ASTUCE ÉQUIPEMENT

Au-delà des limites de la créativité : les meilleures astuces pour photographier avec un objectif 50mm

Ejiro Dafé pense que photographier uniquement en 50mm a fait de lui un photographe plus instinctif. Il nous dévoile ses astuces pour utiliser le très spécial Canon RF 50mm F1.8 STM.
Le photographe Ejiro Dafé photographie une femme portant des vêtements lumineux avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM.

Ejiro Dafé utilise exclusivement un objectif 50mm. Il était donc le photographe idéal pour travailler en premier avec l'objectif Canon RF 50mm F1.8 STM. « La distance focale de 50mm vous aide à devenir plus spontané dans votre manière de photographier, mais en même temps, à cause de cette distance focale limitée, cela vous oblige à développer votre créativité », déclare-t-il.

Ejiro Dafé, photographe et directeur créatif basé à Londres, aborde son travail d'une façon unique : il n'utilise qu'un objectif 50mm.

Son parcours dans la photographie avec un objectif 50mm a commencé pendant ses études : « J'étudiais la publicité et j'ai dépensé mon prêt étudiant dans un Canon EOS 5D Mark III [désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV] pour photographier mes campagnes moi-même. C'est là que je suis tombé amoureux du photojournalisme, et tous les photographes que j'admirais utilisaient des objectifs à focale fixe. Alors, je me suis procuré le petit objectif Canon EF 50mm f/1.8 II [désormais remplacé par le Canon EF 50mm f/1.8 STM] et j'ai voyagé dans d'autres pays pour photographier des histoires dans les rues.

« Je ne pensais pas m'en servir longtemps, mais avec le temps, je me suis habitué à son angle de champ. J'aime le fait qu'il soit proche de mon champ de vision et l'utiliser est devenu instinctif pour moi. Je voyais immédiatement le résultat que j'allais obtenir. Cela m'a donné l'assurance pour continuer à m'en servir. »

Au fur et à mesure qu'il économisait, Ejiro s'est procuré le Canon EF 50mm f/1.4 USM, puis l'objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM. Son expérience et sa préférence pour cette distance focale a fait de lui la personne idéale pour se spécialiser dans la photographie avec le Canon RF 50mm F1.8 STM, l'objectif standard le plus léger et le moins cher de la gamme RF.

Un portrait d'une femme, portant un rouge à lèvre rose vif et un haut couleur moutarde, sur un arrière-plan flou produit par une grande ouverture.

Ejiro conseille aux autres d'aller sur le terrain et de se lancer dans la photographie avec un objectif 50mm. « Profitez de la grande ouverture qu'offre un objectif comme le Canon RF 50mm F1.8 STM tout en ayant un format compact. Emmenez-le partout pour être vraiment au cœur des moments que vous capturez », déclare-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/250 s, f/5,6 et ISO 100. © Ejiro Dafé

Les dimensions minuscules du Canon RF 50mm F1.8 STM (160 g pour 40,5 mm de long), son ouverture maximale de f/1.8 pour une profondeur de champ créative et sa technologie de mise au point STM quasi silencieuse en font un choix discret, idéal pour la photographie de rue, les portraits sur le vif et la vidéo.

Malgré le prix abordable de l'objectif, il n'est pas en reste en cas de basse lumière et c'est le partenaire parfait pour un Canon EOS RP ou un Canon EOS R6. Ses éléments et matériaux de revêtement permettent de capturer des clichés totalement nets, avec une qualité d'image et des couleurs supérieures.

Ici, Ejiro partage les résultats de sa première séance avec le Canon RF 50mm F1.8 STM et donne ses conseils en matière de créativité pour photographier avec un objectif 50mm.

Une femme portant un chemisier blanc à volants tourne son visage vers l'appareil photo. Des guirlandes lumineuses en arrière-plan créent un effet bokeh.

Doté d'une grande ouverture de f/1,8 et d'un diaphragme à 7 lamelles, le Canon RF 50mm F1.8 STM peut produire un magnifique effet bokeh. « Pour réussir cet effet, nous avons accroché des guirlandes lumineuses sur un portant », explique Ejiro. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/125 s, f/1,8 et ISO 1250. © Ejiro Dafé

Modèle en blouse blanche à froufrous posant en conditions de basse lumière.

La large ouverture maximale du Canon RF 50mm F1.8 STM en fait une option polyvalente pour retranscrire l'ambiance d'un intérieur sombre. Lorsque l'objectif est fixé au Canon EOS R6, il peut également bénéficier du stabilisateur d'image à cinq axes de l'appareil photo pour de meilleures performances en basse lumière. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/50 s, f/2,8 et ISO 800. © Ejiro Dafé

1. Limitez-vous à un objectif 50mm pendant un temps

En vous limitant à une seule distance focale sur une longue période, au lieu de le faire de temps en temps, vous deviendrez naturellement plus familier avec son angle de champ et plus instinctif dans votre cadrage. Après avoir utilisé uniquement un objectif 50mm, Ejiro explique : « Quand je me déplace autour du sujet, mes jambes savent tout de suite si je suis bien positionné, sans que j'aie à regarder dans le viseur ».

Il ajoute : « Bien sûr, avec un objectif 50mm, on obtient des photos très larges, mais aussi des portraits et de gros plans plus rapprochés. Comme on a beaucoup d'espace pour le mouvement, c'est une distance focale très polyvalente, même si cela peut poser problème dans les pièces plus réduites. Mais cela nous force à bien réfléchir à chaque élément de la photo et à leur façon d'interagir. J'ai pu affiner mes techniques de composition dès mes débuts et je suis devenu très sensible à tout ce qui se trouve dans la photo. »

2. Plongez au cœur de l'action

Ce que j'aime avec la distance focale 50mm, c'est qu'elle me force à interagir avec le sujet et à vivre l'instant que je veux capturer, que ce soit une séance avec un mannequin qui pose, de la photographie de rue ou de sports », explique Ejiro. Bien que les objectifs 50mm comme le Canon RF 50mm F1.8 STM ne soient pas faits pour capturer les sports rapides, Ejiro a photographié des scènes de danse et même de football pour certaines marques en 50mm.

Il ajoute que ce qui semblait être un point faible pour les autres était un point fort pour lui. Par exemple, « Avec la photographie de rue, j'aime le fait que si on remarque quelque chose de l'autre côté de la rue, il faut la traverser pour se rapprocher et prendre une photo, au lieu de simplement faire un zoom à distance ». Cela lui permet de s'impliquer davantage avec son sujet, ce qui se reflète dans le cadrage et les détails de ses photos. Le format compact du Canon RF 50mm F1.8 STM permet de prendre facilement en photo ce que l'on veut.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Portrait d'une femme portant un costume vert et un manteau bleu.

La vue standard capturée par le Canon RF 50mm F1.8 STM et d'autres objectifs 50 mm offre des résultats plus naturels et des portraits plus flatteurs. La perspective ne déforme pas le sujet comme avec un objectif à grand-angle et ne compresse pas la scène comme avec un téléobjectif. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/320 s, f/2 et ISO 1250. © Ejiro Dafé

Le photographe Ejiro Dafé photographie une femme portant des bottines blanches et un tailleur vert allongée sur un canapé.

« Quand je travaille avec un modèle, il y a souvent un temps de préparation pour établir les angles que je vais utiliser, ce qui permet de déterminer le style des photos », explique Ejiro. Le format compact du Canon RF 50mm F1.8 STM l'a aidé, ici, à rester flexible. © Gary Morris Roe

3. Jouez avec les angles

Un objectif à focale fixe vous force à travailler pour obtenir une photo, en ajustant vos compositions et en bougeant l'appareil. Cela vous aide à garder la forme, tant au niveau physique que créatif. « Si vous me regardez travailler, vous me verrez rouler sur le sol ou me contorsionner pour rentrer dans un coin », explique Ejiro. « Je bouge sans cesse. Je suis toujours en train de faire bouger mon corps pour trouver les meilleurs angles.

Parfois, je ne monte même pas l'appareil devant mes yeux. Comme je connais bien la distance focale, je sais ce que la prise de vue va donner. C'est pour ça que je peux tenir l'appareil dans des positions inhabituelles, me pencher ou me déplacer autour de mon sujet pour obtenir une perspective nouvelle. Je ne dis pas que la photographie au niveau des yeux est ennuyeuse, car il y a toujours un moyen de la rendre intéressante, mais tester différents angles vous permettra de prendre des photos d'une manière nouvelle et inspirante. »

Bien sûr, les écrans tactiles orientables sur les caméras Système EOS R comme le Canon EOS RP et le Canon EOS R6 signifient que vous pouvez utiliser votre objectif Canon RF 50mm F1.8 STM dans des recoins difficiles d'accès, des angles et des hauteurs compliqués sans avoir à faire des acrobaties trop compliquées.

Photo d'une femme portant un manteau bleu et un fard à paupières rose vif et approchant sa main de l'appareil photo.

« Nous avons pris ces photos dans un entrepôt. Si j'ai utilisé une lumière artificielle au début, j'ai fini par travailler avec la lumière naturelle disponible dans la pièce et nous avons obtenu de très bons résultats », explique Ejiro. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/160 s, f/1,8 et ISO 320. © Ejiro Dafé

Gros-plan de la même femme portant un fard à paupières rose vif.

Le Canon RF 50mm F1.8 STM est doté d'une bague de mise au point et de contrôle facile à prendre en main, et peut effectuer la mise au point jusqu'à 0,3 m. Ejiro affirme qu'il aime opter pour des gros-plans comme celui-ci afin de créer des « images presque abstraites » qui ajoutent de la variété à une collection. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/125 s, f/4 et ISO 1600. © Ejiro Dafé

4. Alternez les plans larges et rapprochés

Utiliser un seul objectif à focale fixe apporte une qualité cohérente aux clichés, mais ajouter de la variété permet d'apporter un peu de piment à l'ensemble.

« Mon approche dépend du sujet et de l'endroit. Mais je commence souvent avec une prise de vue large, puis je me concentre sur mon sujet pour obtenir autant de perspectives et d'angles différents que possible. Si je travaille avec un mannequin, je lui demande de se déplacer pour établir une composition générale et utiliser le cadrage comme une sorte de frontière ou de limite. Puis je me rapproche de quelques pas et je continue.

A portrait of a model in a white jacket in front of a busy but blurred street.

Les meilleurs objectifs Canon pour la photographie de portrait

Les photographes Guia Besana, Félicia Sisco et Ilvy Njiokiktjien, ainsi que Mike Burnhill de Canon, partagent des conseils d'experts sur les meilleurs objectifs Canon pour réaliser des portraits.

J'adore les photos larges qui établissent un contexte, mais j'aime tout autant les photos plus intimistes. Avec le Canon RF 50mm F1.8 STM, on peut faire la mise au point [à 0,3 m], ce qui est idéal pour se rapprocher et créer des images presque abstraites. Ce type de photo marche particulièrement bien avec les danseurs, lorsque le contexte n'est pas très clair à cause du mouvement, des angles et des formes magnifiques qui ressortent dans la composition. »

Modèle en blouse blanche à froufrous penché au-dessus d'une table et tenant sa tête dans ses mains gantées.

Ejiro préfère la simplicité du travail avec la lumière disponible et l'ouverture rapide du Canon RF 50mm F1.8 STM fait de cet appareil l'outil idéal dans les conditions de basse lumière. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/200 s, f/2,2 et ISO 800. © Ejiro Dafé

5. Misez sur la simplicité

Pour profiter de la discrétion et de la polyvalence d'objectifs comme le Canon RF 50mm F1.8 STM, cela vaut le coup de simplifier l'équipement au maximum, conseille Ejiro. « Avoir l'embarras du choix peut poser problème », explique Ejiro. « Même un objectif zoom standard offre une telle variété de distances focales que cela peut vous ralentir. »

L'ouverture lumineuse du Canon RF 50mm F1.8 STM signifie que vous n'avez pas toujours besoin de vous servir du flash en basse lumière, un avantage important pour Ejiro. Si son portfolio témoigne de sa capacité à comprendre la lumière qui l'entoure, il préfère que la lumière reste simple. « Je n'utilise pas beaucoup de lumière artificielle. Je trouve qu'on est vite distrait par ce niveau de contrôle supplémentaire, au lieu de se servir de la lumière ambiante sur place du mieux possible. »

« Même si je dois utiliser les lampes disponibles à l'intérieur dans des conditions de basse lumière, je pense que ce sera toujours mieux que le résultat obtenu avec les lumières professionnelles. Et travailler avec la lumière naturelle est bien plus amusant. »

Rédigé par Marcus Hawkins

Articles liés

Get the newsletter

Click here to get inspiring stories and exciting news from Canon Europe Pro