PHOTOGRAPHIE ANIMALIÈRE

Comment prendre des photos animalières spectaculaires avec votre appareil photo Canon ?

Voici des conseils et techniques en matière de photographie animalière qui vous aideront à donner une nouvelle dimension à vos images.
Un écureuil rouge regarde droit dans l'appareil photo en courant sur un tapis de feuilles mortes et de pétales tombées au sol.

Les animaux comptent parmi les sujets les plus difficiles à photographier en raison de leur caractère imprévisible et de leurs déplacements rapides et erratiques.

Mais de bonnes connaissances vous permettront d'obtenir plus facilement des images dont vous serez fier. Comme pour la photographie sportive, il est essentiel de se préparer efficacement, de rechercher la bonne position, de déterminer l'équipement dont vous avez besoin (et son utilisation) et de prévoir l'imprévisible pour photographier des animaux.

Voici nos 10 conseils pour prendre de superbes photos d'animaux.

1. Apprenez à connaître votre sujet

Un lynx ibérique se tenant sur un rocher et regardant directement le photographe dans le parc national d'Andujar en Espagne.

Il peut être utile d'apprendre comment les animaux sauvages bougent, agissent et se comportent, afin de trouver la meilleure façon de les photographier. Photo prise avec le Canon EOS R7 équipé d'un objectif Canon EF 300mm f/2.8L IS II USM à 1/1600 s, f/2,8 et ISO 1250. © Dani Connor

La connaissance de l'habitat et du comportement de l'animal que vous photographiez est très important et vous fera gagner un temps précieux sur le terrain. Connaître les moments de l'année durant lesquels une espèce est la plus active est utile pour planifier vos prises de vue. Une bonne photo animalière ne saurait être prise sans une organisation et des connaissances suffisantes.

2. La perfection passe par la répétition

Un cygne s'élève de l'eau, les ailes déployées.

Pour prendre des photos animalières, il faut beaucoup de patience et de pratique, mais attendre le moment idéal peut produire des résultats incroyables. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 600mm F4L IS USM à 1/1600 s, f/4 et ISO 800.

Être au bon moment au bon endroit n'a que peu d'intérêt si vous n'êtes pas en mesure de photographier ce que vous avez devant les yeux. La capacité à saisir sur le vif les scènes les plus rapides demande de la pratique. Pour photographier des animaux farouches, vous devez faire des essais et des erreurs jusqu'à ce que vous trouviez ce qui vous convient.

Pensez à mettre des mangeoires dans votre jardin et à photographier les oiseaux venant s'y nourrir à travers votre fenêtre, ou depuis une cache improvisée, à l'aide d'un téléobjectif tel que le Canon RF 24-240mm F4-6.3 IS USM ou le Canon RF 100-400mm F5.6-8 IS USM. Un objectif zoom vous permet de régler votre distance focale, par exemple avec la portée de 400 mm du RF 100-400mm F5.6-8 IS USM, vous pouvez effectuer un zoom avant sur les plus petites créatures sans les déranger.

Vous pouvez également passer du temps dans un parc animalier ou une réserve animalière avec votre appareil pour mieux appréhender le comportement des animaux. Plus vous vous entraînerez à observer et à réagir rapidement, mieux vous réussirez vos prises de vue en pleine nature.

3. Rapprochez-vous

Gros plan sur l'œil rouge d'un oiseau marron et à plumes posé sur une branche.

Il est généralement préférable d'effectuer la mise au point sur les yeux de l'animal, car ils attirent naturellement l'attention du spectateur. Photo prise avec un Canon EOS R7 équipé d'un objectif Canon EF 300mm f/2.8L IS II USM et d'un multiplicateur Canon Extender EF 1.4x III via la bague d'adaptation monture avec bague de réglage EF-EOS R à 1/400 s, f/4 et ISO 320. © Dani Connor

Les photos animalières les plus saisissantes sont souvent réalisées au plus près de l'action en gros plan. Malheureusement, votre présence dans l'environnement des animaux risque de changer leurs habitudes, voire de les faire fuir. Il est essentiel d'utiliser un objectif à longue focale pour montrer l'action dans ses moindres détails, quitte à recadrer votre image finale par la suite pour présenter la scène d'encore plus près.

L'autofocus de suivi des animaux, disponible sur les modèles Canon EOS R7 et Canon EOS R6 plein format, est capable de reconnaître les chiens, les chats et les oiseaux, en détectant le corps, le visage ou les yeux du sujet, ce qui vous permet de capturer des images en mouvement avec une netteté exceptionnelle.

4. Choisissez le bon objectif

Un écureuil roux perché sur la branche d'un arbre.

Un téléobjectif long est essentiel pour la photographie animalière qui nécessite de respecter une certaine distance. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM à 200 mm, 1/320 s, f/4 et ISO 5000. © Robert Marc Lehmann

En matière d'objectifs, il est important de faire un choix judicieux. Le RF 100-400MM F5.6-8 IS USM dispose d'une plage focale puissante qui offre une polyvalence exceptionnelle. Pour bénéficier d'une portée de super téléobjectif encore plus étendue sur un appareil photo hybride plein format tel que le Canon EOS RP, vous pouvez utiliser les objectifs à focale fixe Canon RF 600mm F11 IS STM et RF 800mm F11 IS STM.

Si vous disposez d'un appareil photo au format APS-C tel que le Canon EOS R7 et que vous souhaitez commencer petit en termes de format et de budget, envisagez le RF-S 18-150mm F3.5-6.3 IS STM.

Comme le capteur d'un appareil photo APS-C est plus petit que celui d'un plein format, il ne capture pas toute la largeur de l'image que le même objectif produirait sur un appareil photo plein format. Il existe un « facteur de recadrage » d'environ 1,6x, qui permet d'effectuer un zoom avant sur la scène, car votre sujet est bien plus grand dans le cadre. Associez l'objectif RF 100-400mm F5.6-8 IS USM au Canon EOS R7, par exemple, et bénéficiez d'une « distance focale effective » de 160 à 640 mm.

Pour connaître la distance focale effective d'un objectif sur votre appareil photo, utilisez l'application gratuite Mon Coach photo Canon avec calculateur de distance focale effective.

5. Stabilisez l'appareil photo

Un renardeau se tient debout sur une butte recouverte de mousse.

Dans de nombreux scénarios de prise de vue animalière, vous n'aurez pas le temps d'installer un trépied. La stabilisation d'image peut vous aider en garantissant des prises de vue à main levée toujours nettes, même avec un téléobjectif long ou un objectif macro.

Le flou de bougé est l'ennemi des prises de vue nettes lorsque l'on utilise des téléobjectifs.

La grande majorité des téléobjectifs Canon sont dotés d'une stabilisation optique de l'image très efficace pour résoudre ce problème, ce qui équivaut généralement à une valeur d'exposition d'environ 3 à 5 vitesses. Cela peut faire une énorme différence en matière de photographie animalière à main levée, où les vitesses d'obturation rapides peuvent être peu pratiques dans une autre exposition que la lumière directe du soleil. Le stabilisateur d'image 5 vitesses du Canon RF 600mm F11 IS STM doit permettre des prises de vue toujours nettes à 1/20 s au lieu de 1/640.

Utilisez le stabilisateur d'image pour la photographie avec téléobjectif et la photographie macro, notamment si vous prenez des photos à main levée. Mais, si votre appareil photo est installé sur un trépied, il est souvent préférable de désactiver le stabilisateur d'image.

6. Maintenez la mise au point

Un oiseau de proie s'envole dans le ciel.

Si vous êtes discret et que vous parvenez à ne pas effrayer les oiseaux et les autres créatures sensibles, vous pouvez vous exercer à utiliser différentes techniques de prise de vue pour affiner vos compétences. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM à 451 mm, 1/8000 s, f/6,3 et ISO 4000. © Robert Marc Lehmann

Garder votre sujet net dans la bonne partie du cadre est important dans la photographie animalière. La gamme d'appareils photo hybrides EOS R de Canon est dotée d'un système autofocus Dual Pixel très efficace, qui permet une mise au point automatique avec détection de phase rapide directement sur le capteur d'image lui-même, et qui couvre également la plus grande partie de la surface de l'image. L'autofocus Dual Pixel est également disponible sur la plupart des derniers reflex EOS et lorsque vous photographiez en mode Visée par l'écran.

Essayez de maintenir la mise au point sur la partie la plus importante de votre sujet, généralement les yeux. Les modèles Canon EOS R7 et EOS R6 disposent d'un mode autofocus avec détection des yeux d'animaux, qui recherche automatiquement les yeux dans la scène et verrouille la mise au point sur eux. Le mode Autofocus AI Servo suit en continu les animaux en mouvement, même s'ils se déplacent très rapidement, pour garantir des prises de vue nettes. Essayez de prendre des photos en rafale dans le mode d'acquisition le plus rapide de votre appareil photo pour capturer le moment décisif.

7. La vitesse est essentielle

Un zèbre traverse un champ.

Pour en savoir plus sur la manière de rendre les mouvements perceptibles sur vos images, consultez nos conseils pour photographier des mouvements.

Utiliser la bonne vitesse d'obturation est crucial pour présenter la faune sous son meilleur jour. Pour réaliser une prise de vue d'action rapide, il est logique d'augmenter la vitesse d'obturation. Mais, il vaut parfois mieux définir une vitesse d'obturation inférieure pour ajouter un léger effet de flou, par exemple sur la pointe des ailes d'un oiseau, afin de créer une impression de mouvement.

À mesure que vous maîtriserez votre équipement, vous devrez peut-être réduire davantage la vitesse d'obturation, voire jusqu'à 1/10 s, et même utiliser la technique du filé pour augmenter encore la sensation de mouvement.

En général et selon la règle de réciprocité, vous devez utiliser une vitesse d'obturation au moins aussi rapide que la distance focale plein format. Ainsi, si vous utilisez un objectif 600 mm tel que le Canon RF 600mm F11 IS STM, la vitesse d'obturation doit être d'au moins 1/600 s lorsque le stabilisateur d'image est désactivé. Sur la plupart des appareils photo, cette vitesse est de 1/640.

8. Tenez compte de la lumière : tirez le meilleur parti du rétroéclairage

Un cerf se tient au milieu de hautes herbes.

« L'heure dorée » porte bien son nom. Le soleil est bas dans le ciel pendant la première heure qui suit le lever du soleil et la dernière heure qui précède le coucher du soleil, ce qui apporte une chaleur dorée à la lumière. Photo prise avec un Canon EOS RP équipé d'un objectif Canon RF 100-400mm F5.6-8 IS USM à 373 mm, 1/1250 s, f/8 et ISO 1250. © Ben Hall

Pour donner plus d'impact à vos prises de vue, pensez à photographier vos sujets dans des conditions d'éclairage adaptées. En tenant compte des comportements des animaux, prenez des photos tôt le matin ou en fin d'après-midi pour profiter d'une basse lumière aux tons chauds qui produira des couleurs profondes et des ombres intenses.

9. Contrôler la profondeur de champ

Un cerf sort sa tête d'un champ de fougères, qui semblent floues.

Même si un téléobjectif peut ne pas avoir une ouverture nominale « grande », vous pouvez toujours l'utiliser pour flouter l'arrière-plan de vos photos, car la longue distance focale peut donner l'impression d'une profondeur de champ assez faible, même à une ouverture relativement étroite. Cela est dû à la capacité des téléobjectifs à compresser la distance, qui rapproche les arrière-plans flous de votre sujet. Photo prise avec un Canon EOS RP équipé d'un objectif Canon RF 100-400mm F5.6-8 IS USM à 400 mm, 1/60 s, f/8 et ISO 1250. © Ben Hall

Ce conseil est très important. En matière de photographie traditionnelle, il est courant d'utiliser le mode de prise de vues Priorité à l'ouverture (Av sur la molette de votre appareil). Pour les objectifs macro, en raison des courtes distances de prise de vues, l'ouverture est réglée sur f/16, f/22 ou plus afin d'agrandir la profondeur de champ et de garantir la netteté de la photo.

Vous pouvez améliorer vos photos animalières en utilisant le bokeh, faisant ainsi de votre sujet le point focal de votre image. Mais, il est préférable d'éviter de flouter l'arrière-plan si vous souhaitez capturer les animaux dans leur environnement naturel.

Une distance focale plus longue peut permettre d'obtenir un flou d'arrière-plan plus puissant. C'est la raison pour laquelle les téléobjectifs peuvent être utilisés pour isoler un sujet et noyer l'arrière-plan dans un flou sans détail. Si vous souhaitez améliorer le bokeh, reculez de quelques pas et effectuez un zoom avant pour obtenir une distance focale plus longue.

10. Très gros plans

Une araignée sauteuse marron est posée sur une branche.

La photographie macro de sujets vivants peut se révéler complexe. Ainsi, vous devez disposer d'un équipement adapté et vous armer de patience pour obtenir des images exceptionnelles. Photo prise avec un Canon EOS 90D équipé d'un objectif Canon EF-S 60mm f/2.8 Macro USM à 1/250 s, f/8 et ISO 500. © Pierre Anquet

Planter le décor et positionner le sujet dans son contexte naturel peuvent produire une image saisissante de l'animal. Pour cela, vous devez disposer d'un objectif à grand-angle. Pour les sujets plus petits, tels que les oiseaux, voire même les insectes, une prise de vue en très gros plan s'avère plus efficace au final afin que votre sujet ne se perde pas dans une photo grand-angle. Cela nécessite un objectif macro dédié. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un objectif macro, vous pouvez quand même utiliser le Canon RF 100-400mm F5.6-8 IS USM, qui dispose d'un grossissement de 0,41x et de capacités de mise au point rapprochée permettant de produire des images très proches des prises de vue macro.

Les objectifs macro actuels de Canon sont généralement dotés d'un « stabilisateur d'image hybride », qui corrige à la fois le décentrement x-y et les vibrations angulaires plus courantes. Ils se démarquent ainsi lorsque vous réalisez de très gros plans à main levée. Les objectifs Canon RF 35mm F1.8 IS MACRO STM et RF 85mm F2 MACRO IS STM sont de parfaits exemples. Ils offrent un facteur de grossissement de 0,5x pour les photos macro à leurs distances de mise au point minimales.

Avec un objectif macro, vous pouvez créer des photos qui montrent le sujet plus grand que sur un écran ou un tirage. Vous pouvez faire passer de minuscules insectes pour des monstres spectaculaires aux yeux globuleux ou montrer d'infimes détails que l'œil humain ne peut pas voir.

Si vous recherchez l'objectif idéal pour la photographie animalière, consultez notre guide complet.


Écrit par Matthew Richards

Produits associés

Articles liés

  • PHOTOGRAPHIE ANIMALIÈRE

    Les meilleurs objectifs pour la photographie animalière

    Capturez des images époustouflantes d'animaux sauvages et d'oiseaux avec ces objectifs à focale fixe et ces zooms.

  • Léopard se reposant à l'ombre.

    PHOTOGRAPHIE ANIMALIÈRE

    Des prix à l'origine d'une réussite professionnelle

    Deux lauréats du concours « Young Wildlife Photographer of the Year » expliquent comment leur première réussite a changé leur vie.

  • Image divisée illustrant un Canon EOS R6 sur un grand rocher recouvert de mousse et un Canon EOS R7 posé sur un rocher.

    TECHNOLOGIE

    Présentation des appareils photo APS-C et plein format

    Quelle est la différence entre les appareils photo APS-C et plein format, et quel est le modèle le plus adapté à vos besoins ?

  • Une jeune crécerelle perchée sur un poteau en bois avec ses ailes voûtées crie avec force.

    PHOTOGRAPHIE ANIMALIÈRE

    Conseils en matière de photographie animalière

    La photographe professionnelle Dani Connor partage ses meilleurs conseils pour réussir dans le secteur avec un jeune photographe animalier en herbe.