Le court-métrage du collectif Perrault Pictures, intitulé Return of the Golden Girl, a été filmé avec des objectifs cinéma Sumire Prime. Le film présente beaucoup de séquences d'action, car il raconte l'histoire de la championne mondiale de kickboxing dans la catégorie poids coqs Jemyma Betrian, lorsque cette dernière a appris la boxe. © Ben Morse

Lorsque l'audacieux collectif de réalisateurs néerlandais Perrault Pictures a été chargé de réaliser un court-métrage saisissant des scènes d'action rapides avec les nouveaux objectifs cinéma Sumire Prime de Canon, le réalisateur Freek Zonderland s'est mis au défi. Il a donc tourné la plupart des scènes dans des lieux faiblement éclairés avec des objectifs réglés sur une grande ouverture, et au lieu de faire appel à des acteurs chevronnés, il s'est adressé à de « vraies » personnes.

« Je pense que je travaille mieux avec des acteurs », déclare Freek. « J'aime l'interaction que je peux avoir avec eux. J'essaie de leur donner l'espace nécessaire pour qu'ils fassent leur travail, puis j'essaie de capturer l'action de façon originale. Je tente de m'adapter au mouvement de la scène. J'adore filmer les acteurs en gros-plan en m'approchant très près de leur visage, à la limite de les frôler. »

Alors au moment de tourner un court-métrage sur l'ascension de Jemyma Betrian, de son adolescence difficile et tumultueuse au titre de championne mondiale de kickboxing dans la catégorie poids coqs, il a choisi de filmer les scènes d'action rapides et parfois dangereuses de très près. Par ailleurs, le producteur Chiel Christiaans a demandé à Jemyma de jouer son propre rôle (Jemyma adulte) et a persuadé sa famille et ses amis de jouer dans le film. De ce fait, les réalisateurs ont dû aider tous les protagonistes à jouer de manière naturelle.

Freek aime travailler en ayant la possibilité de se déplacer. Ayant démarré sa carrière 10 ans auparavant avec des reflex Canon EOS 5D Mark II, la prise de vue à main levée est devenue sa passion, notamment en raison des opportunités qu'elle lui offrait en matière de découverte de nouveaux angles de prise pour les gros-plans. Le tournage de ce court-métrage, intitulé Return of the Golden Girl, n'a pas fait exception à la règle.

« J'ai utilisé ces objectifs Sumire Prime discrets, légers et dotés d'une monture PL pour pouvoir me déplacer toute la journée » précise Freek, qui a réalisé des prises de vues à main levée pendant presque l'intégralité du tournage. « Ces objectifs sont très compacts. Il m'aurait été impossible d'utiliser des objectifs cinéma plus encombrants comme ceux-là pour me déplacer autour du sujet de manière si proche. Seul cet équipement discret et léger me le permet. À présent, on peut se le permettre et c'est une super nouvelle. »

De superbes reflets

La légèreté, la taille compacte et l'ergonomie sont donc essentielles à la manière dont travaille Freek, tout comme la façon dont l'objectif gère les reflets imprévisibles.

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

« Avec certains objectifs, les reflets ne sont vraiment pas beaux », explique Freek. « C'est insupportable à regarder, il faut donc faire très attention à la présence de sources lumineuses dans le cadre. Mais ces objectifs-ci rendent magnifiquement bien les reflets. La réverbération est agréable est douce, elle n'est pas agressive. Avec certains objectifs, vous pouvez obtenir des couleurs désagréables, mais les reflets obtenus avec les objectifs Sumire Prime sont subtils. »

La plupart des prises de vues réalisées dans le cadre du film montrent le magnifique reflet produit par les objectifs, en particulier l'objectif Canon CN-E35mm T1.5 FP X utilisé par Freek pendant une grande partie du tournage. Dans les zones lumineuses autour de la scène de boxe, dans les zones plus sombres lors de la séquence du rêve et également lorsque Jemyma courrait, le reflet donnait une réelle atmosphère aux prises de vues, explique Freek. Et lorsqu'il a installé une grande source lumineuse derrière une porte pour rappeler le soleil se diffusant dans une pièce, le flou et la réverbération ont fonctionné à merveille.

« Nous avions préparé cette prise au niveau de la porte comme si l'extérieur avait été baigné de soleil, et où elle apparaîtrait comme une silhouette passant la porte », explique Freek. « Mais nous manquions de temps et le soleil se couchait. Nous avons donc réglé l'objectif 35mm à T1.3, nous avons ouvert la porte et les lumières de la rue passaient naturellement à travers. Nous avons juste rajouté un peu de lumière en haut de la porte, et le rendu a été plus beau que nous ne l'aurions imaginé. C'était parfait. »

A video camera fitted with a Canon Sumire Prime lens films a girl in action, kickboxing.
« J'ai utilisé ces objectifs Sumire Prime discrets, légers et dotés d'une monture PL pour pouvoir me déplacer toute la journée... c'est super cool », explique Freek, qui a filmé beaucoup de scènes du film Return of the Golden Girl à main levée pour capturer l'action et véhiculer un sentiment de mouvement. © Ben Morse
A Canon Sumire Prime cine lens in use on a cine camera on location.

Les objectifs cinéma Sumire Prime soumis à rude épreuve

Trois réalisateurs ont utilisé les nouveaux objectifs cinéma Sumire Prime de Canon dotés d'une monture PL sur des tournages audacieux. Découvrez les résultats obtenus.

Bokeh parfait

Le rendu cinématographique des reflets s'harmonise parfaitement avec la netteté et le bokeh des objectifs cinéma Sumire Prime de Canon, en particulier lorsqu'ils sont réglés sur une grande ouverture, ce que Freek a fait pour pratiquement toutes les prises de vues du film.

« En ouverture maximale, les images sont belles et très douces », explique-t-il. « Et cela représente une aide précieuse lorsque vous ne maîtrisez pas bien le lieu de tournage, car tous les éléments bougent autour de ce flou superbe. Cela aide à faire la mise au point sur les acteurs et à éviter les distractions, tout en vous permettant de gagner du temps en post-production en éliminant tout ce qui vous déplaît en arrière-plan ».

« Presque tous les objectifs modernes créent un bel effet bokeh en arrière-plan, mais le premier plan est également très important. Et c'est cet aspect que j'apprécie particulièrement avec ces objectifs. Pour certaines prises de vues, en particulier celles où Jemyma est recouverte d'or, vous pouvez constater la beauté du bokeh au premier plan. »

Le bokeh parfait se fait également parfaitement ressentir dans la séquence évoquant le rêve, qui se déroule dans un paysage boisé. Dans cette séquence, le sentiment de flou tant apprécié de Freek se retrouve à la fois au premier plan et à l'arrière-plan.

A video camera fitted with a Canon Sumire Prime lens films kickboxer Jemyma Betrian running through a woodland.
« Les objectifs Sumire Prime produisent de superbes reflets. La réverbération est agréable est douce, elle n'est pas agressive », explique Freek, qui appréciait également l'effet bokeh cinématographique des objectifs. Freek a utilisé l'objectif Canon CN-E35mm T1.5 FP X pour capturer une scène en mouvement de Jemyma courant à travers un paysage boisé. © Ben Morse

« Les objectifs produisent un rendu particulier, car les vidéos du tournage sont floues, mais en même temps, elles offrent une part de netteté. Avec d'anciens objectifs, on ne retrouve parfois aucune netteté sur l'image », explique Freek.

« Je ne recherchais pas l'objectif parfait pour ce tournage. Mais les objectifs de la série Sumire Prime ont un rendu intéressant ; c'est une sorte de pont entre le flou et la netteté, mais lorsqu'un élément est inclus dans la mise au point, il y reste. À ce moment-là, tout le reste est plongé dans un univers d'imprécision très séduisant. Ce n'est qu'au moment où vous réduisez l'ouverture que le contraste revient et que toute l'image devient plus nette. J'ai l'impression que les images restent nettes tout au long de l'ouverture, tout en présentant les qualités du flou.

« Vous pouvez donc utiliser ces objectifs pour des sujets classiques et pas uniquement pour évoquer un rêve intense ou un monde fantastique. »

A filmmaker fits a video camera with a Canon Sumire Prime cine lens.
Freek a jonglé entre l'objectif Canon CN-E35mm T1.5 FP X, le Canon CN-E85mm T1.3 FP X et le Canon CN-E14mm T3.1 FP X ultra grand-angle pour différents moments du film, et s'est rendu compte que les couleurs homogènes que produisait chaque objectif Sumire Prime simplifiaient l'étalonnage des prises de vues. © Ben Morse

Changer d'objectifs

Pendant le tournage, Freek était impressionné par la capacité de dimensionnement constante des objectifs, qui rendait le changement de distance focale rapide et simple. L'espacement de l'équipement sur chaque objectif a également été très utile et lui a permis de gagner beaucoup de temps au moment du cordage. « Si vous changez d'objectifs pour des équipements présentant des tailles et des poids différents, l'équilibre change à chaque fois », explique-t-il. « Les objectifs Sumire Prime ne sont pas tout à fait identiques, mais ils sont suffisamment semblables pour être opérationnels en 30 secondes. »

L'équilibre constant, qui a permis le changement rapide d'objectif, a été très utile lorsque Freek a utilisé un cardan motorisé à 5 axes pour les prises de vues en mouvement de la course de Jemyma à travers les bois. C'est la seule et unique fois où Freek a utilisé un cardan. Il a utilisé le modèle Canon CN-E35mm T1.5 FP X et le modèle CN-E14mm T3.1 FP X ultra grand-angle pour capturer des angles différents et a pu passer rapidement de l'un à l'autre.

Il s'est servi de l'objectif Canon CN-E85mm T1.3 FP X pour la plupart des gros-plans, et les couleurs homogènes entre les différents objectifs ont permis d'accélérer la post-production. « C'est important pour ne pas avoir à refaire un étalonnage différent pour chaque objectif. »

Avec un étalonnage minimum, le film final offre le rendu cinématographique recherché par Freek pour raconter l'ascension fulgurante et impressionnante de Jemyma. « Les couleurs ressortent réellement, pas dans le mauvais sens du terme, mais de manière intense et superbe », explique-t-il. « Il y a beaucoup de détails dans les couleurs et les tons de peau, et cela donne l'impression de rehausser quelque peu la réalité.

« Comme il s'agit de la véritable histoire de Jemyma, [car] elle revient sur le devant de la scène, ces objectifs apportent un brin de magie à ces instants qui, bien sûr, sont une interprétation émotionnelle de ce qui s'est réellement passé. »

Rédigé par Adam Duckworth


L'équipement de Freek Zonderland

L'équipement indispensable pour les tournages de films d'action professionnels

Filmmaker Freek Wonderland holds up a Canon CN-E14mm T3.1 FP X Sumire Prime lens.

Objectifs

Canon CN-E35mm T1.5 FP X

L'un des objectifs cinéma de la gamme Sumire Prime, offrant une ouverture rapide et un contrôle manuel précis avec de magnifiques flous d'arrière-plan pour une créativité sans limites.

Objectifs

Canon CN-E14mm T3.1 FP X

Un objectif cinéma ultra grand-angle de la gamme Sumire Prime, spécialement conçu pour offrir réel aspect cinématographique, modifiant subtilement les rendus de texture pour des flous agréables et une expressivité exceptionnelle.

Objectifs

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant