Le réalisateur Hans von Sonntag a tourné un film intitulé « Love Us » sous le soleil implacable de Tenerife. Le tournage a mis à l'épreuve la capacité des objectifs cinéma de la série Sumire Prime de Canon à offrir un rendu cinématographique authentique.

Pas besoin de s'entretenir longuement avec le réalisateur Hans von Sonntag pour se rendre compte de la passion qu'il voue à son art et à son kit. Attentif à chaque détail technique de ses prises de vues, il cherche constamment à s'assurer qu'il utilise le bon équipement pour raconter son histoire. Ainsi, quand il affirme que la caméra Canon EOS C700 FF et les objectifs cinéma Sumire Prime de Canon lui ont permis d'obtenir le rendu qu'il souhaitait et ont parfaitement répondu aux exigences d'un tournage dont les conditions d'éclairage étaient particulièrement difficiles, on peut être certain que le kit Canon a été à la hauteur.

Ce sont sa connaissance et sa passion pour les objectifs, des verres vintage rares et exotiques aux tout derniers objectifs cinéma, qui font de Hans un directeur de la photographie vraiment particulier, qui sait exactement ce qu'il veut. Cette maîtrise lui vient de nombreuses années d'expérience dans le tournage et, depuis quelque temps, dans l'enseignement de l'art du cinéma.

Hans se révèle un véritable puits de science concernant le bokeh, les reflets, la puissance de résolution, les aberrations, la couleur et toute autre fonctionnalité qu'un objectif est capable d'offrir. Il se charge également du montage de bon nombre de ses propres films, afin d'être certain d'avoir un contrôle total sur le rendu qu'il souhaite obtenir pour raconter son histoire. Cela signifie que chaque nouvel objectif doit faire ses preuves pour vraiment l'impressionner, ce qui est chose faite pour les objectifs cinéma de la série Sumire Prime de Canon. « Ils offrent un rendu original et vintage, idéal pour certains projets », déclare Hans.

A cinematographer looks into the viewfinder of a tripod-mounted Canon EOS C700 FF camera with Sumire Prime cine lens.
Hans a fait l'éloge des objectifs de la série Sumire Prime de Canon, en insistant sur leur tridimensionnalité, leur superbe bokeh et leur absence de distorsion.
Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

À ses débuts, Hans était loin de sélectionner ses objectifs pour leur rendu. L'un des moments les plus marquants de l'histoire mondiale l'a également propulsé dans le monde du cinéma : il se trouvait à Berlin lors de la chute du mur en novembre 1991 et passa 48 heures à documenter cet événement historique sans jamais fermer l'œil.

Bien qu'il continue de réaliser des documentaires, Hans est surtout connu pour son travail de réalisation, d'écriture et de direction de la photographie sur des campagnes publicitaires et des films à scénario dramatique. Selon lui, choisir les bons objectifs pour obtenir un rendu au ton vintage et moderne à la fois est essentiel pour réaliser un film vraiment beau et cinématographique.

Aujourd'hui, Hans tourne le plus souvent sur les toutes dernières caméras Super35, mais il a choisi la caméra plein format Canon EOS C700 FF associée aux nouveaux objectifs Sumire Prime de Canon uniques pour se familiariser avec la prise de vues grand format et profiter de la plage dynamique étendue de la caméra.

« Le plein format est une toute nouvelle expérience pour moi, et c'est très intéressant », explique-t-il. « La profondeur de champ est parfois très faible, ce qui rend la mise au point assez difficile lorsque vous filmez en ouverture maximale comme je l'ai souvent fait à Tenerife. »

Hans a eu pour projet le tournage d'un film intitulé « Love Us ». Dans ce film, un jeune couple emprunte une voiture et passe un moment agréable sous le soleil brûlant. Ils visitent une vieille chapelle et découvrent le paysage majestueux de l'île, tout en prenant des photos l'un de l'autre avec un appareil trouvé dans la voiture. Ils rendent ensuite la voiture et l'appareil photo, laissant le propriétaire découvrir les photos.

En plus de saisir ces doux moments de gaieté et de tendresse, Hans a dû se confronter aux impitoyables contrastes de la lumière éclatante de la mi-journée, ainsi qu'au terrain poussiéreux et rocailleux de Tenerife.

« Les objectifs Sumire Prime présentent une tridimensionnalité évidente », explique-t-il, « et un superbe bokeh, rond et coloré. Ils peuvent également créer un effet bokeh en « œil de chat », un bokeh ovale qui apparaît parfois en bord de cadre. J'aime beaucoup cet effet, c'est vraiment très beau. »

Le bokeh n'est vraiment perceptible que lorsque les objectifs sont réglés sur l'ouverture maximale. Sur ce tournage, Hans a filmé avec l'objectif Canon CN-E35mm T1.5 FP X ouvert au maximum pour la plupart des prises de vues, afin de bien distinguer les personnages du paysage époustouflant, susceptible de détourner l'œil du spectateur des sujets.

Lors de la scène d'ouverture, les deux amoureux font du stop devant les sommets de l'île. Cette scène démontre les propriétés uniques offertes par l'objectif Canon CN-E35mm T1.5 FP X en ouverture maximale. « Sur les plans d'ensemble, la profondeur de champ est différente de celle des autres objectifs », indique Hans. Sur ce type de plan, explique-t-il, bien des objectifs créent un rendu aplati, mais les objectifs Canon Sumire Prime offrent une tridimensionnalité très nette, appréciée des réalisateurs car elle donne au spectateur l'impression d'entrer dans l'image.

En utilisant les filtres neutres intégrés à la caméra pour baisser les niveaux de lumière, Hans a pu profiter des atouts uniques de ces objectifs en matière de netteté et de dimensionnalité, ainsi que d'une légère perte de mise au point en bordure de cadre.

« Certains objectifs fonctionnent toujours pareil, quelle que soit leur ouverture. Mais les objectifs Sumire Prime changent de comportement selon l'ouverture », explique-t-il. « Quand le diaphragme est grand ouvert, la netteté perçue reste la même, mais l'objectif tolère mieux les teints de peau que d'autres objectifs, qui perdent énormément de netteté.

Hans von Sonntag and film crew at work inside a deserted chapel, with glaring light streaming in through the open windows and doorways.
Une séquence clé a été filmée sous un soleil éblouissant pénétrant par les fenêtres d'une chapelle déserte, mettant à l'épreuve la plage dynamique de la caméra Canon EOS C700 FF ainsi que les objectifs cinéma Sumire Prime de Canon.
A couple stand in an abandoned chapel with deep shadows and bright highlights.
Hans a utilisé l'objectif Canon CN-E14mm T3.1 FP X pour filmer des plans architecturaux, comme cette chapelle déserte. La conception optique de l'objectif permet d'éviter toute distorsion de perspective des lignes verticales des bâtiments.
In a still from Perrault Pictures' film Return of the Golden Girl, kickboxer Jemyma Betrian lies in a boxing ring unconscious, covered in gold glitter.

Objectifs cinéma Canon Sumire Prime : le défi des films d'action

Le réalisateur néerlandais Freek Zonderland a utilisé les objectifs Sumire Prime de Canon pour raconter l'histoire d'un athlète professionnel dans un film d'action au rythme soutenu.

« En ouverture maximale, l'objectif CN-E35mm T1.5 FP X crée un léger effet de vignettage, mais cet effet rappelle le rendu vintage de l'objectif, ce qui est très appréciable. Bien entendu, le CN-E85mm T1.3 FP X ne permet pas d'atteindre un effet aussi marqué, et le CN-E14mm T3.1 FP X répond à d'autres besoins et ne présente pas de vignettage. Ils sont conçus différemment », précise-t-il. « Ils sont incroyables et n'entraînent pas la moindre distorsion. »

Hans a utilisé l'objectif Canon CN-E 14mm T3.1 FP X pour réaliser quelques plans architecturaux, comme celui de la chapelle déserte dans laquelle se rend le couple. La conception optique permet de s'assurer que les lignes verticales des bâtiments sont bien droites et non distordues, ce qui arrive parfois avec les objectifs ultra grand angle non corrigés. « Nous avons utilisé tous les objectifs en ouverture maximale dans des conditions difficiles. Nous les avons poussés jusqu'à leurs limites, et quand on pousse un objectif jusqu'à ses limites, il faut s'attendre à de légères aberrations », explique Hans. Cependant, il ajoute : « Le 14mm ne présente aucune distorsion en barillet. Sa conception est parfaitement rectiligne. »

Hans est également impressionné par la capacité de traitement des reflets des objectifs cinéma Sumire Prime de Canon, notamment celle du Canon CN-E35mm T1.5 FP X et du Canon CN-E85mm T1.3 FP X, dont il a fait usage sur de nombreux plans serrés et moyens. Ce point ressort particulièrement dans l'une des scènes les plus spectaculaires du film, où le couple, inondé de soleil, est filmé au sommet d'une montagne surplombant les nuages.

« Le soleil ne crée pas de saturation grâce à la plage dynamique de la caméra Canon EOS C700 FF. Et de magnifiques reflets font alors leur apparition. La prise de vue est nette, même en ouverture maximale. »

A still from the film Love Us shows a couple walking along a mountaintop with clouds below, and sun flare showing.
Cette photo du film montre « les magnifiques reflets » obtenus par le Canon CN-E35mm T1.5 FP X et le Canon CN-E85mm T1.3 FP X, tant appréciés par Hans dans la scène romantique sur la montagne, au-dessus des nuages.

« Les objectifs Sumire Prime n'offrent pas les mêmes reflets que les objectifs plus anciens, qu'il faut garder à l'ombre », précise-t-il. « Lorsque vous les dirigez vers une source lumineuse, ils créent des reflets très caractéristiques, assez vintage, qui correspondent à l'effet recherché. »

Hans vante également la légèreté des objectifs cinéma Sumire Prime, leur conception robuste et la simplicité d'utilisation assurée par leur dimensionnement homogène, en particulier la mise au point homogène à 300 degrés qui s'est avérée très fluide, avec un niveau de résistance parfait.

Mais il ne peut pas s'empêcher de revenir sur le rendu qu'ils lui ont permis d'obtenir. « Pour certains tournages, on recherche un effet naturel qui nécessite beaucoup de reflets, plutôt qu'une netteté trop bien définie », explique Hans. « C'est parfait pour ces types d'objectifs.

« Ces objectifs sont un peu la version moderne des meilleurs objectifs d'autrefois. Ils offrent une grande netteté, mais ont tout de même une sorte de personnalité vintage, et c'est ce que beaucoup d'entre nous recherchons. »

Rédigé par Adam Duckworth


L'équipement de Hans von Sonntag

L'équipement indispensable pour les tournages de films professionnels

A Canon EOS C700 FF camera with Sumire Prime cine lens.

Appareil photo

Canon EOS C700 FF

La nouvelle génération de capteur CMOS plein format de Canon enregistre en 5,9K avec un suréchantillonnage, offrant des vidéos 4K de qualité exceptionnelle. « Le plein format est une toute nouvelle expérience pour moi », explique Hans, qui précise que même pour les prises de vues très lumineuses, « le soleil ne crée pas de saturation grâce à la plage dynamique de la caméra Canon EOS C700 FF, et de magnifiques reflets font alors leur apparition. La prise de vue est nette, même en ouverture maximale. »

Objectifs

Canon CN-E35mm T1.5 FP X

Un objectif cinéma de la série Sumire Prime, offrant une ouverture rapide et un contrôle manuel précis avec un effet bokeh spécialement conçu pour les esprits créatifs les plus minutieux. Hans précise : « En ouverture maximale, l'objectif CN-E35mm T1.5 FP X crée un certain effet de vignettage qui rappelle le rendu vintage de l'objectif. »

Canon CN-E85mm T1.3 FP X

Un objectif cinéma de la série Sumire Prime, offrant des bokeh d'une grande beauté et des performances impressionnantes en basse lumière. « Ces objectifs sont un peu la version moderne des meilleurs objectifs d'autrefois », déclare Hans.

CN-E14mm T3.1 FP X

Un objectif cinéma ultra grand-angle de la gamme Sumire Prime, spécialement conçu pour offrir réel aspect cinématographique, modifiant subtilement les rendus de texture pour des flous agréables et une expressivité exceptionnelle. « La conception est totalement différente », déclare Hans. « Il n'y a pas la moindre distorsion. »

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant