Article

Imprimeur et éditeur : une collaboration pour le meilleur

Pourquoi la collaboration est essentielle à l'avenir de la production de livres

Four smiling people sitting around a desk. A woman passing a man a piece of paper.

Collaborer pour innover

L'évolution des habitudes d'achat de livres, la perturbation du marché et l'essor du commerce électronique sont autant d'incitations pour les éditeurs et les imprimeurs de livres à produire et à livrer des livres d'une manière plus flexible et plus rapide que jamais, à faible coût et sans compromis sur la qualité. La demande de livres imprimés reste stable, mais l'économie de la production de livres a fondamentalement changé.

Les méthodes de production offset analogiques, idéales lorsque les éditeurs produisaient de grands volumes de titres uniques, s'avèrent de moins en moins efficaces. La technologie de production numérique permet de rationaliser et d'accélérer l'impression et la finition de livres en petits lots voire en un seul exemplaire. Ce changement technologique encourage les éditeurs et les imprimeurs à repenser leurs méthodes de travail.

Le succès commercial d'un imprimeur de livres dépendait autrefois de la réussite de ses clients éditeurs. Lorsqu'un livre se vendait bien, les volumes et les revenus augmentaient. Dans le nouveau monde de l'édition, comme dans la plupart des industries de contenu, le volume des ventes est moins important que la conception de solutions qui correspondent à l'évolution des habitudes des consommateurs et s'adaptent aux parcours et aux comportements d'achat individuels.

Le changement est constant. L'avenir de l'édition sera sans aucun doute multi-plateforme : nous observons déjà le succès des livres audio et d'innovations technologiques telles que les applications de fiction. À l'avenir, le livre imprimé ne sera probablement qu'un élément d'un parcours centré sur le consommateur où le contenu est consommé dans différents formats et sur différents appareils. Nous appelons cela le « livre intelligent ».

Open books placed in pattern

Planifiez le changement de manière proactive

Ces tendances d'édition modifient la dynamique de la chaîne d'approvisionnement. Afin de garantir la pérennité de nos activités, il est aujourd'hui nécessaire de passer d'une relation transactionnelle, où l'imprimeur est un simple preneur d'ordre, à un « triangle d'experts » dans lequel l'éditeur, l'imprimeur et le fournisseur de solutions technologiques travaillent main dans la main pour développer de nouveaux modèles commerciaux et concevoir de nouvelles stratégies.

Actuellement, les principaux points sensibles pour les éditeurs sont la planification et le coût. Historiquement, les éditeurs calculaient les volumes de production en fonction des prévisions de ventes et payaient au prix fort la moindre erreur. Fallait-il produire de gros volumes d'un titre, au risque d'envoyer les invendus au pilon ? Ou bien jouer la carte de la sécurité et imprimer de petites quantités, quitte à perdre des ventes faute de pouvoir répondre à une demande imprévue ?

Les données sur les performances passées ne permettant plus d'anticiper efficacement le succès d'un titre, et chaque décision de publier représente un enjeu commercial important. Les imprimeurs de livres doivent donc impérativement « penser numérique » et devenir le moteur de l'innovation numérique en planifiant le changement de manière proactive plutôt que de suivre uniquement les instructions de l'éditeur.

La technologie d'impression numérique est sans doute la clé pour résoudre ces problèmes, à condition que les imprimeurs comprennent les moteurs opérationnels de leurs éditeurs. Avec l'aide de leurs partenaires technologiques, les imprimeurs doivent sensibiliser leurs clients aux innovations en matière d'automatisation de la production et des flux de travail, capables de stimuler le changement et de générer un impact commercial positif.

Books on a bookshelf

Nouveaux modèles commerciaux, nouvelles opportunités

Canon a identifié trois modèles commerciaux clés compatibles avec la technologie de production numérique :

  • Impression de petits tirages
  • Gestion du cycle de vie des livres
  • Production à la demande
Il est possible pour les éditeurs et les imprimeurs de passer d'un modèle à l'autre au fil de l'évolution du marché, et ce faisant, de bâtir une base solide pour l'avenir multi-plateforme du « livre intelligent ».

Pour commencer, il est nécessaire d'anticiper ou de répondre à la baisse des tirages et à l'augmentation des fréquences de commande en complétant l'impression offset avec la production numérique pour les tirages plus faibles. Le degré d'intégration des processus requis est faible et les imprimeurs peuvent le faire indépendamment de leurs clients éditeurs. Il s'agit essentiellement d'ajouter une capacité numérique à une opération d'impression offset.

Cependant, le moment est bien choisi pour que les imprimeurs communiquent avec les éditeurs afin de renforcer les avantages de cet investissement numérique (délais de livraison et de mise sur le marché plus courts, économies de coûts en matière d'entreposage et de distribution). Cette conversation présente d'importants bénéfices et permet à l'imprimeur de connaître les prévisions des éditeurs concernant la réduction des volumes de production et les délais.

Le dialogue fournira une indication fiable sur l'augmentation de la demande pour les petits tirages. Il peut aider l'imprimeur à mieux planifier ses investissements, en signalant par exemple un besoin d'automatisation supplémentaire, comme la commande en ligne. En fin de compte, ce dialogue peut révéler la nécessité d'améliorer le modèle commercial pour commencer à gérer le cycle de vie des livres.



Les éditeurs et les imprimeurs peuvent passer de la gestion à court terme à la gestion du cycle de vie des livres, puis à la gestion à la demande en fonction de l'évolution du marché, et ainsi bâtir une base solide pour l'avenir du livre intelligent

A man and two women looking at a laptop screen

Nouveaux niveaux d'intégration

La gestion du cycle de vie des livres nécessite un niveau de collaboration beaucoup plus profond entre l'imprimeur et l'éditeur. Il s'agit d'un partenariat stratégique, visant à réduire les risques de bradage et à augmenter les ventes en alignant la production sur la demande réelle. La gestion du cycle de vie des livres implique l'intégration de systèmes de réapprovisionnement des stocks pour déclencher la production en temps réel, en réponse aux données de stock et de commande en direct.

La conversation entre imprimeur et éditeur évolue désormais à un niveau de prise de décision totalement différent et nécessite un degré d'ouverture sans précédent sur les informations commerciales, telles que la gestion des stocks, la planification des ressources de l'entreprise, etc. (Elle peut également faire apparaître un besoin de nouvelles compétences techniques et de gestion des processus au sein de l'entreprise d'impression).

La transition vers un modèle 100 % à la demande intensifie encore davantage le partenariat. La production à la demande supprime entièrement le filet de sécurité que représente le stock imprimé, de sorte que la production n'est déclenchée que par une commande réelle. Cela nécessite des processus de travail transparents et fortement automatisés entre l'éditeur et l'imprimeur, ainsi que des accords de niveau de service solides entre tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement.

Ce modèle remet également en question les méthodes classiques d'analyse des coûts entre les éditeurs et les imprimeurs. Le coût unitaire initial d'un livre produit à la demande est plus élevé en termes de fabrication et d'expédition, mais une fois pris en compte les différents coûts de la chaîne d'approvisionnement (stockage, manutention, retours, logistique, etc.), le coût total du titre sur toute sa durée de vie est inférieur.

L'ère de l'innovation collaborative

Les temps changent et les méthodes de travail doivent changer avec eux. Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles sont en train de devenir des écosystèmes complexes impliquant de multiples fournisseurs de solutions qui travaillent à flux tendu. Les marges d'erreur sont minces et les maillons de la chaîne sont interdépendants et basés sur une intégration robuste des processus et des systèmes. La nécessité d'une communication ouverte et d'une innovation collaborative n'a jamais été aussi grande.

Rédigé par Tino Wägelein, Responsable du développement commercial, Canon Europe


Solutions connexes

Allez plus loin

Découvrez comment Canon aide les éditeurs et les imprimeurs de livres à mettre en œuvre des modèles économiques basés principalement sur le numérique pour stimuler leur croissance

Talk to our Team