ARTICLE

10 questions à Eberhard Schuy, photographe de produits

L'ambassadeur Canon Eberhard Schuy a utilisé l'objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro pour créer une profondeur de champ faible et obtenir un rendu net de la tasse et de la soucoupe, en contraste avec le flou de l'arrière-plan. « Pour cette photo j'ai mesuré l'exposition directement au-dessus de l'endroit où la lumière se reflète, afin d'avoir un contrôle total sur l'exposition finale », ajoute-t-il. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R à 0,5 s, f/16 et ISO 400. © Eberhard Schuy

Les meilleurs photographes de produits sont capables de s'adapter aux tendances du moment tout en gardant un style personnel fort et distinctif. C'est le cas d'Eberhard Schuy, photographe de produits depuis 35 ans. L'ambassadeur Canon a travaillé entre autres pour Ford, Yves Saint Laurent, Linde AG, Arri et Atlas Copco Energas, sur des projets aussi variés que des natures mortes, des photos de modèles et même de la vidéographie.

Il est connu pour perfectionner ses prises de vue depuis les réglages de son appareil, plutôt qu'avec un logiciel de retouche. Une grande partie de son travail consiste donc à préparer les produits et l'éclairage en studio, pour un résultat final exceptionnel. De l'entretien avec le client à la séance photo, Eberhard nous explique son processus créatif. Une réelle mine d'informations pour tous les photographes qui souhaitent se lancer dans la photographie de produits.

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Au début du projet, comment communiquez-vous avec vos clients pour garantir le meilleur résultat final ?

« Le processus est presque toujours le même, quel que soit le client. Nous avons d'abord une discussion sur l'idée de la photo et je prends des notes. Je crée ensuite une liste de contrôle qui répertorie tous les détails associés à la séance photo. Sans cela, en cas de problème de communication, ce sont souvent ces petits détails qui prennent beaucoup de temps à clarifier et entraînent de longs échanges d'e-mails. À moins de vouloir s'attirer les foudres du client, il vaut donc mieux éviter cette situation.

Ces détails peuvent paraître triviaux, mais ils sont d'une importance vitale. Quels sont les formats attendus ? La photo doit-elle être en couleur ou en noir et blanc ? Les images seront-elles imprimées ou utilisées sur Internet ? Le client a-t-il des préférences en matière d'angles/de perspectives ? Existe-t-il des polices précises à utiliser pour le texte ? Le texte sera-t-il intégré plus tard dans le processus et si oui, où sera-t-il placé ? Et enfin, à quelle date la facture sera-t-elle réglée ? Cela peut paraître ridicule, mais je suis très sérieux. C'est une question très importante en photographie commerciale. »

A woman stands by a wooden door, while a chair appears to be suspended in the air. Photo by Eberhard Schuy
Au cours de ses 35 ans de carrière dans la photographie de produits, Eberhard a travaillé pour une multitude de grandes marques. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II (aujourd'hui remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) à 1/125 s, f/1.8 et ISO 100. © Eberhard Schuy
A close-up of a fork, knife and spoon on a dark background. Photo by Eberhard Schuy
Pour cette photo prise en studio, Eberhard s'est servi de l'objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro, dont il apprécie le contrôle en matière de profondeur de champ et de perspective. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R à 1,0 s, f/22 et ISO 100. © Eberhard Schuy

Selon vous, quels sont appareils photo Canon les mieux adaptés à la photographie de produits ?

« La plupart du temps, j'utilise le Canon EOS 5DS R, qui grâce à son capteur de 50,6 millions de pixels me permet de réaliser des photos en grand format à la résolution adéquate. Mais pour les séances photo qui ne nécessitent pas une telle résolution, j'utilise le Canon EOS M50, plus compact. Récemment, je développais des idées de concepts pour une marque de prêt-à-porter et j'ai dû transporter mon équipement en montagne jusqu'à 2500 mètres d'altitude. Je n'ai jamais autant apprécié le design compact et léger de l'appareil hybride EOS M50 ! »

Pour photographier des produits de petite taille, un objectif macro peut être utile. Quelle distance focale conseillez-vous d'utiliser ?

« J'utilise l'objectif long Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM, car j'ai besoin d'avoir une distance de travail importante avec mes sujets, surtout lorsqu'ils sont petits. Je peux ainsi éclairer les produits facilement et éviter que l'objectif ou l'appareil projette une ombre. Un objectif plus court implique une distance de travaille réduite et rend l'éclairage malaisé. Avec un objectif à distance focale plus courte, l'appareil doit être plus près du produit. Or, si le produit est lisse ou brillant, l'appareil risque de s'y refléter davantage. »

A mug lit from the side with what appears to be a reflection in front of it. Photo by Eberhard Schuy
Avec un objectif plus long, Eberhard peut éclairer ses sujets sans être gêné par l'ombre de son appareil. Pour cette photo, le mug a été photographié avec l'objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R à 6,0 s, f/22 et ISO 100. © Eberhard Schuy

Quels sont pour vous les avantages des objectifs zoom en photographie de produits ?

« La plupart de mes projets sur site ont lieu dans des espaces industriels et des usines. Je prends donc souvent des photos dans des espaces très réduits, avec peu de liberté de mouvement. Pour pallier à cela, je m'équipe toujours d'un objectif zoom. Mon favori est le Canon EF 24-105mm f/4L IS II USM, parfait pour les photos industrielles. Avec cet objectif, je trouve toujours la bonne distance focale : grâce à sa plage de 24 à 105 mm, il est aussi performant pour les plans larges que pour la capture des détails. Tout dépend de ce que je veux photographier. »

The inside of a factory with metal pipes and a white tiled floor. Photo by Eberhard Schuy
Pour les prises de vue en espace industriel, Eberhard utilise un objectif zoom pour pallier à une liberté de mouvement réduite. Photo prise avec un Canon EOS 5D (désormais remplacé par le Canon EOS 5DS R) à 1/4 s, f/11 et ISO 400. © Eberhard Schuy

Comment l'objectif à bascule et décentrement change-t-il votre manière de travailler avec des produits ?

« Les boîtiers d'appareils que j'utilise offrent une plage dynamique très étendue. Mes objectifs doivent donc avoir la même qualité. Un bon objectif à bascule et décentrement rend tous les angles possibles, que ce soit des vues latérales parfaites ou des prises de vue sans distorsion optique. Il me donne en outre un contrôle total sur la netteté dans les différentes zones de l'image. J'aime travailler avec l'objectif à bascule et décentrement Canon TS-E 135mm f/4L Macro, plus long mais semblable à mon objectif à focale fixe Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM. Quand je réalise des projets commerciaux, mes clients sont attentifs au matériel que j'utilise même si, en dernier lieu, seul le résultat compte. Il est donc important que l'on me voie utiliser le meilleur équipement possible. »

Quel est le meilleur moyen de mesurer et de régler la luminosité en photographie de produits ?

« Je dirais que dans 95 % des situations, le posemètre de l'appareil est suffisant pour mesurer la luminosité. Cependant, il m'arrive souvent d'avoir des conditions d'éclairage difficiles ou extrêmes lorsque je photographie des produits. J'utilise alors mon posemètre Grossen pour mesurer individuellement chaque partie de la scène et obtenir des effets spectaculaires. Cette technique est valable particulièrement pour la photographie sur site. »

A jar of fruit conserve, with other jars out of focus. Photo by Eberhard Schuy with a Canon tilt-shift lens.

Trois techniques saisissantes pour utiliser un objectif à bascule et décentrement

Les objectifs à bascule et décentrement ne sont pas uniquement destinés à l'architecture ou aux portraits. Trois photographes révèlent leurs méthodes les plus créatives pour les utiliser dans d'autres domaines.

Quelles sont vos techniques favorites pour l'éclairage des produits ?

« Je me sers de plus en plus d'un éclairage continu. Un éclairage DEL de qualité avec des valeurs de couleur homogènes permet de juger de la lumière le mieux possible en temps réel. Je travaille avec les lampes à DEL Arri L5-C et L7-C, associées aux Skypanels Arri S30-C et S60-C. En temps normal, je n'utilise qu'une ou deux lumières. Je commence par équilibrer l'éclairage principal de l'objet, puis je rajoute des lumières d'appoint.

Je trouve que l'éclairage continu apporte plus de nuances, même lorsqu'il est relativement direct. Les subtilités des teintes apparaissent plus nettement avec un éclairage continu. C'est peut-être dû à la durée d'exposition légèrement plus longue, qui laisse la lumière ambiante pénétrer l'image finale. Quoi qu'il en soit, cela donne de bons résultats pour mon style de photographie. J'aime beaucoup ces nuances subtiles dans mes photos. »

Comment obtenez-vous un rendu précis des couleurs lors de vos prises de vue ? Utilisez-vous des réglages sur votre appareil ou le faites-vous en phase de retouche ?

« Je m'assure avant tout que toutes les teintes de l'éclairage sont prises en compte. Car selon moi, tout ce qui peut être fait en studio doit être fait sur place. La phrase « on le fera plus tard sous Photoshop » est formellement interdite dans mon studio. Pour m'assurer que les couleurs des produits restent homogènes, j'utilise le SpyderCube. C'est une aide précieuse pour le réglage du niveau de gris, mais aussi pour les valeurs maximales de blanc et de noir. Sa forme cubique donne des informations tonales sur plusieurs côtés, ce qui est difficile à obtenir avec les chartes de gris bidimensionnelles. »

En photographie de produits, les délais sont souvent très courts. Combien de temps consacrez-vous à une séance photo pour un produit ?

« Cela dépend du type de présentation. Sans préparatifs, un simple packshot peut être réalisé en deux heures. La mise en place des objets peut parfois prendre entre cinq et six heures. Pour les photos de natures mortes, cela dépend de l'arrangement. Une photo en apparence très simple est souvent très longue à mettre en place. »

Three chairs, one seemingly suspended upside down, against a black background and with smoke effects. Photo by Eberhard Schuy
Pour cette photo, la construction du décor avec les chaises a exigé plus de quatre heures de travail. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro à 1,0 s, f/22 et ISO 100. © Eberhard Schuy
A statue of a woman, with red shoes in the foreground. Photo by Eberhard Schuy
Eberhard préfère prendre le temps de régler la lumière et les couleurs en studio plutôt que de modifier l'image a posteriori avec un logiciel de retouche. Cette photo, intitulée Milan, la femme et ses chaussures, a été prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM à 1/8 s, f/11 et ISO 200. © Eberhard Schuy

Quelles ont été les différentes tendances dans le monde de la photographie de produits au cours de vos 35 ans de carrière ?

« J'ai vu beaucoup de styles se succéder au fil des années, aussi bien les représentations factuelles que les images aux teintes bleutées. La désaturation a été très utilisée pendant un certain temps, de même que les mannequins, et l'on s'est même servi d'une imitation de la technique cinématographique pour donner une qualité filmique aux images. En définitive, il faut trouver son propre style. N'essayez pas de copier d'autres images, à part pour travailler votre technique. Grâce à la technologie numérique, il est désormais plus facile de maîtriser les techniques de photographie de produits. C'est donc votre créativité qui fera la différence !

Le meilleur conseil que je puisse donner aux photographes qui veulent se lancer dans la photographie de produits, c'est de prendre des photos, encore et encore. En photographie de produits, il est très important de maîtriser son matériel et d'apprendre à travailler avec la lumière. Même après 35 ans de carrière, il m'arrive encore d'avoir des difficultés avec certains produits. Il est indispensable de construire une relation avec les objets que vous photographiez. Parfois je leur parle. Ça paraît fou, mais cela m'aide à me concentrer sur les choses importantes pendant la séance. Il faut respecter la tâche que l'on accomplit, le produit et les personnes qui rendent tout cela possible. »

Rédigé par Jason Parnell-Brookes


L'équipement d'Eberhard Schuy

L'équipement utilisé par les photographes de produits professionnels

Kitbag image

Appareils photo

Canon EOS 5DS R

Reflex numérique conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle, avec une résolution de 50,6 millions de pixels et sans filtre passe bas pour optimiser la netteté du capteur.

Canon EOS M50

Petit et incroyablement léger, cet appareil à la fois moderne et classique propose la dernière technologie de photo et vidéo dans un design élégant qui s'adapte à votre main. « Pour les séances photo qui ne nécessitent pas une telle résolution, je préfère l'EOS M50, plus compact », explique Eberhard.

Objectifs

Canon TS-E 135mm f/4L Macro

Voyez le monde autrement grâce à un objectif de 135 mm à bascule et décentrement à mise au point studio permettant de contrôler et de compresser la perspective. « Un bon objectif à bascule et décentrement rend tous les angles possibles, que ce soit des vues latérales parfaites ou des prises de vue sans distorsion optique. Il me donne en outre un contrôle total sur la netteté dans les différentes zones de l'image », ajoute Eberhard.

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Un objectif avec un véritable rapport d'agrandissement macro de 1:1, ce qui signifie que la taille réelle de l'objet que vous photographiez est la même que sur le capteur de votre appareil photo. « J'ai besoin d'avoir une distance de travail importante avec mes sujets, surtout lorsqu'ils sont petits », explique Eberhard.

Canon EF 24-105mm f/4L IS II USM

Très apprécié des photographes ne souhaitant pas s'encombrer, cet objectif propose à lui seul une qualité d'image époustouflante et une stabilisation d'image avancée. « Avec cet objectif, je trouve toujours la bonne distance focale : grâce à sa plage de 24 à 105 mm, il est aussi performant pour les plans larges que la capture des détails », nous confie Eberhard.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant