Avec son « Young People Programme », Canon permet à 24 jeunes de Saint-Ouen-sur-Seine (93) de s’exprimer en images sur l’égalité Femmes-Hommes

Paris, le 13 juillet 2022 – Canon France lance son « Young People Programme », une initiative qui promeut le pouvoir de l’image et de la photographie pour mettre en œuvre des changements durables auprès de jeunes. Mené en partenariat avec la photoreporter Axelle de RUSSÉ, l’association Ça Bouge Grave et avec le support actif de la Mairie de la ville de Saint-Ouen-sur-Seine (93), ce projet bénéficie à 24 jeunes de moins de 18 ans. Il vise à donner aux jeunes les connaissances, les compétences et la confiance nécessaires pour faire face aux problématiques qui comptent pour eux en utilisant la créativité et la pensée critique. Programmé de fin juin jusqu’à fin novembre 2022, le projet permettra ainsi à ces jeunes de s’exprimer en images dans leurs quartiers sur le thème de l’égalité Femmes-Hommes qui figure parmi les 17 objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Journée de lancement du Programme le 25 juin dernier à la Maison de la Vie Associative de Saint-Ouen-sur -Seine

Axelle de Russé, photoreporter, accompagnera les jeunes dans leurs projets de reportages photographiques

L’association « Ça Bouge Grave » très bien implantée dans le quartier Arago de Saint-Ouen-sur-Seine, a sélectionné et suit les 24 jeunes dans leur projet

L’égalité Femmes-Hommes dans l’objectif des jeunes photographes

Cette année, 24 jeunes âgés de 12 à 18 ans vivant dans des quartiers de Saint-Ouen-sur-Seine et sélectionnés par l’association audonienne « Ça Bouge Grave » vont bénéficier du dispositif « Young People Programme » de Canon . Implantée à  Saint-Ouen-sur-Seine, cette association mène des projets culturels, sportifs, éducatifs et d’insertion répondant aux besoins des habitantes et habitants des quartiers prioritaires de la ville.

Par petits groupes de 4, les élèves seront formés durant les mois de juillet et août aux bases de la photographie, à la narration visuelle, indispensable à la réalisation d’un reportage, et à une sensibilisation à l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies, celui de l’égalité Femmes-Hommes. C’est en effet autour de cette thématique que les jeunes vont réaliser leurs reportages qui feront l’objet d’expositions en fin d’année ouvertes au grand public. Plusieurs ateliers seront pour cela organisés sur le terrain par la photoreporter Axelle de RUSSÉ, permettant à ces jeunes de s’exprimer en images sur ce sujet dans leurs quartiers et partager en même temps à travers leur vision ce qu’ils souhaiteraient voir changer.

Canon France met à la disposition de la photoreporter et de l’association tout le matériel nécessaire à la réalisation de ces reportages de terrain : 12 appareils photo reflex, des cartes SD, des imprimantes et les consommable nécessaires aux impressions afin que chaque jeune puisse réaliser son reportage dans les meilleures conditions. La marque se chargera également d’imprimer les expositions prévues en fin d’année.

Le coup d’envoi de ce programme a été donné le 25 juin dernier à la Maison de la Vie Associative de Saint-Ouen-sur-Seine, en présence :

  • des 24 jeunes sélectionnés,
  • de la photoreporter Axelle de RUSSÉ,
  • de Djibril Amadou CAMARA, fondateur de l’association « Ça Bouge Grave »,
  • d’Essadia LAALIOUI, Conseillère municipale en charge des Égalités Femmes-Hommes, à la Mairie de Saint-Ouen-sur-Seine
  • d’Adam PENSOTTI, Directeur « Young People Programme » de Canon Europe, Moyen-Orient & Afrique
  • de David CAU, Responsable Sustainability pour l’Europe de l’Ouest à Canon EMEA
  • de Cécile FAYET, Directrice Communication Canon France

Pour visualiser la courte vidéo du lancement de ce programme le 25 juin dernier, cliquez ici.

Un atelier de formation tout l’été et une exposition à la clé en fin d’année

Il est proposé aux photographes en herbe de capturer les enjeux d’inclusion et d’égalité Femmes-ommes dans leurs quartiers à partir de reportages photographiques.

Durant les mois de juillet et août, ces jeunes auront la chance d’être accompagnés par Axelle de RUSSÉ, photoreporter française indépendante reconnue pour son travail en Ukraine et spécialisée dans les reportages au long cours en Chine (Prix Canon de la Femme Photojournaliste en 2007) ou sur les conséquences du réchauffement climatique en Arctique.

Cette période sera dédiée à la réalisation de leur reportage sur le terrain, suivie d’un travail d’editing en août et d’impression des tirages par Canon. Celui-ci débouchera sur une restitution officielle des photos avec une exposition ouverte au public organisée au mois de novembre prochain avec le support actif de la Mairie de Saint-Ouen-sur-Seine.

Patrick CHAPUIS, Président de Canon France, commente : « Le Young People Programme de Canon est chaque année une expérience humaine incroyable : nous sommes ravis de pouvoir le déployer en France cette année. Depuis l’emménagement de notre siège social en 2018 à proximité immédiate de la ville de Saint-Ouen-sur-Seine, nous avons veillé à promouvoir autour de nous le pouvoir positif de l’image, notamment auprès des jeunes. En fournissant les moyens logistiques et humains pour leur permettre de s’exprimer sur des thématiques majeures liées au Développement Durable, nous espérons affiner leur esprit critique et leur permettre de proposer leur vision qui s’annonce riche d’enseignements. »

Karim BOUAMRANE, Maire de Saint-Ouen-sur-Seine et Vice-Président du département de la Seine-Saint-Denis en charge de la Culture, s’exprime sur ce projet: « Nous sommes ravis que Canon ait choisi notre ville pour déployer ce programme qui va permettre à des jeunes de pouvoir partager leur vision personnelle de l’égalité Femmes-Hommes dans leurs quartiers. Ce projet va apporter une superbe visibilité à leur travail photographique avec une exposition prévue en fin d’année dans la ville de Saint-Ouen-sur-Seine qui sera ouverte au grand public. C’est une fierté que ce projet ait lieu, pour notre ville ainsi que pour les participants. »

Axelle de RUSSÉ et Djibril Amadou CAMARA, témoignent quant à eux : « Ce programme représente une formidable opportunité pour ces 24 jeunes de laisser libre cours à leur créativité autour d’une thématique qui nous concerne toutes et tous. Nous avons pu mesurer à quel point ils sont enthousiastes et passionnés par ce projet lors de la journée de lancement et des tous premiers ateliers, et sommes d’ores et déjà été impressionnés par la qualité de leurs photos prises au démarrage du projet ! »

Pour plus d’informations sur ce projet et/ou si vous souhaitez participer à l’un des ateliers réunissant les jeunes audoniens accompagnés par Axelle de RUSSÉ et l’association « Ça Bouge Grave » (en juillet) ou au travail d’editing (fin août), merci de contacter canon@hopscotch.fr ou cecile_fayet@cf.canon.fr