ÉTUDIANT

Comment choisir l'équipement idéal ?

Emmanuel Oyeleke, photographe de portrait et de mode, parle de l'équipement qu'il a acquis au fil des ans et propose des conseils pour choisir un kit de démarrage polyvalent.
Une femme portant une veste décolletée en velours, un collier de perles et un grand chapeau fait un léger salut de la main droite. Elle se trouve principalement dans l'obscurité, entourée de traînées lumineuses tourbillonnantes. Photo prise par Emmanuel Oyeleke avec un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM.

« C'est une mission particulière que je souhaite réaliser qui oriente l'achat d'un équipement, et non l'envie d'acquérir quelque chose de nouveau ou d'attrayant, » déclare le photographe de mode Emmanuel Oyeleke. « La photographie d'architecture nécessite des objectifs à grand-angle et parfois des objectifs à bascule et décentrement (tilt-shift). Ainsi, lorsque je capturais ce type de photo, je devais trouver exactement le matériel dont j'avais besoin. Si je devais réaliser quelque chose de spécifique, peut-être en réalité augmentée par exemple, j'opterais pour des objectifs en réalité virtuelle. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 5 s, f/2.5 et ISO 50. © Emmanuel Oyeleke

Lorsque vous débutez en tant que photographe professionnel, vous devez faire des choix intelligents en matière d'équipement et investir dans les outils adéquats adaptés à votre style. Il est essentiel, notamment, d'opter pour des objectifs polyvalents qui répondront à vos besoins évolutifs et d'explorer différentes pistes. Mais quelle est la meilleure façon de débuter ?

Emmanuel Oyeleke, ambassadeur Canon, a suivi son propre parcours en matière d'équipement. Les débuts du photographe de portrait et de mode réputé, né et basé au Nigeria, ont été quelque peu atypiques dans ce domaine : « J'ai suivi des études d'informatique, puis suis entré dans le monde de la photographie après l'université en tant qu'ancien joueur professionnel de Scrabble, » explique-t-il. « J'ai effectué tellement de voyages que j'ai pensé qu'il me fallait les photographier. »

Au terme d'un atelier de photographie de deux semaines auquel il a participé en 2011, Emmanuel a su qu'il avait trouvé sa vocation. Il a donc démissionné de son poste de programmeur pour commencer à travailler en tant que photographe professionnel. Ses portraits artistiques et ses photos de mode et de mode de vie lui ont permis de développer un portfolio superbe et une clientèle, parmi laquelle il compte des magazines de premier plan au Nigeria ainsi que des marques internationales. Mais comment a-t-il choisi son équipement qui a évolué avec lui au cours de sa carrière ?

Dans cet article, Emmanuel nous parle du parcours qu'il a suivi concernant le choix de son équipement et nous fait part de ses conseils destinés aux étudiants qui ne savent peut-être pas par où commencer.

Une femme vêtue d'un haut doré en perles sophistiqué, d'une jupe assortie d'une traîne et d'une coiffe haute est assise, avec des nuages dans le ciel en toile de fond d'un studio. Photo prise par Emmanuel Oyeleke avec un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM.

« J'utilise désormais les objectifs à grand-angle, généralement destinés à des photos de groupe, pour déformer mon sujet lorsque je souhaite mettre en avant un élément, » explique Emmanuel. « Par exemple, si je veux mettre l'accent sur les chaussures ou sur la zone la plus grande de l'image, j'effectue une prise de vue en plongée ultra grand-angle. Si je veux mettre en avant un sac, je peux le déformer afin de l'agrandir par rapport au sujet. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé de la bague d'adaptation monture EF-EOS R et d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM à 16mm, 1/125 s, f/2.8 et ISO 320. © Emmanuel Oyeleke

Gros-plan du visage et des épaules d'une femme, la tête tournée sur le côté et orientée vers le haut. Elle porte une belle chevelure naturelle et des boucles d'oreilles pendantes dorées. Photo prise par Emmanuel Oyeleke avec un Canon EOS R.

« La routine m'ennuie facilement, » raconte Emmanuel. « Mais chaque partie de Scrabble est unique. Cela m'a également permis de voyager, ce qui était très enrichissant. Je pouvais faire ce que je voulais tous les jours. Dès que je me suis lancé dans la photographie, j'ai appliqué les mêmes principes. Je suis ce que je ressens et j'essaie d'obtenir des résultats encore meilleurs à chaque fois. » Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'une bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R et d'un objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM à 1/160 s, f/3.2 et ISO 200. © Emmanuel Oyeleke

Choix de l'équipement idéal

« Je recommande systématiquement de commencer par ce dont vous disposez et d'en tirer pleinement profit, » déclare Emmanuel. « À mes débuts, j'avais un Canon EOS 60D [désormais remplacé par le Canon EOS 90D], que j'exploitais de manière aussi créative que possible, et un objectif Canon EF 50mm f/1.8 STM rapide qui m'a permis de capturer de très jolis portraits. J'ai, ensuite, photographié des évènements et des mariages, et rapidement réalisé qu'un seul objectif 50mm ne suffirait pas, notamment pour des prises de vue de groupes et des plans plus larges. »

Emmanuel a, par la suite, investi dans un zoom standard parfaitement adapté aux évènements et aux fêtes tout en développant ses compétences. « Je n'avais pas suffisamment de moyens à l'époque pour acquérir l'objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM que je souhaitais, mais j'ai pu me permettre d'acheter le modèle EF 24-105mm f/4L IS II USM et je me suis assuré de l'exploiter au maximum, », continue-t-il. « Je l'ai gardé longtemps et ai réalisé des photos saisissantes. J'ai appris à l'apprécier grâce à sa mise au point très rapide, même si l'ouverture n'était pas aussi rapide que celle de mon objectif 50mm. Lors de la prise de vue d'évènements, j'ai réalisé qu'il me permettait de ne manquer aucun instant. C'est devenu un avantage précieux pour moi et j'ai pu utiliser mes flashs Canon Speedlite pour compenser l'ouverture et augmenter la sensibilité ISO. »

Emmanuel a ensuite investi dans un nouvel appareil photo ainsi qu'un nouvel objectif. « J'ai capturé de très nombreuses photos exceptionnelles avec deux objectifs et réussi à gagner suffisamment d'argent pour réfléchir au prochain appareil que je pourrais m'offrir. J'ai donc acheté un Canon EOS 6D [désormais remplacé par le Canon EOS 6D Mark II], un appareil photo plein format que j'ai aimé utiliser avec l'objectif EF 50mm f/1.8 STM. J'ai également acheté un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM, en complément de mes autres objectifs, pour parer à toutes les éventualités lors des évènements. »

Tout comme son équipement le travail d'Emmanuel a évolué. Il est passé de son objectif EF 50mm f/1.8 STM à un EF 50mm f/1.4 USM, et a investi dans des objectifs spécialisés pour les mariages, notamment le modèle EF 100mm f/2.8L Macro IS USM pour réaliser des gros-plans de détails plus fins comme les alliances. Lorsque nous lui avons demandé des conseils pour les autres, il a recommandé de se concentrer sur le résultat. « Déterminez ce que vous souhaitez réaliser en termes de genre ou de vision photographique, puis choisissez le matériel adéquat, » ajoute-t-il.

Deux personnes se penchent pour observer l'écran d'un appareil photo Canon.

Étudier la photographie ou le cinéma ?

Le programme Canon Future Focus met en relation les étudiants en photographie et en réalisation cinématographique et la communauté professionnelle.

Une relation entre l'équipement et le genre qui évolue

Les exigences d'Emmanuel en matière de matériel ont continué d'évoluer, parallèlement à son parcours professionnel. « J'ai commencé à photographier des mariages non pas par choix mais pour des raisons pécuniaires, » reconnait-il. « J'avais réellement envie de réaliser des photos de mode artistiques. Cette évolution a véritablement orienté mes besoins en termes de matériel. J'ai, par exemple, découvert que l'objectif EF 100mm f/2.8L Macro IS USM était inutile pour mes photos de mode. Le modèle EF 50mm f/1.4 USM était parfaitement adapté à mon travail. Ainsi, lorsque j'ai voulu réaliser des prises de vue grand angle, j'ai acheté le Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM. »

Aujourd'hui, Emmanuel ne photographie que rarement des mariages, mais il a conservé son équipement. « Je préfère ne pas le vendre parce que je m'y attache parfois, » ajoute-t-il. « Il devient en quelque sorte le prolongement de mon corps, parce que je le comprends. Même lorsque je suis passé des reflex au système EOS R, j'ai conservé tous mes boîtiers Canon EOS-1D X. »

Il utilise toujours l'ensemble de son matériel dans le cadre de son activité. « Dans mon entreprise Emmanuel Oyeleke Photography, j'ai du personnel que je forme et qui peut utiliser ces équipements sur des projets, en cas de besoin. »

Une femme, vêtue d'une robe en perles sophistiquée dotée de grandes épaulettes et d'un diadème étincelant, danse avec des traînées soulignant le mouvement de ses bras et de sa robe. Photo prise par Emmanuel Oyeleke avec un Canon EOS R5.

« Le système autofocus est bien plus efficace avec le système EOS R, » précise Emmanuel. « Au début, j'utilisais un appareil photo qui disposait d'à peine six collimateurs AF. Aujourd'hui, nous en avons plus de 1000. C'est donc une avancée majeure et cela facilite la prise de vue de sujets en mouvement. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 0,5 s, f/5.6 et ISO 50. © Emmanuel Oyeleke

Équipement professionnel qu'Emmanuel utilise actuellement

L'équipement d'Emmanuel se compose désormais de deux appareils photo Canon EOS R5, qu'il utilise la plupart du temps, et d'un Canon EOS R. Il utilise son second EOS R5 comme principal appareil de secours et son EOS-1D X Mark II (désormais remplacé par le modèle EOS-1D X Mark III) pour les photos sportives ou de scènes d'action en raison de sa rapidité et de sa réactivité. Son objectif actuel préféré est le Canon RF 50mm F1.2L USM. « Il est très polyvalent, précis, rapide et résistant. C'est donc mon objectif fétiche, » ajoute-t-il. « Je l'utilise pour la mode, le mode de vie et les portraits. »

Il associe également certains de ses objectifs EF de prédilection à son EOS R5 à l'aide d'une bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R. « Parfois, quand je fais de la photographie de mode, je veux de grands angles vraiment intéressants, et l'objectif EF 16-35mm f/2.8L III USM me permet d'y parvenir, » dit-il. Il utilise très souvent son objectif EF 100mm f/2.8L Macro IS USM pour la photographie de beauté, où la netteté est cruciale, et opte pour son objectif EF 70-200mm f/2.8L USM polyvalent et résistant pour les mariages. « C'est l'un de mes objectifs les plus anciens, mais il est vraiment costaud, » précise-t-il. « Je l'utilise dans les conditions difficiles, et il ne m'a jamais déçu. »

Son équipement inclut également des déclencheurs pour les éclairages extérieurs et des filtres à densité neutre pour les portraits. Bien qu'il utilise principalement la lumière naturelle, il emporte toujours avec lui ses flashs Canon Speedlite, des batteries de rechange, des cartes mémoire et un kit de nettoyage pour ses objectifs.

Deux clichés du photographe de mode Jaroslav Monchak montrant un modèle masculin vêtu d'un manteau blanc appuyé contre un mur blanc.

Quel est le matériel d'un photographe de mode ?

Jaroslav Monchak nous présente sa sélection d'appareils et objectifs Canon pour réaliser des photos de mode.

Le fait d'être passé d'un reflex à un hybride lui a permis de bénéficier d'avantages, notamment en termes de poids. « Les appareils photo du système EOS R sont nettement plus légers que les reflex, » explique-t-il. « Après avoir passé 10 à 15 années à transporter des appareils photo, votre corps commence à en ressentir les effets. En outre, le système autofocus est bien plus efficace et permet de figer l'action facilement. Grâce à la technologie hybride, je me concentre désormais davantage sur le côté artistique de ma photographie, plutôt que sur le côté technique, car les appareils photo sont très intelligents. »

Une femme portant un corset blanc, des bottes et une coiffe étincelante élaborée est appuyée contre un drap blanc drapé, sur fond de ciel bleu et violet et, de nuages blancs cotonneux. Photo prise par Emmanuel Oyeleke avec un Canon EOS R5.

« Je n'approche plus l'appareil photo de mes yeux car la qualité de l'image sur l'écran LCD est excellente, » déclare Emmanuel. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/200 s, f/5 et ISO 200. © Emmanuel Oyeleke

Flux de travail

Tout comme son équipement devient le prolongement de son corps, le flux de travail d'Emmanuel suit le même processus. « Je pars du principe que je dois obtenir la photo idéale dès la prise de vue, même si je souhaite ajouter des effets spéciaux ou de light painting. Il est donc essentiel de disposer du matériel adéquat pour y parvenir, » ajoute-t-il. « Cela facilite mon flux de travail.

« J'utilise un module de traitement pour trier et sélectionner les fichiers, » précise-t-il, « puis, je les importe dans Adobe Lightroom. Si une image doit être affinée, pour les photos de mode ou de beauté, j'utilise Adobe Photoshop. Mais, lorsque j'étais programmeur, je restais de longues heures devant des ordinateurs et en tant que photographe, je ne le veux plus. Je préfère bien plus la création et les prises de vue. »

Les photographes étudiants qui souhaitent bénéficier d'une assistance peuvent également utiliser des outils utiles tels que le logiciel Digital Photo Professional de Canon pour traiter, modifier et organiser leurs images. Et pour obtenir une assistance technique et des réparations, les photographes/vidéastes professionnels et semi-professionnels qui utilisent des produits Canon éligibles peuvent faire appel aux services professionnels Canon (CPS) gratuits.

Comme en témoigne l'expérience d'Emmanuel, quel que soit le choix d'équipement, tirez pleinement profit de ce dont vous disposez et apprenez à l'utiliser de manière créative et dans des situations différentes. Cette approche vous sera bénéfique aujourd'hui comme demain.

Adobe, Lightroom et Photoshop sont des marques déposées ou des marques commerciales d'Adobe aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.

Rédigé par Lorna Dockerill


L'équipement d'Emmanuel Oyeleke

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

L'équipement d'Emmanuel Oyeleke contenant ses appareils photo et objectifs Canon.

Appareils

Canon EOS R5

Que vous souhaitiez créer des photos, des vidéos ou un mélange des deux, les performances exceptionnelles de l'EOS R5 révolutionneront votre créativité. C'est l'appareil photo qu'Emmanuel utilise le plus souvent. « Dans l'ensemble, je n'ai pas besoin de me tracasser à propos de l'aspect technique. Cet appareil photo le fait à ma place », explique-t-il. « Il est rapide et réactif. Cet appareil photo répond à toutes nos attentes. C'est un outil génial dans un boîtier compact, qui garantit une qualité d'images incroyable. »

Canon EOS R

Capteur plein format de 30,3 millions de pixels offrant un niveau de détail impressionnant, des performances ISO exceptionnelles et un autofocus CMOS Dual Pixel. « Au moment de son lancement, cet appareil photo était parfait pour moi, car je pouvais me promener avec dans la rue sans attirer l'attention », se remémore Emmanuel. « C'était, pour moi, l'outil idéal pour prendre des photos. De plus, je suis fan des fichiers RAW compressés. Lors de certains mariages, je pouvais enregistrer jusqu'à 10.000 fichiers de photos. L'avènement du fichier RAW compressé m'a donc permis de ne pas avoir besoin d'un espace de stockage important. »

Canon EOS-1D X Mark III

Grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, à sa technologie d'autofocus de type Deep Learning et à ses vidéos RAW 5,5K, la version actuelle de l'appareil qu'Emmanuel utilise depuis des années est l'outil de création par excellence. « J'adore utiliser cet appareil pour réaliser des photos de mode palpitantes », confie Emmanuel. « C'est un appareil photo très robuste qui résiste à tout. »

Objectifs

Canon RF 50mm F1.2L USM

L'objectif RF redéfinit les normes en matière de performances photographiques : il offre une netteté exceptionnelle, un haut niveau de contrôle créatif et des performances remarquables en basse lumière. « Je l'utilise pour la mode, le mode de vie et les portraits. C'est mon objectif ultra polyvalent fétiche », déclare Emmanuel. « Il capture des images très nettes. Il va de soi qu'il fait pleinement partie de mon équipement. »

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Cet objectif polyvalent produit d'excellents résultats pour les portraits et les vidéos réalisés à main levée grâce à sa capacité à créer une faible profondeur de champ avec de beaux bokeh, ainsi qu'à sa stabilisation d'image hybride intégrée et sa conception légère. « C'est l'un des meilleurs objectifs qu'il m'ait été donné d'utiliser », s'enthousiasme Emmanuel. « J'adore sa netteté. Je peux m'approcher très près de mes sujets, et je l'utilise beaucoup pour la photographie de beauté. »

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

Un objectif zoom ultra grand angle de qualité supérieure disposant d'une ouverture maximale constante de f/2.8, afin de garantir la meilleure qualité d'image possible, même en basse lumière. « Cet objectif est magique, » déclare Emmanuel. « Il me permet de plonger au cœur de l'action. »

Canon EF 70-200mm f/2.8L USM

Ce téléobjectif à ouverture rapide est un favori des photographes de tous genres. « Je l'utilise beaucoup pour les photos de mariage. Il permet de faire de superbes photos en gros-plan et immortalise parfaitement l'action, » explique Emmanuel.

Accessoires

Bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R

La bague d'adaptation monture standard EF-EOS R assure sans problème la compatibilité des objectifs EF-S et EF avec les appareils photo EOS R. Les photographes possédant déjà une collection d'optiques EF-S ou EF peuvent investir en toute confiance dans le système EOS R, en sachant que leurs objectifs actuels fonctionneront comme prévu.

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro