ARTICLE

La vidéo comme outil marketing : pourquoi créer du contenu vidéo destiné aux réseaux sociaux

La carrière de Simeon Quarrie a pris un nouveau tournant dès lors qu'il est passé devant la caméra. « En tant que créatifs, nous consacrons souvent beaucoup de temps à ce qui se passe devant notre objectif, mais notre public souhaite aussi savoir qui se cache derrière l'appareil photo », explique-t-il. © Simeon Quarrie

Avec des milliards d'images publiées chaque jour sur les réseaux sociaux (oui, des milliards par jour), il est de plus en plus difficile de se démarquer. Dans un environnement numérique saturé, pour attirer l'attention sur leur travail, les photographes professionnels s'aventurent dans la vidéo, non seulement comme service potentiel mais aussi en tant qu'outil marketing.

La vidéo permet de promouvoir votre entreprise de bien des manières, de petits extraits qui s'intègrent parfaitement dans les réseaux sociaux à la diffusion de vidéos en direct, en passant par les tutoriels sur Youtube. L'ambassadeur Canon Gil Gropengiesser, du duo allemand Julia & Gil spécialisé dans la photo de mariage, nous parle de sa stratégie payante sur les réseaux sociaux, tandis que l'entrepreneur, photographe et vidéaste britannique Simeon Quarrie raconte comment sa carrière a pris un nouveau tournant après être passé devant la caméra.

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

La révolution vidéo

Vous vous dites peut-être que ça ne sert à rien de consacrer du temps et des ressources pour tourner et publier du contenu en ligne, car vos clients ne font pas partie de ces personnes qui regardent des vidéos sur les réseaux sociaux. S'il est vrai que ce sont les consommateurs les plus jeunes qui visionnent le plus de vidéos, la société d'études de marché GlobalWebIndex a révélé que 83 % des internautes âgés de 55 à 64 ans ont regardé un clip vidéo en ligne au cours du dernier mois, ce qui laisse à penser que le contenu vidéo touche toutes les catégories de population et une audience très large.

La consommation de vidéos en ligne ne cesse d'augmenter chaque année, et d'après les prévisions de l'entreprise informatique Cisco, les vidéos pourraient représenter plus de 80 % du trafic Internet d'ici 2021.

Il est facile de comprendre pourquoi la vidéo peut être un outil marketing efficace : elle peut proposer à vos clients potentiels des informations faciles à assimiler ainsi qu'un aperçu de votre travail et de votre personnalité. Comme le note Gil Gropengiesser, si on veut gagner de l'argent avec la photographie, on ne peut pas passer à côté de ce type de marketing personnel. « En fait, les shootings photo ne représentent qu'une part infime de notre travail », explique-t-il. « Tous les jours, nous nous efforçons de travailler notre image de marque, notre site Internet et nos réseaux sociaux pour communiquer avec nos contacts. Si on se cantonne à son travail créatif, c'est très difficile de se faire remarquer, de décrocher des contrats et de gagner sa vie en faisant de la photo. »

Wedding photographer Gil Gropengiesser taking a photo of a man carrying a woman on his back.
Julia et Gil se spécialisent dans la photographie de mariage, mais ils consacrent aussi beaucoup de temps à la création de vidéos de marketing pour leurs réseaux sociaux. © Julia & Gil
Wedding photographers Julia & Gil sat on a beach.

À propos de Julia & Gil

Julia et Gil sillonnent le monde depuis sept ans, immortalisant des histoires d'amour, du lac de Côme jusqu'en Californie. La vidéo représente aujourd'hui une part importante de leur travail.

Vidéos destinées aux réseaux sociaux

Le duo de photographes allemands Julia et Gil sillonne le monde pour immortaliser les mariages. La vidéo est devenue une part importante de leur travail, non seulement les séquences qu'ils tournent pour leurs clients, mais aussi, de plus en plus, en tant qu'outil de promotion.

« Les vidéos attirent davantage l'attention », explique Gil. En faisant défiler votre fil d'actualité, vous regardez une photo et comprenez son message en une seconde, tandis que la vidéo, quand elle se lance, vous encourage à vous attarder pour découvrir son contenu. »

Si pour finaliser une vidéo de mariage, il leur faut jusqu'à 6 semaines de travail, ils essaient en revanche de publier un teaser d'une minute pour leurs 14 000 abonnés Instagram dans les 48 heures. « Ça donne une idée de l'ambiance du mariage et de ce qui s'est passé pendant l'événement. Les invités partagent énormément la vidéo, ce qui est excellent pour promouvoir notre travail », explique-t-il.

D'après GlobalWebIndex, les consommateurs numériques passent en moyenne 2 h 22 par jour sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie, et plus de quatre consommateurs sur 10 utilisent les réseaux sociaux pour chercher de nouvelles marques et de nouveaux produits. Une présence forte sur les réseaux sociaux est donc une composante essentielle d'une stratégie marketing réussie. « Près de 80 % de nos demandes de devis proviennent de personnes qui nous ont trouvés sur Instagram, ça représente donc une source de travail immense pour nous » confie Gil. « Nous passons beaucoup de temps sur les réseaux sociaux au quotidien. »

A bride and groom walking hand-in-hand between two rows of people, with confetti in the air.
Julia et Gil adaptent leurs vidéos promotionnelles aux différents réseaux sociaux, en publiant par exemple de courts teasers de mariage sur Instagram, et en utilisant leur chaîne YouTube pour des blogs vidéos sur la photographie et pour partager des conseils professionnels. © Julia & Gil
Videographer Simeon Quarrie holding a Canon cine camera attached to a professional gimbal.

À propos de Simeon Quarrie

Simeon utilise à la fois des photographies et des vidéos pour créer du contenu multimédia percutant destiné à un large éventail de clients commerciaux.

Investir dans le bon canal

« Tout contenu de réseaux sociaux doit être bien pensé », explique Simeon Quarrie, fondateur de Vivida, une agence spécialisée en contenu, qui compte 33 000 abonnés sur Instagram. « Les gens pensent souvent à tort (et ça m'arrive aussi) que l'activité sur les médias sociaux se suffit à elle-même. Mais il faut se demander quel est votre public et quels sont les canaux les plus importants pour vos objectifs commerciaux. En ce moment, je me consacre à LinkedIn car le contenu vidéo commence vraiment à prendre de l'ampleur sur ce réseau et ça me permet d'entrer en contact avec les bonnes personnes. »

Julia et Gil adaptent aussi leurs vidéos à leur public. Si Facebook compte le plus d'utilisateurs, YouTube attire le plus d'audience par semaine, ce qui en fait toujours une plateforme de poids pour le contenu vidéo. Julia et Gil se servent de leur chaîne YouTube pour publier des blogs vidéos sur la photographie et offrir des conseils professionnels.

« On s'efforce de ne pas simplement mettre en ligne des vidéos, mais de suivre les abonnés et d'interagir avec eux, de liker des publications et de commenter les vidéos d'autres internautes », explique Gil. « Notre segment de clients, composé de photographes et de créatifs, est plutôt spécialisé. Nous essayons donc de rester actifs sur les plateformes où ils passent leur temps : YouTube, Instagram et Pinterest. »

Julia et Gil créent leurs vidéos promotionnelles sur différents appareils photo Canon, du Canon EOS 5D Mark IV, qu'ils utilisent aussi dans la photographie de mariage – « l'appareil idéal pour réaliser à la fois des vidéos et des photos de grande qualité » – au Canon EOS R, l'appareil hybride plein format dont ils se servent en voyage. Mais pour la majorité de leurs blogs vidéos, ils utilisent le Canon PowerShot G7 X Mark II, dont la dernière version est le Canon PowerShot G7 X Mark III.

« Quand on veut éviter de s'encombrer d'un gros appareil photo, on prend le PowerShot G7 X Mark II, si petit qu'il peut se glisser aisément dans une poche », explique Gil. « C'est un appareil performant doté de la stabilisation vidéo. Ces dernières années, nous l'avons utilisé pour créer toutes nos vidéos personnelles et nos vlogs pour YouTube et la plateforme IGTV d'Instagram. »

North Korean people travel up a tall metro escalator at rush hour. Photograph by Roger Turesson.

Opinion : les photographes devraient-ils faire de la vidéo ?

Y a-t-il plus de travail pour ceux qui se diversifient et réalisent également des vidéos ou vaut-il mieux se spécialiser dans un seul format ? Trois professionnels partagent leurs avis.

Passer devant la caméra

D'après une étude de GlobalWebIndex, 50 % des utilisateurs de réseaux sociaux ont regardé un tutoriel sur YouTube au cours du dernier mois et 35 % ont visionné une publicité vidéo pour une marque, ce qui en fait un outil d'une efficacité redoutable pour attirer les clients.

« L'une des décisions les plus importantes que j'ai prise dès le début a été de passer devant la caméra », raconte Simeon. Il travaillait comme photographe de mariage quand il a décidé de tourner une petite vidéo explicative destinée à son site Internet, où il se présentait et exposait sa façon de travailler aux clients potentiels.

« En tant que créatifs, nous consacrons souvent beaucoup de temps à ce qui se passe devant notre objectif, mais notre public souhaite aussi savoir qui se cache derrière l'appareil photo », explique-t-il. « Les gens se sont sentis beaucoup plus à l'aise avec moi, car ils avaient l'impression de m'avoir déjà rencontré, et mon entreprise a gagné en capital sympathie. »

Videographer Simeon Quarrie filming freediver Helena Bourdillon on a beach.
Simeon utilise le Canon EOS C200 pour ses commandes professionnelles, mais aussi pour tourner des vidéos personnelles destinées aux réseaux sociaux. © Simeon Quarrie

En réalisant qu'il tenait là une bonne idée, il a enchaîné avec une série de vidéos montrant les coulisses de son travail de photographe lorsqu'il intervient sur une journée de mariage. « Les gens sont sensibles à l'aspect humain et ils veulent savoir si on va pouvoir travailler ensemble en bonne harmonie. Les clients m'appellent et me parlent de vidéos de shootings qu'ils ont vues. »

Les vidéos explicatives face caméra de Simeon l'ont aidé à trouver des clients potentiels, mais lui ont aussi valu l'attention d'autres entreprises et photographes professionnels. « Ça a boosté ma notoriété dans le secteur, et la création de vidéos a donc eu des répercussions importantes sur mon activité », poursuit Simeon. En passant de la photographie de mariage à la photographie commerciale et à la réalisation de vidéos et de contenu de réalité virtuelle, Simeon a fini par endosser un rôle d'influenceur dans le domaine de la photographie et de la vidéo.

Simeon utilise le même matériel pour tourner ses vidéos destinées aux réseaux sociaux et pour ses contrats professionnels. Ainsi, il crée ses vidéos YouTube sur un Canon EOS C200 au format MP4, profitant pleinement de l'autofocus de l'appareil. « Les vidéos MP4 sont suffisamment bonnes pour être publiées telles quelles. Elles ne nécessitent même pas d'étalonnage », précise-t-il. « Et on peut transférer les fichiers directement de la caméra à l'appareil mobile. Je cherche à obtenir une bonne qualité de production, une profondeur de champ légèrement floutée, tout en gardant la mise au point sur mon visage, le tout avec un minimum d'effort. »

Simeon utilise souvent un EOS C200 avec des objectifs Cinéma de Canon comme le CN-E18-80mm T4.4 L IS KAS S, mais il travaille aussi avec des objectifs EF tels que le Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM (désormais remplacé par le Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM) ou le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. « L'optique Canon offre un rendu particulier, et c'est exactement ce que je recherche », confie-t-il. « Avec la technologie d'autofocus CMOS Dual Pixel intégrée dans l'EOS C200, j'ai un autofocus rapide et réactif. Je considère que le niveau de qualité de mon contenu représente ma marque. C'est pourquoi même mon contenu personnel doit répondre à certaines normes de production, qu'il soit destiné à YouTube, Instagram ou LinkedIn. »

L'expérience du direct

Les plateformes de réseaux sociaux permettent de publier des tutoriels, mais proposent aussi des outils comme les Stories Instagram et Facebook Live pour exprimer sa personnalité. Le dernier rapport de GlobalWebIndex révèle que 28 % des utilisateurs mondiaux de Facebook, Snapchat, Instagram et Twitter (en dehors de la Chine) ont regardé des vidéos en direct au cours du dernier mois. D'après les prévisions de Cisco, ce type de vidéos en direct devrait représenter 13 % du flux d'ici 2021.

Freediver Helena Bourdillon sits on a stool in front of a video camera.
Suite aux vidéos promotionnelles que Simeon a tournées pour son propre compte, il a reçu des demandes pour créer du contenu similaire pour d'autres clients. Ici, il filme l'apnéiste Helena Bourdillon pour une courte vidéo destinée à son site Internet. © Simeon Quarrie

Le contenu publié en temps réel inspire confiance en votre marque en offrant un aperçu des coulisses de votre quotidien et en vous rapprochant de votre public cible. « On publie par exemple des images de notre lieu de travail ou d'une balade en ville », explique Gil. « Les images de notre portfolio, nous les réservons à notre profil. En revanche, nous partageons le contenu personnel dans des Stories Instagram. Ces vidéos n'ont pas besoin d'être parfaites, ce qui est une bonne chose. Notre profil Instagram et notre portfolio doivent être impeccables, mais dans les Stories, on se raconte personnellement de toutes les façons possibles et imaginables. »

Selon Gil, en partageant des instantanés et des anecdotes qui révèlent juste assez votre personnalité à vos abonnés (mais rien de trop personnel), on attire aussi davantage les bons clients. « Nous essayons de toucher des clients qui correspondent à nos aspirations, qui s'accordent avec nos personnalités. En montrant nos valeurs, ce que nous faisons et ce que nous aimons, les gens peuvent plus facilement voir si nous sommes les mieux indiqués pour travailler avec eux. »

D'après Simeon, ce genre de contenu personnel est inépuisable. « La vérité, c'est que nous ne créons pas suffisamment pour partager du contenu sur les réseaux aussi régulièrement qu'il le faudrait. Ou parfois notre travail est soumis à des accords de confidentialité qui nous empêchent de le montrer. Mais l'histoire qui se cache derrière l'histoire vous appartient. Tout ce qui peut améliorer mon taux de conversion m'intéresse, alors si ça peut aider les gens de mieux comprendre ma personnalité, je ne vais pas me défiler. »

Qu'en est-il de la nervosité devant une caméra ? « On s'y fait », assure Simeon. « Ou bien on peut faire preuve de créativité et se débrouiller pour ne pas apparaître soi-même dans la vidéo. La confiance en soi, ça vient avec le temps. Souvent, nous voulons que les gens se sentent à l'aise devant notre objectif, mais ça ne les empêche pas d'être tendus. C'est donc pas mal d'expérimenter soi-même ce que ressentent ceux que nous photographions. »

Rédigé par Lucy Fulford


L'équipement d'un réalisateur de vidéos publiées sur les réseaux sociaux

L'équipement essentiel utilisé par les réalisateurs professionnels de vidéos promotionnelles

A Canon EOS C200 camera fitted in a gimbal sat on pebbles.

Appareils photo

Canon EOS C200

Une caméra hautes performances compacte et polyvalente, idéale pour la plupart des réalisateurs, garantissant des images 50P 4K parfaitement nettes. « Je cherche à obtenir une bonne qualité de production, une profondeur de champ légèrement floutée, tout en gardant la mise au point sur mon visage, le tout avec un minimum d'effort », explique Simeon.

Canon EOS 5D Mark IV

Conçu pour offrir des résultats exceptionnels dans toutes les situations, le Canon EOS 5D Mark IV est un appareil photo polyvalent complet, « l'appareil idéal pour réaliser à la fois des vidéos et des photos de grande qualité », affirme Gil.

Canon EOS R

L'appareil photo hybride plein format révolutionnaire. « Quand nous voyageons beaucoup et essayons de nous concentrer sur la vidéo, nous ne voulons pas nous encombrer en permanence d'un reflex. Le EOS R est donc pour nous la solution idéale : plus compact, mais toujours d'excellente qualité », commente Gil.

Canon PowerShot G7 X Mark II

Intégrant un capteur de type 1.0, un objectif Canon f/1.8-2.8 lumineux et une capacité de traitement DIGIC 7 supérieure, ce compact à grand capteur offre un niveau de créativité équivalent à celui d'un reflex, aussi bien pour les photos que pour les vidéos Full HD, le tout dans un boîtier au format de poche. « C'est un appareil très performant, doté de la stabilisation vidéo, dans un mini-format qui permet de le glisser aisément dans une poche », précise Gil.

Objectifs

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Zoom standard de qualité professionnelle offrant une qualité d'image exceptionnelle et une ouverture rapide de f/2.8 sur toute la plage focale. « L'optique Canon offre un rendu particulier, et c'est exactement ce que je recherche », confie Simeon.

Canon RF 50mm F1.2L USM

Objectif RF Mount à focale fixe 50mm f/1.2 pour une netteté parfaite et des performances remarquables dans des conditions de faible luminosité. « L'objectif est incroyable », estime Gil. « Il est rapide et extrêmement précis. »

Canon EF 24mm f/1.4L II USM

Cet objectif à grand-angle et à ouverture rapide a été le premier modèle doté du traitement SubWavelength Structure Coating de Canon, permettant de limiter les images fantômes et les reflets, tandis que les éléments asphériques et à dispersion ultra-faible éliminent les aberrations et les distorsions pour des résultats d'une netteté incroyable.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant