OBJECTIFS

Bonnettes macros

En photographie macro, il est possible de se passer de bonnette macro spécialisée. Découvrez les bonnettes macros, qui se vissent à l'avant de l'objectif de votre appareil photo existant et vous permettent d'effectuer la mise au point plus près du sujet.
Les bonnettes macros ne se fixent pas sur la monture d'objectif, elles se vissent sur le filetage pour filtre, à l'avant de l'objectif d'un appareil photo. C'est pourquoi elles sont parfois appelées « filtres macro ». Toutefois, puisqu'elles ne filtrent pas la lumière, ce terme n'est pas entièrement correct. Il arrive qu'elles soient également appelées « objectifs supplémentaires », parce qu'elles sont utilisées en complément d'un autre objectif.

Peu importe le nom que vous utilisez, une bonnette macro peut, malgré sa très petite taille, transformer les capacités de vos autres objectifs, leur permettant ainsi d'effectuer des mises au point plus rapprochées, un peu comme si vous aviez fixé une loupe grossissante à votre appareil photo. Cet accessoire portable est idéal si vous avez besoin de lumière.

Au fil des ans, Canon a créé une gamme de différentes bonnettes macros de deux types différents : « élément unique » ou « double élément ». Celles de type « double élément » sont identifiées par la lettre D. Les deux types sont disponibles dans une variété de distances focales, notamment 240 mm, 250 mm, 450 mm et 500 mm − ces distances déterminant l'agrandissement. Elles sont également disponibles en diverses tailles de filetage pour filtre, telles que 52 mm, 58 mm, 72 mm ou 77 mm, mais certaines permutations « distance focale/taille de filetage pour filtre » ne sont pas disponibles.

Pour choisir une bonnette macro, considérez avant tout son niveau de performances, sachant que ce niveau dépend de sa conception. Les bonnettes macros à élément unique sont relativement bon marché et peuvent convenir pour une utilisation occasionnelle, mais elles ne sont pas aussi performantes que celles à double élément. En clair, toutes les bonnettes à élément unique conduisent à des aberrations, généralement d'ordre chromatique. En ajoutant un second élément, les aberrations résultant des deux éléments s'annulent les unes les autres. Les bonnettes à double élément ne sont pas totalement à l'abri des aberrations, mais elles sont habituellement bien meilleures que les bonnettes à élément unique.

Cet écart de performances se remarque surtout sur les bords de l'image. Cela veut dire que si vous photographiez (par exemple) une fleur, une bonnette à élément unique peut convenir si le sujet est quasiment au centre du cadre. Néanmoins, si vous photographiez un sujet plat qui s'étend jusqu'aux bords du cadre, comme une carte postale ou des timbres, une bonnette à double élément produira une image bien plus nette au niveau des bords, surtout si l'ouverture de l'objectif est grande.
Gros plan sur un minuscule coléoptère posé sur une feuille.

Une bonnette macro vous aide à remplir le cadre avec votre sujet et offre l'avantage de ne pas réduire la quantité de lumière atteignant le capteur de l'appareil photo. Vous pouvez donc conserver une vitesse d'obturation rapide pour aider à réduire les effets du flou de bougé et du mouvement du sujet.

Bonnette macro Canon 500D à 77 mm.

Les bonnettes macros 500D de Canon (à ne pas confondre avec l'appareil photo EOS 500D) sont disponibles dans plusieurs tailles du filetage pour s'adapter à divers objectifs. Celle-ci convient aux objectifs dotés d'un filetage pour filtre de 77 mm, comme l'objectif Canon EF 16-35mm f/4L IS USM.

Doigt pointant le symbole sur la face supérieure d'un appareil photo – une ligne coupant un cercle en deux – qui indique la position du capteur.

La plupart des appareils photo ont un symbole sur la face supérieure du boîtier, qui indique la position du capteur. Ce symbole vous aide à déterminer la distance focale – qui, lorsque vous réalisez des gros plans, peut être très différente de la distance entre le sujet et l'avant de l'objectif.

Quelques chiffres

Lorsque vous fixez une bonnette macro à l'objectif de votre appareil photo, cette dernière fait un peu office de loupe grossissante. L'appareil photo n'arrive plus à effectuer la mise au point à l'infini, mais il distingue clairement les objets proches sur lesquels il ne pouvait pas effectuer la mise au point auparavant. À titre d'information, la bonnette macro 250D a été conçue pour les objectifs d'appareils photo dont la distance focale est comprise entre 35 mm et 135 mm. De bons résultats sont toutefois possibles en utilisant des bonnettes macros avec des distances focales situées en dehors de cette plage.

La puissance des bonnettes macros s'exprime parfois en dioptries. Pour calculer la puissance en dioptries, il faut diviser 1000 par la distance focale de la bonnette macro. Les bonnettes de type 250 ont donc une puissance de +4 dioptries.

La distance de travail est la distance entre la surface avant de la bonnette macro et le point du sujet sur lequel est effectuée la mise au point de la bonnette. À ne pas confondre avec la distance de mise au point, qui correspond à la distance entre le plan focal et le sujet. La plupart des appareils photo indiquent la position de ce capteur à l'aide d'un symbole – une ligne coupant un cercle en deux – sur la face avant du boîtier. Si vous photographiez avec une bonnette macro vissée sur un téléobjectif, la différence entre les deux distances peut être considérable.

La distance de mise au point est nécessaire pour effectuer certains calculs en photographie macro, tandis que la distance de travail indique la distance entre l'avant de l'appareil photo et le sujet pour que, le cas échéant, vous puissiez positionner au mieux votre éclairage.

En règle générale, il est recommandé d'utiliser un Speedlite sur l'appareil photo, pour les gros plans. Premièrement, la distance de travail minimale pour la majeure partie des Speedlites est d'environ 0,7 mètre. Deuxièmement, lors de prises de vues rapprochées, l'écart entre la position du Speedlite et l'objectif signifie qu'il y a de fortes chances que la lumière du flash manque la zone principale du sujet. Même si vous utilisez un Speedlite dont la tête de flash peut être orientée légèrement vers le bas, vous courrez le risque de plonger votre sujet dans l'ombre projetée par l'objectif.

Une solution consisterait à utiliser le Speedlite séparément de l'appareil photo, soit en le connectant sans fil à l'appareil photo, soit via l'adaptateur sabot TTL externe. Quand le Speedlite est éloigné de l'adaptateur sabot, vous pouvez l'incliner de sorte que la lumière est directement dirigée sur le sujet. Vous pouvez aussi éloigner le Speedlite (pour le placer jusqu'à 60 cm de l'appareil photo avec l'adaptateur sabot TTL externe) pour respecter sa plage de fonctionnement normale. Utiliser le flash loin de l'appareil photo présente l'avantage de mieux éclairer les textures du sujet.

Le flash intégré à l'appareil photo ne convient pas non plus pour beaucoup de gros plans, car le barillet de l'objectif risque d'obstruer en partie l'éclairage.

Pour obtenir des photos simples avec une bonnette macro, le meilleur éclairage est la lumière du jour. La mesure de l'exposition normale n'est pas affectée par l'ajout d'une bonnette macro, et l'exposition n'a aucun besoin d'être augmentée. L'utilisation d'un trépied reste toutefois une bonne idée, pour éviter les effets du flou de bougé sur les agrandissements importants.
Fruit (physalis) photographié sur une assiette.

L'objectif utilisé ici effectue une mise au point déjà assez proche du sujet, mais que faire pour se rapprocher encore davantage ? Photo prise avec un Canon EOS 250D équipé d'un objectif EF-S 18-55mm f/4-5.6 IS STM à 55 mm, 1/4 s, f/11 et ISO200.

Vue plus rapprochée d'un fruit (physalis) photographié sur une assiette.

Le même objectif surmonté d'une bonnette macro Canon 500D permet un agrandissement bien plus important, sans aucune perte de qualité d'image. Photo prise avec un appareil Canon EOS 250D équipé d'un objectif Canon EF-S 18-55mm f/4-5.6 IS STM surmonté d'une bonnette macro Canon 500D à 55 mm, 1/4 s, f/11 et ISO200.

Calcul de l'agrandissement

L'installation d'une bonnette macro à un objectif d'appareil photo augmente la taille maximale de l'image productible. La taille de l'image comparée à la taille du sujet se nomme « l'agrandissement » (même si l'image est habituellement plus petite que le sujet).

Par exemple, si l'image équivaut à un dixième de la taille du sujet, l'agrandissement est de 0.1x. Si l'image équivaut à la moitié de la taille du sujet, l'agrandissement est de 0.5x. Lorsque l'image et le sujet ont la même taille, il s'agit d'un agrandissement de 1x.

Lorsqu'une bonnette macro est utilisée, il est très facile de calculer l'agrandissement pour un objectif d'appareil photo réglé pour effectuer la mise au point à l'infini. Il suffit de diviser la distance focale de l'objectif de l'appareil photo par la distance focale de l'objectif de la bonnette macro.

Agrandissement = distance focale de l'objectif de l'appareil photo / distance focale de l'objectif de la bonnette macro

La distance focale de la bonnette macro fait commodément partie du nom de cette dernière. Aussi, si vous utilisez un objectif d'appareil photo de 100mm avec une bonnette macro « Type 250D », l'agrandissement à infini est de 100/250, c'est-à-dire 0.4x. La même bonnette macro avec un objectif 200mm permettra un agrandissement de 0.8x.

Si vous utilisez un objectif zoom, basez votre calcul sur le paramètre du zoom que vous avez choisi. Par exemple, l'objectif Canon EF-S 55-250mm f/4-5.6 IS STM peut s'utiliser avec la bonnette macro Canon 250D 58mm. Si vous utilisez l'extrémité 55mm de la plage focale, vous obtiendrez un agrandissement de 55/250 = 0.22x. Si vous zoomez sur l'extrémité 250mm de la plage, l'agrandissement sera de 250/250 = 1x.

Comme vous pouvez le constater, l'agrandissement gagne en importance à mesure que la distance focale de l'objectif de l'appareil photo augmente. Même des agrandissements drastiques sont possibles si vous effectuez une mise au point de l'objectif de l'appareil photo plus rapprochée que son paramètre pour l'infini.

Agrandissement à différents paramètres de mise au point

Comment déterminer l'agrandissement obtenu par une bonnette macro lorsque cette dernière est fixée à un objectif à une distance de mise au point spécifique ? Une fois la bonnette macro installée, réglez la mise au point sur l'objectif de l'appareil photo sur la valeur de votre choix (les valeurs maximales ou minimales sont les meilleures).

Trouvez une règle sur laquelle les millimètres sont clairement indiqués. Placez la règle à angle droit le long de l'axe de l'objectif, puis déplacez l'appareil photo en un mouvement d'avant en arrière devant la règle jusqu'à ce que la règle et sa graduation apparaissent avec netteté. Déplacez le centre du viseur sur le milieu de la règle, de manière à ce que le marquage des millimètres occupe au moins toute la largeur du cadre. (N'essayez pas d'aligner le point zéro de la règle sur le bord du viseur : dû à l'erreur de parallaxe et la différence entre le cadre d'image et le champ visuel du viseur, vous risqueriez de créer un écart entre le bord du cadre et le début de la règle.) Prenez maintenant la photo.

Jetez un coup d'œil au résultat obtenu et comptez le nombre de millimètres visibles. Admettons qu'ils sont au nombre de 72. Un capteur plein format mesure de 35,9 mm de largeur, donc l'agrandissement correspond à l'opération « 35,9 divisé par 72 », c'est-à-dire 0,499. Ce qui signifie que l'agrandissement pour ce réglage est de 0.5x.
Fourchette photographiée sur une surface de travail sombre, couverte d'éraflures.

Sans bonnette macro supplémentaire, cette mise au point est la plus proche du sujet que nous avons pu réussir. Photo prise avec un Canon EOS 250D équipé d'un objectif EF-S 18-55mm f/4-5.6 IS STM à 48 mm, 0,4 s, f/16 et ISO200.

Vue plus rapprochée d'une fourchette sur une surface de travail sombre, couverte d'éraflures.

En utilisant le même Canon EF-S 18-55mm f/4-5.6 IS STM à 48 mm surmonté d'une bonnette macro Canon 500D, notre formule nous indique que l'agrandissement est de l'ordre de 48/500 = 0.1x. Les bonnettes macros montées sur des objectifs à longue distance focale offrent de meilleurs résultats, en comparaison des bonnettes macros montées sur de petits objectifs.

Bonnette macro ou tube-allonge ?

Si vous êtes en déplacement et que vous disposez de peu de place pour votre équipement, vous préférerez peut-être une bonnette macro, autrement plus petite qu'un tube-allonge. Sinon, le choix dépend largement des objectifs que vous possédez et de l'agrandissement que vous souhaitez obtenir grâce à eux. Les bonnettes macros sont plus efficaces lorsqu'elles sont utilisées sur un objectif d'appareil photo ayant une longue distance focale que lorsqu'elles sont utilisées avec des objectifs plus courts. L'exact opposé est vrai pour les tubes-allonges, avec lesquels l'agrandissement perd en importance au fur et à mesure que la distance focale de l'objectif de l'appareil photo augmente. Concrètement, cela veut dire que les tubes-allonges conviennent mieux aux objectifs courts (de jusqu'à 100 mm, par exemple), tandis que les bonnettes macros conviennent mieux aux objectifs longs.

Lorsque vous avez besoin d'une distance de travail plus longue, l'utilisation conjointe d'un téléobjectif et d'une bonnette macro est généralement la meilleure solution. Si vous utilisez un tube-allonge sur un objectif à grand-angle, vous devrez peut-être travailler extrêmement proche du sujet pour effectuer sa mise au point. En outre, à la différence des tubes-allonges, les bonnettes macros ne réduisent pas la quantité de lumière atteignant le capteur. Cela peut s'avérer essentiel lorsque vous avez besoin d'une vitesse d'obturation raisonnablement rapide ou une petite ouverture (ou les deux).

Si vous avez un haut niveau de télézoom, vous pouvez faire bon usage d'une bonnette macro – et sur le plan pratique, cette dernière représente un meilleur choix que des tubes-allonges avec un téléobjectif. Si vous utilisez des tubes-allonges avec des zooms, vous remarquerez que la mise au point change lorsque vous effectuez un zoom avant ou arrière, ce qui vous contraint à refaire la mise au point encore et encore. Cela n'arrive pas avec des bonnettes macros. Une fois la mise au point effectuée, vous pouvez modifier votre composition en effectuant un zoom avant ou arrière, exactement comme vous le feriez avec n'importe quel zoom utilisé normalement. Fixez toujours l'appareil photo sur un trépied, sachant que l'accentuation de l'agrandissement accentuera aussi les effets de tout flou de bougé.

Si vous possédez un objectif macro, vous pouvez faire bon usage d'une bonnette macro pour parvenir à des agrandissements encore plus importants, bien qu'une bonnette macro perd généralement de son efficacité lorsque les distances focales sont courtes (moins de 35 mm). Si vous avez l'intention de faire des agrandissements extrêmes, essayez d'utiliser un objectif macro + des tubes-allonges + une bonnette macro.

Rédigé par Angela Nicholson


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro