ARTICLE

EOS C300 Mark III et EOS C500 Mark II : point de vue du directeur de la photographie

Ben Sherlock, réalisateur de documentaires, explore les possibilités des caméras Cinema EOS plein format et Super 35 sur le terrain.
Le réalisateur Ben Sherlock avec la caméra Canon EOS C500 Mark II.

Ben Sherlock, directeur de la photographie et réalisateur de documentaires, travaille sur un projet de techniques de survie dans la brousse à l'aide des modèles Canon EOS C300 Mark III et Canon EOS C500 Mark II. Ses expériences sur le terrain lui ont permis de déterminer la caméra la plus adaptée à certaines situations et de constater à quel point elles sont complémentaires.

La Canon EOS C300 Mark III et la Canon EOS C500 Mark II sont des modèles de caméra Cinema EOS intégrant la technologie la plus récente pour des résultats visuels impressionnants. Grâce à des grands capteurs offrant des performances incroyables dans des conditions de basse lumière, une faible profondeur de champ, des flux de production HDR simples, une plage dynamique étendue et la possibilité de capturer en interne et en externe des vidéos RAW, elles s'imposent comme un choix évident pour des productions haut de gamme, de la diffusion aux publicités en passant par les documentaires.

Parmi les points communs, citons les codecs de pointe, la stabilisation d'image intégrée prenant en charge la correction sur 5 axes et l'autofocus Dual Pixel CMOS AF avancé, alors que chaque caméra dispose de sa propre technologie de capteur, un capteur DGO 4K Super 35 mm pour la Canon EOS C300 Mark III et un capteur plein format 5,9K pour la Canon EOS C500 Mark II.

Ben Sherlock, directeur de la photographie et utilisateur fidèle à la marque Canon, utilise les deux caméras depuis leur lancement, ce qui lui permet de comprendre parfaitement leurs points forts en matière de prise de vue. Ben, qui s'est spécialisé dans les documentaires avec un côté aventureux et cinématographique, a réalisé des tournages dans plus de 70 pays, notamment dans des environnements extrêmes et des zones de guerre, et travaillé sur des programmes télévisés pour la BBC et National Geographic. Il a récemment utilisé les deux boîtiers sur un projet de survie dans la brousse, en réalisant des prises de vue dans les bois dans des conditions de contraste élevé et de basse lumière. Dans cet article, il partage ses expériences avec deux caméras de cinéma et explique comment elles se complètent sur le terrain.

Caméra de cinéma Canon EOS C300 Mark III.

La Canon EOS C300 Mark III offre le même design modulaire que la Canon EOS C500 Mark II, ce qui permet de passer rapidement de l'une à l'autre en toute simplicité. © Ben Sherlock

Caméra de cinéma Canon EOS C500 Mark II.

Les deux caméras prennent également en charge le format d'enregistrement Cinema RAW Light de Canon, qui présente tous les avantages du format RAW, tout en étant plus petites, plus rapides et plus accessibles. © Ben Sherlock

Synchronisation entre deux caméras cinématographiques

Depuis le lancement de la Canon EOS C300 Mark III, Ben a eu l'occasion d'emporter les deux caméras en extérieur pour filmer des scènes similaires et comparer directement leurs points forts respectifs. L'utilisation des deux caméras s'est avérée simple en matière de flux de travail.

« La synchronisation entre ces deux caméras sur place est révolutionnaire », dit-il. « J'apprécie le fait que les batteries, les cartes mémoire et le design des caméras soient identiques. Il est ainsi très simple de passer d'une caméra à l'autre sans être obligé de se réhabituer à un système différent. »

« Ça accélère les choses et dans mon domaine, quelques secondes peuvent faire la différence entre capturer un moment et passer à côté. Cette synchronisation entre la Canon EOS C300 Mark III et la Canon EOS C500 Mark II vous évite justement de manquer un moment important. »

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Rejoindre le programme CPS

Les deux caméras offrent un large éventail de codecs à des débits élevés, un choix d'espaces colorimétriques, ainsi que la prise de vue RAW pour des résultats de qualité et une flexibilité optimale en post-production. Le format Cinema RAW Light de Canon réunit tous les avantages du traitement RAW, à savoir un niveau de détail optimal, aussi bien dans les zones sombres que les zones de forte luminosité, mais il génère des tailles de fichier bien plus petites qui peuvent être enregistrés sur des cartes CFexpress. Pour accélérer le flux de travail, les deux caméras enregistrent également en interne au format XF-AVC 4:2:2 10 bits, avec prise en charge des formats ALL-I et Long GOP, à des débits de données impressionnants atteignant 810 Mbits/s.

La fonction Log gamma de Canon assure une qualité d'image neutre et une plage dynamique maximale pour un rendu plus doux et plus cinématographique. Canon Log 3 offre une réduction du bruit dans les zones sombres et une excellente souplesse à l'étalonnage, alors que Canon Log 2 permet d'atteindre une plage dynamique de plus de 16 diaphs.

Grâce à une large plage dynamique, ces deux caméras peuvent intégrer des flux de production HDR. Pour des délais encore plus courts, le mode Wide DR de Canon offre une plage dynamique étendue directement dans la caméra. Les deux caméras proposent également une assistance pour les tables de correspondance personnalisées afin de convertir un signal logarithmique en un espace colorimétrique différent pour une surveillance plus précise pendant le tournage, ou pour appliquer un aspect particulier lors de l'étalonnage ou de la surveillance des couleurs.

Photo d'une vidéo réalisée sur la Canon EOS C500 Mark II montrant un homme assis à flanc de colline face à l'océan.

Photo d'une vidéo réalisée sur la Canon EOS C500 Mark II. « J'utilise l'EOS C500 Mark II pour plusieurs raisons », dit Ben. « Il existe plus de 15 diaphs de latitude. Vous disposez donc de cette fameuse science de la colorimétrie de Canon qui est imbattable. Et il y a le boîtier extraordinairement bien conçu avec son capteur 5,9K qui est aussi plein format. » © Ben Sherlock

La caméra Canon EOS C500 Mark II offre des couleurs exceptionnelles

La principale différence entre les deux caméras est que la Canon EOS C500 Mark II intègre un capteur plein format 5,9K qui offre jusqu'à 15 diaphs de plage dynamique avec le mode Canon Log 2. La Canon EOS C300 Mark III, quant à elle, dispose d'un capteur DGO 4K Super 35 mm avec une plage dynamique de plus de 16 diaphs.

« La Canon EOS C500 Mark II est clairement axée vers le haut de gamme de la réalisation », déclare Ben. « Elle dispose de toutes les fonctionnalités, toutes les caractéristiques et de l'ergonomie fantastique associées aux caméras Cinema EOS, et elle est plein format. Quand vous utilisez le meilleur objectif, il vous faut une caméra qui l'exploitera au maximum, et c'est précisément ce que fait l'EOS C500 Mark II. »

DoP Patrick Smith with a Canon EOS C500 Mark II cinema camera.

Caméra approuvée par Netflix : Canon EOS C500 Mark II

Quels critères une caméra doit-elle respecter pour être approuvée par Netflix ? Patrick Smith explique pourquoi il a utilisé l'EOS C500 Mark II plein format abordable.

EN SAVOIR PLUS

La Canon EOS C500 Mark II peut être utilisée en mode de recadrage Super 35 mm, si besoin. Son capteur plus grand peut fonctionner parfaitement avec des objectifs anamorphosés, qu'il traite en interne sans utiliser de moniteur distinct, et c'est ce dont vous avez besoin pour réaliser une prise de vue anamorphosée sur la Canon EOS C300 Mark III.

« L'image a ce quelque chose de spécial que vous n'obtenez avec aucune autre caméra », ajoute Ben. « C'est une caméra associée à un fonctionnement au plus haut niveau dans le secteur. Elle offre une image qui la différencie du reste de la gamme Canon. Grâce à la science de la colorimétrie Canon, c'est la solution cinématographique ultime. »

Bien entendu, la résolution 5,9K incroyable est la caractéristique phare, mais Ben est époustouflé par les autres atouts de la caméra. « Pour moi, la couleur et la latitude sont plus importantes. En matière de résolution, si vous voulez légèrement zoomer dans le cadre en post-production, c'est possible. Et lorsque je réalise des prises de vues anamorphosées, ce qui est plus courant, je peux en tirer pleinement parti. »

Photo de la lumière du soleil traversant les feuilles issue d'une vidéo réalisée sur la Canon EOS C300 Mark III, illustrant la capacité de l'appareil à capturer des scènes au contraste élevé.

Le projet de survie dans la brousse sur lequel Ben a travaillé a nécessité des prises de vue dans les bois dans des conditions de contraste élevé en plein soleil… © Ben Sherlock

Photo d'une vidéo prise sur la Canon EOS C300 Mark III représentant des hommes à l'intérieur d'un abri éclairés à la simple lueur du feu.

…et à l'intérieur d'abris uniquement éclairés à la lueur du feu. Pour ces scènes, il a opté pour la plage dynamique supplémentaire et les performances ISO élevées de la Canon EOS C300 Mark III et de son capteur DGO. © Ben Sherlock

La Canon EOS C300 Mark III s'impose en vitesse et en flexibilité

Bien que le modèle Canon EOS C500 Mark II offre une cadence d'enregistrement des images pouvant atteindre 60p en 4K et 120p en haute définition 1080, la Canon EOS C300 Mark III est plus rapide, avec une prise de vue allant jusqu'à 120p en 4K et 180 im./s en mode HD. Le nouveau capteur CMOS de la Canon EOS C300 Mark III propose une sortie à gain double (DGO) pour des performances encore meilleures à des sensibilités ISO élevées.

Lors des prises de vue dans des conditions de basse luminosité et de contraste élevé, Ben a utilisé la Canon EOS C300 Mark III pour sa plage dynamique très étendue et ses performances ISO élevées exceptionnelles grâce au capteur DGO. Les cadences plus rapides peuvent, par ailleurs, permettre aux réalisateurs d'ajouter une autre corde à leur arc en matière de créativité.

« Si j'ai besoin de filmer au ralenti à 120 im./s en 4K, je choisis alors la Canon EOS C300 Mark III », explique Ben. « Même en la tenant d'une seule main pour capturer une action, le fait de pouvoir augmenter le ralenti est très utile. »

« Je suis fasciné par la clarté et le naturel des images. Il n'y a pas le moindre bruit. Ce capteur DGO est une véritable avancée. C'est la technologie utilisée qui nous permet de pousser la latitude et de complètement supprimer le bruit en zone sombre. »

Tournage avec le réalisateur de documentaires Ben Sherlock à l'aide d'une caméra de cinéma Canon.

« J'ai toujours utilisé des caméras Canon et elles ont beaucoup influencé ma façon de filmer », explique Ben. « Tout au long de ma carrière, j'ai pu compter sur elles. Elles ne m'ont jamais déçu. »

Le capteur Super 35 mm offre une portée supplémentaire pour les objectifs plus longs par rapport au capteur plein format de la Canon EOS C500 Mark II, ce qui permet de bénéficier d'une perspective et d'une profondeur de champ différentes pour une plus grande liberté créative. Cette portée lui permet de réaliser des prises de vues sportives et de la faune, ou des prises de vues plus rapides et sur le vif qui nécessitent une profondeur de champ plus grande.

« En définitive, ce qui compte le plus à mes yeux, c'est d'avoir la certitude que mes caméras ne me lâcheront pas et qu'elles feront leur job, que je sois sous la chaleur écrasante du désert ou dans des températures inférieures à 0 degré », ajoute Ben. « Avec l'assurance d'obtenir une qualité d'image sans précédent. »

Ben n'a de toute évidence pas été déçu par les performances des caméras sur son projet de techniques de survie dans la brousse. « Je savais que le bruit ne serait pas un problème, car les caméras donnent d'excellents résultats dans toutes les conditions, même au beau milieu de la nuit », dit-il. « Lorsque vous les pointez sur une personne ou sur un espace naturel, la scène prend vie et c'est encore plus beau qu'à l'œil nu. Les teints et les couleurs sont à couper le souffle. »

Rédigé par Adam Duckworth


Articles liés

Get the newsletter

Click here to get inspiring stories and exciting news from Canon Europe Pro