FLASH

Principes de base du flash d'appareil photo Speedlite

Apprenez à calculer la puissance du flash et comment les flashs Canon Speedlite peuvent déterminer la sortie appropriée pour obtenir une exposition parfaite chaque fois.
Les flashs d'appareil photo Speedlite vous permettent d'apporter plus de luminosité à une scène et de contrôler l'éclairage de votre sujet. S'ils sont utiles en basse lumière, ils peuvent également transformer les images prises sous un soleil éclatant, en remplissant les ombres et en équilibrant l'exposition sur toute la scène.

Canon propose toute une gamme de flashs Speedlite adaptés aux différents appareils photo, photographes et conditions de prise de vue. Par exemple, le flash Speedlite EL-1 est très puissant et tout à fait adapté aux appareils photo professionnels tels que le Canon EOS 5D Mark IV ou l'appareil photo hybride plein format EOS R5, tandis que le flash Speedlite EL-100 est très compact et plus approprié avec un appareil photo de plus petite taille, comme l'EOS 250D ou l'appareil hybride compact EOS M6 Mark II. Enfin, pour la photographie macro, il y a les flashs Macro Ring Lite MR-14EX II et Macro Twin Lite MT-26EX-RT, qui vous aident à éclairer des sujets très rapprochés.

Tous les flashs Speedlite sont dotés d'un ensemble de technologies Canon pour vous aider à obtenir les meilleurs résultats possibles. C'est pourquoi il est utile de comprendre un peu leur fonctionnement, afin de choisir le bon modèle Speedlite et d'en tirer le meilleur parti. Voici donc un guide des principes de base les plus importants sur les flashs Speedlite.

Comprendre les nombres guides

Le nombre guide d'un flash est une indication de sa puissance. Plus ce nombre est élevé, plus le flash est puissant. Un flash plus puissant vous permet d'éclairer des objets plus distants.

Le nombre guide d'un flash est calculé en multipliant la distance du flash au sujet par l'ouverture requise pour obtenir une photographie bien exposée. Ainsi, si l'on obtient un bon résultat avec une ouverture f/8 pour un sujet à 7,5 mètres de distance, le nombre guide est de 60 (8 x 7,5). Afin de garantir la qualité du résultat, vous devez connaître la sensibilité (ISO) utilisée et la distance doit être mesurée en mètres, c'est pourquoi les nombres guides sont généralement mentionnés ainsi : « 60 (ISO 100, mètres) ».

Le nombre guide d'un flash Speedlite est spécifié en haut de sa fiche technique. Lorsque vous le connaissez, vous pouvez utiliser le calcul ci-dessus dans le sens inverse pour calculer le réglage d'exposition correct. Il suffit de diviser le nombre guide par la distance du sujet (en mètres) pour déterminer l'ouverture nécessaire pour obtenir la bonne exposition. Par exemple, le nombre guide du flash Speedlite EL-100 est 26 (ISO 100, mètres), donc si le sujet est à 6,5 mètres, vous devez utiliser une ouverture de f/4 (26/6,5) à ISO 100.

Si vous souhaitez utiliser une valeur ISO différente, vous devez simplement calculer l'ouverture pour une sensibilité ISO 100, puis l'ajuster en conséquence. Par exemple, si vous avez besoin d'une ouverture f/8 à ISO 100, mais que vous souhaitez utiliser une sensibilité ISO 200 qui correspond à une augmentation de la sensibilité d'un cran, alors vous devez réduire l'ouverture d'un cran également à f/11 pour diminuer de moitié la quantité de lumière atteignant le capteur afin de contrer l'effet de la sensibilité doublée, sinon l'image sera trop claire.

Les flashs Speedlite et les appareils photo EOS de Canon disposent de systèmes d'exposition au flash automatique, il est donc rarement nécessaire d'utiliser les nombres guides pour faire ces calculs. En revanche, ceux-ci peuvent être très utiles pour déterminer la distance maximale à laquelle vous pouvez utiliser le flash avec votre objectif.
Schéma du système de flash automatique TTL sur un reflex argentique Canon.

Principes de base du système de flash automatique TTL sur les reflex argentiques Canon : la lumière du flash est reflétée du sujet vers un capteur dédié, qui contrôle la durée du flash en temps réel afin de garantir une exposition correcte.

Schéma du système de flash automatique E-TTL sur un reflex numérique Canon.

Le système E-TTL des appareils photo reflex numériques utilise un préflash de faible puissance qui est reflété vers les capteurs de lumière de l'appareil dans le viseur et comparé avec le niveau de luminosité ambiante détecté par les mêmes capteurs. À l'aide de ce calcul, l'appareil photo détermine l'intensité du flash nécessaire pour obtenir une exposition correcte. Les appareils photo hybrides utilisent un système similaire.

Exposition au flash automatique

Si les flashs Canon Speedlite vous laissent la possibilité de contrôler manuellement l'exposition au flash si tel est votre choix, ils disposent également de plusieurs systèmes d'exposition au flash automatique qui font le travail à votre place en coordonnant l'appareil photo et le flash Speedlite. L'exposition est déterminée en mesurant la luminosité du flash (ou du préflash) reflétée par le sujet.

Depuis 2004, tous les nouveaux appareils photo EOS sont équipés de systèmes intégrés de mesure E-TTL II du flash, dont nous parlerons davantage dans un moment. Cependant, tous les flashs Speedlite actuels sont aussi compatibles avec l'ancien système E-TTL.

Flash automatique TTL

Les premiers appareils photo EOS utilisent une mesure du flash « sur pellicule ». Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, l'obturateur s'ouvre et le flash se déclenche. La lumière du flash est reflétée par le sujet et traverse l'objectif de l'appareil photo jusqu'à la pellicule. À partir de là, la lumière est reflétée vers un capteur à la base de l'appareil photo. Ce capteur mesure la luminosité et contrôle la durée du flash en temps réel pendant l'exposition, afin d'obtenir une exposition correcte. C'est le principe de base de la mesure du flash automatique TTL (« à travers l'objectif ») de Canon utilisée par le flash intégré de la plupart des appareils photo EOS argentiques.

Flash automatique E-TTL

E est la première lettre d'évaluative. Le système du flash utilise les capteurs de lumière de l'appareil photo EOS dans le viseur, qui servent aussi à la mesure évaluative de la lumière ambiante. La lumière ambiante est mesurée lorsque le déclencheur est enfoncé. Un préflash de faible puissance est ensuite émis par le flash Speedlite. Les capteurs mesurent la lumière du préflash reflétée par le sujet, puis déduisent la mesure de la lumière ambiante de cette deuxième mesure, afin d'obtenir une valeur pour le flash uniquement. Cette mesure du flash permet à l'appareil photo de déterminer l'intensité du flash principal nécessaire pour obtenir une exposition correcte. Enfin, l'obturateur s'ouvre et le flash principal se déclenche à l'intensité ainsi prédéterminée. Contrairement à la mesure TTL, le système E-TTL ne contrôle pas la sortie du flash pendant l'exposition. En effet, les capteurs des appareils photo numériques ne reflètent plus la lumière comme le faisait une pellicule, ce qui signifie que l'ancien système TTL ne fonctionnerait pas. En revanche, le système E-TTL contribue à offrir de meilleures performances avec un flash d'appoint que les anciens systèmes TTL.

Flash automatique E-TTL II

Le flash automatique E-TTL fonctionne en se basant sur l'hypothèse que le sujet sera couvert par un collimateur AF (autofocus). Toutefois, un collimateur AF ne couvre pas toujours la zone du sujet sur laquelle vous souhaitez une exposition correcte. Le système de flash automatique E-TTL II résout ce problème. Ainsi, lorsque vous appuyez sur le déclencheur, la lumière ambiante est mesurée par chaque capteur. Ensuite, un préflash se déclenche et est également mesuré par tous les capteurs. Les mesures de la lumière ambiante et du flash de chaque capteur sont ensuite comparées. Comme le sujet principal se trouve vraisemblablement plus près de l'appareil photo que le reste de la scène et qu'il reflétera davantage de lumière du flash, la zone de la scène présentant une différence significative entre les mesures est la zone où le sujet est le plus susceptible de se trouver. Néanmoins, si la différence entre les deux mesures est très élevée, l'appareil photo ignorera cette zone en supposant que le flash est reflété par une surface très brillante, comme un miroir.

Les mesures du préflash pour les zones acceptées sont pondérées, leur moyenne est calculée, puis elles sont comparées aux mesures de la lumière ambiante. À partir de là, la sortie du flash principal est calculée et gardée en mémoire pour l'exposition. Si l'objectif est capable de fournir des informations concernant la distance, celles-ci sont utilisées pour déterminer la distance du sujet et repérer toute zone très réfléchissante en arrière-plan. Ces informations servent à optimiser l'exposition au flash. On obtient ainsi une meilleure exposition au flash pour les sujets délicats, tels que les robes de mariée blanches.
Un portrait pris avec un appareil photo Canon EOS-1D X Mark III avec le paramètre de balance E-TTL réglé sur priorité Ambiance.

L'EOS-1D X Mark III a introduit une option de balance E-TTL afin de vous offrir un plus grand contrôle sur la façon dont la lumière du flash et la lumière ambiante se combinent. Avec la priorité Ambiance, la lumière naturelle constitue la source lumineuse principale et le flash sert uniquement d'éclairage d'appoint, produisant ainsi des clichés réalistes d'un aspect naturel.

Un portrait pris avec un appareil photo Canon EOS-1D X Mark III avec le paramètre de balance E-TTL réglé sur priorité Flash.

La priorité Flash fait du flash la principale source de lumière, afin de réduire les ombres sur votre sujet et en arrière-plan.

Un portrait pris avec un appareil photo Canon EOS-1D X Mark III avec le paramètre de balance E-TTL réglé sur Standard.

En mode Standard, le flash et la lumière ambiante sont au même niveau, ce qui correspond à la façon dont les autres appareils photo EOS gèrent la balance.

Priorité aux visages

Le Canon EOS-1D X Mark III a introduit une option de contrôle d'un flash Speedlite externe E-TTL II « Priorité aux visages », liée à la technologie de détection de visages de l'appareil photo. Lorsque cette option est activée et qu'un visage est détecté dans la scène, l'appareil photo accorde la priorité au visage lors du traitement des informations du préflash, afin de garantir que la partie la plus importante de l'image est exposée correctement.

Balance E-TTL

La balance E-TTL est une autre fonction introduite par l'EOS-1D X Mark III. Elle propose trois modes (priorité Ambiance, Standard et priorité Flash) qui déterminent l'équilibre entre la luminosité du sujet et l'arrière-plan, sans avoir à utiliser la correction d'exposition au flash. Avec ces modes, il est plus facile de contrôler le flash et d'obtenir les résultats escomptés.

Rédigé par Angela Nicholson


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro