ARTICLE

Oubliez les règles :
Kevin Faingnaert explique comment créer un style de photographie de paysage unique

Kevin Faingnaert, photographe de paysage, affectionne particulièrement les prises de vue en pleine lumière. « Ces bateaux que j'ai photographiés en Croatie étaient en contre-jour, mais pas de manière agressive », raconte-t-il. « De nombreux appareils photo ont du mal à faire la mise au point sur des sujets en contre-jour. C'est toutefois un domaine dans lequel Canon excelle. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III (aujourd'hui remplacé par le modèle EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/400 s, f/6.3 et ISO800. © Kevin Faingnaert

Inutile d'être un expert pour reconnaître certains lieux. Mais les gens arrivent-ils à vous identifier comme l'auteur de vos photos ? Vos photos de paysage présentent-elles un style distinctif ? Kevin Faingnaert, photographe de paysage et documentariste primé, livre l'approche et les techniques qui l'ont aidé à se démarquer.

Basé à Gand, en Belgique, Kevin réalise également des photos éditoriales et des missions pour le National Geographic, le New York Times, le Telegraph et d'autres publications. Par ailleurs, il a mené de nombreux projets majeurs en matière de photographie de paysage sur des thèmes comme les paysages industriels délabrés de Roumanie, la vie dans les villages reculés des Îles Féroé et l'écovillage de Matavenero, en Espagne. Son travail dégage une esthétique contemporaine originale et reconnaissable entre toutes.

Comment s'est-il forgé ce style si particulier ? Dans un domaine regorgeant de photographes talentueux, comment tirer son épingle du jeu ?

A wooden building with a colourful dome stands in a clearing on a hilltop among other hills. Photo by Kevin Faingnaert.
Kevin a photographié Matavenero, un village abandonné situé dans une région reculée du nord-ouest de l'Espagne, devenu un écovillage autonome vivant à l'écart du système. Cette structure colorée en forme de dôme tient lieu de mairie. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/1.4L USM (remplacé par le modèle EF 35mm f/1.4L II USM) à 1/320 s, f/11 et ISO800. © Kevin Faingnaert

1. Laissez-vous porter par l'histoire

Kevin a eu l'embarras du choix pour photographier des paysages dans le cadre de Føroyar, son projet primé sur la vie dans les villages reculés des Îles Féroé. « Toutes les falaises, montagnes, rivières et vallées recèlent une grande beauté », s'émerveille-t-il. « Je pourrais y aller et photographier des centaines de somptueux paysages tous les jours. »

Il en a toutefois décidé autrement. « Je recherche constamment des paysages visuellement attrayants, mais je suis avant tout guidé par le fond, à savoir l'histoire et les protagonistes, et non par la forme », explique-t-il. La photographie de paysage n'est pas une fin en soi pour Kevin, qui a suivi des études de sociologie avant de se tourner vers la photo. « Je m'intéresse surtout aux gens et à leur mode de vie. C'est ce que j'essaie d'illustrer dans les portraits et les paysages, qui s'imbriquent comme les pièces d'un même puzzle. Pour réaliser un portrait, vous vous connectez sur le plan humain avec le sujet, tandis que le paysage représente son environnement. »

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Pour son projet consacré aux dernières mines de charbon de la vallée du Jiu, en Roumanie, il a passé des semaines à réaliser des portraits et à nouer des relations avec ses sujets avant de passer aux paysages. Il raconte : « Après m'être fait une idée plus précise de ce que je souhaitais raconter, je suis allé photographier les paysages que j'avais en tête : vue d'ensemble d'une ville minière dans la vallée, ancienne mine de charbon, rivière traversant la vallée, etc. Tous ces éléments participent à l'assemblage du puzzle. »

Dans les Îles Féroé, il a adopté une approche similaire à celle d'un réalisateur, en établissant la liste des prises de vue nécessaires avant de se lancer. « Cette liste comprenait notamment un petit village, une maison isolée, une île sur l'océan et un environnement froid/neigeux », se souvient-il. « J'ai passé des journées entières à rechercher précisément ces éléments. J'ai photographié des dizaines de maisons isolées et de petits villages, car je savais que j'en aurais besoin pour donner de la profondeur à mon récit. »

Au moment où nous nous entretenons avec lui, Kevin réalise une mission en Bosnie pour le Comité international de la Croix-Rouge. Il souligne : « Je pourrais aller sur le toit de mon hôtel et réaliser une jolie photo du paysage urbain, mais cela ne révèlerait rien de l'histoire. Si je ne gardais pas cet aspect dans un coin de ma tête, je serais perdu. »

A narrow fjord near the hilltop village of Saksun in the Faroe Islands is barely visible in the gloom of the midnight sun.
Les Îles Féroé sont réputées pour leurs aurores boréales, mais pour l'histoire que Kevin souhaitait raconter, cela manquait d'originalité. Il a donc délibérément sous-exposé ce cliché près du village perché de Saksun afin de reproduire avec précision l'obscurité du soleil de minuit. « Je cherchais à capturer l'émotion qui se dégage à minuit dans les Îles Féroé, où vous pouvez vous promener la nuit tout en y voyant clair », raconte-t-il. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/160 s, f/5.6 et ISO800. © Kevin Faingnaert

2. Ayez une émotion à l'esprit

L'histoire sur laquelle Kevin a travaillé en Bosnie concerne les personnes portées disparues depuis la guerre des Balkans, qui a éclaté dans les années 90. « Je réalise des portraits de personnes qui ignorent ce que sont devenus leurs proches », explique-t-il. « Elles n'ont de cesse d'attendre de leurs nouvelles, voire la confirmation de leur décès. C'est une histoire triste. Lorsque je photographie des paysages ici, je garde cette émotion à l'esprit.

J'espère que le temps sera couvert. Je recherche des scènes paisibles et des paysages à l'image de la vie des personnes que je photographie. Pour d'autres récits et missions, je peux rechercher une luminosité crue pour accentuer l'énergie d'un lieu ou d'une personne. »

Pour Kevin, la polyvalence de son Canon EOS 5D Mark IV est un atout inestimable. « Je peux tout faire avec cet appareil photo », se réjouit-il. « Avant de réaliser une prise de vue, je pense toujours au résultat. Est-ce que je souhaite obtenir une scène sombre arborant des ombres totalement noires, la surexposer ou simplement obtenir une photo visuellement équilibrée ? Je sous-expose ou surexpose en fonction de la photo voulue, puis je déclenche l'obturateur. »

3. Cherchez l'inspiration au-delà de la photographie

A coastline with white cliffs at sunset, with the orange hues of the setting sun reflected in the sea.

Changement de style : découverte de la photographie de paysage

Que se passe-t-il lorsque des professionnels changent de style ? David Noton montre comment prendre des photos de paysages à des photographes de mariage et de famille, ainsi qu'à deux photographes sportifs.

Kevin utilise la couleur de manière unique et délicate en s'inspirant en partie des œuvres de peintres impressionnistes. « Ils ont la maîtrise absolue de la lumière », dit-il, admiratif. « J'essaie d'aller au Musée d'Orsay de Paris plusieurs fois par an afin d'étudier la manière dont Monet met en couleur les paysages français, en faisant ressortir leurs zones sombres et lumineuses, la façon dont Cézanne élabore ses paysages et l'utilisation que Van Gogh fait de la couleur pour peindre ses fleurs. Ils n'ont pas représenté de scènes spectaculaires comme des panoramas à couper le souffle, des cascades et des volcans crachant de la lave en fusion. Ils ont peint les champs qui les entourent et la campagne, en leur donnant vie grâce à la couleur. »

Kevin est souvent interrogé sur la façon dont il produit sa palette de couleurs si particulière. « Les couleurs sont déjà là, il suffit de les rechercher », précise-t-il. « Je déteste les couleurs trop saturées et criardes. Je préfère obtenir un rendu plus subtil. »

L'équipement préféré de Kevin est composé d'un Canon EOS 5D Mark IV et d'un objectif Canon EF 35mm f/1.4L II USM. « J'adore les couleurs que j'obtiens avec mon appareil et mes objectifs Canon », déclare-t-il. « Je modifie souvent mes fichiers afin de donner l'impression qu'ils ont été pris sur pellicule. La plage dynamique élevée que Canon capture laisse suffisamment d'informations dans les zones d'ombre et lumineuses pour conférer différentes orientations artistiques aux fichiers. »

Five youngsters play football in a snow-covered ground inside a wooden fence; the waters of a chilly fjord are visible in the background.
Kevin a pu saisir la plage dynamique étendue de cette scène difficile : l'éclairage du terrain n'est pas exagéré, mais on observe de jolis détails dans les zones sombres au premier plan, dans le paysage en arrière-plan et dans le ciel. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/1.4L USM à 1/50 s, f/3.5 et ISO1600. © Kevin Faingnaert
Brightly painted wooden buildings on the waterfront are dwarfed by a huge, snow-covered mountain rising steeply from the shore.
Les paysages ne doivent pas forcément être photographiés en mode paysage. L'échelle du paysage est parfaitement représentée dans cette photo en mode portrait du village de Norðdepil sur l'île de Borðoy, dans les Îles Féroé. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/125 s, f/9 et ISO400. © Kevin Faingnaert

4. Faites vos recherches, mais gardez l'esprit ouvert

« Avant de prendre des photos, je passe toujours des heures à rechercher des endroits précis », dit Kevin. « J'aime me renseigner sur ce qui a été déjà fait, sur le meilleur endroit pour admirer un lever ou un coucher de soleil, ou encore sur les chemins et routes à emprunter. Je fais de nombreuses recherches sur Google Street View et Google Earth. Je me demande si la photo ressortira mieux au lever ou au coucher du soleil, et si la journée doit être nuageuse ou ensoleillée. Parfois, je souhaite même qu'il pleuve. Plus vous en savez en amont, plus la prise de vue sera facile. »

Cela dit, certaines des photos préférées de Kevin ont été prises sur le vif. Il ne disposait d'aucun trépied lorsqu'il a photographié un groupe d'enfants jouant au football dans le petit village de Nes, dans les Îles Féroé, parce qu'il effectuait un repérage des lieux à ce moment-là. Pour prendre des photos à main levée dans des conditions de faible luminosité, il a dû s'en remettre à son équipement. « Si certains appareils photo deviennent pratiquement inutiles en basse lumière, le Canon EOS 5D Mark IV reste capable de faire une bonne mise au point dans ces conditions », explique-t-il. « Je peux sélectionner différents collimateurs AF presque instantanément, et ils sont tous d'une grande précision. C'est important pour moi, car je ne prends pas toujours des photos dans les conditions idéales. Grâce au modèle EOS 5D Mark IV, je peux réaliser des prises de vue à main levée en 1/16e de seconde [en basse lumière] tout en conservant une grande netteté. »

Un jour, alors qu'il avait prévu de visiter un village dans les fjords tôt le matin, il avait dû y renoncer, sa voiture étant bloquée dans la neige. « J'étais paniqué à l'idée de rater la prise de vue, mais une fois sur la montagne deux heures après la photo de lever du soleil que j'avais en tête, la blancheur des nuages et celle des montagnes se sont entremêlées : un résultat qui m'a beaucoup plu et que je n'aurais pas pu prévoir. »

A cluster of buildings on an inlet is barely visible among the large, snow-covered mountains rising above them.
Lorsqu'il photographie des paysages, Kevin précise qu'il a toujours une émotion à l'esprit. Funningur, un village de 35 habitants près de Funningsfjord, dans les Îles Féroé. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/250 s, f/9 et ISO200. © Kevin Faingnaert

5. Apprenez à défier les règles

« Oubliez la règle des tiers, l'image parfaitement exposée, et l'idée que tout doit être net ou que les paysages doivent être horizontaux et les portraits verticaux », précise Kevin. « Internet regorge de ces règles, et je pense que le fait de les suivre aveuglément est la pire chose que vous puissiez faire à vos photos. Lorsque je photographie un paysage, je ne calcule pas la position exacte de l'horizon ou du sujet, je me contente de suivre mon intuition. »

Certaines des photos les plus réussies de Kevin sont surprenantes. Sa photo de flamants roses en Bolivie, par exemple, a été prise en milieu de journée, vers 13 h, « à l'heure où d'autres photographes de paysage font la sieste, considérant que cette période n'a aucun intérêt », s'amuse-t-il. Grâce à l'éblouissement omniprésent et à l'absence d'ombre, Kevin obtient un rendu onirique aux tons pastel doux qu'il affectionne. Il photographie bien souvent en contre-jour, ce que de nombreux photographes de paysage préfèrent éviter afin que la scène reste lisible et exempte de reflets, sauf lorsqu'ils les recherchent expressément.

Bien entendu, le penchant de Kevin pour la transgression des règles liées au style et à la technique illustre sa vision générale. Il est attiré par les sous-cultures, par ceux qui vivent en marge de la société, comme les personnes qui luttent ou les insulaires, les hippies de l'écovillage de Matavenero en Espagne vivant à l'écart du système, ou encore les « zadistes » français. « J'ai toujours aimé l'extraordinaire du quotidien », explique-t-il. « Il y a tant de choses à découvrir qui échappent à notre regard. »

Flamingoes feed in the shallow water of a saline lake, with a desert landscape and distant mountains behind.
Photo onirique aux tons pastel doux de Kevin représentant différentes espèces de flamants roses et blancs à Laguna Hedionda, un lac salé en Bolivie. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/400 s, f/8 et ISO100. © Kevin Faingnaert

6. Délaissez votre voiture

Autrefois, Kevin utilisait régulièrement sa voiture pour repérer des paysages, jusqu'à ce qu'il ait un accident lors d'un voyage en Suisse, il y a quatre ans. « Obnubilé par un beau sommet enneigé sur le côté, j'ai détourné mon regard de la route l'espace d'un instant et ai heurté un gros rocher », se souvient-il. « J'en suis sorti indemne, mais j'ai réalisé combien il pouvait être dangereux de chercher des opportunités de photos en conduisant dans une zone montagneuse. »

Depuis, le vélo est devenu le mode de transport privilégié de Kevin. « Mon vélo m'aide à garder la forme et à repérer des lieux que je ne verrais pas en voiture », explique-t-il. « Je fais également de nombreuses randonnées, qui me donnent l'occasion de photographier des paysages à mon rythme et de me concentrer sur les détails.

C'est assez physique. J'escalade des rochers ou je me couche sur le ventre. » C'est pour cette raison qu'il apprécie la légèreté et la robustesse de son Canon EOS 5D Mark IV et de son objectif Canon EF 35mm f/1.4L II USM.

« Et si j'ai vraiment besoin de circuler en voiture », poursuit-il, « je préfère trouver un chauffeur que je rémunère afin de pouvoir me pencher à la fenêtre toute la journée et rechercher des prises de vue ! »

Rédigé par Rachel Segal Hamilton


L'équipement de Kevin Faingnaert

L'équipement utilisé par la plupart des photographes de paysage

A Canon EOS 5D Mark IV with Canon EF 35mm f/1.4L II USM lens.

Appareil photo

Canon EOS 5D Mark IV

Conçu pour offrir des résultats exceptionnels dans toutes les situations, l'EOS 5D Mark IV est un appareil photo polyvalent complet d'un très beau design. « Il est très léger et ergonomique, et peut capturer ce que je vois sans flou de bougé », dit Kevin. « Je peux l'utiliser pour réaliser des prises de vue à main levée en 1/16e de seconde et obtenir des images nettes ; sans oublier son système autofocus, d'une grande précision. »

Objectifs

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant