ARTICLE

Pérenniser votre travail en 4K : trois aspects à prendre en compte pour les directeurs de la photographie

Tournage du court-métrage 4K A Dishful of Dollars de Nancy Schreiber avec la caméra Canon EOS C700 FF. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

Dans une recherche constante d'amélioration de la qualité d'image, les secteurs du cinéma et de la télévision ont choisi d'adopter l'enregistrement 4K. Toutefois, seul un nombre restreint de personnes ont accès à la télévision en 4K. C'est pourquoi l'enregistrement en 4K est aujourd'hui considéré comme un moyen de pérenniser votre travail en attendant l'arrivée d'une telle technologie dans les foyers.

De nombreux professionnels du secteur de la vidéo s'interrogent sur les fonctionnalités à retenir pour leurs prochaines caméras. Leurs interrogations portent également sur le degré d'investissement nécessaire en matière de stockage pour bénéficier d'un suréchantillonage dans la plus haute résolution possible. Paul Atkinson, spécialiste produit chez Canon, dresse les trois aspects les plus importants dont les directeurs de la photographie et autres professionnels de la vidéo doivent tenir compte.

1. Le futur est déjà en marche

Cinematographer Nancy Schreiber and director Nigel Dick discuss a shot on a Canon EOS C700 FF surrounded by crew.
Certains professionnels du cinéma, comme la directrice de la photographie Nancy Schreiber et le réalisateur Nigel Dick, travaillent déjà en 4K. Et la demande ne va cesser de croître. Ici, Nancy et Nigel discutent d'une scène qu'ils ont filmée avec la caméra Canon EOS C700 FF. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff
Canon Professional Services

Vous serez entre de bonnes mains

Bénéficiez de conseils gratuits d'experts, faites réparer ou entretenir votre matériel, participez à des événements sources d'inspiration et profitez d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

« Certaines chaînes d'abonnement en ligne sont d'ores et déjà en demande de 4K, donc si vous souhaitez produire des contenus pour eux, vous devrez nécessairement tourner en 4K. Mais le nombre de personnes ayant réellement accès à la 4K est aujourd'hui relativement faible. Pour pouvoir en bénéficier, il est non seulement nécessaire de posséder une télévision adaptée, mais également un abonnement à l'un des fournisseurs de services télévisés en ligne ou à Sky. Cependant, pérenniser son travail en attendant le jour où la 4K deviendra plus accessible n'est pas la seule raison de tourner en 4K. De nombreux chefs opérateurs filment en 4K, même si leurs images sont par la suite diffusées en HD, car la qualité reste toujours sensiblement meilleure.

« La révolution 4K a pour principal objectif de répondre à la demande d'amélioration de la qualité d'image, et bien qu'il soit impossible d'en déterminer la période, une forte demande en télévision 4K est à prévoir. Ce qui est important en matière de pérennisation, c'est que lorsque la 4K sera plus répandue dans les foyers, vous devrez vous assurer qu'un public sera là pour vos contenus. Si vous ne produisez pas d'images à la bonne résolution, vous risquez d'être mis de côté. »

2. La pérennisation ne se résume pas au nombre de K

Cinematographer Nancy Schreiber checks the shot as an operator uses a Canon EOS C700 FF on a Steadicam.
La caméra Canon EOS C700 FF tourne au format RAW avec une résolution de 5,9K, ce qui implique une grande quantité de données à retoucher en post-production. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

« En tant que directeur de la photographie ou professionnel de la vidéo, vous devez toujours vous focaliser sur la qualité de l'image. Cela s'applique aussi bien à la HD qu'à la 4K : cherchez à obtenir des images avec la meilleure qualité possible. Dans le cas du cinéma haut de gamme ou des séries télévisées issues de grandes productions, les données jouent un rôle crucial. Plus vous aurez de données avec lesquelles composer, plus vous aurez la possibilité d'obtenir les résultats souhaités.

« Lorsqu'elle est pleinement exploitée, la caméra Canon EOS C700 FF vous permet de réaliser des prises de vues au format RAW en 5,9K. Vous disposez ainsi d'une énorme quantité de données que vous pouvez post-traiter pour obtenir l'esthétique recherchée. Ce dont vous avez besoin, c'est la possibilité d'exploiter réellement ce fichier pour en tirer le meilleur parti et profiter pleinement des fonctionnalités de votre caméra. En effet, les images obtenues après la phase de post-traitement sont celles qui importent le plus et dont chaque professionnel des secteurs du cinéma et de la télévision doit se préoccuper en premier lieu. Assurez-vous donc de disposer de la meilleure caméra et du meilleur objectif possibles, tout en gardant à l'esprit que les couleurs ont également un rôle important.

« Les objectifs Canon sont reconnus à travers le monde pour leur qualité optique. La façon dont le capteur et le processeur de la caméra fonctionnent et dont la caméra produit ses couleurs sont les clés d'un résultat qui ravit les directeurs de la photographie. Lorsque vous réalisez une prise de vues en Full HD avec l'une des caméras cinématographiques de Canon, vous enregistrez en réalité une image 4K que la caméra convertit ensuite en Full HD. La caméra exploite tout le potentiel du capteur pour vous apporter la meilleure qualité de sortie HD.

« Vous devez chercher à tirer le meilleur profit du capteur, car c'est de lui dont dépend les images affichées à l'écran et donc le résultat final. »

3. Vos exigences dépendent du client

A Canon EOS C700 FF camera seen from the left side.
Les caméras cinématographiques de Canon peuvent être combinées en toute simplicité. Il est ainsi possible d'utiliser la caméra Canon EOS C700 FF comme caméra A et une caméra Canon EOS C200 comme caméra B pour tourner au format Cinema RAW Light et monter facilement tous les fichiers ensemble. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

« Il est important de tenir compte des avantages et inconvénients de la 4K avant d'opter pour cette dernière, ou pour une résolution supérieure. En effet, la question du stockage est également cruciale. Si vous tournez au format RAW avec la caméra Canon EOS C700 FF, vous remplirez un disque dur de 2 To en environ 26 minutes. Et même avec des images tournées en 4K pour une sortie en Full HD, vous devrez conserver ces fichiers et en faire une sauvegarde. Vous devrez donc doubler vos capacités de stockage par rapport à ce que vous filmez réellement.

« Vos exigences dépendent des résultats que vous souhaitez obtenir. Certaines personnes n'auront jamais à s'inquiéter de devoir utiliser un jour la 4K. Pour elles, la caméra Canon EOS C100 Mark II reste le meilleur choix pour faire leurs premiers pas.

« Si vous réalisez des prises de vues pour le cinéma ou pour des diffusions haut de gamme, vous devez pouvoir tourner au format RAW, même si vous risquez de pas pouvoir toujours l'utiliser en raison de la taille des flux et des fichiers de données obtenus. Même avec l'option d'enregistrement non RAW, vous obtenez des images à une vitesse d'environ 810 Mo/s pour la caméra Canon EOS C700 FF et 405 Mo/s pour la caméra Canon EOS C300 Mark II, soit une quantité de données non négligeable. Posez-vous donc les bonnes questions : devez-vous opter pour une approche cinématique complète afin de bénéficier d'une résolution maximale, ou serait-il plus intéressant pour vous de choisir un modèle plus compact et plus facile à manipuler, comme la caméra Canon EOS C300 Mark II dotée d'une option d'enregistrement en XF-AVC, ou encore la caméra Canon EOS C200 pour un enregistrement au format Cinema RAW Light en 4K ? Vous obtiendrez ainsi une taille de fichier bien plus petite qu'avec le format Cinema RAW Light de Canon, tout en conservant une structure de fichier suffisamment robuste pour traiter vos images.

« L'un des principaux avantages de la gamme de caméras cinématographiques de Canon réside dans l'interopérabilité de chaque produit. Sur un tournage nécessitant plusieurs caméras, vous pouvez ainsi choisir une caméra Canon EOS C700 FF comme caméra A, et ajouter une caméra Canon EOS C200 comme caméra B pour filmer au format Cinema RAW Light. Consultez facilement vos images pendant le tournage, montez-les et étalonnez-les en post-production, le tout avec les écrans de référence 4K de pointe de Canon. »

Rédigé par Kathrine Anker


Articles liés

Tout afficher