ARTICLE

Tournage du film La convocation qui cartonne sur Netflix avec la EOS C500 Mark II

Pour créer un style cinématographique pour son film Nollywood La convocation qui rencontre un immense succès, le directeur et réalisateur Kunle Afolayan a opté pour la caméra EOS Cinéma et un ensemble d'objectifs Sumire Prime.
Kunle Afolayan, le directeur Nollywood, à côté d'une caméra EOS Cinéma Canon, sur le tournage de son film La convocation.

Le directeur, producteur et acteur Nollywood Kunle Afolayan prenant la pose à côté d'une caméra Canon EOS C500 Mark II sur le tournage de son film Netxflix à succès, La convocation. « Un marché en bonne santé est un marché où les services de streaming et le cinéma fonctionnent main dans la main : bien qu'ils aient des objectifs différents, ils peuvent se soutenir », déclare Kunle. « Non seulement Nollywood continue de prendre de l'ampleur dans l'industrie cinématographique, mais le cinéma nigérien acquiert aussi, progressivement, une plus grande visibilité sur les plateformes de streaming. » © Kunle Afolayan

« L'une de mes principales ambitions est non seulement de raconter des histoires nigériennes et africaines passionnantes, mais aussi de les partager avec le reste du monde », explique le directeur primé Kunle Afolayan. « Les histoires sur les gens sont universelles et, si elles sont bien produites, elles peuvent être comprises de tous. »

Avec son tout dernier film, La convocation, disponible sur Netflix dans le monde entier, le réalisateur nigérien est en passe d'atteindre ce but. Né et élevé au Lagos, Kunle a été initié très jeune au monde des films. « J'ai toujours adoré les histoires et les films extraordinaires, parce qu'ils ont bercé mon enfance », se remémore-t-il. « Mon père, Adeyemi Josiah Afolayan, était directeur et producteur de théâtre et de films Nollywood, j'ai les films dans le sang. »

Alors qu'il travaillait dans une banque, Kunle s'est rendu compte qu'il ne suivait pas sa véritable passion et a décidé de reprendre ses études pour se consacrer à la réalisation de films à la New York Film Academy. Depuis, il est devenu l'une des figures de proue de Nollywood, l'industrie cinématographique nigérienne, notamment grâce à ses films Mokalik et Araromire, et a fondé les sociétés Kunle Afolayan Productions Television (KAPTv) et Golden Effects Pictures.

La convocation raconte l'histoire d'une étudiante qui se retrouve malencontreusement contrainte d'affronter l'ordre établi après avoir dénoncé son professeur pour tentative de viol. Ce film est basé sur des faits réels. « La convocation est une histoire tellement incroyable que je suis convaincu qu'elle parlera à tout le monde », confie Kunle. « C'est l'histoire d'une jeune femme dans l'enseignement supérieur qui est amadouée par des professeurs en échange de meilleures notes, un sujet très d'actualité au Nigeria et qui, d'après moi, peut se produire n'importe où dans le monde, mais qui n'est pas abordé. »

Ici, Kunle et son directeur de la photographie, Jonathan Kovel, expliquent en quoi la Canon EOS C500 Mark II ainsi que les objectifs Sumire Prime ont répondu à leurs exigences créatives et fait de La convocation un succès retentissant sur Netflix.
Le directeur Kunle Afolayan et son équipe en train de filmer à l'extérieur, en plein soleil. Grand parapluie violet, utilisé pour mettre la caméra à l'ombre.

Kunle (à droite), en train de diriger son film La convocation. La société de production de Kunle est axée sur la réalisation de films traitant du Nigeria et plus généralement de l'Afrique. Il adore partager ces histoires avec un public plus large, à l'échelle mondiale, mais aussi plus proche de chez lui. « Les services de streaming sont formidables non seulement pour diffuser des histoires dans le monde entier, mais également pour partager un contenu en interne, au sein du pays où il a été produit », s'enthousiasme Kunle. « Par exemple, certaines villes d'Afrique de l'Ouest ne possèdent pas de cinémas, leurs habitants dépendent donc fortement des services de streaming en tant que principale source de divertissement et d'apprentissage. » © Kunle Afolayan

Le directeur de la photographie Jonathan Kovel, en train de filmer une scène de tribunal sur le tournage du film dramatique Nollywood La convocation.

Jonathan Kovel, en train de travailler sur le tournage du film La convocation. C'était la première fois que ce directeur de la photographie expérimenté travaillait avec la Canon EOS C500 Mark II. « Son look "Plein format" fait écho aux films épiques des années 1950 et 1960, qui étaient filmés en 65 mm, et ça, c'est toujours appréciable », déclare-t-il, même si les formats 65 mm et Plein format (35 mm) sont, bien entendu, très différents. © Kunle Afolayan

Une histoire racontée en plein format 5,9K

« En tant que directeur, il y a deux choses qui m'importent », confie Kunle. « La production a besoin d'une histoire fascinante, et la valeur de production doit être de grande qualité. Cette dernière est primordiale : peu importe à quel point l'histoire est passionnante, si elle est mal produite, il sera impossible de lui rendre justice. Les bonnes productions ont besoin d'un excellent kit de caméras. »

Kunle connaît bien les caméras EOS Cinéma, puisqu'il a filmé le film Mokalik à l'aide d'une Canon EOS C300 Mark II. Mais pour La convocation, il a voulu tester une nouvelle caméra qui a retenu son attention lors de l'exposition technologique IBC de 2019, à Amsterdam.

« J'ai été bluffé par les fonctionnalités de la Canon EOS C500 Mark II », se souvient-il. « D'habitude, ce n'est pas le rôle d'un directeur de dire à son directeur de la photographie quel équipement utiliser, mais j'avais toujours voulu filmer avec une caméra plein format 4K, et je savais que celle-ci serait ajoutée à la liste du matériel approuvé par Netflix, ce qui était important pour cette production. »
Le directeur de la photographie Jonathan Kovel avait déjà utilisé des caméras Canon de la série C300, mais ce fut son premier film avec la Canon EOS C500 Mark II. « Comme j'ai filmé des centaines d'heures avec des caméras EOS 5D, j'étais habitué à la profondeur de champ, aux champs visuels et aux objectifs plein format », explique-t-il. « Nous avons filmé en 5,9K et en RAW. Je ne filmerais jamais sur une caméra sans pleine résolution ou format RAW. Je ne veux pas tripatouiller le champ visuel et je veux toujours livrer des images offrant une latitude maximale pour l'étalonnage. »

Jonathan et Kunle ont associé la caméra plein format aux objectifs Sumire Prime de Canon. « Cela nous a permis de créer des séquences à l'aspect cinématographique agréablement doux et de mettre en valeur le sujet, parfait pour les histoires intenses et convaincantes », estime Kunle.

Jonathan décrit le style conféré par les objectifs Sumire comme « doux et sensuel, mais net et éclatant », et affirme qu'il les recommanderait pour tous les projets sphériques plein format. « Associer cette caméra avec ces objectifs a donné un bel effet brut et naturaliste, pas trop de contraste ni de ressenti "numérique" », ajoute-t-il.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
L'actrice Temi Otedola, assise à une table de cantine, un prospectus devant les yeux, tandis que l'équipe du film est en train de la filmer par-derrière.

Basé sur des faits réels, La convocation est un film dramatique qui retrace le combat de l'étudiante Moremi, jouée par Temi Otedola (sur l'image), obligée d'affronter les institutions au pouvoir après avoir dénoncé son professeur pour tentative de viol. Parce qu'il s'attaque à des questions cruciales comme l'obligation de rendre des comptes dans une culture où les agressions sexuelles sont monnaie courante, ce film a principalement été tourné dans la salle de tribunal d'une université. « Cette histoire est tellement incroyable que je suis convaincu qu'elle parlera à tout le monde », confie Kunle. © Kunle Afolayan

Affiche du film Netflix « La convocation » (version anglaise), dirigé par le réalisateur nigérien Kunle Afolayan.

La convocation, devenu le film le plus populaire sur Netflix au Nigeria, est aujourd'hui disponible en streaming dans toute l'Europe. Depuis sa sortie, la société de production de Kunle a signé un partenariat avec Netflix pour créer trois films originaux. © Netflix

De nouvelles histoires venues du continent

La convocation a reçu des éloges pour son traitement du sujet épineux des faveurs sexuelles en échange de bonnes notes et pour proposer une critique sociale plus nuancée que les films Nollywood précédents. Kunle s'est engagé à mettre en avant des histoires nigériennes et africaines, racontées dans l'ensemble de son fond de catalogue.

« J'essaie d'être aussi original que possible, de raconter des histoires qui me tiennent à cœur et que je comprends véritablement », explique-t-il. « Certes, je suis un directeur et peux m'occuper de différentes productions, mais lorsqu'il s'agit de raconter des histoires, je suis fermement ancré dans mon environnement et beaucoup de mon inspiration vient de mes racines. Je peux raconter une histoire fabuleuse profondément enracinée dans la culture nigérienne/africaine, pour des productions sincères et éloquentes, cette authenticité est importante. »
Une nouvelle vague de sociétés de production locales s'approprient des histoires et proposent de nouvelles approches des films Nollywood. « Ce qui est bien avec les sociétés de production indépendantes, c'est qu'elles ont moins peur d'aborder des histoires-chocs, avec beaucoup de cran et d'émotions », affirme Kunle. Un équipement abordable, comme le matériel utilisé pour le tournage de La convocation, est un bonus supplémentaire, ajoute-t-il, car les budgets sont souvent serrés pour les sociétés de production indépendantes.

Malgré son succès, Kunle affirme qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour diffuser les histoires africaines à l'échelle mondiale. « Les films produits au Nigeria, et plus généralement en Afrique, ne sont pas assez représentés en Europe, que ce soit au cinéma ou à des festivals de film comme Cannes. Beaucoup de magnifiques films indépendants sont réalisés, mais ils n'acquièrent pas la visibilité qu'ils méritent, car ils ne sont pas co-commissionnés par des sociétés de production internationales à gros budget. »
Le directeur de la photographie Patrick Smith avec une caméra cinéma Canon EOS C500 Mark II.

Les caméras Canon Cinéma EOS approuvées par Netflix

Alors que les caméras Canon EOS C300 Mark III et Canon EOS C70 viennent d'être ajoutées à la liste des caméras approuvées par Netflix, le directeur de la photographie Patrick Smith nous parle de la réalisation de productions originales pour la plateforme de contenu mondiale.
Le directeur de la photographie Jonathan Kovel et les membres de son équipe, en plein tournage d'une scène en extérieur où de jeunes hommes s'affrontent, pour la production Netflix La convocation.

La Canon EOS C500 Mark II n'est que l'une des nombreuses caméras Canon dont l'utilisation a été approuvée par Netflix. « L'un des avantages de cette caméra est son poids plume », affirme Kunle. « Nous l'avons utilisée avec un Steadicam, et elle était facile à manœuvrer. Et question flexibilité, sa légèreté nous a considérablement aidés. » © Kunle Afolayan

Des caméras approuvées par Netflix pour l'ère du streaming

Certes, les films Nollywood ne sortent pas dans les cinémas européens, mais ils touchent aujourd'hui un public bien plus large, grâce à des plateformes comme Netflix. « Les services de streaming sont tellement importants pour diffuser du contenu produit par d'autres continents », explique Kunle. S'ils n'existaient pas, ce serait un véritable gâchis, aussi bien pour les sociétés de production indépendantes que pour le public, qui n'aurait alors qu'une vision limitée du monde. »

Netflix a joué un rôle déterminant dans le parcours personnel de Kunle depuis que son premier film, October 1, est sorti sur la plateforme en 2014. « Cela a tout changé pour moi », se souvient-il. « J'ai été directement contacté par le service de streaming, et j'ai immédiatement senti que notre partenariat serait un pas dans la bonne direction, pour moi personnellement, mais aussi pour les sociétés de film indépendantes nigériennes et africaines, car à l'époque, Netflix n'avait pas le moindre abonné au Nigeria. Ce geste m'a convaincu que l'appréciation universelle du contenu était importante aux yeux de Netflix. »

Depuis, les films de Kunle arrivent au sommet du classement du contenu le plus populaire sur Netflix Nigeria, à l'instar de La convocation qui fait encore partie du top 10 six semaines après sa sortie.

Lors de la préparation de cette production, il était essentiel de filmer avec une caméra approuvée par Netflix, pour s'assurer que son film satisferait aux exigences rigoureuses de la plateforme. Un certain nombre de caméras EOS Cinéma de Canon ont été approuvées pour les productions Netflix, y compris les EOS C500 Mark II, EOS C700 FF, EOS C300 Mark III et EOS C70.
Kunle Afolayan et le directeur de la photographie Jonathan Kovel en train de préparer une scène de tournage devant la statue d'un homme qui lit, avec une Canon EOS C500 Mark II montée sur un slider.

Kunle était impatient de tester la Canon EOS C500 Mark II. Lui et son directeur de la photographie, Jonathan Kovel, sont ravis des résultats. « Cette caméra, c'est un monde à elle toute seule. Elle s'adapte si facilement que nous avons pu l'utiliser dans un certain nombre de scénarios différents », raconte-t-il. Nous avons, par exemple, monté la EOS C500 Mark II sur des sliders, pour filmer des séquences aux mouvements fluides, comme le montre cette image. © Kunle Afolayan

« Pour La convocation, nous avons opté pour la définition UHD, en gardant à l'esprit les prérequis de Netflix », explique Kunle. « La EOS C500 Mark II nous a permis de filmer en 5,9K. Ce fut ensuite très facile d'éditer ces séquences en proxy, avant de les resynchroniser et de les convertir à la baisse jusqu'à la résolution de notre choix. »

La convocation, ainsi que de nombreuses autres productions de Kunle, notamment Mokalik, October 1 et le PDG, est disponible en streaming sur Netflix dans toute l'Europe. Sa société de production a désormais signé un partenariat avec Netflix pour créer trois films originaux, en commençant par une adaptation du troisième roman de l'écrivaine américano-nigériane Sefi Atta, intitulé Avale.

« Les plateformes comme Netflix peuvent sensibiliser le public mondial à des enjeux et permettre à des réalisateurs indépendants de gagner en visibilité sur de nouveaux marchés », fait remarquer Kunle. « Tout ce qui compte, c'est de réaliser le bon contenu pour le bon public aux quatre coins du monde. La demande en bonnes histoires est partout, aussi bien pour le cinéma qu'à la maison. »

Rédigé par Lucy Fulford


Articles liés

  • Le cinéaste Steve Holleran utilise une Canon EOS C300 Mark III pour filmer une danseuse sur l'aile d'un avion.

    ARTICLE

    Pourquoi choisir une caméra Cinema EOS dédiée ?

    Les caméras hybrides offrent de très nombreux avantages, alors pourquoi utiliser une caméra cinéma ? Découvrez 6 raisons pour lesquelles une caméra Cinema EOS est le choix idéal pour les vidéastes.

  • ARTICLE

    Tournage de Sea Dragon avec les objectifs Sumire Prime

    Comment la vision cinématographique des objectifs Canon Sumire Prime a donné au directeur de la photographie Clemens Majunke l'esthétique rétro pour tourner un récit pré-victorien.

  • Le réalisateur Ben Sherlock avec la caméra Canon EOS C500 Mark II.

    ARTICLE

    Comparaison entre deux caméras de cinéma

    Le réalisateur de documentaires Ben Sherlock explore les possibilités des caméras EOS C300 Mark III Super 35 mm et EOS C500 Mark II plein format sur le terrain.

  • Le réalisateur Roberto Palozzi filmant avec un caméscope Canon, dos à la rive.

    ARTICLE

    7 erreurs en matière de réalisation de films et comment les éviter

    Les réalisateurs Roberto Palozzi et Juan Luis Cabellos reviennent sur les erreurs qu'ils ont commises à leurs débuts et expliquent comment ne pas les reproduire.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro