ARTICLE

Scènes de froid : Giacomo Frittelli sur le tournage d'une campagne publicitaire unique en Arctique

Des chiens ont été utilisés pour tirer un traîneau sur l'île de Disko au Groenland, afin de fournir à l'équipe d'Ariston le matériel dont elle aurait besoin pour construire et équiper la maison. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. © Paolo Verzone

Qu'y a-t-il de plus difficile : construire une maison confortablement chauffée sur une île reculée d'Arctique, ou réaliser un film sur ce projet ? Le directeur de la photographie Giacomo Frittelli a affronté les éléments pour créer un documentaire passionnant et une série d'épisodes sur le Web agrémentés d'une vision cinématographique pleine d'élégance. Comme l'explique Giacomo, le succès retentissant du projet est en partie dû à la capacité à se préparer à toutes les éventualités et à s'adapter aux conditions de tournage extrêmes.

Lorsque Giacomo a été invité à rejoindre le réalisateur Tobia Passigato et l'équipe d'Indiana Production dans le cadre d'un projet de film qui s'annonçait « difficile » et différent de tout ce qu'il avait pu faire jusque-là, sa curiosité a été piquée. En tant que cinématographe expérimenté toujours à la recherche de missions riches en aventures, Giacomo a sauté sur cette occasion de tourner un film dans l'un des lieux les plus inhospitaliers sur Terre : l'île de Disko, au large de la côte ouest du Groenland.

Canon Professional Services

Vous serez entre de bonnes mains

Bénéficiez de conseils gratuits d'experts, faites réparer ou entretenir votre matériel, participez à des événements source d'inspiration et profitez d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Cette mission était menée pour le fabricant italien de solutions de chauffage ambiant et d'eau Ariston Thermo Group, qui lançait une campagne publicitaire mondiale autour de l'Ariston Comfort Challenge. Cette campagne a été créée par J. Walter Thompson Italy et produite par Indiana Production. Au cours de ce défi, une équipe de techniciens devait construire et chauffer une maison avec une chaudière à condensation Ariston Alteas One sur un site reculé de l'île de Disko, au-dessus du cercle arctique. La maison était destinée à accueillir des chercheurs de l'Université de Copenhague, c'est pourquoi les techniciens avaient pour objectif d'apporter du confort et de la chaleur à ces scientifiques, afin de les aider à effectuer leur travail sur l'un des terrains les plus difficiles sur Terre.

La tâche de Giacomo et de l'équipe du film consistait à créer un documentaire convaincant sur ce projet unique, découpé en six épisodes destinés à être diffusés sur le site Web Ariston Comfort Challenge. Dans le même temps, le photographe Paolo Verzone a pris des photos spectaculaires pour la campagne publicitaire.

« C'était la première fois que je travaillais si longtemps dans un lieu si reculé, analyse Giacomo. Nous sommes restés là-bas pendant un mois, de début avril à début mai. C'était un projet intéressant en raison de son isolement, ainsi que de sa difficulté, bien sûr. »

Une bataille contre les éléments

Les principaux défis étaient soulevés par les conditions météorologiques, parfois imprévisibles. Avec des températures descendant jusqu'à -30 °C, la prise de vues pendant de longues périodes relevait de l'épreuve d'endurance. « Le froid représentait notre plus grande crainte, mais nous étions très bien préparés, explique Giacomo. Avec mon premier aide-opérateur [le pointeur], nous avons tout fait pour nous assurer d'emporter des vêtements adéquats. Ainsi, en bougeant nous n'avions pas froid. »

Les batteries de la caméra étaient protégées du froid par des sacoches spécialement conçues en néoprène. « Ces protections étaient vraiment excellentes », affirme Giacomo, qui précise qu'ils avaient également une boîte où ranger la caméra et les batteries à l'abri du froid pendant qu'ils ne tournaient pas. Il ajoute que l'autonomie de la batterie était bonne, en tout cas plus que suffisante pour leurs besoins. Giacomo raconte que l'équipe a tourné pendant une tempête de neige, mais que la caméra était bien protégée avec un cache imperméable.

A hilly snow-covered landscape is barely visible through a flurry of snow as three figures in red hooded parkas push a wooden crate on a sled through the snow while they are filmed by two black-coated figures at the right of the picture, one holding a large directional microphone. The crate on the sled has the words "The Ariston Comfort Challenge" on both visible sides.
Pour construire un chalet agréablement chauffé au cœur de l'Arctique, les ingénieurs d'Ariston ont dû affronter des conditions hostiles, tout comme Giacomo Fritelli et son équipe pour les filmer. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Paolo Verzone

Dans cette région reculée, l'équipe n'avait pas la possibilité d'aller récupérer du matériel supplémentaire, c'est pourquoi Giacomo a préparé ce voyage pendant des semaines, afin de s'assurer d'emporter tout l'équipement nécessaire. En plus de deux boîtiers de caméra Canon EOS C300 Mark II, il a pris toute une gamme d'objectifs, notamment un objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM, idéal pour les gros plans intimistes, ainsi que trois objectifs zoom : un Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM, un Canon EF 24-70 f/2.8L II USM et un Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM. Giacomo a utilisé des objectifs Canon exclusivement en raison de leur flexibilité impressionnante et de la grande variété d'objectifs (photo, vidéo ou encore cinéma) compatibles avec la même monture.

« La flexibilité, tel était mon mot-clé, explique Giacomo. La flexibilité est une notion technique, mais c'est ce qui fait que rien ne perturbe votre vision. Il faut comprendre quelle est la meilleure façon d'obtenir un certain résultat, puis de réfléchir à ce que l'on peut faire pour y parvenir (ou s'en rapprocher autant que possible) dans la situation présente. J'ai choisi les objectifs zoom Canon, par exemple, pour obtenir des [clichés] très rapidement. Je voulais le meilleur équipement pour avoir les meilleurs résultats. »

Two black-coated camera operators stand at the left of shot filming a sled pulled by eight huskies across a snowy landscape. One figure in a red parka is standing at the back of the sled, on which are another figure in a black coat and two crates. The larger of these, at the bottom, has "The Ariston Comfort Challenge" on its sides.
Le matériel a dû être transporté en traîneau, le lieu de tournage étant particulièrement reculé. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM. © Paolo Verzone

La transmission d'une histoire

Pendant le tournage, l'équipe a suivi trois intrépides installateurs de chaudière et une équipe de scientifiques qui construisaient une maison à partir de rien. Les scènes comprenaient notamment des traîneaux chargés de matériaux de construction lancés à vive allure et un navire brise-glaces qui fendait la mer gelée. Mais le plus impressionnant était le décor à couper le souffle qui s'étendait à perte de vue.

« C'était un environnement magnifique, se souvient Giacomo. Je voulais en donner une vision réaliste, [tout en y ajoutant] un style cinématographique en termes de photographie et de couleurs et en faisant vivre ces scènes épiques. » Pour y parvenir, Giacomo avait également emporté deux objectifs zoom cinéma (avec monture EF) : un objectif grand angle Canon CN-E15.5-47mm T2.8 L S et un téléobjectif CN-E30-105mm T2.8 L S. Tous deux sont légers et parfaits pour un tournage à main levée.

An Ariston installer wears a red puffer jacket with a fur-effect hood, and stands in front of a snowy landscape.
Les techniciens d'Ariston, ainsi que Giacomo et l'équipe de production, ont travaillé dans un environnement aussi magnifique qu'hostile tout au long de l'Ariston Comfort Challenge. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM. © Paolo Verzone

« J'ai surtout utilisé l'objectif grand angle Canon CN-E15.5-47mm T2.8 L S, qui est d'une grande précision, affirme Giacomo. Pour filmer des personnes, des vues à distance moyenne et des actions, c'est le meilleur objectif. Nous avons essayé de rester au cœur de chaque scène et à proximité des sujets, ajoute-t-il. Il m'est arrivé d'utiliser deux caméras pour passer de l'une à l'autre. »

Le Canon EOS C300 Mark II était idéal pour suivre un sujet en raison de sa taille compacte, de sa portabilité et de sa qualité de sortie, explique Giacomo, ajoutant qu'il utilisait parfois ce boîtier avec l'objectif léger CN-E14mm T3.1 L F, un objectif EF cinéma à focale fixe, lorsqu'il voulait obtenir un angle encore plus grand.

Quand il devait voyager léger, pour filmer un sujet dans un lieu reculé par exemple, « je devais prendre la caméra la plus petite possible, se rappelle Giacomo, et le Canon EOS C300 Mark II m'offrait un maximum de possibilités. » L'écran du viseur de la caméra était pratique quand il n'était pas possible d'utiliser un moniteur vidéo en raison d'un manque de place, notamment lors de la prise de vues depuis un petit avion.

The Ariston Comfort Challenge crew stand facing the camera, clustered around a wooden crate on which are visible the words "The Ariston Comfort Challenge". All are wearing padded coats, beanies and cold-weather gear. Snow covers the ground, while various buildings and large containers are visible behind them.
Giacomo (devant à gauche, avec sa caméra) et l'équipe de l'Ariston Comfort Challenge. Les trois installateurs de la chaudière portent des manteaux rouges. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Paolo Verzone

Les infinies possibilités de la lumière

Pour Giacomo, l'une des principales considérations de son travail consistait à s'adapter à la luminosité variable tout au long de la journée. Comme le tournage a eu lieu à la fin du printemps, les jours étaient plus courts qu'en plein été et il était indispensable de bien comprendre l'évolution des conditions lumineuses au quotidien.

« J'ai étudié l'angle du soleil, ainsi que ses heures et ses points de lever et de coucher, dit-il. Il y a de nombreux moments et de nombreuses couleurs avec lesquels jouer et l'heure d'or dure plus longtemps qu'ailleurs. C'est la lumière qui a dicté notre planning. » Giacomo s'est aussi servi du mode Canon Log 2, qui permet d'étendre la plage dynamique, de réduire le bruit et d'améliorer la souplesse d'étalonnage, pour obtenir la vision de qualité qu'il recherchait.

Malgré cette préparation minutieuse, il arrivait inévitablement que Giacomo ait à improviser pour s'adapter aux événements. Comme il l'explique, il s'agissait de trouver la meilleure configuration en toute situation. « Les conditions changeaient parfois très vite, mais dans d'autres cas nous pouvions filmer ce que nous voulions à l'endroit et au moment choisis », dit-il. « Nous formions presque une famille, puisque nous avons vécu ensemble dans la même maison pendant un mois. C'est l'une de mes meilleures expériences professionnelles par rapport aux défis à relever, aux relations construites et au résultat obtenu. »

Découvrez l'intégralité de la mission et regardez les six épisodes sur le site www.aristoncomfortchallenge.com.

Rédigé par Gemma Padley


L'équipement de Giacomo Frittelli

Kit utilisé par la plupart des professionnels pour le tournage de leurs films

Cinematographer Giacomo Frittelli, wearing a dark hooded parka, holds a video camera in the snow.

Une caméra vidéo

Canon EOS C300 Mark II

Durable, puissant et facile d'utilisation, l'EOS C300 Mark II enregistre des vidéos 4K/Full HD avec 15 diaphs de plage dynamique, une sortie RAW externe et le mode Canon Log2 pour vous aider à réaliser votre vision créative.

Objectifs

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

Un robuste et puissant téléobjectif zoom, un stabilisateur d'image 4 vitesses idéal pour la prise de vue à main levée en condition de basse lumière et des lentilles à dispersion ultra-faible pour un contraste élevé et des couleurs naturelles.

Bague

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Un objectif à focale fixe de qualité exceptionnelle offrant un stabilisateur d'image, une fonction macro pouvant atteindre la taille réelle (1.0x) et la possibilité d'atteindre une faible profondeur de champ avec de magnifiques effets bokeh.

Articles liés

Tout afficher