ARTICLE

Canon EOS C700 FF : Premières impressions d'une directrice de la photographie, lauréate du festival de Sundance

Tournage du court-métrage « A Dishful of Dollars » avec la caméra Canon EOS C700 FF. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

Basée aux États-Unis, la directrice de la photographie Nancy Schreiber a été récompensée à deux reprises au festival du film de Sundance. Elle a contribué à plus de 100 projets, dont « The Family » pour la chaîne ABC, « The Comeback » sur HBO et « Better Things » sur FX. En 2017, elle est devenue la première femme à se voir décerner le Prix du Président par l'American Society of Cinematographers. Plus récemment, elle a été la première directrice de la photographie à tourner un film avec la nouvelle caméra plein format de Canon, l'EOS C700 FF.

Nancy a été chargée par Canon de tourner le film de trois minutes et demie « A Dishful of Dollars », en soumettant la caméra Canon EOS C700 FF à une grande variété de défis, dont des scènes à contraste élevé et à basse lumière, en filmant différentes couleurs de peau. Placé dans une salle de gym en sous-sol et dans les rues d'une zone industrielle de Los Angeles, le film démontre le rendu très cinématographique du capteur plein format de la caméra, ainsi que sa gamme tonale et de couleurs très étendue. Ici, Nancy revient sur son expérience de tournage avec le nouveau bijou de Canon pour les directeurs de la photographie.

Quelles étaient les instructions pour « A Dishful of Dollars » ?

« Le réalisateur, Nigel Dick, avait préparé à la fois une liste de tournage très complète et une liste de story-boards à suivre. Il voulait que ce film comporte une histoire. Il ne s'agissait pas seulement de tester la caméra, nous voulions réellement que les deux personnages principaux tissent une relation émotionnelle. Le défi commence quand ils sont dans le ring de boxe et puis cela se développe davantage par la course de vélo et la compétition pendant laquelle des dollars sont jetés dans un plat. Ils sont amis et ils se défient. C'était très important que l'histoire fasse sens, nous ne voulions pas nous contenter de mettre en avant les attributs de la caméra. Il nous fallait donc tous ces plans et nous les avons filmés. Mais nous n'avions que deux jours pour le faire et ne pouvions pas consacrer beaucoup de temps aux deuxièmes prises. »



Quelles caractéristiques de la nouvelle caméra vous ont le plus enthousiasmé ?

« Les capteurs plein format sont maintenant très à la mode, et j'étais très impatiente de travailler avec la caméra plein format de Canon. J'étais enchantée de pouvoir tester les objectifs anamorphiques, ainsi que les objectifs sphériques pour pouvoir couvrir un capteur large. J'ai toujours aimé les objectifs anamorphiques. Ils nous aident à faire en sorte que le public voie ce que nous voulons qu'il voie. Donc la combinaison d'objectifs anamorphiques et du plein format était fantastique.

« Le deuxième jour de tournage, nous avons utilisé une grande variété d'objectifs anamorphiques pour les scènes extérieures à moto. Le premier jour, à l'intérieur de la salle de boxe, nous avons utilisé une grande gamme d'objectifs non anamorphiques pour pouvoir couvrir le capteur, dont le nouvel objectif 20 mm à focale fixe de Canon, Canon CN-E20mm T1.5 L F. »

The camera crew at work in front of a large mural of a boxer landing a right cross on an opponent. Director Nigel Dick is seated behind a Canon EOS C700 FF, and cinematographer Nancy Schreiber stands to his left.
Le réalisateur Nigel Dick (assis derrière la caméra Canon EOS C700 FF) et la directrice de la photographie Nancy Schreiber (à sa gauche) sur le tournage, dans la salle de boxe. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff
A camera operator with a Canon EOS C700 FF on a Steadicam films a boxer using one of several punching bags in a boxing gym.
Tournage dans la salle de boxe avec la caméra Canon EOS C700 FF en Steadicam. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

Que pensez-vous de l'ergonomie de la caméra Canon EOS C700 FF ?

Canon Professional Services

Vous serez entre de bonnes mains

Bénéficiez de conseils gratuits d'experts, faites réparer ou entretenir votre matériel, participez à des événements sources d'inspiration et profitez d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

« J'étais très excitée par la bonne ergonomie de la caméra Canon EOS C700 FF, aussi bien pour les tournages de films de cinéma que pour les projets de télévision. Personnellement, je trouve que certaines caméras sont trop lourdes à opérer au poing, mais celle-ci est extrêmement légère. Elle dispose d'un véritable oculaire OLED et la caméra était bien équilibrée sur mon épaule. Cela n'est pas le cas pour de nombreuses caméras numériques. J'ai débuté ma carrière avec des caméras de cinéma et, même si elles étaient lourdes, elles étaient bien équilibrées.

« La présentation des menus est aussi très intuitive. Tous les boutons que vous pouvez attribuer se trouvent du côté droit de la caméra. Le jour du tournage des scènes extérieures, nous avions beaucoup de réglages à faire en très peu de temps. C'était très pratique de pouvoir rapidement appuyer sur le bouton attribué au Waveform Monitor. J'aime aussi utiliser les fausses couleurs lorsque je n'ai pas beaucoup de temps pour le mesurage et c'était accessible très facilement.

« J'ai beaucoup apprécié le fait de pouvoir passer rapidement de la caméra du Steadicam au dolly. Il n'y avait pas des tas de fixations à enlever pour passer de l'un à l'autre. Dans le passé, pour préparer une journée de tournage, il fallait prévoir 20 minutes pour passer du Steadicam au mode conventionnel. Il fallait souvent prévoir toutes les prises en Steadicam en même temps précisément pour cette raison. Mais ce n'était pas nécessaire avec la caméra Canon EOS C700 FF. Elle passait rapidement et simplement de l'un à l'autre. »

Vous avez filmé en 5.9K. C'était comment ?

« Oui, nous avons filmé en RAW à 5.9K avec un Codex capture drive. Le film devait être projeté en 4K, donc nous pouvions zoomer sur certains plans – même si, en tant que directrice de la photographie, je précise que nous préférons généralement les gros plans aux zooms. Nous avons zoomé sur la femme boxeuse pour un plan, avec un cadrage surveillé, et j'étais impressionnée. Il n'y avait pas de bruits et les contrastes étaient bons. Les couleurs aussi.

« Il faut dire que les pixels plus larges offrent une plus grande marge de manœuvre. Mais je n'ai pas effectué de comparaisons, nous étions en train de filmer de vraies scènes. Je suis impatiente d'effectuer un test plus complet de la caméra à l'avenir.

« Bien sûr, la résolution du film a été réduite pour le visionnage en ligne et la qualité est plutôt bonne en HD. Tellement de gens n'ont pas la possibilité de voir les films en 4K ou 6K, mais la qualité HD en ligne est vraiment bonne. »

A camera operator with a Canon EOS C700 FF films two motorcycles as they move away down a wide, empty street.
Séquence à moto, deuxième jour de tournage. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

Parlez-nous du tournage de scènes très sombres, au contraste élevé, en sous-sol.

« Nous avons tourné les scènes de boxe avec des lampes 2K Xenon, qui nous ont permis de créer ces superbes puits de lumière en ajoutant de la fumée. J'ai très peu éclairé les acteurs. Nous avons surtout utilisé le retour des Xenons, en complétant seulement à l'occasion pour mieux voir leurs yeux. J'ai été très impressionnée par la capacité de la caméra à gérer une telle différence d'exposition. Son étendue était très impressionnante. En termes de rendu des couleurs, nous avons filmé trois différentes couleurs de peau et nous n'avons rencontré aucune difficulté au moment de l'étalonnage. »



Vous avez aussi utilisé des couleurs vives pour les scènes extérieures.

« Nous avons intentionnellement choisi des costumes et des motos aux couleurs très saturées et nous étions impatients de voir le rendu. La tendance aujourd'hui consiste plutôt à utiliser des couleurs subtiles et nuancées, mais beaucoup de films d'époque et même certains films d'aujourd'hui nécessitent des couleurs saturées. Par exemple, le rouge des costumes et de la moto ne se mélange pas, ce qui arrive pourtant souvent avec la couleur rouge. Nous avons vraiment poussé avec les couleurs et nous avons été impressionnés par le rendu de la caméra Canon EOS C700 FF. »



Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée lors du tournage ?

« Sans doute les scènes à moto. Nous étions dans une voiture Grip Trix, l'une des voitures électriques les plus rapides, et nous avons filmé à l'horizontale les motos roulant de droite à gauche. C'était difficile parce que les motos roulaient très vite et il fallait les garder dans le cadre tout en dépassant les voitures qui les éclairaient à l'avant. En fait, nous avons été impressionnés par la stabilité de la lumière. Notre cascadeuse a fait une roue arrière et nous n'avions que trois essais pour la filmer. Il fallait ensuite passer aux plans suivants parce que nous manquions de temps. Ce n'est qu'au troisième essai qu'elle a réussi à passer sur la roue arrière et nous avons eu le plan. Nous n'aurions pas eu le temps de faire d'autres tentatives et, heureusement, nous n'en avons pas eu besoin. »

A Canon EOS C700 FF camera seen from the left side on the boxing gym set.
La nouvelle caméra Canon EOS C700 FF sur plateau. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

Comment avez-vous filmé le ralenti ?

« Nous avons filmé à 60 images par seconde et 120 images par seconde. Il a fallu descendre puisque la caméra n'enregistre pas les ralentis en 5.9K, mais nous sommes très contents du résultat, nous n'avons pas perdu en qualité. Il a été très facile de mélanger les scènes au ralenti avec le reste, les images se sont bien intégrées. Il y a peut-être plus de bruit, mais ce sera le cas, quelle que soit votre caméra parce que les scènes au ralenti comportent une texture particulière. »



Avez-vous pu utiliser les 10 expositions des filtres intégrés ?

« J'ai utilisé cette fonctionnalité à l'extérieur. La caméra est tellement rapide et je voulais garder l'ISO à 800 pour obtenir les meilleures performances de la caméra, en termes de captage des lumières hautes et basses. C'est très utile d'avoir des filtres ND intégrés pour éviter les changements de couleurs, ce qui peut arriver avec certains filtres en verre. »

A female and a male boxer, dressed in motorcycle jackets and the male carrying a motorcycle helmet, run through a boxing gym as they are filmed by a camera operator with a Canon EOS C700 FF on a dolly on rails.
Tournages caméra au poing, en Steadicam ou sur dolly, la caméra Canon EOS C700 FF a prouvé sa versatilité. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ron Batzdorff

Avez-vous surveillé le rendu HDR pendant le tournage ?

« Non, nous avons utilisé les magnifiques moniteurs Canon 4K. Ce que les gens doivent comprendre, c'est qu'il faut une gradation entièrement distincte lorsque vous tournez pour le HDR. Les directeurs de la photographie ont tendance à vouloir laisser de grosses zones du cadre dans l'obscurité par choix et le HDR perce des zones d'ombre que nous ne voudrions pas nécessairement montrer. Il faut créer une autre gradation pour faire en sorte de ne pas montrer ce qu'il y a derrière ces zones d'ombres. C'est vrai qu'il y a plus de marge de manœuvre, ce qui est très agréable. Mais parfois nous voulons que les choses s'évanouissent. Donc, nous n'avons pas contrôlé le rendu HDR pendant le tournage. Après le premier étalonnage, nous avons utilisé un moniteur HDR de Canon. »



Comptez-vous réutiliser la caméra Canon EOS C700 FF ?

« Je vais certainement chercher à la réutiliser. Je suis sûre que d'autres directeurs de la photographie vont aussi vouloir l'utiliser. C'est sans aucun doute la meilleure caméra de cinéma de Canon. Beaucoup de mes amis possèdent une caméra Canon EOS C300 Mark II, elle est très populaire dans le monde du documentaire, mais je pense que la caméra Canon EOS C700 FF va sérieusement attirer l'attention de ceux qui veulent filmer en 4K, pour le cinéma et la télévision. Je pense que Canon a désormais de grandes chances de s'introduire dans cette arène. »

Rédigé par Kathrine Anker


Le kit de Nancy Schreiber

Le kit utilisé par les professionnels pour le tournage de leurs films

The key kit pros use to shoot their movies

Une caméra vidéo

Canon EOS C700 FF

La nouvelle génération de capteur CMOS plein format de Canon enregistre en 5,9K avec un suréchantillonnage, offrant des vidéos 4K de qualité exceptionnelle.

Bague

Articles liés

Tout afficher