ARTICLE

Derrière l'action : un guide du portrait sportif

Qu'il s'agisse d'instaurer la confiance ou de toujours s'efforcer de s'améliorer, l'ambassadeur Canon Łukasz Skwiot explique son approche pour capturer des portraits sportifs emblématiques.
Un athlète musclé, torse nu, avec une moustache en guidon, le visage déformé par l'effort, s'agrippe à des anneaux de gymnastique.

En tant que photographe de portrait sportif, l'objectif de l'ambassadeur Canon Łukasz Skwiot est de capturer l'intensité et la passion du sport, en connectant les spectateurs à la fois à l'athlète et à l'environnement dans lequel il évolue. « Nous voulions montrer les muscles et l'athlétisme de ce modèle, j'ai donc choisi une configuration d'éclairage qui créerait beaucoup de contraste », explique Łukasz à propos de cette image saisissante. « Souvent, le jeu net entre les lumières et les ombres n'est pas souhaitable dans les images commerciales, mais cette fois j'avais les mains libres. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM (désormais remplacé par le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM) à 80 mm, 1/250 s, f/4 et ISO 160. © Łukasz Skwiot

Alors que certains photographes sportifs travaillent dans des lieux exotiques et glamour, le spécialiste du portrait sportif Łukasz Skwiot se trouve souvent dans une petite loge avec seulement quelques minutes disponibles pour prendre une image de couverture saisissante.

La carrière de Łukasz l'a conduit des lignes de touche des matchs de football, de handball et de basket-ball à des séances de portraits intimes où, avec un temps généralement limité et des attentes toujours élevées, il doit produire des images convaincantes dans n'importe quel cadre. « C'est mon rôle, en tant que photographe, de créer un concept qui produira un effet final étonnant », dit-il.

« J'aime travailler avec une lumière dure et contrastée, pour créer des photos nettes et saturées », poursuit-il, « et j'utilise souvent des effets spéciaux comme la fumée, la poussière ou l'eau pour créer des images difficiles à ignorer. »

Cependant, Łukasz souligne que chaque concept est façonné à la fois par le sport et la personnalité concernés. « Chaque sport est différent, chaque discipline est différente, donc chaque session est créée de toutes pièces », explique-t-il. « J'essaie de capturer le dynamisme à la fois de l'athlète et de la discipline. »
Un joueur de football américain, tenant le ballon dans un bras et ayant l'air de charger vers l'objectif, entouré de fumée blanche et de poussière.

« L'une des photos les plus difficiles que j'ai prises dans ma carrière », déclare Łukasz à propos de cette image, qui a été prise dans le cadre d'une campagne marketing pour les champions de la Ligue polonaise de football américain, les Panthers de Wrocław. « Elle montre un joueur sautant par-dessus la poussière montante, éclairé par trois lampes de studio externes. L'utilisation du capteur 50.6MP du Canon EOS 5DS, associé à une grande ouverture, a permis d'obtenir une photo parfaitement nette adaptée à la publicité grand format. » Photo prise avec un Canon EOS 5DS équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.4L IS USM à 1/125 s, f/9 et ISO 320. © Łukasz Skwiot

Le footballeur professionnel Robert Lewandowski, vêtu d'une veste en cuir et d'une chemise gris foncé, tient un trophée en or devant sa poitrine.

La carrière de Łukasz a fait un bond en avant grâce à des séances photo réussies avec l'un des meilleurs footballeurs polonais, Robert Lewandowski. « C'était une séance avec Robert pour la couverture du magazine Pilka Nożna. Je n'avais que quelques minutes pour prendre la photo, ce qui est assez stressant, mais lorsque vous travaillez avec de grands joueurs, c'est encore plus stressant », explique Łukasz. Photo prise avec un Canon EOS-1D X (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.4 USM à 1/250 s, f/3,5 et ISO 320. © Łukasz Skwiot

La touche personnelle

Bien que ses images aient un rendu distinctif et audacieux, elles sont toujours personnelles. « À mon avis, dit-il, les émotions contribuent à 60 % et la lumière à 40 % pour une photo parfaite. »

Mais comment capte-t-il les émotions et la personnalité de ses sujets, surtout avec cette contrainte de temps ?

« Je travaille avec des athlètes, pas avec des mannequins », admet Łukasz. « C'est différent de travailler avec des mannequins professionnels. Les athlètes ne savent pas quoi faire de leurs mains ou comment se tenir debout, il peut donc être difficile de capturer une émotion naturelle. Le plus important est d'instaurer la confiance, ensuite c'est plus facile de contrôler et de faire poser le sujet. »
Pour y parvenir, Łukasz adopte une approche personnelle. « Il est important de connaître l'athlète. Quelles sont leurs habitudes les plus connues ? S'ils ont des tatouages, cela vaut peut-être la peine de les montrer. Peut-être qu'ils célèbrent leurs buts d'une façon particulière ? Je me prépare toujours en apprenant quelque chose sur la personne parce que j'ai besoin d'établir un lien avec elle pour chasser la timidité. »

L'approche de Łukasz découle de sa propre expérience, lorsqu'il a dû surmonter ses propres inhibitions afin de s'établir dans l'industrie. « J'ai toujours été une personne très timide et j'évitais de prendre des gens en photo, mais le fait d'être photojournaliste au magazine Piłka Nożna m'a convaincu de continuer à faire du portrait sportif.

« J'avais juste besoin de prendre des photos », explique-t-il. « La première fois que j'ai fait le portrait d'un joueur de football, je n'étais pas du tout à l'aise. C'était comme sauter d'un rocher dans l'eau, mais j'avais besoin de le faire. Ce n'était pas parfait, mais cela m'a préparé pour la session suivante et les sessions d'après. »

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
L'athlète Marcin Lewandowski, vêtu d'un haut de sport vert sans manches, debout, les bras tendus dans un nuage de poussière de craie.

Łukasz a utilisé un Canon EOS R5 pour prendre cette photo du coureur de demi-fond polonais Marcin Lewandowski. « La résolution brillante de l'EOS R5 vous permet de capturer des particules de poussière individuelles », explique Łukasz. « De plus, l'AF a gardé les yeux de Marcin nets et ne les a pas perdus dans la poussière. Avec ce type de photo, il n'y a pas de seconde chance, l'appareil photo doit fonctionner du premier coup. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 24-70mm F2.8L IS USM à 47 mm, 1/200 s, f/9 et ISO 100. © Łukasz Skwiot

L'athlète Marcin Lewandowski, vêtu d'un pull bleu et d'une veste gris clair, pose pour la caméra dans une petite pièce rétro-éclairée.

Une autre image de la séance de portraits de Łukasz avec Marcin Lewandowski, cette fois avec l'athlète en tenue habillée. « J'ai utilisé un rétro-éclairage puissant pour laisser la lumière dessiner la silhouette du modèle », explique Łukasz. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 24-70mm F2.8L IS USM à 60 mm, 1/200 s, f/9 et ISO 100. © Łukasz Skwiot

Planification et éclairage

Au fur et à mesure que sa confiance grandissait, Łukasz a été chargé de commandes de plus en plus exigeantes, y compris le test ultime : les photographies de couverture. « J'ai tendance à ne pas dire aux athlètes que nous prenons une photo de couverture, car cela les raidit généralement, ce que je veux éviter », dit-il. Il a également appris à ne pas faire une séance photo en se focalisant sur une disposition particulière. « Il faut se souvenir de son cadrage et laisser de la place pour le titre du magazine et les titres des articles », explique-t-il. « Mais il arrive que la photo de couverture prévue ne soit pas la plus intéressante et que les rédacteurs en chef changent la mise en page du magazine, alors j'essaie de garder tout mon matériel au même niveau. »
Le souci du détail de Łukasz commence bien avant la séance photo. « Une étape importante consiste à planifier la session et à créer un tableau d'ambiance », explique-t-il. « Ma petite amie Angelika, qui est la directrice artistique de plusieurs de mes séances, m'aide beaucoup. Le type d'éclairage, le nombre de lampes et le type de modificateurs sont choisis en fonction du concept de la séance et de l'effet que je souhaite obtenir, ou de l'effet que le client souhaite obtenir. »

Łukasz préfère travailler en studio, où il contrôle l'éclairage, mais photographie aussi fréquemment en extérieur. « Les séances en extérieur dépendent de la météo et sont généralement plus mobiles, je prends donc moins d'équipement », dit-il. « Travailler dans une salle de sport ou un club de fitness signifie qu'il est souvent difficile de choisir une composition qui ne détourne pas l’attention de l'athlète. Les salles de sport sont créées pour l'exercice, pas pour la photographie, c'est donc le travail du photographe de rendre l'effet final aussi intéressant que possible. »
A portrait of a model in a white jacket in front of a busy but blurred street.

Les meilleurs objectifs Canon pour la photographie de portrait

Les photographes Guia Besana et Félicia Sisco, ainsi que Mike Burnhill de Canon, partagent des conseils d'experts sur les meilleurs objectifs Canon pour réaliser des portraits parfaits.
Le combattant polonais d'UFC Marcin Tybura, les poings levés comme s'il était prêt à se battre, fixe l'objectif.

Le combattant polonais d'UFC Marcin Tybura pose pour Łukasz. « Pour cette séance, j'ai utilisé un fond avec des bandes orange rétro-éclairées aux couleurs du sponsor pour lequel je créais cette campagne publicitaire », explique Łukasz. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (remplacé par le modèle Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.8 USM à 1/200 s, f/8 et ISO 100. © Łukasz Skwiot

Choisir l'équipement pour les séances

Quand la taille de l'image n'est pas la priorité, Łukasz utilise le Canon EOS-1D X Mark III. « Sa vitesse incroyable de 16 im./s combinée à des lampes de studio rapides m'aide à créer des images incroyablement dynamiques », explique-t-il.

Dernièrement, cependant, Łukasz a opté pour le système EOS R hybride plein format de Canon, sa combinaison préférée étant le Canon EOS R5 équipé de l'objectif Canon RF 85mm F1.2L USM. « Le capteur 45MP offre la résolution brillante nécessaire pour les campagnes publicitaires et une excellente dynamique tonale », dit-il. « La plus grande différence pour moi, cependant, est l'autofocus, qui me permet de me concentrer sur le cadrage plutôt que sur la mise au point. Je peux placer l'athlète dans le coin du cadre et être sûr que la mise au point sera parfaite. Avoir des collimateurs d'autofocus sur l'ensemble du cadre est tellement plus facile, je n'ai plus qu'à penser au cadrage, et grâce à cela, je travaille plus rapidement.

« L'objectif RF 85mm F1.2L USM m'offre la distance parfaite avec le modèle pour faciliter la communication, et il ne crée aucune distorsion, ce qui rend les proportions parfaites. Plus important encore, c'est une conception optique brillante ; j'aime la netteté de cet objectif. J'utilise également une forte contre-lumière dirigée vers l'objectif, j'apprécie donc l'absence d'éblouissement et de reflets. »

Lorsqu'un sujet en mouvement est impliqué, ajoute Łukasz, la capacité de l'autofocus à suivre le sujet sur l'ensemble du cadre, combinée à la vitesse de prise en continu de 12 im./s de l'EOS R5, « me donne les meilleures chances de réussir du premier coup ».
Une image monochrome d'un joueur de football américain plongeant dans les airs avec le ballon dans sa main tendue, dans un stade sous un projecteur éblouissant.

Aussi bien en studio qu'en extérieur, Łukasz planifie toujours méticuleusement ses séances photo. « Je donne très rarement des photos en noir et blanc à mon client, mais lors de la création de cette séance, j'ai eu l'idée de créer un ensemble très contrasté : une tenue blanche complétée par de puissants projecteurs dans le ciel nocturne. Le passage au monochrome a accentué cette idée, ajoutant de l'intensité à la photo », dit-il. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 15-35mm F2.8L IS USM à 31 mm, 1/200 s, f/5 et ISO 640. © Łukasz Skwiot

Faire changer les esprits

Des séances réussies avec le capitaine de l'équipe nationale de football de Pologne Robert Lewandowski et les Panthers de Wrocław, champions de la Ligue de football américain de Pologne, ont certainement renforcé la notoriété de Łukasz. Mais il ne ralentit pas pour autant.

« Si vous voulez réaliser quelque chose, vous devez y croire et continuer à vous améliorer », dit-il. « En ce moment, le marché est très dynamique, vous ne pouvez donc pas vous reposer sur vos lauriers. J'essaie de rendre chaque session meilleure que la précédente. J'essaie constamment d'élargir mes connaissances, d'améliorer mon utilisation de la lumière et de perfectionner ma façon de traiter les photos afin d'offrir à mes clients la meilleure qualité possible. »

La passion de Łukasz pour la photographie va de pair avec sa poursuite de nouveaux défis et opportunités. « Je n'ai pas encore eu l'occasion de photographier des athlètes handicapés, mais c'est très important de montrer la diversité dans le sport. J'espère à l'avenir avoir l'occasion de travailler avec un ou deux athlètes handicapés de disciplines différentes, peut-être dans le cadre d'un projet personnel. Je pense que cela créerait des images très puissantes. »

Rédigé par Mark Alexander


L'équipement de Łukasz Skwiot

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Équipement de Łukasz Skwiot contenant des appareils photo, des objectifs et des accessoires Canon.

Appareil photo

Canon EOS-1D X Mark III

L'EOS-1D X Mark III est l'outil de création par excellence grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, sa technologie d'autofocus utilisant le Deep Learning et ses vidéos en RAW 5,5K.

Canon EOS R5

Les performances sans compromis de l'EOS R5 révolutionneront votre photographie et votre réalisation. Łukasz confie : « L'EOS R5 me fournit une excellente qualité d'image, une haute résolution et une plage dynamique, tandis que l'autofocus sur les yeux facilite votre travail en vous permettant de vous concentrer sur le cadrage, et non sur la mise au point. »

Canon EOS 5DS

Offrant une netteté essentielle quand cela compte vraiment, le Canon EOS 5DS transformera votre façon de voir le monde. « L'EOS 5DS offre une résolution puissante allant jusqu'à 50,6 MP. La netteté et les détails sont incomparables », déclare Łukasz.

Objectifs

Canon RF 85mm F1.2L USM

L'objectif pour portrait incontournable pour la technologie d'imagerie nouvelle génération. Łukasz déclare : « J'aime la netteté de cet objectif et, comme j'utilise souvent un contre-éclairage puissant dirigé vers l'appareil photo, j'aime aussi la technologie Air Sphere Coating qui élimine les reflets et les éblouissements. »

Canon EF 50mm f/1.4 USM

Grâce à la rapidité de son ouverture maximale et de son système de mise au point, cet objectif compact 50mm standard hautement performant offre une qualité surprenante, quel que soit le type de photographie pratiqué.

Articles liés

  • Un skieur vêtu de turquoise au bord d'une pente raide, avec des montagnes couvertes de neige en arrière-plan.

    Article

    Comment se lancer dans la photographie sportive : quelques conseils de pro

    Du meilleur équipement aux ingrédients d'un cliché réussi, trois professionnels partagent 15 conseils pour transformer un passe-temps en carrière dans la photographie sportive.

  • Un skateur réalisant un fakie kickflip sur les parois arrondies de la structure en briques d'un viaduc, cadré pour donner l'impression que la paroi en brique se répète indéfiniment au loin.

    ARTICLE

    Quand les sports extrêmes rencontrent la photographie d'architecture

    Lorenz Holder, ambassadeur Canon, explique comment il a photographié un skateboarder en action sous un viaduc grâce à un téléobjectif à ouverture rapide.

  • Une exposition en noir et blanc d'un homme âgé portant un chapeau et un paysage urbain composé de bâtiments en vieilles pierres.

    ARTICLE

    Double exposition : des individus et un lieu

    Découvrez comment la photographe de documentaire Aline Deschamps a combiné portraits et scènes urbaines pour illustrer la force de la communauté italienne.

  • ARTICLE

    Cinq conseils pour réaliser des portraits de grands sportifs

    De l'éclairage à l'arrière-plan en passant par la pose et les accessoires, l'ambassadeur Canon Andrey Golovanov partage ses bons conseils et ses techniques pour réaliser des portraits d'athlètes.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro