IMPRESSION

Mettre tout son cœur dans l'impression de portraits de bébés

La photographe en beaux-arts renommée, Kelly Brown, partage son plus grand conseil lorsqu'on imprime des portraits de bébés.
Dans un studio de retouche, une grande impression sur laquelle on peut voir un bébé et ses parents sort d'une imprimante grand format, tandis qu'une femme souriante tient délicatement les coins de l'impression.

« Photographier des bébés me détend et chaque session est remplie de joie. Le stress n'a pas sa place car les parents sont toujours tellement fusionnels avec leur bébé, » affirme la photographie de portrait beaux-arts, Kelly Brown, qui utilise l'imprimante grand format Canon imagePROGRAF PRO-4000 (désormais remplacée par la Canon imagePROGRAF PRO-4100) pour imprimer ses magnifiques créations.

Des minuscules doigts et orteils d'un nouveau-né dans les bras de sa rayonnante maman au visage innocent et potelé doté de longs cils et d'une peau lisse, photographier les premiers jours d'un enfant est une mission extraordinaire pour l'une des experts Canon et photographe australienne renommée spécialisée dans l'art du portait, Kelly Brown.

Après avoir commencé sa carrière de photographe en photographiant « tout et n'importe quoi » des mariages aux portraits de famille, Kelly a trouvé sa voie avec les bébés. En tant que mère, elle comprend parfaitement pourquoi ces moments précieux et éphémères doivent être immortalisés pour les familles. « Lorsque votre propre bébé nait, vous ne voulez pas manquer un seul instant alors même qu'il grandit tellement vite », explique-t-elle.

Photographe depuis 18 ans, Kelly voyage à travers le monde pour participer à des événements et enseigner l'art de la photographie de bébés dans près de 20 pays, tout en s'occupant de ses propres enfants. « Désormais, mon aîné a presque 19 ans et mes jumeaux viennent d'avoir 16 ans », continue-t-elle. « Ils sont bébés et l'instant d'après, ils ont grandi. Alors, avoir pu capturer chaque étape importante de leur vie était vraiment important pour moi. »

Pour Kelly, sa mise en scène « comme dans les contes de fées », qui implique parfois de créer ses propres supports et d'emmailloter de minuscules nouveaux-nés dans des tissus doux, a commencé à véritablement devenir sa marque de fabrique lorsqu'elle a décidé de se spécialiser dans cette niche. « J'ai fait énormément de missions commerciales pour différentes entreprises et je n'ai pas aimé cela. Et je n'aimais pas non plus travailler pour d'autres photographes de mariage », dit-elle.

« J'ai éprouvé beaucoup plus de plaisir à photographier des familles qui accueillaient un bébé. C'est pour moi un événement unique. Rien ne vous prépare à tout l'amour que vous allez ressentir pour votre bébé lorsqu'il sera là. »

Imprimer ces portraits de bébés chargés en émotions est également une partie essentielle du travail de Kelly. En tant qu'ambassadrice Canson Infinity, elle a l'habitude de photographier en pensant déjà à la version imprimée. Les impressions finales sont de haute qualité grâce à son imprimante grand format Canon imagePROGRAF PRO-4000 (désormais remplacée par la Canon imagePROGRAF PRO-4100).

Un technicien portant des gants blancs nettoie le capteur d'un appareil Canon.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des évènements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

« Nous vivons dans un monde où le numérique domine, un monde rempli de photos et de vidéos partout. Elles vont et viennent, et disparaissent littéralement en quelques secondes », dit-elle. « Je cherche à créer quelque chose de réel, qui dure tout la vie. Une fois accrochée au mur, une photo est à jamais présente pour nous rappeler un moment spécial ou un être qui nous est cher. »

Ici, Kelly partage son meilleur conseil pour photographier des nouveaux-nés d'une manière qui captive les cœurs de milliers de familles et nous explique comme transformer son travail en incroyables impressions grand format.

Des jumeaux dorment l'un à côté de l'autre, emmaillotés dans un tissu pâle. Le bras d'un bébé entoure l'autre bébé.

Kelly a suivi des centaines de photographes à travers le monde pour les aider à trouver leur propre style créatif en termes de portrait. « Je veux les encourager à trouver leur propre voie. Donc, je leur montre comment créer leurs propres supports ou objets de décoration de la manière qu'ils souhaitent », dit-elle. « C'est une énorme satisfaction de les voir réaliser des créations qui leur rendent uniques. » Prise avec un Canon EOS 5DS doté d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 70 mm, 1/200 s, f/4 et ISO640. © Kelly Brown

1. Aménagez un espace sécurisé offrant un éclairage doux, des distances focales plus longues et une grande ouverture

Pour Kelly, lorsqu'on photographie des nouveaux-nés, il est important de proposer un environnement accueillant, de disposer d'un éclairage doux et d'utiliser une distance focale plus longue.

« Lorsque vous photographiez un bébé, vous devez évidemment créer un environnement adapté et vous assurer qu'il n'a pas faim, qu'il est d'humeur calme et qu'il se sent en sécurité », explique-t-elle. « Je l'accueille dans un lieu qui le mette à l'aise. De la température ambiante à la musique diffusée, tout est prévu dans ce but.

En ce qui concerne l'éclairage, il doit être à la fois beau et doux. Que vous utilisiez la lumière naturelle ou artificielle, vous devez savoir la contrôler et la diriger. D'où l'importance des correctifs. Votre capacité à flouter et diffuser votre éclairage pour le rendre le plus doux possible a un impact considérable sur le résultat final. »

« Choisir le bon objectif est également très important. J'utilise le Canon EOS R5 avec l'objectif Canon RF 28-70mm F2L USM. Je dois dire que je laisse presque toujours le réglage 70mm pour la bonne raison qu'il me donne des résultats optimaux en termes de profondeur de champ et qu'il ne génère aucune distorsion.

Il me permet également d'effectuer des zooms arrière s'il le faut pour des raisons de sécurité lorsque je photographie un bébé dans une mise en scène », ajoute Kelly. « Pouvoir photographier avec une grande ouverture est quelque chose que j'apprécie tout particulièrement : cela apporte une certaine douceur aux arrière-plans afin que notre regard soit porté sur le bébé. »

Une personne est assise à un bureau blanc. Deux moniteurs et plusieurs tirages sont présents sur ce bureau. Elle tient une photo sur laquelle on peut apercevoir une mère vêtue d'une robe fluide berçant son nouveau-né.

« J'adore photographier les mamans et leur bébé. Au-delà d'un nouveau bébé qui vient au monde, il s'agit surtout de mettre en avant comment elles accueillent leur bébé dans un nouveau style de vie et comment elles deviennent une personne différente », s'enthousiasme Kelly.

2. Visualisez votre impression à l'avance

Kelly recommande d'avoir une idée très claire du résultat que vous souhaitez obtenir, même avant de prendre les photos. « Chaque fois que je saisis l'appareil photo, j'ai déjà une idée du tirage final, accroché sur le mur », dit-elle. « Cela peut nécessiter, bien sûr, de regrouper plusieurs photos pour créer une seule image pour des questions de sécurité. Par exemple, si un nouveau-né a besoin d'être porté.

Cependant, lorsque je réalise un magnifique portrait qui raconte une histoire avec la mise en scène ou les supports utilisés, tout est déjà bien pensé en termes d'éclairage et d'exposition de sorte que je sais exactement ce que je dois faire. Chaque fois que j'effectue des réglages pour une photo, j'ai déjà en tête son rendu imprimé. »

3. Optimisez vos retouches

Lorsque Kelly passe à la retouche, elle utilise Adobe Photoshop* pour apporter la touche finale à ses créations. Pour chaque session, une vingtaine de photos font le bonheur de ses clients. Kelly souhaite réduire les retouches au minimum en ne passant que cinq minutes sur chaque image.

« Photoshop me permet d'affiner les photos et d'améliorer de nombreux petits détails capturés. Toutefois, je dirais que 75 % de l'image vient directement de l'appareil photo, donc ce logiciel n'a pas pour but d'apporter de grandes corrections », explique-t-elle.

« Tout d'abord, je parcours l'arrière-plan de l'image et je supprime tout ce qui gêne, comme de petits plis ou de petites peluches visibles en fond. Ensuite, je commence à travailler sur les zones à éclaircir ou assombrir. Une fois que j'ai fait tout ça, je peux éventuellement ajouter une touche de contraste, un adoucisseur de peau et une amélioration des couleurs. Enfin, j'affine l'image et c'est tout.

Certaines photos peuvent nécessiter un peu plus de temps si je dois assembler des images, mais j'essaie de les garder aussi naturelles que possibles, sans en faire trop.

Lorsque j'envoie des photos à l'impression, j'imprime en Adobe RVB et j'utilise les profils de papier pour obtenir les meilleurs résultats avec ce choix de papier. J'applique mes retouches sur un moniteur à étalonnage automatique de sorte que ce qui apparaît à l'écran est véritablement ce que je vois après impression. »

Un minuscule bébé est emmailloté dans un tissu vert. Ses jambes sont repliées au niveau de son corps, une main est positionnée sous son menton, ses yeux sont fermés. Le bébé sourit.

LUCIA et LUCIA Pro sont les marques d'encres pigmentées professionnelles Canon utilisées dans les imprimantes photo professionnelles Canon. Les tirages réalisés avec ces encres peuvent durer environ 200 ans dans un album photo, et jusqu'à 60 ans en cas d'exposition à la lumière.** Prises avec un Canon EOS R5 doté d'un objectif Canon RF 28-70mm f/2L USM à 70 mm, 1/160 s, f/2 et ISO640. © Kelly Brown

4. Effectuez une mise au point sur les yeux

Les yeux et les cils d'un nouveau-né sont particulièrement mis en avant dans la plupart des images de Kelly qui confirme que ce sont les traits du visage et chaque minuscule détail qui comptent vraiment lors des impressions.

« Nous essayons d'effectuer la mise au point sur les yeux du bébé à chaque fois, même lorsqu'il dort », explique-t-elle. « Lorsque je photographie avec mon Canon EOS R5 et mon objectif Canon RF 28-70mm F2L USM, je sais à quel point les cils seront nets et que tous les moindres détails seront visibles.

Quand je visualise cette image sur mon moniteur étalonné, je sais que chaque impression affichera ces détails et c'est également lié à l'imprimante que j'utilise », poursuit Kelly. « Travailler avec la Canon imagePROGRAF PRO-4000 et l'encre Canon me permet de produire une impression d'excellente qualité. La qualité n'a pas bougé d'un pouce au cours des dernières années et je suis vraiment ravie d'avoir remporté de nombreuses récompenses avec cette imprimante. Mais le choix du papier a également son importance. »

5. Le meilleur type de papier photo pour les portraits

Pour Kelly, un papier texturé est idéal pour ses impressions beaux-arts, mais cela peut varier selon la tonalité de l'image. Elle explique : « J'adore le papier très texturé, tel que le Canson Infinity Edition Etching Rag, qui est un magnifique papier présentant une splendide texture particulièrement adaptée aux tons neutres.

Lorsque je réalise des clichés plus riches, plus sombres et plus moroses, le papier blanc immaculé Canson Infinity BFK Rives 100 % coton est incroyable. Les tons chair que j'obtiens pour certaines peaux de bébés avec ce papier sont tout simplement phénoménaux.

Si je travaille sur une image en noir et blanc qui est assez chargée en tons sombres, je vais privilégier quelque chose comme le papier Platine Fibre Rag. Cela va m'aider à faire ressortir les moindres détails. »

Un homme installé à son bureau tient un tirage d'un paysage rocheux identique à celui affiché sur l'écran d'un ordinateur.

Impression : quels sont les papiers utilisés par les professionnels ?

Si vous préparez une exposition ou un livre en édition limitée, la qualité d'impression a son importance. Le photographe de paysage Antonio Gaudencio nous explique ses choix.
Une personne assise à un bureau blanc, un appareil photo Canon et des tirages posés ici et là, admire une photo de nouveau-né dans un fin cadre blanc.

« Lorsque je travaille pour des clients, je suis sûre à 99 % qu'à chaque fois que je lance l'impression sur ma Canon imagePROGRAF PRO-4000, le résultat est exactement tel que je le souhaite, en fonction de l'étalonnage de mon moniteur et des profils de couleurs adaptés au papier que j'utilise », se félicite Kelly.

6. Proposez aux clients un choix limité d'options

Pour Kelly, les offres doivent rester simples car les clients « peuvent être dépassés par un choix trop large d'options. Ils ont besoin d'être guidés et recherchent un processus simple ». Elle produit à la fois des impressions mat d'archives disposées dans des boites souvenirs pour les familles et des impressions grand format destinées à être accrochées, car les deux imprimantes Canon imagePROGRAF PRO-4100 et Canon imagePROGRAF PRO-4000 permettent une impression rapide au format 110 cm.

« Je peux charger manuellement des feuilles A3 si facilement avec mon imprimante », dit-elle, « et je peux imprimer un tirage mural plus grand pour mes clients souvent lorsqu'ils patientent. Même si un magnifique diaporama est mis à leur disposition sur un grand écran TV pour qu'ils puissent visualiser les photos, je les invite aussi souvent à admirer l'impression grand format qui vient de sortir de l'imprimante. Ils versent parfois quelques larmes lorsque leurs photos prennent vie devant eux. Ils adorent le processus et aiment voir comment on parvient à créer une impression de ce genre. »

L'impression des images reste un moment magique qu'un photographe peut faire vivre aux familles et quelque chose que Kelly veut absolument maintenir. « Les photographes d'aujourd'hui ont perdu un peu de cette valeur par rapport à ce que nous pouvons produire. Si nous pouvons partager plus de cela et montrer aux gens ce que nous pouvons créer, alors ils en seront davantage conscients », affirme-t-elle.

« J'imprime mes créations depuis plus de 10 ans, mais cela ne fait partie des souhaits des gens que récemment. Même lorsque j'enseigne et que les modèles ne sont pas des clients, je continue à imprimer les clichés pour mettre en avant la valeur de ces photos. Je reçois des larmes, des cadeaux et des objets par courrier en échange de tout ce que je peux leur apporter. »

  1. *Adobe et Photoshop sont des marques déposées ou des marques commerciales d'Adobe aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.

    **Critères d'estimation de la durée de vie dans un album, de la résistance à la lumière et de la résistance aux gaz : toutes les données concernant la longévité des images dans un album, la résistance à la lumière et la résistance aux gaz sont estimées d'après chaque test de stabilité thermique à l'intérieur, de stabilité à la lumière à l'intérieur et de stabilité à l'ozone à l'intérieur qui sont définis dans la norme « Digital Colour Photo Print Stability Evaluation » (JEITA CP-3901) émise par l'association JEITA (Japan Electronics and Information Technology Industries Association).

Rédigé par Lorna Dockerill


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro