ARTICLE

12 ans et 100 impressions : l'impression d'une exposition majeure

Pour son exposition solo majeure, l'ambassadrice Canon Ilvy Njiokiktjien voulait proposer des impressions grand format qui pousseraient les visiteurs à interagir avec les sujets de ses photos, grâce à des couleurs précises et à une finition fidèle. © Rick Mandoeng Fotografie 2019

En exposant son projet majeur, Born Free: Mandela's Generation of Hope, Ilvy Njiokiktjien a concrétisé une ambition de longue date. Après avoir évolué sous la forme de plusieurs projets autonomes au fil des ans, son travail allait enfin pouvoir être exposé de manière plus globale. L'ambassadrice Canon était également très enthousiaste à l'idée de voir ses photos sous forme d'impressions grand format, et non uniquement sur écran.

L'exposition d'Ilvy a demandé 12 années de préparation, et bien que certaines photos aient été prises plusieurs années auparavant et déjà publiées, Ilvy explique que le fait de les voir imprimées a donné aux visiteurs l'envie de les revoir. « Les gens réagissent différemment à une image lorsqu'elle est imprimée », explique-t-elle. « Lors de l'inauguration, un rédacteur de magazine est venu me dire : "Waouh, vous avez vraiment évolué en tant que photographe ces dernières années". Mais il s'agissait essentiellement d'anciennes images qu'il avait déjà vues. Je me suis dit : "Non, ce n'est pas parce que mon travail a changé, c'est parce qu'il a été bien imprimé et exposé". »

Ilvy indique comment les images ont été préparées pour l'impression et pourquoi elle a choisi de les imprimer avec le modèle Canon Océ Arizona 480 XT.

A print of a boy with grass tucked into his khaki clothes, beside a video of another boy.
« Certaines des images sont imprimées dans un format tellement grand que les spectateurs jureraient que les sujets les suivent du regard », indique Ilvy. Elle a engagé Paolo Lecca, un éditeur d'image renommé, pour la retouche et la préparation à l'impression de ses images, en vue de l'exposition. © Rick Mandoeng Fotografie 2019

Préparer les fichiers d'image

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Ilvy n'a pas coutume d'imprimer ses photos. Ainsi, lorsqu'elle les fait imprimer de manière professionnelle, elle investit dans des impressions de haute qualité. Pour l'exposition Born Free, elle a commencé par regarder les images sur un écran calibré pour afficher des couleurs précises.

« Je suis une vraie journaliste. La plupart d'entre nous utilisent des ordinateurs portables, car nous travaillons sur le terrain et n'avons pas le luxe d'un écran calibré. Mais cette fois, j'ai emprunté le nouvel écran d'un ami pendant quelques mois, juste pour voir à quoi ressemblent réellement les images. Je voulais m'assurer qu'elles ne soient pas dénaturées par l'impression. »

Ilvy voulait qu'elles soient parfaites une fois imprimées et a donc demandé à une autre personne de préparer ses images, pour la première fois de sa carrière. Elle a choisi l'un des meilleurs éditeurs d'image du secteur, Paolo Lecca, qui vit à Rome et effectue notamment de la post-production pour l'ambassadeur Canon Paolo Pellegrin. « Il a fait toutes les retouches et a veillé à ce que les impressions se présentent sous leur meilleur jour, sur le mur comme dans les publications », explique Ilvy. Ils ont effectué plusieurs tentatives avant de trouver l'espace de couleurs adéquat.

« Je voulais obtenir une sorte d'aspect 3D pour les images. Lorsque cet effet est exagéré, l'ensemble paraît faux, mais lorsqu'il est réussi, il est superbe en grand format, car on a l'impression d'échanger des regards avec la personne photographiée. Paolo a vraiment fait un travail formidable. »

A wide shot of Ilvy Njiokiktjien’s Born Free exhibition.
L'exposition Born Free d'Ilvy associe de nombreux formats d'impression et des projections vidéo. © Rick Mandoeng Fotografie 2019

Choisir le matériau d'impression

A printed portrait emerges from a Canon printer.

5 conseils pour des tirages photo professionnels

L'ambassadeur Canon Clive Booth et l'expert en impression Canon Suhaib Hussain expliquent comment réaliser vos propres tirages photo de qualité professionnelle.

Pour obtenir l'effet 3D recherché, Ilvy a choisi du Forex 3 mm, une feuille PVC mousse légère présentant une surface blanche, brillante et lisse. « La surface n'est ni trop brillante, ni trop mate », se réjouit-elle.

« Je ne voulais pas un papier à revêtement trop brillant ; je cherchais un aspect plus brut, parce que le sujet des images de l'exposition [le parcours post-apartheid de l'Afrique du Sud] n'a rien de brillant. Il était important de choisir le bon type de matériau d'impression, car je voulais que le résultat paraisse aussi réel que possible. »

Le Forex est idéal pour offrir une reproduction précise des couleurs : les encres adhèrent à sa surface et il offre une couleur stable.

Ilvy Njiokiktjien lifts an exhibition print with a man at Eyes on Media printers.
Les images ont été imprimées chez Eyes on Media à Amsterdam, l'un des laboratoires d'impression spécialisés dans les expositions les plus célèbres des Pays-Bas.
Ilvy Njiokiktjien examines prints with a man at Eyes on Media printers.
Les images d'Ilvy ont été imprimées sur du Forex 3 mm à l'aide d'une table à plat Canon Océ Arizona 480 XT.

Table à plat

Les tables à plat parfaites pour imprimer des images sur Forex sont celles de la série Canon Océ Arizona. Elles peuvent également imprimer sur d'autres supports, comme le Dibond (une planche composite en aluminium et mousse), l'acrylique, le bois et le carton.

Ces modèles impriment avec des encres UV et la technologie d'imagerie Océ VariaDot, qui utilise des gouttelettes de taille variable pour proposer des détails fins et précis dans les zones claires et une grande densité dans les zones plus sombres. Le modèle Canon Océ Arizona 480 XT imprime des images dans un format maximal de 2,5 × 3,05 m.

Photos on the wall at Ilvy Njiokiktjien’s Born Free exhibition.
« Les gens réagissent différemment à une image lorsqu'elle est imprimée », explique Ilvy. « Il y a une énorme différence entre tenir une impression et regarder une photo sur son ordinateur portable. » © Rick Mandoeng Fotografie 2019
Ilvy Njiokiktjien speaks into a microphone at the opening of her Born Free exhibition.
Ilvy a inauguré son exposition Born Free: Mandela's Generation of Hope au Museum Hilversum aux Pays-Bas. « C'est un vrai privilège que d'avoir une exposition solo, qui contient en outre environ 100 photos imprimées, dépassant mes rêves les plus fous », s'enthousiasme-t-elle. © Rick Mandoeng Fotografie 2019

En plus des images imprimées, l'exposition Born Free comprend six vidéos d'Ilvy, dont le montage a été réalisé par les experts de la création multimédia de Metropolisfilm à Utrecht, aux Pays-Bas. Ces vidéos sont projetées en grand format à l'aide du Canon XEED WUX6000, le vidéoprojecteur d'installation phare de Canon. « Le mur ressemble à une image en mouvement », indique Ilvy. « C'est super de voir ces vidéos entre les photos. »

Ilvy trouve que l'exposition représente fidèlement ce qui est devenu l'œuvre de toute une vie. « Je suis vraiment ravie du résultat », poursuit-elle. « Après des années à regarder ces images sur mon ordinateur portable et Instagram, c'est incroyable de voir ce projet prendre vie. Il y a une énorme différence entre tenir une impression et regarder une image sur son ordinateur portable. Certaines des images sont imprimées dans un format tellement grand que les spectateurs jureraient que les sujets les suivent du regard.

C'est un vrai privilège que d'avoir une exposition solo, qui contient en outre environ 100 photos imprimées, dépassant mes rêves les plus fous. C'est super de voir son travail publié dans les journaux, et cela reste ma motivation première : être publiée et faire connaître certaines histoires. Mais voir les images accrochées au mur fait son petit effet.

C'est vraiment gratifiant de voir son travail suspendu à une exposition ou sur le mur de quelqu'un. Voir vos images imprimées est une véritable récompense. »

L'exposition Born Free: Mandela's Generation of Hope d'Ilvy a été présentée pour la première fois au Museum Hilversum à Hilversum, aux Pays-Bas. L'œuvre associée sera également présentée sous forme de projection en Malaisie, en Inde et en Italie. Ilvy espère aussi présenter son exposition en Afrique du Sud et aux États-Unis.

Rédigé par David Clark


Équipement d'Ilvy Njiokiktjien

L'appareil utilisé par la plupart des photographes professionnels

Kitbag

Appareil photo

Canon EOS 5D Mark IV

Ce reflex plein format de 30,4 millions de pixels capture le moindre détail, même en situation de contraste extrême. La prise de vue en continu à 7 im./s est utile lorsque vous souhaitez saisir l'instant parfait. « Les images sont tellement nettes avec le Mark IV. C'est vraiment l'appareil idéal pour moi », explique Ilvy.

Objectif

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Cet objectif à zoom standard de qualité professionnelle offre une netteté d'image exceptionnelle et une robustesse digne de la série L. Ilvy affirme que la qualité de cet objectif est tellement bonne qu'elle ne l'a pas détaché de son appareil photo depuis qu'elle l'a.

Imprimante

Canon Océ Arizona 480 XT

La table à plat UV ultra-grand format Océ Arizona 480 XT peut produire une qualité d'image proche de la photographie sur un support rigide ou flexible, ce qui la rend adaptée à une large gamme d'applications graphiques d'affichage.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant