RÉALISATION DE VIDÉOS

Comment réaliser une bande démo exceptionnelle

Vous souhaitez présenter votre travail vidéo à de potentiels clients ? Roxy Furman, cinéaste professionnelle et zoologiste, vous donne 8 conseils pour réaliser de meilleures bandes démo.
Image filmée par Roxy Furman d'un macareux déployant ses ailes, avec une mise au point nette, tandis que les plantes au premier plan et le ciel à l'arrière-plan sont flous.

Lors d'un voyage en Écosse, la cinéaste Roxy Furman a pu filmer et photographier un cerf, des loutres et des macareux. Ces vidéos représentent parfaitement son style, et sa bande démo inclut, parmi d'autres images saisissantes de ses tournages animaliers, des images de ces macareux. © Roxy Furman

Si vous êtes aspirant cinéaste, vidéaste, réalisateur, ou si vous voulez vivre du tournage de vidéos, une bande démo bien exécutée qui démontre vos compétences techniques et représente votre personnalité et vos centres d'intérêt est peut-être l'outil le plus important pour décrocher des contrats.

Le type de bande démo que vous réalisez dépend du secteur dans lequel vous souhaitez travailler : des bandes démo documentaires doivent montrer des compétences narratives, par exemple, tandis que le secteur de la publicité recherche davantage de créativité et de sens technique. Quoi qu'il en soit, toutes les bandes démo ont pour but de présenter votre travail et vous-même à de potentiels employeurs.

La cinéaste et photographe freelance britannique Roxy Furman, dont le contenu se spécialise dans les animaux et la nature, a obtenu un Master en photographie animalière en 2021 et créé une impressionnante bande démo afin de trouver des clients (vous trouverez ci-dessous un extrait sans musique de sa bande démo). Roxy a conquis un vaste public sur divers réseaux sociaux, et travaillé avec des organisations comme la BBC et la RSPB (Royal Society for the Protection of Birds, société britannique de protection des oiseaux), ainsi que des marques comme Rolex et Jack Wolfskin.

Pour Roxy, la réalisation vidéo est un moyen important de faire passer son message sur l'environnement. « J'ai compris que raconter des histoires dans des films peut avoir un fort impact », explique-t-elle. « Souvent, la communauté scientifique fait de grandes révélations sur la conservation des espèces ou le bien-être animal, mais une fois sur papier, ces découvertes sont difficiles à digérer. Présenter ces travaux dans des films permet d'attirer l'attention. »

Aujourd'hui, Roxy a plusieurs documentaires animaliers à son actif et a accumulé une manne de connaissances sur la mise en valeur des images capturées dans la nature. Tout commence par la création de votre bande démo ; Roxy vous livre ses conseils les plus précieux pour sortir du lot.

Deux personnes se penchent pour observer l'écran d'un appareil photo Canon.

Étudier la photographie ou le cinéma ?

Le programme Canon Future Focus met en relation les étudiants en photographie et en réalisation cinématographique et la communauté professionnelle.

1. Résumez ce que vous faites

« Je partageais mon travail, mais de façon disparate sur les réseaux sociaux, en pensant que si les gens voulaient voir mon travail, ils le trouveraient en ligne. En réalité, si vous voulez décrocher des contrats de tournage vidéo, gardez à l'esprit que les clients n'ont pas le temps de chercher plusieurs publications sur différentes plateformes.

Une bande démo, c'est quelque chose que vous pouvez envoyer, qui résume ce que vous faites et à quel niveau de compétences, dans une seule vidéo bien exécutée. Cela permet aux vidéastes de montrer davantage de leur travail en moins de temps, ce qui est essentiel lorsque l'on débute. »

A still from Roxy Furman's showreel, showing a deer turned away from the camera with a black bird perched on its back.

2. Révélez votre personnalité

« Si vous donniez cinq appareils à cinq personnes, en leur demandant d'aller filmer quelque chose, chacune le ferait différemment. Il est donc très important que votre bande démo reflète votre personnalité et votre style de réalisation. C'est là que vous apportez vos compétences narratives et votre touche de magie à la scène. Lorsque je travaillais sur ma bande démo, je voulais qu'elle reflète ma vision personnelle du monde. »

3. Soyez concis

« Le temps est essentiel dans une bande démo, car vous devez garder l'attention et l'intérêt du spectateur pour vos images. Ma bande démo dure moins de deux minutes, mais j'espère que même s'ils n'en regardent que la moitié, les gens auront une idée de qui je suis, de mon approche cinématographique et de ce que je peux proposer.

On dit parfois qu'une bande démo doit durer entre trois et cinq minutes, mais si 10 personnes envoient une bande démo de cinq minutes, quelqu'un devra consacrer près d'une heure de sa journée à toutes les regarder. »

4. Ne déviez pas de vos sujets

« Je travaille dans plusieurs genres : outre les documentaires animaliers, j'ai réalisé des vidéos sur les femmes dans la société et quelques vidéos gastronomiques. Cela dit, je n'ai pas pu unir ces différents projets pour produire une bande démo fluide. J'ai donc choisi de compartimenter ces genres et de consacrer ma bande démo principale aux documentaires animaliers. J'ai ainsi pu me concentrer sur les séquences que je souhaitais partager : celles qui racontent la meilleure histoire. »

5. Variez vos prises de vues

« Il est important d'inclure divers types de prises de vues dans votre bande démo, car cela montre à vos potentiels clients que vous savez varier votre travail. Dans mon cas, j'ai inclus des scènes plus difficiles d'un point de vue technique, en contre-jour, par exemple. Varier les distances focales, les compositions et les styles d'éclairage contribue à une diversité qui va rendre votre bande démo pluridimensionnelle et retenir l'intérêt du spectateur.

Toutefois, elle ne doit pas devenir incongrue ; pour cela, vous devez varier vos scènes en veillant à ce qu'elles s'enchaînent avec fluidité et que la bande démo offre une progression naturelle. Elle doit constituer un film complet plutôt qu'une collection de clips. »

6. Présentez-vous

« Votre bande démo ne se limite pas à des images tournées avec un appareil, elle parle de vous. Vous devez parvenir à vous présenter. Dans la mienne, j'ai inclus des images de making-of, où l'on me voit travailler avec mes appareils. Heureusement, j'avais beaucoup d'images de ce genre, car j'avais tourné des vidéos avec diverses marques.

Si vous ne disposez pas de ce type d'images, vous pouvez personnaliser votre bande démo en enregistrant une voix off, par exemple. Vous pouvez même inclure des éléments de votre style cinématographique. Par exemple, vous pouvez prendre le temps de réaliser des gros plans, plutôt que de vous contenter de paysages en plan large. »

Une personne regarde dans un appareil qu'elle tient en hauteur sur la droite de la prise de vue.

Talents émergents : la nouvelle génération de cinéastes

En affrontant les défis, en collaborant et en allant plus loin que les diffuseurs traditionnels, les jeunes créateurs Ashleigh Jadee, Jack Harries et Irene Cruz repoussent les limites du cinéma.
Image prise par Roxy Furman sur un Canon EOS 5D Mark IV d'un flamant rose flottant, entouré de minuscules gouttelettes d'eau.

Roxy conseille de varier la composition et les styles de vos images. Pensez à inclure des gros plans ainsi que des plans larges pour rendre votre bande démo plus captivante. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM à 182mm, 1/1000 s, f/5 et ISO100. © Roxy Furman

La cinéaste Roxy Furman se tient debout dans un bois, près d'une caméra Canon EOS R5 C posée sur un grand trépied.

Roxy utilise sa Canon EOS R5 C pour filmer des séquences animalières diverses, qui se retrouvent non seulement dans sa bande démo, mais dans les films de marques du monde entier. © Roxy Furman

7. N'oubliez pas la musique

« Filmer ne représente que la moitié du travail ; le montage de la bande démo peut prendre autant de temps. Je commence par rassembler toutes les images que je souhaite utiliser dans un même dossier. Je regarde celles que j'ai tournées et je marque les limites des séquences qui auraient leur place dans la bande démo. Ensuite, je choisis la musique, qui est essentielle. En effet, ce sont les images qui doivent suivre le rythme et le tempo de la musique, et non l'inverse.

Si je crée une bande démo ou un autre type de vidéo courte, j'utilise de la musique venant d'une banque sonore, mais pour une vidéo plus longue, je travaille avec un compositeur afin de créer une bande originale sur mesure pour le film, ce qui me permet d'adapter le style et la longueur de la musique aux images. Réfléchissez au ton et à la cadence de la musique : correspond-elle à l'atmosphère des images et au message que vous voulez faire passer ? »

8. La touche finale

« Une fois que vous avez créé votre bande démo, pensez à la touche finale, comme l'étalonnage des couleurs. J'utilise la Canon EOS R5 C, qui m'offre de nombreuses options quant à l'aspect des images filmées. Par exemple, je peux tourner dans l'un des Styles d'image par défaut, ce qui me permet d'ajouter ici et là des effets que je peux voir tout en filmant. Je peux aussi filmer en utilisant l'un des profils Canon Log, et réétalonner les images sur mon ordinateur. »

Les conseils de Roxy vous aident à réfléchir à votre approche de la création de votre première bande démo, qui sera le support promotionnel permanent de votre vidéographie. Elle vous permet de montrer non seulement qui vous êtes, ce qui vous passionne et votre capacité à capturer vos sujets, mais aussi à tirer le meilleur parti des caractéristiques et fonctionnalités des derniers appareils hybrides et caméras cinéma.

Rédigé par Matty Graham


Related articles

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro