ARTICLE

Quand la magie opère : photographier des chouettes en basse lumière

Le photographe ornithologique Jonas Classon partage sa passion pour la photographie de nuit et révèle les techniques qui lui ont permis d'obtenir ses images primées de chouettes et autres animaux sauvages nocturnes.
Une grande chouette photographiée en vol, les ailes déployées, sur fond de forêt.

Le photographe ornithologique Jonas Classon est un fan de longue date des performances en basse lumière du Canon EOS-1D X Mark III, mais il a grandement apprécié l'autofocus intelligent de l'EOS R5, avec ses capacités de détection et de suivi des oiseaux. « Sans l'EOS R5, cette prise de vue aurait été impossible. Ce fut un moment incroyable pour moi », déclare-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS III USM à 1/1600 s, f/4,5 et ISO 3200. © Jonas Classon

Quel est le meilleur moment de la journée pour la photographie animalière ? En toute logique, tout dépend du moment où la faune que vous souhaitez photographier est la plus active. Le photographe ornithologique et ambassadeur Canon Jonas Classon est spécialisé dans la photographie de chouettes et autres animaux nocturnes. Pour lui, la photographie animalière implique des défis techniques supplémentaires liés à la photographie de nuit. Toutefois, cela ne l'empêche aucunement de poursuivre sa passion.

« Pour moi, quand le soleil se couche, c'est là que la magie opère », dit-il. « Les couleurs du ciel virent à l'orange, au bleu et au violet, et un monde différent prend vie. C'est à ce moment-là que sortent les animaux qui se cachent pendant la journée. Ici, en Suède, nous voyons des élans et des loups, ainsi qu'une multitude d'animaux et d'oiseaux qui n'apparaissent tout simplement pas pendant que le soleil brille. Les quelques heures suivant le coucher du soleil et précédant le lever du soleil sont mes heures de prédilection pour les prises de vue. »

Jonas ne prend pas la photographie des chouettes à la légère. Il est passionné par la photographie ornithologique depuis qu'il a lancé sa propre entreprise de photographie sans spécialisation à l'âge de 15 ans seulement. Depuis, il a essayé d'apporter tout ce qu'il a appris sur la photographie commerciale, d'actualités et de mariage à la photographie ornithologique, en décrivant les oiseaux et en racontant leurs histoires de la même manière qu'il dépeint les gens. Son superbe cliché d'une grande chouette cendrée intitulé Night Hunter remporté de nombreux prix. Jonas a récemment terminé une série d'images de chouettes pour un livre à paraître.

Ici, Jonas met en lumière sa passion pour la photographie de nuit et révèle son approche de la photographie des chouettes et d'autres animaux nocturnes.
Une chouette posée sur une branche d'arbre la nuit regarde l'appareil photo. Au loin, on aperçoit des lumières orange vif à travers les arbres.

Lors de ses prises de vue de nuit, Jonas conseille de penser aux lieux et aux détails de la composition à l'avance, afin de ne pas trébucher dans l'obscurité. « Vous devez trouver l'emplacement et les angles adéquats pour capturer la photo à l'avance, afin de vous assurer que tous les éléments seront réunis au bon moment », ajoute-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS III USM à 1/1250 s, f/4 et ISO 2000. © Jonas Classon

Quels sont les défis pour les photographes animaliers travaillant en basse lumière ?

« Vous avez une fenêtre d'opportunité assez limitée. Avec mon projet dédié aux grandes chouettes cendrées, par exemple, les chouettes ne commencent parfois à chasser qu'à la nuit tombée. Bien qu'il soit possible d'utiliser un flash avec certaines créatures nocturnes, ce n'est pas le cas avec les chouettes. Dans tous les cas, un flash ne fera généralement qu'effrayer les créatures. La photographie de nuit est un réel combat contre la montre, car je cherche à obtenir les couleurs de fin de soirée et la teinte bleutée, mais je dois prendre la photo avant que toute la lumière ne disparaisse complètement. »

Comment préparez-vous vos prises de vue nocturnes ?

« Quand je suis en forêt à traquer un oiseau comme la grande chouette cendrée, je prends de l'avance. Je me documente sur le comportement des créatures et sur leurs différents lieux de chasse, afin de pouvoir planifier où je dois être au moment de la prise de vue. Si les oiseaux ont des petits dans leur nid, vous pouvez déterminer leurs trajectoires de vol, des zones de prédation aux nids. Vous savez qu'une fois qu'ils ont attrapé une proie, ils retourneront forcément au nid avec. Vous pouvez alors penser à la façon dont la lumière apparaîtra au crépuscule et à la façon dont elle sera affectée par des facteurs comme la densité de la forêt, ainsi qu'à ce qui peut constituer un bon arrière-plan. Tous ces éléments vous aideront à être au meilleur endroit, prêt à appuyer sur l'obturateur. »
Une chouette vole bas au-dessus d'un champ, ses pattes allongées en dessous et ses ailes au-dessus.

Bien que satisfait de son image Night Hunter, qui a remporté plusieurs prix, Jonas ajoute : « Elle semble presque irréelle. Elle ressemble à un personnage de Harry Potter ou quelque chose du genre. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x à 300 mm, 1/160 s, f/4 et ISO 3200. © Jonas Classon

Une chouette vole bas au-dessus d'un champ, ses pattes allongées en dessous et ses ailes au-dessus.

Jonas suggère de voyager aussi léger que possible pour photographier des animaux nocturnes. « J'aime transporter le moins de matériel possible, afin de pouvoir changer de position facilement si j'en ai besoin sans me soucier des sacs, des trépieds et autres », précise-t-il. « Il est important de se fondre dans la nature. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/4 DO I II USM et du multiplicateur Canon Extender EF 1.4x III à 560 mm, 1/800 s, f/5,6 et ISO 2500. © Jonas Classon

Il est souvent difficile de repérer les oiseaux pendant la journée, surtout s'ils nichent en hauteur. Comment faites-vous pour travailler dans l'obscurité ?

« À la fin de l'été, les oisillons commencent à réclamer de la nourriture. Si vous parvenez à les entendre, vous pourrez localiser les nids. Parfois, ce n'est pas une mince affaire et j'utilise un appareil d'écoute à microphone parabolique afin de mieux les entendre. Le plus important est de les trouver plus tôt dans la soirée, car quand il fait noir, il est déjà trop tard. »

Quel équipement emportez-vous pour une prise de vue de nuit ?

« Habituellement, je prends juste un appareil photo et un objectif, mais je peux aussi m'équiper d'un trépied s'il fait extrêmement sombre. Je ne porte pas de torche ni de lampe de poche, car cela risquerait d'effrayer les créatures. De plus, si vous allumez une torche, vous perdez immédiatement votre vision nocturne. Vous êtes presque aveuglé et devez recommencer à vous acclimater à l'obscurité. Les accessoires présentent également le problème suivant : si vous posez quelque chose par terre la nuit dans la forêt, et que vous devez ensuite faire quelques pas, vous pouvez finir par le perdre. Un appareil photo et un bon objectif, c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Possédez-vous un équipement Canon ?

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Une chouette photographiée en plein vol regarde droit devant, les ailes recourbées vers le bas.

« Je dois utiliser des vitesses d'obturation assez rapides pour figer l'action lorsque les oiseaux volent », explique Jonas. « La seule façon de le faire dans la quasi-obscurité est d'augmenter la sensibilité ISO, mais les appareils photo comme le Canon EOS-1D X Mark III et le Canon EOS R5 offrent toujours une qualité d'image impeccable. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/4 DO IS II USM et d'un multiplicateur Canon Extender EF 1.4x III à 1/800 s, f /5,6 et ISO 2000. © Jonas Classon

Vous avez récemment ajouté un Canon EOS R5 à votre équipement. Comment la technologie hybride plein format de Canon a-t-elle influencé votre travail ?

« L'EOS R5 est tout simplement incroyable. D'une certaine manière, je suis triste de ne pas l'avoir eu il y a dix ans, maintenant que je regarde en arrière et que je pense à tous les clichés que j'ai manqués. Avec l'EOS R5, j'ai pris des photos de chouette en plein vol, dans l'obscurité, et la fonction autofocus avec détection d'oiseaux est incroyable. Avec les appareils photo plus anciens, il était toujours difficile de déplacer les collimateurs d'autofocus et de maintenir sur les oiseaux en vol. Avec l'EOS R5, c'est aussi simple que de cadrer et déclencher. Sur certains clichés, l'appareil a choisi une chouette qui vole sur un fond de forêt animée. Il a maintenu la mise au point immédiatement avant de continuer à la suivre alors qu'elle volait derrière des arbres et d'autres obstacles. Lorsque j'ai pris une grande rafale d'images avec le suivi d'autofocus, j'ai été impressionné par la netteté de la quasi-totalité de ces clichés. Je suis vraiment étonné de voir l'appareil y parvenir dans le noir presque complet.

« L'option de simulation d'exposition est aussi très utile. Grâce à cette dernière, l'image du viseur est lumineuse, ce qui rend les créatures nocturnes beaucoup plus faciles à suivre, par rapport au viseur optique d'un reflex. En outre, vous pouvez avoir toute confiance dans vos paramètres d'exposition, qui seront forcément adéquats. Je n'utilise pas seulement le viseur ; l'écran à angle variable fonctionne également à merveille pour composer des clichés. Je peux même poser l'appareil photo sur le sol et simplement tourner l'écran vers le haut pour obtenir une vue dégagée et une perspective totalement différente. J'apprécie également beaucoup l'obturateur silencieux. Il est idéal pour les créatures et autres oiseaux farouches qui sont facilement effrayés. »
Affleurements rocheux de nuit dans le parc national de Zion dans l'Utah, aux États-Unis. Des traînées lumineuses suivent la route et la Voie lactée illumine le ciel nocturne.

Le côté sombre : photographie en basse lumière

Valtteri Hirvonen a forgé sa technique dans la pénombre des longs hivers finlandais. Il nous révèle ici ses meilleurs conseils pour photographier en basse lumière.
Gros plan sur le buste d'une chouette, regardant sur le côté, avec une lune floue visible à travers des brindilles.

Les téléobjectifs longs sont indispensables lorsque vous souhaitez réaliser des portraits intimes d'oiseaux. « Il n'est jamais possible de s'approcher aussi près des oiseaux sauvages que je le voudrais vraiment. Par conséquent, la plupart de mes clichés sont pris à 600 mm de distance ou aux environs », ajoute Jonas. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x à 560 mm, 1/200 s, f/5,6 et ISO 3200. © Jonas Classon

Une chouette photographiée en vol à l'aide de la technique du filé. Les arbres en arrière-plan sont floutés par le mouvement.

Au lieu d'essayer de figer cette chouette en plein vol dans des conditions de basse lumière, Jonas a choisi d'utiliser une obturation lente et d'effectuer un filé avec l'appareil photo pour retranscrire la vitesse et la confiance avec lesquelles elle traverse les arbres. Photo prise avec le Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/4 DO IS II USM à 1/20 s, f/11 et ISO 400. © Jonas Classon

Quel est votre objectif Canon de prédilection pour un travail comme celui-ci ?

« Si vous m'aviez demandé quel était mon objectif préféré il y a quelques mois, je vous aurais répondu sans hésiter le Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x. Mais j'ai commencé à utiliser un Canon EF 600mm f/4L IS III USM il y a quelques mois et j'ai changé d'avis. Naturellement, il n'a pas la capacité d'un objectif zoom de changer de perspective, mais ses performances sont incroyables et l'ouverture supplémentaire en largeur me permet de photographier plus tard dans la nuit. »

« L'objectif zoom fonctionne très bien pour les loups et les grands animaux, mais pour les chouettes et autres oiseaux, vous avez tendance à utiliser la distance focale la plus longue malgré tout, car vous ne pouvez jamais vraiment vous en approcher. La stabilisation d'image est si bonne avec ces deux objectifs que je peux prendre des photos à main levée à 1/50 s et obtenir des clichés toujours nets. »

Vous êtes-vous déjà perdu ou retrouvé bloqué pendant une prise de vue dans l'obscurité ?

« La plupart du temps, je prends un smartphone avec une application de géolocalisation, sur laquelle j'enregistre l'endroit où j'ai garé ma voiture. Mais parfois, je n'ai pas de réception et la carte ne s'affiche pas. Il m'est aussi arrivé de devoir attendre que le soleil se lève pour pouvoir retourner à la voiture, mais cela ne me dérange pas. Parfois, c'est agréable de passer la nuit sur place et de profiter de la nature. »

Rédigé par Matthew Richards


Équipement de Jonas Classon

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Équipement de Jonas Classon contenant des appareils photo, des objectifs et des accessoires Canon.

Appareil photo

Canon EOS R5

Oubliez ce que vous savez sur les appareils photo hybrides : les performances sans compromis de l'EOS R5 vont révolutionner votre façon de photographier et de filmer. « L'EOS R5 est tout simplement incroyable », dit Jonas, enthousiaste. « La fonction autofocus avec détection d'oiseaux est exceptionnelle. »

Canon EOS-1D X Mark III

L'EOS-1D X Mark III est l'outil de création par excellence grâce à ses performances exceptionnelles en basse lumière, sa technologie d'autofocus utilisant le Deep Learning et ses vidéos en RAW 5,5K. « Je photographie de nombreuses séquences d'action et cet appareil est très réactif. Son autofocus rapide est la clé pour réussir », ajoute Jonas.

Objectifs

Canon EF 600mm f/4L IS III USM

Un objectif 600 mm f/4 super léger qui offre une qualité d'image exceptionnelle et de superbes performances professionnelles. Jonas déclare : « Les performances sont exceptionnelles et l'ouverture supplémentaire en largeur me permet de photographier plus tard dans la nuit. »

Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x

Objectif professionnel 200-400mm f/4 avec multiplicateur 1,4x intégré qui porte la longueur focale à 280-560mm. « J'ai pris la photo "Night Hunter" le lendemain du jour où j'ai acheté cet objectif et c'est grâce à lui que j'ai pu capturer ce cliché. La possibilité de zoomer a été essentielle. Il devait en être ainsi », conclut Jonas.

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM

Le successeur de l'EF 70-200mm f/2.8L IS II USM que Jonas affectionne est désormais encore plus performant à la lumière vive et conçu pour fonctionner dans les conditions les plus difficiles. « Je l'utilise souvent. Il est très polyvalent. C'est un excellent choix pour capturer davantage de détails sur l'environnement d'un oiseau ou sur son univers », précise Jonas.

Canon EF 24-105mm f/4L IS II USM

Très apprécié des photographes ne souhaitant pas s'encombrer, l'EF 24-105mm f/4L IS II USM garantit une qualité d'image impressionnante grâce à la technologie de stabilisation d'image avancée. « J'utilise cet objectif pour réaliser des vidéos lorsque je pars en expédition parce qu'il dispose d'une plage focale très étendue. C'est extrêmement utile quand on ne peut pas transporter tout son équipement », ajoute Jonas.

Accessoires

Canon Speedlite 600EX II-RT

« Il faut faire très attention en utilisant le flash pour photographier des oiseaux », dit Jonas. « Mais cela peut parfois être extrêmement utile. Par conséquent, si je peux le transporter, c'est un accessoire pratique. Associer lumière artificielle et lumière naturelle permet de donner une nouvelle dimension aux photos. »

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro