ARTICLE

Trois techniques saisissantes pour utiliser un objectif à bascule et décentrement

L'ambassadeur Canon Eberhard Schuy explique qu'il aime utiliser les objectifs à bascule et décentrement (tilt-shift) de Canon pour la photographie de produits notamment en raison de leur capacité à générer une profondeur de champ beaucoup plus faible. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon TS-E 90mm f/2.8L Macro à 1/125 s, f/8 et ISO 100. © Eberhard Schuy

Parce qu'ils permettent de maîtriser parfaitement la perspective et la profondeur du champ, les objectifs à bascule et décentrement sont souvent associés à la photographie d'architecture. Mais leur polyvalence leur vaut d'être utilisés dans bien d'autres domaines, notamment dans les beaux-arts, la photographie de produits et le photojournalisme.

Trois ambassadeurs Canon expliquent pourquoi ils utilisent ces objectifs dans leurs spécialités pourtant très différentes. Ils expliquent comment les objectifs Canon TS-E leur permettent de créer un style particulier qui stimule l'inspiration, et partagent même leurs conseils pour vous aider à recréer leurs effets.

1. Pour photographier des œuvres d'art avec un grand angle

People gathered inside a chapel. Photo by Dafna Tal with a Canon TS-E 17mm f/4L lens.
Dafna Tal, ambassadeur Canon, parvient à photographier un très grand espace en un seul cliché grâce à l'objectif Canon TS-E 17mm f/4L. Sa photo est parfaitement cadrée tout en conservant les dimensions du sujet, dont la taille n'est parfois pas adaptée au champ de l'appareil photo. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon TS-E 17mm f/4L à 0,3 s, f/4.0 et ISO 6400. © Dafna Tal

Dafna Tal, photographe d'art et ambassadeur Canon, trouve que la fonction grand angle de l'objectif Canon TS-E 17mm f/4L lui permet de créer des photos couvrant une plus grande partie de la scène (comme dans sa photo ci-dessus). « J'englobe mon sujet dans un seul cliché, tout en conservant les proportions d'origine », explique-t-elle. Dafna reconnaît qu'il est possible de créer des photos composites en assemblant plusieurs images réalisées avec un objectif standard de 50 mm. « Cependant, cela m'oblige à prendre beaucoup plus de photos pour englober l'ensemble de la scène, il est plus difficile d'imaginer à quoi ressemblera le résultat final et il faut consacrer beaucoup plus de temps au montage. De plus, si des personnes ou des objets en mouvement se trouvent dans le cadre, ils peuvent se déplacer pendant que vous prenez cette série de photos. »

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Dafna trouve des points communs entre le style de son travail et celui des peintures classiques de scènes religieuses qui l'ont inspirée. On peut trouver ses œuvres dans les musées, les galeries et les festivals de photographie du monde entier. Sa série « A Lasting Faith » met à l'honneur les moines et religieuses chrétiens orthodoxes contemporains.

« De nombreuses peintures classiques intéressantes reproduisent un très grand espace qu'il est impossible de capturer avec l'objectif d'un appareil photo, quelle qu'en soit la largeur. Certaines d'entre elles sont presque panoramiques dans toutes les directions. Cet objectif permet à l'œil du spectateur de parcourir une plus grande distance au sein de l'œuvre, et supprime également la distorsion inhérente aux objectifs d'appareil photo ultra grand-angle. »

L'avantage de la prise de vue avec un objectif à bascule et décentrement, s'il est correctement utilisé, est que les lignes, les formes et les autres éléments d'une grande scène restent parfaitement équilibrés. Mike Burnhill, responsable du support technique européen de Canon Europe, déclare : « Le Canon TS-E 17mm f/4L est un objectif destiné à des travaux pointus. Il est conçu pour la photographie d'architecture, mais il a également fait ses preuves sur des paysages et d'autres types de photographie. La fonction de décentrement permet de créer des images panoramiques qui s'intégreront parfaitement les unes aux autres, sans aucune des distorsions qui pourraient se produire si vous déplaciez l'appareil photo. Malgré son grand angle et son grand nombre de mouvements optiques disponibles, le Canon TS-E 17mm f/4L offre des performances optiques exceptionnelles avec peu de distorsion grâce à ses lentilles asphériques en verre moulé et ses quatre optiques à dispersion ultra-faible. »

Les meilleurs conseils de Dafna Tal pour bien utiliser les objectifs à bascule et décentrement Canon

A Canon TS-E 17mm f/4L lens.

Canon TS-E 17mm f/4L

Idéal pour la photographie d'architecture, l'objectif TS-E 17mm f/4L offre une vue nette à faible distorsion d'un bord à l'autre, ainsi qu'une rotation indépendante des mécanismes de décentrement et de bascule.

« Quand j'utilise l'élément de décentrement d'un objectif à bascule, je prends soin de positionner l'appareil photo et l'objectif en parallèle de la scène et de m'assurer qu'ils sont parfaitement de niveau », explique Dafna. « Vous pouvez modifier votre image avec un logiciel pour y rajouter l'effet de décentrement a posteriori, mais vous perdrez des détails importants et la qualité de la photo s'en trouvera diminuée. Pour maintenir le sujet à niveau, j'utilise un trépied bien stable et son niveau à bulle intégré pour m'assurer que l'appareil photo est à niveau autant à la verticale qu'à l'horizontale afin d'éviter la moindre distorsion de la scène. J'utilise également le niveau électronique de mon appareil photo Canon EOS 5D Mark IV, une fonction très utile pour surveiller le niveau de l'appareil photo lui-même.

« Je prends soin de m'assurer que ma mise au point vise l'endroit souhaité et, idéalement, j'utilise une ouverture de f/8 pour obtenir des photos claires et nettes. Toutefois, ce choix d'ouverture n'est pas toujours disponible quand je prends des photos dans des conditions de faible luminosité.

« De nouveaux objectifs de haute qualité peuvent décupler votre liberté artistique. Il est donc important de renouveler votre jeu d'objectifs de temps à autre. Cela dit, je trouve qu'un objectif à bascule et décentrement peut changer votre façon de photographier. Même s'il n'est pas adapté à tous les photographes, ses nouvelles capacités sont presque magiques une fois que vous le maîtrisez. »

A metal cup of coffee appears to float in the air. Photo by Eberhard Schuy with a Canon TS-E 135mm f/4L Macro lens.
Eberhard combine lumière chaude et lumière bleue pour sublimer l'atmosphère de cette photo produit. Grâce à l'objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro, il crée une profondeur de champ faible pour obtenir un effet bokeh qui met en valeur le produit. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro à 0,5 s, f/16 et ISO 400. © Eberhard Schuy

2. Pour une photographie de produits avec contrôle précis de la mise au point

« Dans le domaine de la photographie de nature morte, vos photos doivent être uniques », déclare Eberhard Schuy, ambassadeur Canon et photographe indépendant spécialisé dans la publicité et l'industrie. Selon lui, un objectif à bascule et décentrement permet de travailler plus librement et de délimiter plus précisément les zones à l'intérieur ou à l'extérieur de la mise au point. « On peut jouer avec le positionnement de la caméra et créer une profondeur de champ plus faible que celle qu'on obtiendrait avec un objectif standard.

Je sais qu'un objectif à bascule et décentrement bénéficie d'une conception pointue et que ses critères optiques sont élevés, ce qui explique son prix, mais ceux qui souhaitent travailler de manière professionnelle dans la photographie de produits doivent se doter d'un objectif macro à bascule et décentrement. Par le passé, nous avons longtemps travaillé avec des appareils photo grand format et il était presque impensable de travailler sans fonctions de bascule et de décentrement. »

Après une formation de photographie classique, il a travaillé pendant plusieurs années en tant qu'assistant photographe avant d'obtenir son diplôme de maître photographe à la Handwerkskammer (Chambre de l'artisanat) de Cologne. Quatre ans et demi en tant que directeur de studio d'une agence de publicité internationale et quatre ans supplémentaires en poste d'assistant publicitaire pour une société industrielle internationale ont permis à Eberhard d'acquérir les compétences nécessaires pour réussir sa carrière photographique.

Pour la photo ci-dessus, intitulée « Coffee at Night », Eberhard s'est servi d'un objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro. « Cet objectif me permet de photographier le sujet avec une plus grande distance focale, ce qui, selon moi, rend les natures mortes particulièrement saisissantes. J'utilise cette distance focale plus longue pour isoler clairement le sujet de l'arrière-plan. La netteté de la tasse et de la soucoupe attire l'œil du spectateur », explique Eberhard.

« Je travaille ensuite avec la lumière pour produire cet éclairage théâtral et ce mélange de couleurs, avec des tons chauds sur la gauche et des tons plus froids sur la droite. J'ai éclairé cette scène avec un projecteur Fresnel et je l'ai photographiée avec mon Canon EOS 5DS R muni d'un objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro. »

Cependant, Eberhard n'a pas toujours utilisé l'objectif Canon TS-E 135mm f/4L Macro dans son travail. Pendant de nombreuses années, il a privilégié l'objectif Canon TS-E 90mm f/2.8L Macro. Il aime utiliser le 90mm et trouve que celui-ci reste un incontournable dans l'équipement d'un photographe de produits, mais pour son travail il préfère désormais le 135mm. « Depuis que j'ai le 135mm au studio, je peux de nouveau travailler comme au temps de l'argentique », dit-il. Il explique que la distance focale supplémentaire est parfaite pour les photos de natures mortes car elle comprime la perspective perçue du sujet, ce qui permet d'obtenir des rendus proportionnellement fidèles de ses sujets. De plus, cette plus grande distance focale accentue l'effet produit par la faible profondeur de champ. Cette fonction, associée à la fonction de bascule, isole mieux le sujet qu'aucun autre objectif.

« Il semblerait que Canon ait conçu l'objectif TS-E 135mm f/4L Macro exprès pour les photographes de natures mortes, du moins à mes yeux ! », s'exclame-t-il.

Les meilleurs conseils d'Eberhard Schuy pour bien utiliser les objectifs à bascule et décentrement Canon

A Canon TS-E 90mm f/2.8L Macro lens.

Canon TS-E 90mm f/2.8L MACRO

Affinez votre point de vue avec un objectif de 90 mm à bascule et décentrement offrant une fonction de contrôle de la perspective, pour des portraits et des images de produits réussis.

«Lorsqu'on photographie des produits ou des natures mortes, il faut toujours attirer l'attention du spectateur sur certaines zones de l'image », professe Eberhard. « Travaillez avec une ouverture maximale et utilisez la fonction de bascule pour faire la mise au point uniquement sur les zones qui doivent être nettes. En prenant vos photos ainsi, vous pouvez créer de magnifiques effets bokeh et obtenir en même temps une clarté exceptionnelle sur votre sujet.

« Il est important de se rappeler que les perspectives inhabituelles peuvent être particulièrement captivantes. La prise de vue avec un objectif à bascule et décentrement doté d'une distance focale plus longue amplifie considérablement tous les effets que vous ajoutez à la scène. »

Mike Burnhill déclare : « L'objectif Canon TS-E 90mm f/2.8L Macro offre la plage de mouvements possibles la plus large de tous les objectifs à bascule et décentrement du marché. Avec sa distance focale de 90 mm, il est également idéal pour les portraits. Grâce aux fonctions de bascule et de rotation, il est possible de créer de superbes portraits, en contrôlant exactement la zone que vous souhaitez rendre nette. Pour que l'arrière-plan soit encore plus flou, utilisez une ouverture rapide. »

3. Pour raconter des histoires émouvantes

A young girl sleeps on a blanket on a road. Photo by Magnus Wennman with a Canon TS-E 45mm f/2.8 lens.
Shehd, qui avait sept ans quand elle a été photographiée par l'ambassadeur Canon Magnus Wennman, adorait dessiner, mais depuis quelques temps ses dessins tournaient tous autour d'un même thème : les armes. « Elle en voyait tout le temps, il y en avait partout », avait expliqué sa mère tandis que la petite fille dormait à même le sol, le long de la frontière fermée de la Hongrie. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon TS-E 45mm f/2.8 à 1/1000 s, f/2.8 et ISO 400. © Magnus Wennman

Le photojournaliste et ambassadeur Canon Magnus Wennman a réalisé son projet à long terme « Where the Children Sleep » avec le Canon TS-E 45mm f/2.8 (un objectif qui est remplacé par le nouveau Canon TS-E 50mm f/2.8L Macro dans la gamme d'objectifs à bascule et décentrement de Canon). Ce choix d'objectif peut sembler inhabituel pour un photographe de presse toujours en déplacement. Son projet l'a mené dans des environnements hétéroclites, dans des conditions météorologiques et d'éclairage variées : de quoi pousser un photographe à produire des images d'une grande cohérence créative et technique.

A young girl lies on a green printed sheet, a hand stroking her hair.

Les portraits de Magnus Wennman avec objectif à décentrement et bascule

Équipé de son objectif Canon TS-E 45mm f/2.8, le photojournaliste suédois et ambassadeur Canon a réalisé d'émouvants portraits d'enfants déracinés par la guerre.

« En général, je ne réfléchis pas beaucoup au volet technique de la photographie », explique-t-il. « Je veux juste travailler [avec mon équipement] et produire une photo qui exprime l'émotion que je recherche dans mon histoire. J'utilise l'objectif Canon TS-E 45mm f/2.8 depuis de nombreuses années, surtout pour les portraits. Il est extrêmement précis et me donne l'occasion de jouer sur la netteté et le flou d'une manière qui m'est impossible avec d'autres objectifs. Le plus important pour moi, c'est de ne pas exagérer l'effet de bascule. D'ailleurs, il m'arrive parfois d'utiliser l'objectif sans aucune bascule. »

Dans cette série émouvante centrée sur les enfants déracinés par la guerre, l'objectif à bascule et décentrement Canon lui a permis de concentrer pleinement sa mise au point sur chaque enfant qu'il a photographié. Il a ainsi créé des images poignantes dont les sujets sont nets tandis que leur environnement semble éthéré, onirique, bien que ces enfants se trouvent en réalité dans des lieux hostiles, parfois même dangereux.

« Nous sommes abreuvés de photos de villes syriennes bombardées et de personnes fuyant la guerre », constate-t-il. « C'est très dur à regarder. Au bout d'un moment, on a juste envie de fermer les yeux. Mais quand nous allons à la rencontre des enfants, comme je l'ai fait, dans des situations du quotidien, au moment où ils vont se coucher par exemple, je pense que leur situation est beaucoup plus difficile à ignorer. Nous sommes tous d'accord sur le fait que chaque enfant devrait pouvoir s'endormir en lieu sûr toutes les nuits. »

Les meilleurs conseils de Magnus Wennman pour utiliser des objectifs à bascule et décentrement Canon

A Canon TS-E 50mm f/2.8L Macro lens.

Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO

Cet objectif compact spécial de 50 mm à bascule et décentrement offre une fonction de contrôle de la perspective pour garantir des clichés de paysages et de monuments d’une parfaite netteté.

« Il ne faut pas abuser de la bascule », conseille Magnus. « On peut avoir envie de tirer le meilleur parti possible des effets à notre disposition, mais point trop n'en faut. »

Magnus avoue avoir du mal à trouver la zone de mise au point exacte à travers le viseur, mais il ajoute : « je m'en sors en prenant plusieurs photos par séquence, en changeant la mise au point peu à peu. »

Mike Burnhill de Canon déclare : « Bien que le Canon TS-E 45mm f/2.8 soit un superbe objectif, le Canon TS-E 50mm f/2.8L Macro est la toute dernière mouture de la gamme d'objectifs à bascule et décentrement de Canon. Il apporte des fonctionnalités macro ainsi que des performances optiques exceptionnelles : tout ce que vous pouviez attendre des légendaires objectifs de la série L de Canon. L'utilisation la plus évidente de cet objectif reste la photographie d'architecture ou de portraits, mais il en existe une autre : la création d'images macro artificielles. En photographiant un sujet en plongée, par exemple une rue, vous pouvez utiliser la fonction de décentrement pour réduire sa netteté. Vous obtenez une image qui a l'apparence d'une macro, caractérisée par sa faible profondeur de champ. »

Magnus conclut sur les objectifs à bascule et décentrement : « Utilisez le mode de prise de vue en continu et réglez manuellement la mise au point au fur et à mesure que vous prenez des photos. Si vous n'avez pas encore d'objectif à bascule et décentrement, je vous conseille de réaliser autant d'essais que possible avec les appareils photo et les objectifs que vous possédez déjà. Observez le travail des autres photographes, mais essayez également de trouver votre propre voie. Parfois, ça ne marche pas, mais parfois, la magie fonctionne. C'est ce qui fait tout le charme de la photographie. »

Rédigé par Jason Parnell-Brookes


Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant