KIT

Libérer l'inspiration : découverte de l'équipement créatif de Rosie Hardy

La créatrice de contenu et photographe de portraits fantastiques nous dévoile l'équipement qu'elle privilégie, et pourquoi.
La photographe de portraits créatifs Rosie Hardy sourit en tenant un Canon EOS R7, et regarde son écran arrière.

Depuis ses débuts avec un appareil photo APS-C il y a des années, Rosie Hardy a changé d'équipement à plusieurs reprises, mais ses portraits créatifs ont toujours conservé un point commun. « J'ai toujours eu à cœur de proposer des créations ludiques », raconte-t-elle. « Il n'est pas impératif d'avoir l'équipement parfait. L'important est de se faire plaisir à tous les niveaux. »

Avant l'arrivée de l'IA, la photographe de portraits créatifs Rosie Hardy était friande de scènes d'un autre monde. Rosie crée des portraits fantaisistes depuis plus d'une décennie. Pour elle, le processus compte tout autant que le résultat.

« Quasiment chacune de mes créations est pour moi l'occasion d'une sorte de catharsis émotionnelle », explique-t-elle. C'est lors de son adolescence, quand elle a développé une alopécie et perdu ses cheveux, qu'elle a commencé son « journal visuel ». C'est en créant des autoportraits, en les téléchargeant sur Flickr et en devenant le troisième compte le plus suivi de la plate-forme, derrière la NASA et la Maison-Blanche, qu'elle a trouvé du réconfort.

Bien que désormais photographe professionnelle pour des marques et des mariages, elle poursuit son travail personnel. Elle compte désormais plus de 180.000 abonnés sur ses réseaux sociaux, et près de 6000 sur sa chaîne YouTube. Les esprits créatifs ont en effet à cœur de découvrir le processus se cachant derrière ses images surréalistes et souvent sublimes.

Bien que professionnelle aguerrie, Rosie continue, de ses propres mots, d'utiliser un équipement simple. Et elle n'a pas oublié où tout a commencé. « J'ai fait mes débuts avec un appareil photo APS-C et j'ai un peu honte de l'avouer, mais il m'a fallu environ un an pour découvrir que je pouvais changer d'objectif », raconte-t-elle. « J'étais persuadée que si je voulais un nouvel objectif, je devais acheter un nouvel appareil photo ! »

Il y a une importante leçon à retenir de cette anecdote. Rosie est persuadée qu'il n'est pas nécessaire de dépenser des mille et des cents pour créer et se faire plaisir. « Tout le monde ne se lance pas avec un gros budget ; tout le monde n'a pas les moyens de créer un décor à partir de toutes sortes d'éléments captivants », explique-t-elle. « Rien de tel que l'autonomie quand on se lance, qu'il s'agisse de se photographier soi-même plutôt que des mannequins, ou de faire appel à des amis pour le maquillage. »

Suite à ses conseils photo de retouche créative pour la série de formations Canon Europe, nous avons demandé à Rosie de nous parler de son équipement de prédilection.

Vêtue d'une robe blanche à épaules dénudées avec un haut à plumes, une femme tient ses bras sur son corps et regarde vers sa gauche, alors que des flocons de neige semblent tomber tout autour d'elle. Photo prise par Rosie Hardy.

Rosie aime que ses photos soient surréalistes et oniriques, sans sombrer dans l'excès. Sinon, le public n'y croit pas. Pour que les images conservent un aspect réaliste, elle conseille de photographier directement via l'appareil photo. Photo prise avec un Canon EOS R7 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/200 s, f/1,8 et ISO 100. © Rosie Hardy

Une femme portant une robe rose pâle étendue sur une chaise longue, s'appuyant sur son bras, avec des fleurs roses et blanches en cascade à côté d'elle. Photo prise par Rosie Hardy.

À l'occasion de la série de formations Canon Europe, Rosie a donné trois tutoriels de retouche. « Parmi les trois prises de vue et configurations que nous avons faites, celles-ci sont mes préférées, avec Sasha sur la chaise longue entourée de fleurs », précise-t-elle. « Cela a donné une magnifique image féérique. J'ai vraiment adoré la retoucher et l'étoffer. » Rosie a utilisé le logiciel Digital Photo Professional de Canon pour retoucher l'image. « J'ai ajouté des fleurs au premier plan et je leur ai donné du volume », explique-t-elle. « Je suis très satisfaite du résultat, il y a juste ce qu'il faut de retouche. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 35mm F1.8 MACRO IS STM à 1/400 s, f/1,8 et ISO 100. © Rosie Hardy

L'importance de travailler directement dans l'appareil photo

Vu le surréalisme des images de Rosie, on pourrait facilement croire que le gros de son travail est réalisé en post-production, mais elle insiste sur le fait que ce n'est pas le cas. « Il est important de travailler directement dans l'appareil photo au maximum, même s'il s'agit simplement de photographier des éléments distincts pour les combiner par la suite », dévoile-t-elle. « Nous sommes à présent à l'ère de l'IA, le réalisme est absolument essentiel. »

Mais comment faire pour que ces créations conservent un aspect photographique ? Pour photographier au maximum directement via l'appareil photo, Rosie met le paquet sur les accessoires. « J'ai un espace de stockage avec de grosses pommes et un crayon géant », raconte-t-elle. « Je suis également friande de photos d'archive. Parfois, je trouve une image et j'articule ma séance photo autour de celle-ci. Je peux assortir l'éclairage à l'image d'archive. »

Rosie se sert du logiciel Digital Photo Professional (DPP) de Canon pour créer des composites de plusieurs clichés. « Pour que la magie opère et que le résultat ressemble à une image réelle, vous devez avoir le même éclairage, photographier avec le même appareil, utiliser la même longueur focale et appliquer la même balance des blancs », explique-t-elle. « Je veux éviter que le résultat soit trop fantastique et fasse fuir les gens parce que ça ne leur parle pas. »

Un homme tenant un appareil photo Canon sourit pendant qu'il parle à un autre homme.

Série de formations Canon sur YouTube

Des portraits à la faune, en passant par le flash et les retouches, maîtrisez vos compétences en photographie et en vidéo grâce à notre dernière série.
La photographe Rosie Hardy se tient debout sur une jambe, vêtue d’une robe blanche, contre un mur blanc. Un Canon EOS R5 monté sur un trépied se trouve devant elle.

Lorsque Rosie est passée aux modèles hybrides, l'autofocus avec suivi des sujets est la première amélioration majeure qu'elle a remarquée. Pour des photos de ce type, qu'elle prend avec le Canon EOS R5, l'autofocus la suit à mesure qu'elle rentre dans le cadre.

La photographe Rosie Hardy scrute une forêt enchantée à travers l'orifice d'un mur de briques peint en blanc. Autoportrait retouché dans le logiciel Digital Photo Professional de Canon.

Rosie s'est prise en photo sur un mur blanc puis sur fond noir, et a utilisé DPP pour créer cette image onirique et féérique d'elle-même regardant une forêt enchantée à travers l'orifice d'un mur. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 15-35mm F2.8L IS USM. © Rosie Hardy

Appareils photo plein format de Canon

Les capacités des appareils photo ont révolutionné les prises de vue de Rosie au cours de sa carrière. « Dans le temps, j'activais le retardateur de 10 secondes, puis je courais dans le cadre en espérant que la mise au point soit réussie », raconte-t-elle. « Il me fallait 10 minutes pour obtenir 10 clichés, et ça posait vraiment problème. » Auparavant, il lui fallait un intervallomètre externe à distance pour contrôler son appareil photo et prendre ses images haute résolution l'une après l'autre. Mais quand le Canon EOS 5D Mark IV a fait ses débuts, l'intervallomètre est devenu intégré. « Je me sers tout le temps de l'intervallomètre et de l'autofocus avec suivi du sujet. C'est tellement plus facile quand je peux entrer dans le cadre vêtue d'une robe de soirée, en sachant que mon appareil photo me suivra partout. »

En plus de l'EOS 5D Mark IV, Rosie utilise le Canon EOS R5. Elle a également recouru à l'EOS R6 et l'EOS R7 pour d'autres projets. Niveau équipement, ses exigences sont au nombre de quatre : durabilité, capacités en basse lumière, fiabilité et taille/poids. « Je prends toujours des photos quand j'ai un jour de congé », explique-t-elle. « Je n'ai aucun contrôle sur la météo. Je veux quelque chose qui va pouvoir résister à l'épreuve du temps. C'est justement ce que les appareils photo Canon m'ont toujours apporté. »

La fiabilité de l'appareil photo est également essentielle pour elle : « La réussite doit systématiquement être au rendez-vous et cela passe par un autofocus ultra-précis. C'est tellement frustrant de se photographier avec un retardateur, de s'exposer en public pendant cinq minutes, pour au final se retrouver avec des images floues. »

Dernier facteur crucial pour Rosie en matière de choix d'appareil photo : la taille et le poids. « Vous devez pouvoir le transporter facilement. Quitte à emporter un gros appareil photo jusqu'en haut d'une colline, autant en choisir un qui soit raisonnablement léger », souligne-t-elle. « Les appareils photo hybrides sont excellents à cet égard. »

Rosie ne pensait pas qu'il était possible de faire mieux que l'EOS 5D Mark IV... Jusqu'à ce qu'elle essaye l'EOS R5. « Disposer d'un appareil photo ressemblant immédiatement à une extension de votre main est un véritable atout », explique-t-elle. « On dirait une extension de votre cerveau et du résultat que vous voulez obtenir.

« La première fonction de l'EOS R5 qui m'a vraiment tapé dans l'œil est l'autofocus avec suivi du sujet. Ce fut une sacrée amélioration. Son poids et sa facilité de transport sont également exceptionnels », poursuit-elle. « Cela me facilite vraiment la vie, sans le moindre compromis sur la qualité. En fait, la qualité est supérieure à tous les niveaux, même en cas de faible luminosité. » C'est une caractéristique essentielle pour Rosie. « Quand je travaille, je n'aime pas l'aspect du flash ou de la lumière artificielle », explique-t-elle. Et pour ses prises de vue ambiantes dans des endroits divers (des champs aux châteaux) aux quatre coins du Royaume-Uni, Rosie doit avoir la certitude que son appareil photo capturera un maximum de données, uniquement avec la lumière dont elle dispose.

Célébrons l'évolution du système Canon EOS R (jusqu'à ce jour !)

Identifiez les étapes clés du système hybride et découvrez comment les photographes exploitent concrètement cette technologie.

Quels modèles d'appareil photo abordables recommanderiez-vous ? « Je recommanderais le Canon EOS R7. C'est vraiment un excellent modèle », souligne Rosie. « Ses millions de pixels sont amplement suffisants et sa résolution en basse lumière est très satisfaisante. »

Le présentateur et créateur de contenu Tomi Adebayo et la photographe Rosie Hardy sont assis ensemble sur une chaise longue, avec une robe de soirée rose pâle agencée sur leurs genoux et des fleurs de chaque côté.

Rosie parle au présentateur et créateur de contenu Tomi Adebayo de son processus pour cette séance photo, pour laquelle elle a utilisé un Canon EOS R5 avec un objectif Canon RF 35mm F1.8 MACRO IS STM. Interview réalisée dans le cadre de la série de formations Canon Europe, disponible sur YouTube. Elle fut particulièrement attirée par le mur du studio enduit de chaux, et s'est servie de cette chaise longue romantique comme accessoire central, avec de nombreuses fleurs, qu'elle a ajoutées en post-production sur DPP.

Objectifs à focale fixe de Canon

« Il me faut une ouverture de f/1,2 ou f/1,4 car j'adore les images vraiment douces, avec une grande profondeur de champ. J'aime beaucoup les objectifs à focale fixe », explique Rosie. « En ce qui concerne la distance focale, j'opterais pour un Canon 50 mm (tel que le Canon RF 50mm F1.2L USM) ou un Canon 35 mm, même si j'utilise souvent un Canon RF 85mm F1.2L USM ces temps-ci. »

Vous cherchez un objectif plus abordable ? Rosie recommande le Canon RF 50mm F1.8 STM. « J'ai utilisé la version EF pendant de nombreuses années. Si vous photographiez à ma manière, je vous recommande un objectif 50 mm. Si vous disposez d'un appareil photo APS-C, le petit capteur augmente la portée de votre objectif. Dans ce cas-là, optez pour un 35 mm. »

Trépieds, ruban adhésif et une pièce remplie d'accessoires

L'équipement de Rosie comprend également des trépieds abordables : « Il faut qu'ils soient faciles à remplacer s'ils tombent d'une falaise ! ». Citons également du ruban adhésif, qu'elle utilisait à ses débuts pour coller son appareil photo au plafond et réaliser des prises de vue en plongée, ainsi qu'une bonne quantité d'accessoires.

« Nous pourrions passer une interview complète à parler uniquement des accessoires », plaisante-t-elle. « Au fil des ans, j'ai arpenté les marchés et les boutiques d'antiquités, en récupérant tout ce qui pouvait raconter une histoire. Si je suis en manque d'inspiration, je vais farfouiller dans mon espace de stockage et voir ce que je peux en tirer. »

Toutefois, les exigences de Rosie en matière de réalisme et de fiabilité se répercutent sur ses choix d'accessoires. « Les accessoires tels qu'une épée faite de serpents ne sont vraiment pas pour moi, par exemple. Par contre, une tasse géante me convient parfaitement : c'est quelque chose de réaliste. »

Opter pour la simplicité

« Que vous soyez un photographe expert ou débutant, vous devez impérativement déterminer quels sont vos incontournables lorsque vous composez votre équipement », souligne Rosie. « Inutile de compliquer les choses sous prétexte que vous êtes doué ou professionnel. Un équipement tout simple suffit à créer des photos fantastiques. »

Voilà ce qu'il faut prendre en compte. Mais n'oubliez pas : quel que soit votre équipement, ce sont les idées qui comptent. « Raconter une histoire, immortaliser votre vision, c'est ça le plus important », explique Rosie. « Ensuite, trouvez un appareil photo fiable et amusez-vous. Au pire, vous aurez une histoire amusante à raconter. Au mieux, vous aurez une excellente photo. »

Pour plus d'inspiration et de conseils de la part de Rosie et d'autres créateurs de contenu, consultez la playlist Canon Europe Learning Series (série de formations Canon Europe) sur YouTube.

Emma-Lily Pendleton

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires inspirantes et des actualités passionnantes de Canon Europe Pro