartier de Sha'af dans la ville de Gaza, au nord de la bande de Gaza, le 2 octobre 2014. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III. © Maya Hitij

Maja a rejoint Getty en 2016. Depuis un an, elle travaille hors de Düsseldorf en tant que photographe sportive pour l'agence. La vie d'agence correspond à son style de vie car elle aime collaborer avec son équipe. « Parfois vous couvrez un évènement moins intéressant, mais d'autres fois vous faites un travail qui vous passionne vraiment. Vous devez accepter cette dichotomie. Dans tous les cas, vous êtes poussé à donner le meilleur de vous-même, c'est très important. »

Boys play football in a field next to concrete tower blocks in New Delhi, India, ahead of a youth football tournament in the capital city.
De jeunes garçons jouent au football à New Delhi, en Inde, en préparation d'un tournoi de football junior qui doit se tenir dans la capitale, le 8 octobre 2017.

Elle considère que son expérience de journaliste lui apporte une perspective unique sur la couverture d'évènements sportifs. « J'exploite les évènements en profondeur, au-delà du sport, parce que je vois ce qui se passe autour de l'action principale. J'ai un point de vue journalistique, ce qui est également important dans le domaine des sports : j'assiste à une histoire avec une perspective humaine. »

Maja est toujours à l'affût d'une histoire plus large. « Getty est assez ouvert à toutes les propositions. Si vous voulez développer une histoire, ils chercheront un moyen de l'exploiter. Je préfère les longs articles journalistiques aux simples actualités. Mais je suis aussi le genre de personne qui se précipite sur les lieux si elle étend une bombe exploser. J'appellerais quand même le bureau avant de partir ! »

Foreign-funded palm oil extraction is affecting village life in Sierra Leone, West Africa. Fascia, one of the few residents in the chiefdom who fought to keep her land, stands among freshly harvested palm fruits near the village of Kassah.
Extrait d'une série de clichés explorant l'impact de l'exploitation de l'huile de palme en Sierra Leone, en Afrique occidentale. Fascia, l'une des seules habitantes du territoire de la tribu ayant lutté pour conserver ses terres, se tient debout parmi des fruits de palmier fraîchement cueillis dans son « jardin » près du village de Kassah, dans le territoire de Malen du district de Pujehun, le 14 décembre 2015. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III. © Maya Hitij

Raconter des histoires

« J'aime raconter des histoires qui ne sont pas très connues, comme pour le projet que j'ai réalisé en 2015 avec un ami journaliste à propos de l'huile de palme en Sierra Leone. » Cette série couvrait l'impact sur les habitants de l'arrivée d'une multinationale exploitant l'huile de palme dans ce pays d'Afrique occidentale. Tandis que les forêts tropicales étaient nivelées pour planter des palmiers à huile, Maja a photographié les travailleurs de la plantation, le processus de production et les villageois refusant d'abandonner leurs terres ancestrales. 

Dans son projet Lost Generation (« Génération perdue »), Maja a pointé son objectif sur les enfants réfugiés syriens vivant au Liban. La plupart d'entre eux ne va plus à l'école et est devenue une force ouvrière à bas coût, qui travaille de longues heures durant dans les champs, les fermes, les magasins et les rues.

The migrant crisis taking place in her home country of Slovenia has been a deeply personal project for Maya Hitij. Refugees queue next to mounted police in Rigonice after crossing the Croatian border in October 2015, winding their way onto buses, clutching their few precious possessions.
Des réfugiés attendent à Rigonice, en Slovénie, après avoir traversé la frontière croate le 27 octobre 2015. La police les fait monter dans des bus pour les amener vers des hébergements d'urgence et les enregistrer, avant de les faire monter plus tard dans des trains. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II. © Maya Hitij

C'est ce type de travail qui inspire Maja et elle espère en faire plus à l'avenir. « Quand je vois qu'il se passe quelque chose, cela me touche, je veux être sur place », explique-t-elle. « J'ai ce sentiment à propos de la crise des réfugiés en Slovénie. Je m'en veux toujours de ne pas y être allée plus tôt. Quand j'étais freelance, j'en avais parlé aux rédacteurs mais ils ne m'ont pas envoyée là-bas. Je bouillais à l'intérieur. »

Si vous êtes photojournaliste et que vous voyez quelque chose qui vous met réellement en colère, vous devez vous rendre sur place pour couvrir l'évènement.

Depuis, Maja a voyagé à travers son pays natal pour documenter les difficultés que rencontrent les migrants lors de leur traversée de la frontière. Ses clichés montrent des familles dans leurs abris temporaires, en train de traverser des rivières et de faire patiemment la queue pendant qu'on les fait monter dans des bus, tout cela sous la surveillance continue de plusieurs rangées de policiers slovènes. « Si vous êtes photojournaliste et que vous voyez quelque chose qui vous met réellement en colère, vous devez couvrir l'évènement. »

Pour en savoir plus sur le modèle EOS 5D Mark III, consultez la page produit.

Rédigé par Lottie Davies


Articles liés

Tout afficher

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'évènements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement et de la gratuité des frais de retour pour les services d'entretien. Ils peuvent également profiter d'offres régulières exclusives réservées aux membres.

En savoir plus et s'inscrire

A CPS member looking pleased with his Canon photography equipment