Photo prise sous la surface de l'eau et montrant le père d'Audun Rikardsen à la surface en train de pêcher un cabillaud. Grâce à cette photo mi-air/mi-eau, Audun Rikardsen a remporté le deuxième prix dans la catégorie Extérieur du concours Nordic Nature Photo 2017. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM. © Audun Rikardsen

Audun Rikardsen, ambassadeur Canon, maîtrise l'art de prendre des photos de la vie sauvage en mi-air/mi-eau, montrant simultanément ce qui se passe sur et sous la surface de la mer. « Les gens pensent que je suis un photographe sous-marin, mais je me considère plutôt comme un photographe de surface. Les quelques millimètres qui séparent ces deux mondes totalement différents me fascinent », déclare-t-il.

Pour capturer ces compositions audacieuses et créatives, Audun Rikardsen a fabriqué ses propres boîtiers étanches, qui permettent une meilleure mise au point sur et sous la surface de l'eau en basse lumière. Cependant, il soutient qu'il est possible de prendre des photos de jour en mi-air/mi-eau avec toutes sortes de modèles de boîtiers sous-marins, à condition de disposer de l'objectif et du hublot appropriés. Pour certains clichés, il utilise également un équipement standard.

Photographer Audun Rikardsen kneels in a river holding a camera in a waterproof housing with a dome-shaped window.
Audun Rikardsen lors d'une prise de vue avec un boîtier sous-marin standard qu'il utilise souvent pour ses reflex Canon et équipé d'un hublot à dôme. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Audun Rikardsen

« Plus l'objectif est large, mieux c'est », précise-t-il. « J'utilise souvent un objectif fisheye car moins il y a d'eau entre votre objectif et le sujet, plus le cliché est net. En effet, cela réduit la quantité de particules dans l'eau quand vous prenez la photo. »

La distance focale de l'objectif détermine également la forme du hublot à l'avant du boîtier. Étant donné qu'un objectif tel que le Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM offre un angle de champ diagonal de 180 degrés, il est primordial d'utiliser un hublot à dôme. Si vous utilisez un hublot plat, une partie de celui-ci apparaîtra au bord du cadre.

Réglages pour réaliser des photos aquatiques nettes

A split-level shot shows a fishing boat above the water and fish caught in nets under the water.
Une autre photo de la mer prise de jour en mi-air/mi-eau par Audun Rikardsen et représentant le dessous d'un bateau de pêche et une prise spectaculaire. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 11-24mm f/4L USM. © Audun Rikardsen
Christian Ziegler’s

Recevoir la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Les images prises sous l'eau sont agrandies d'environ 25 %. L'un des avantages du hublot à dôme est qu'il compense le grossissement dû à l'eau. « Toutefois, avec le hublot à dôme, la netteté à l'infini est différente sur et sous la surface », indique Audun Rikardsen. « Si votre objectif est réglé sur l'infini au-dessus de l'eau, il crée une mise au point virtuelle sur l'infini sous l'eau, à environ 30/40 cm devant l'appareil photo.

Pour compenser cela, vous devez utiliser une petite ouverture. En règle générale, j'utilise une ouverture de f/13 ou moins. J'ajuste la mise au point du sujet sous l'eau, puis je la maintiens. Je prends souvent une photo pour vérifier que tous les éléments au-dessus de l'eau sont toujours nets. Je commence avec une ouverture de f/11, puis je la réduis petit à petit jusqu'à ce que tout soit net. »

L'opportunité pour Audun Rikardsen de créer l'une des photos mi-air/mi-eau préférées (ci-dessous) s'est présentée lorsqu'il s'est lié d'amitié avec un morse en 2014. Un jeune mâle, d'environ 2,5 mètres de long et 500 kg, est apparu sur une plage à Tromsø, en Norvège, à proximité de son domicile. La plupart des morses quittent ce repère après quelques jours, mais celui-ci est resté sur la plage pendant trois mois. Durant cette période, Audun Rikardsen a campé sur la plage pendant plusieurs jours et le morse a fini par l'accepter.

Above the water is a blue sky with small clouds and the sun on the horizon. Below the water is a walrus, close to the camera, with water bubbles travelling from its mouth to the surface.
Cette photo mi-air/mi-eau d'Audun Rikardsen, représentant un jeune morse sous la surface de l'eau et un ciel bleu éclairé par le soleil de minuit, a remporté le premier prix dans la catégorie Fonds sous-marins du concours Asferico International Nature Photography 2015. Photo prise sur la côte près de Tromsø, en Norvège, avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM. © Audun Rikardsen

« Il m'a observé pendant plusieurs jours, donc il savait que je n'étais pas dangereux », se souvient Audun Rikardsen. « Finalement, il s'est approché de moi, s'est allongé près de moi et m'a touché les mains avec ses moustaches. À partir de ce moment-là, nous sommes devenus amis et je pouvais tout faire avec lui. Il était plein d'entrain et je l'ai appelé Buddy. En tant que photographe, c'était une opportunité unique. Mon objectif était d'en apprendre autant que possible sur ce morse et surtout de le photographier en mi-air/mi-eau. »

Photographier Buddy le morse

Buddy était sur la plage au début de l'été, époque de l'année à Tromsø où le soleil ne se couche pas. Une nuit, Audun Rikardsen a vu le morse entrer dans l'eau et l'a suivi dans son bateau. Il voulait faire une photo montrant à la fois le soleil de minuit et Buddy sous l'eau. Il était muni d'un appareil photo Canon EOS 5D Mark III équipé de son objectif Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM, un objectif de la série L de Canon qui offre une superbe qualité d'image au grand-angle qu'il affectionne le plus. De plus, sa conception robuste lui permet de résister au froid et aux chocs. Tout ce matériel était enfermé dans un boîtier sous-marin.

Pour prendre cette photo de Buddy le morse, Audun Rikardsen est resté dans son bateau et a plongé dans l'eau le boîtier dans lequel se trouvait l'appareil photo, le tout solidement fixé au bout d'une perche. Son approche ne lui permettait pas de voir les images à l'écran. Il s'est donc servi de son expérience et a suivi son intuition pour cadrer la photo lorsque Buddy s'approchait de l'appareil photo.

« Je voulais adopter l'approche la plus simple possible, car plus on utilise du matériel électronique, plus les choses peuvent mal se passer », précise-t-il. « J'ai préparé l'appareil photo et j'en ai choisi les réglages. J'ai ensuite essayé de le maintenir dans une position qui me permettait de réaliser au mieux une prise de vue mi-air/mi-eau. J'ai pris de nombreuses photos. Dans celle-ci, Buddy faisait des bulles, ce qui la rend spéciale. Pour créer une photo marquante, vous devez disposer d'éléments intéressants sur et sous la surface afin de connecter ces deux environnements. »

Exposition sur et sous la surface de l'eau

Lors d'une prise de vue mi-air/mi-eau, l'une des plus grandes difficultés est de choisir la bonne exposition sur et sous la surface de l'eau. Audun Rikardsen a utilisé un large éventail de techniques créatives pour ces photos, notamment les doubles expositions (une sur et l'autre sous la surface de l'eau) et les expositions uniques (utilisation du flash pour éclairer ce qui se trouve sous la surface). Audun Rikardsen a choisi de ne pas activer le flash pour le cliché de Buddy, car il voulait utiliser le soleil pour éclairer de manière naturelle le morse. Toutefois, obtenir une bonne exposition a été particulièrement difficile car le soleil était dans le cadre et bas dans l'horizon.

A humpback whale does a somersault underwater, while above the water a snow-capped mountain is seen in the distance.
« Arctic Showtime », autre chef-d'œuvre mi-air/mi-eau d'Audun Rikardsen, montre une baleine à bosse sur la côte près de Tromsø, juste avant qu'elle ne migre vers le Sud. Cette image a été récompensée dans différents concours : Wildlife Photographer of the Year 2016, Fritz Polking Award 2016, Siena International Photography Award 2016 et Arctic Photographer of the Year 2017. Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 11-24mm f/4L USM. © Audun Rikardsen

« Une exposition optimale est primordiale », précise Audun Rikardsen. Il explique d'ailleurs qu'une exposition adaptée aux conditions sous-marine en basse lumière peut ternir les zones lumineuses du ciel, tandis qu'une sous-exposition peut réduire considérablement les détails dans les zones sombres. « En règle générale, j'accentue légèrement l'exposition en fonction des zones lumineuses au-dessus de l'eau, mais sans exagérer. » La photo a été prise en utilisant les paramètres d'exposition suivants : 1/200 s, f/13, ISO1000.

Selon Audun Rikardsen, la plage dynamique étendue du Canon EOS 5D Mark III était essentielle au succès de l'image. Elle lui a permis de faire ressortir les détails ombragés sous l'eau lors de la phase de post-traitement. « Dans le fichier RAW d'origine, tous les éléments sous la surface étaient sombres. »

Non seulement cette prise de vue mi-air/mi-eau de Buddy est l'une des photos préférées d'Audun Rikardsen, mais elle a également remporté le premier prix dans la catégorie Fonds sous-marins du concours Asferico International Nature Photography 2015. « Pour moi, cette photo est relaxante car on y voit le ciel dégagé, le soleil de minuit et la lumière qui se reflète dans les bulles faites par le morse », explique-t-il. « Le morse lui-même semble calme. J'ai eu la chance que le soleil se trouve exactement à la surface. »

« Dans une telle situation, vous ne devez jamais arrêter de prendre des photos, même si vous pensez avoir réalisé le cliché parfait. Ajustez vos réglages, modifiez l'ouverture, changez de position si vous pensez pouvoir faire mieux. Continuez tant que vous le pouvez. »

Rédigé par David Clark


Les essentiels d'Audun Rikardsen

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Photographer Audun Rikardsen smiles as he holds his camera by the sea.

Appareils photo

EOS-1D X Mark II de Canon

Grâce à son capteur CMOS plein format à haute sensibilité de 20,2 millions de pixels, à son système autofocus Dual Pixel étendu à 61 collimateurs et à sa fonction d'enregistrement vidéo 4K, le Canon EOS-1D X Mark II offre des performances de pointe.

Canon EOS 6D Mark II

Ce reflex plein format offre une faible profondeur de champ et la possibilité de prendre 6,5 images par seconde. Son capteur de 26,2 millions de pixels garantit des images riches en détails.

Canon EOS 5D Mark IV

Ce reflex plein format de 30,4 millions de pixels capture le moindre détail, même en situation de contraste extrême. La prise de vue en continu à 7 im./s est utile lorsque vous souhaitez saisir l'instant parfait, tandis que la vidéo 4K assure des séquences en ultra-haute définition, conformément à la norme DCI (4096 × 2160).

Objectifs

Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

Un robuste et puissant téléobjectif zoom, un stabilisateur d'image 4 vitesses idéal pour la prise de vue à main levée en condition de basse lumière et des lentilles à dispersion ultra-faible pour un contraste élevé et des couleurs naturelles.

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

De conception solide et parfaitement étanche, ce zoom optique à ultra-grand angle de la série L est doté d'une grande ouverture maximale constante de f/2,8. Il permet de réaliser des images d'une clarté irréprochable de bord à bord, quelles que soient les conditions d'éclairage.

Objectifs

Canon EF 24-70 mm f/2.8L II USM

Cet objectif à zoom standard de qualité professionnelle offre une netteté d'image exceptionnelle et une robustesse digne de la série L. Son ouverture constante de f/2.8 vous permet non seulement de prendre de superbes photos, même en basse lumière, mais aussi de contrôler facilement la profondeur de champ.

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Un objectif à focale fixe de qualité exceptionnelle offrant un stabilisateur d'image, une fonction macro pouvant atteindre la taille réelle (1.0x) et la possibilité d'atteindre une faible profondeur de champ avec de magnifiques effets bokeh.

Articles liés

Tout afficher

Canon Professional Services

Les membres ont accès au support CPS, localement et lors d'évènements majeurs, à un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, au prêt gratuit d'équipement de remplacement.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services