ARTICLE

Photographie d'art : comment affiner votre style et construire un public

Menna Hossam, photographe de beaux-arts, et Giles Huxley-Parlour, galeriste d'art contemporain londonien, partagent des conseils précieux sur l'accès au monde de l'art.
Un modèle, portant une robe couleur vieux rose, se tient au milieu d'une forêt. En arrière-plan, le brouillard se lève.

L'ambassadrice Canon Menna Hossam est fascinée par les beaux-arts depuis qu'elle est enfant et canalise maintenant cette passion dans ses images éthérées et fantaisistes. « J'ai choisi un endroit avec beaucoup de verdure pour donner l'apparence et la sensation d'une forêt et j'ai utilisé des bombes fumigènes roses et bleues pour souligner l'essence de conte de fées », explique-t-elle. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 28-70mm F2L USM à 41 mm, 1/1250 s, f/2 et ISO 800. © Menna Hossam

Avec tant de chevauchement entre les genres photographiques – des photographes de mariage photographiant dans un style documentaire au photojournalisme destiné à un espace de galerie – qu'est-ce qui définit la photographie d'art aujourd'hui ?

« C'est une vision d'artiste traduite en images ; il y a une idée derrière elle », déclare la photographe égyptienne de beaux-arts et ambassadrice Canon Menna Hossam.

« Un projet ou un processus reposant sur un concept où le résultat final a une sorte de signification artistique plutôt que quelqu'un qui documente le monde comme pour faire un rapport », reconnaît le galeriste londonien Giles Huxley-Parlour, qui représente entre autres Alec Soth, Joel Sternfeld et Martin Parr.

Que vous débutiez en tant qu'artiste photographique ou que vous soyez photographe professionnel dans un autre genre souhaitant pénétrer dans le monde de l'art, il y a certaines choses que vous devez savoir. Ici, Menna et Giles partagent leurs conseils pour se bâtir une réputation et une carrière de photographe d'art.

1. Ne vous attendez pas à être « découvert »

Bien que ce ne soit pas rare, selon l'expérience de Giles, il est peu probable qu'une galerie commerciale haut de gamme rencontre un photographe par hasard. « Une galerie décide quand il y a suffisamment d'intérêt pour un photographe en particulier pour justifier de l'approcher et de voir s'il peut faire une exposition », dit-il. « Cela n'est jamais – ou très rarement – fait après l'envoi d'un portfolio. Je n'ai jamais pris un seul photographe qui m'ait contacté. Je n'ai jamais pris que des photographes que j'ai recherchés parce qu'ils avaient une réputation. »

Menna prend des photographies d'art inspirées des contes de fées depuis près d'une décennie, mais ce n'est qu'il y a quelques années qu'elle a abandonné son travail à plein temps de directrice artistique et de photographe dans une agence de publicité. « J'ai toujours été photographe mais je suis mise à mon compte en 2018 », affirme-t-elle. « J'ai fait le grand saut. Mon cercle d'amis est heureusement assez grand et c'est grâce au bouche à oreille que les gens ont appris que je m'étais mise à mon compte. Tout est parti de là. »

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

2. Misez sur le long terme

« C'est un parcours long et difficile pour se rendre désirable dans une galerie de photographie haut de gamme », prévient Giles. « Au-delà d'un certain prix, personne n'achète une œuvre uniquement à cause de l'impression. Ce qu'ils achètent vraiment, c'est l'artiste. »

En d'autres termes, c'est une marque que les galeries achètent, et c'est quelque chose qui peut prendre de nombreuses années à construire. Des années à publier des livres, à organiser des expositions et à gagner le respect de la critique et de la communauté photographique, de sorte que lorsqu'un collectionneur voit vos tirages sur un mur de galerie, il aime non seulement ces images individuelles, mais tout ce que vous représentez. Le premier conseil de Giles est « d'ignorer complètement l'idée des ventes de tirages d'art et de sortir et de commencer à faire de son mieux pour être pris au sérieux en tant que bon photographe et bon artiste ».
Un modèle, portant une longue robe rose, tient un livre sur une plage rocheuse. Les vagues déferlent sur le rivage derrière elle.

Menna a passé de nombreuses années à affiner son style artistique. Cette image d'un modèle représentant la déesse grecque Éléos est inspirée par son intérêt pour la mythologie grecque. « Éléos incarne la pitié, la miséricorde, la clémence et la compassion. », explique-t-elle. « Elle est ici représentée comme une jeune femme timide, fragile, vulnérable et triste. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.8 USM à 1/320 s, f/2.2 et ISO 125. © Menna Hossam

3. Affinez votre vision artistique unique

Le monde regorge d'aspirants photographes d'art. Comment pouvez-vous vous démarquer ? « Vous devez être bon », dit Giles sans ambages. Cela demande plus que du talent. « Cela demande énormément de travail, d'autocritique, de conseils. Essayez de trouver un mentor, obtenez un travail d'assistant avec un photographe qui a un profil. Amenez les gens à regarder votre travail et recevez autant de critiques que possible. »

Menna a passé du temps à expérimenter avant de trouver son style, qui était nettement distinct du travail que de nombreux autres photographes en Égypte produisaient à l'époque. « J'ai eu du mal au début », admet-elle. « Je ne savais pas dans quelle direction je voulais aller, et j'ai dû essayer tellement de choses. Ce sont les couleurs, la composition et l'histoire que vous racontez qui vous définissent en tant qu'artiste. Vous devez avoir une certaine identité. »

4. Assurez-vous que votre travail soit visible

Maintenant que vous produisez des projets artistiques dont vous êtes fier, « essayez de vous faire exposer le plus possible », conseille Giles. Recherchez des castings pour des festivals ou des expositions collectives, ou faites équipe avec vos pairs pour organiser vos propres expositions, puis participez à autant de concours que possible. Les prix sont souvent jugés par des galeristes, des conservateurs, des critiques et d'autres personnes influentes dans le monde de la photographie d'art, donc même si vous ne remportez pas le premier prix, ils pourraient vous remarquer et se souvenir de vous.

Avoir une forte présence en ligne via votre site Internet et les réseaux sociaux est également essentiel. Pour Menna, Instagram a été un média puissant, avec ses images partagées dans le monde entier et appréciées par des centaines de personnes. À ce stade de votre carrière, il s'agit de « faire en sorte que vos pairs vous soutiennent, vous partagent et vous aident », dit Giles. « Faire partie d'une communauté en ligne est aussi important qu'une "vraie" communauté. »
Deux femmes portant des robes blanches fluides entourées de filets blancs et de branches d'arbres.

« Pour cette séance, nous avons décidé de créer une configuration sur le thème du blanc afin de créer une atmosphère fantaisiste qui mette en valeur les robes oniriques de la styliste Iman Saab », explique Menna. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 17-40mm f/4L USM à 40 mm, 1/160 s, f/11 et ISO160. © Menna Hossam

5. Développez une activité secondaire rentable

Depuis qu'elle est devenue indépendante en 2018, Menna a développé une carrière parallèle pour les marques de mode, ce qui lui fournit un flux de revenus sécurisé. « Je me suis demandé : "Quel est le style le plus proche de ce que je fais dans mon expertise en beaux-arts ?" et c'était la mode », raconte-t-elle. « J'ai commencé à mélanger la mode et les beaux-arts. Les clients m'approchent parce que j'ai mon propre style. Je ne suis pas à 100 % commerciale. Je peux créer des images artistiques qui montrent leurs produits d'une manière différente. »

« La première chose à faire est d'assurer votre sécurité financière », déclare Giles. « Devenez photographe de mariage, faites tout ce que vous pouvez pour tirer un revenu de votre appareil photo. Cela vous donnera alors la liberté et le temps de travailler sur votre pratique privée sans pression pour en tirer de l'argent. Presque tous les photographes très haut de gamme ont une activité commerciale discrète dans les coulisses dont personne n'a jamais entendu parler », poursuit-il. « Et nous parlons de gens qui vendent des centaines de milliers de tirages. »

6. N'exagérez pas avec le prix

Lorsque vous fixez le prix des tirages pour vos expositions en début de carrière ou pour les expositions de diplômés, ne soyez pas gourmand, dit Giles. « Je suis étonné par le nombre de jeunes photographes qui essaient de facturer le même montant que quelqu'un qui est membre de Magnum Photos depuis 40 ans et qui a vendu 50 livres. Vous devez faire vos preuves. Au lieu de prix élevés, ce que vous voulez, c'est une impulsion. Vous voulez que les gens achètent votre travail, en parlent, fassent passer le mot – et cela ne se produira pas si vous fixez le prix de chaque pièce à 5 000 € et que vous n'en vendez aucune. » Quand vous arrivez au stade où vous avez une représentation en galerie, ils examineront vos pairs pour déterminer les prix. « Les personnes qui selon eux sont à votre niveau, ce qui est une chose très subtile et dépend du type de travail », explique Giles.
Un gros plan d'un mur de photos encadrées, avec un spectateur prenant une photo d'une image au loin.

Comment être exposé dans une galerie

Nous avons demandé à Katy Barron, de la galerie Michael Hoppen Gallery de Londres, ses conseils pour les photographes d'art prometteurs.

7. Agissez de manière professionnelle dès le départ

Vous ne vendez peut-être pas encore votre travail pour des milliers, mais vous devez tout de même le traiter avec le respect qu'il mérite. Menna regrette de ne pas avoir utilisé une imprimante de meilleure qualité, comme celles de la gamme d'impression PIXMA et imagePROGRAF plus tôt dans sa carrière. « La qualité d'impression est extrêmement importante », dit-elle. « Mes photos sont vives et vibrantes, donc si l'impression semble terne, c'est inutile. »

Giles vous recommande d'imprimer votre travail en petites éditions – peut-être moins de 10. « Vous pouvez faire quelques tailles et faire de la plus grande taille la plus petite édition, même si je pense que c'est plutôt démodé. Au lieu de cela, restez simple. Choisissez la taille que vous pensez être la meilleure et fixez le prix. Et créez une feuille de calcul pour savoir ce que vous avez vendu et à qui vous l'avez vendu. »
Une femme dans une grande robe de bal bleue debout devant une imposante haie sombre.

« J'ai toujours rêvé de créer une séance photo sur Cendrillon inspirée de Disney », déclare Menna. « J'ai choisi le jardin royal du château de Prague pour lui donner une esthétique royale et j'ai recherché un modèle aux traits innocents pour refléter le personnage, puis une robe qui ressemblait à sa robe de bal bleue emblématique. » Photo prise sur un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 17-40mm f/4L USM à 40 mm, 1/1000 s, f/4 et ISO320. © Menna Hossam

Un mannequin en robe courte blanche avec une longue traîne à volants pose dans un jardin à côté d'une grande urne.

Les séances photo commerciales de mode de Menna sont influencées par ses projets artistiques. « La collection de Mariam Dawoud a été inspirée par le mouvement artistique de la Renaissance, donc j'ai voulu livrer des photos artistiques qui montrent la beauté des pièces. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.8 STM à 1/1000 s, f/2.5 et ISO400. © Menna Hossam

8. Créez des réseaux comme un fou

« L'une des choses courantes que j'ai trouvées chez tous les artistes et photographes qui réussissent, c'est qu'ils sont des opérateurs », explique Giles. « Ils sont peut-être les meilleurs artistes que vous ayez rencontrés, mais ils n'y sont pas arrivés par accident. Ils se sont mis en réseau pour gravir les échelons. Vous devez être dans les bonnes communautés, parler à des personnes qui peuvent vous aider. Essayez de trouver quelqu'un qui a un « ticket d'entrée » et emmenez-le prendre un café, demandez-lui des conseils, entrez dans ce monde. »

Le réseau de Menna joue également un rôle déterminant dans la réalisation de son travail. Les équipes avec lesquelles elle travaille sur ses projets de beaux-arts personnels sont toutes des contacts du monde de la mode – créateurs de vêtements, stylistes, maquilleurs, scénographes, mannequins – qui partagent sa vision. « Nous collaborons pour créer de l'art », dit-elle.

9. Cultivez une bonne relation avec votre galerie

Lorsque vous arrivez à l'étape où vous collaborez avec une galerie commerciale « soyez aussi professionnel que possible », recommande Giles. « Les meilleures personnes avec lesquelles je travaille sont autant des hommes d’affaires que des artistes. Soyez enthousiaste, suggérez des idées et soyez visible pour la galerie, que ce soit physiquement visible lors de visites privées ou en restant en contact par téléphone et par e-mail. Évidemment, cela ne veut pas dire tout le temps au point de les irriter, mais les artistes qui ont tendance à mieux réussir auprès des galeries sont ceux qui font le plus d'efforts – de la manière la plus agréable possible – en galerie par rapport aux autres. »

Rédigé par Rachel Segal Hamilton


Articles liés

  • Photographies d'art accrochées aux murs d'une galerie.

    ARTICLE

    Comment choisir le papier adapté à vos tirages artistiques

    Vous voulez produire des tirages artistiques dignes d'être exposés, mais ne savez pas quel papier choisir ? Une ambassadrice Canon et deux experts partagent leurs conseils.

  • ARTICLE

    Comment photographier des scènes de sports à sensations fortes dans un style « beaux-arts »

    Lorenz Holder nous explique comment il a utilisé l'objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM pour photographier un skater en pleine action sous un viaduc aux formes géométriques.

  • ARTICLE

    Vendre vos propres tirages photo : les conseils d'une pro

    L'idée de vendre ses propres tirages photo de scènes côtières en Cornouailles a propulsé la carrière de Carla Regler vers de nouveaux sommets. Découvrez comment elle y est parvenue.

  • Cliché nocturne d'une femme dans une robe de soirée noire, dans les branches d'un grand arbre.

    ARTICLE

    Comment vendre votre style en tant que photographe de mode

    Découvrez les précieux conseils prodigués par deux photographes de mode professionnelles pour trouver votre propre vision créative et la vendre auprès de vos clients.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro